L'Islam toujours violent

L'Islam toujours violent

Une fois de plus, l’Islam témoigne de son agressivité, d’autant plus sauvage qu’elle s’exerce dans un Etat faible et
corrompu, le Nigéria :

« Dans la nuit de mardi à mercredi 17 mars, un groupe d’assaillants a lancé une attaque contre le village de Riyom, au sud de Jos, capitale de l’état de Plateau. Onze ou douze personnes ont été
tuées, notamment des femmes et des enfants d’une ethnie à majorité chrétienne, et mutilées selon des témoignages par téléphone recueillis par Associated Press.
Les assaillants, selon des déclarations des autorités locales, ont été décrits comme s’exprimant en fulani, un groupe majoritairement musulman » (source Le Monde)

Abdelmalek Droukdel, émir de l’organisation Al-Qaida au Maghreb islamique, après un
massacre de musulmans à Jos, avait appelé en février les musulmans du Nigeria à résister contre la « croisade » des chrétiens, et appelé ses coreligionnaires dans le pays d’Afrique de
l’Ouest, le plus peuplé du continent, à «  pousser [leurs] fils dans la direction du djihad pour devenir l’avant-garde combattante de la défense du sang et de l’honneur
musulman. « 


La terreur demeure donc la méthode de prédilection de l’Islam pour s’imposer dans le monde…

Partager cette publication

(1) Commentaire

Les commentaires sont fermés.