Lu dans la presse

Lu dans la presse

Pour Chantal Brunel (UMP), l’islam pratique « le culte de la liberté » !

 

C’est ce qu’on appelle être à contre-emploi. Le député UMP Chantal Brunel, qui dirige l’Observatoire de la parité, a rendu un hommage pour le moins surprenant à l’Etat le moins « paritaire » de la planète. Le 5 juin, cette élue de Seine-et-Marne a posé la première pierre de la mosquée de Roissy-en-Brie, au financement de laquelle, selon Minute du 9 juin, elle a d’ailleurs contribué – de même que le maire PCF de la ville et que le conseil général (à hauteur de 185 000 euros). *

Dans son discours, écrit Minute, elle « salué le roi Abdallah d’Arabie Saoudite, paraît-il fervent défenseur du dialogue interreligieux, et l’a pris comme exemple qui "nous rappelle que nous avons en commun [avec les musulmans] tant de valeurs fondatrices : le respect de l’autre et de soi-même, le culte de la liberté." »

Ce doit être la version islamisante de ce qu’on appelle des vœux pieux. Faut-il rappeler à Chantal Brunel que l’Arabie saoudite est régie par la Charia et que tout autre culte que l’islam y reste interdit ? Et où a-t-elle pris que l’islam pratique le « culte de la liberté » ? L’élue UMP devrait aller demander ce qu’ils en pensent aux chrétiens d’Orient, quotidiennement confrontés à un islam dominateur, intolérant et meurtrier.

L’archevêque Chrysostomos II, chef de l’Eglise orthodoxe chypriote, en a témoigné lors de la récente visite du pape Benoît XVI à cette île : pas moins de 500 églises et monuments ont été détruits depuis l’invasion du nord de l’île par la Turquie, en 1974. Une Turquie que d’aucuns envisagent néanmoins d’accueillir au sein de l’Union européenne…

Nouvel exemple de la conception islamique de la tolérance, le vicaire apostolique d’Anatolie, Mgr Luigi Padovese, a été poignardé le 3 juin, à la veille de la visite de Benoît XVI à Chypre. Certes, comme le précise Frédéric Pons dans Valeurs Actuelles, l’assassin, turc, a été « aussitôt arrêté ». Le pape lui-même n’a pas voulu «faire d’amalgame entre cet épisode tragique et l’islam. C’est un cas isolé[…]qui ne doit nuire en aucune façon au dialogue », a-t-il dit.

Mais s’il s’efforce de préserver les possibilités de dialogue, Benoît XVI n’en reste pas moins lucide, lorsqu’il observe, rapporte encore Frédéric Pons, « que la liberté religieuse et la liberté de conscience"sont généralement inconnues dans le milieu musulman, qui reconnaît la liberté de culte mais non la liberté de proclamer une religion autre que l’islam, et encore moins d’abandonner celui-ci." Le Vatican cite même plusieurs pays où " l’autoritarisme, voire la dictature, pousse la population, y compris les chrétiens, à tout supporter en silence pour sauver l’essentiel " »

La vérité dans la charité

Le pape est dans son rôle de chef de l’Eglise universelle lorsqu’il promeut le dialogue, en vue de maintenir le contact avec les populations musulmanes, mais aussi de protéger les chrétiens qui vivent en terre d’islam. Comme le rappelle encore Frédéric Pons, il « comprend la tentation de fuite des chrétiens mais il souffre de cette “saignée”qui a déjà vidé l’Irak de plus de la moitié de sa communauté chrétienne. Il veut maintenir leur présence sur ces “terres bibliques” où naquit le christianisme, six siècles avant l’islam. »

Mais lorsqu’il appelle à ce dialogue de « vérité dans la charité », il ne conçoit pas la seconde sans la première.

Chantal Brunel, au contraire, lorsqu’elle présente l’islam comme une religion de liberté, fait évidemment bon marché de la vérité, et il est douteux qu’elle se soucie davantage de la charité. Elle se livre à une de ces acrobaties politiciennes qui visent à se concilier les musulmans en France au prix de compromis politico-religieux douteux pour s’attirer la bienveillance des musulmans – je pose la première pierre de la mosquée, je vous accorde des subventions, vous voyez bien que je ne suis pas votre ennemie –, y compris celle des fondamentalistes.

L’élue UMP a posé la première pierre de la future mosquée en compagnie du cheikh Mohamad Saïd Ramadan al-Bûti, présent, indique Minute, en tant que « parrain, invité d’honneur et donateur – ou intermédiaire de mystérieux donateurs ».

Né en Turquie en 1929, diplômé de l’université islamique de Al-Azhar et actuel directeur du département des Croyances et Religions à l’université de Damas, al-Bûti, rapporte encore l’hebdomadaire non-conformiste, a écrit un livre intitulé « Fiqh As-Sira, étude scientifique de la biographie du Prophète ». Il y écrit :

« Vouloir distinguer dans la lutte pour la cause de Dieu deux aspects : la guerre défensive et la guerre offensive est un non-sens, la légitimité du Jihad ne tient pas au droit d’attaque ou de défense en tant que tel, elle est fondée sur la nécessité d’établir une société islamique suivant les règles et les principes de l’islam ; donc la façon dont procède le Jihad en vue de cette fin, qu’elle soit offensive ou défensive importe peu. »

Il ajoute :

« En résumé, nous dirons qu’il faut agir secrètement et renoncer à combattre au cas où la résistance ou l’action ouverte porterait préjudice à l’islam. Par contre, il ne faudrait jamais taire la mission s’il était possible de la rendre publique et en même temps utile. »

Toujours selon Minute, Joachim Veliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation, aurait constaté qu’al-Bûti préconise, sur son site internet, de réciter à sa femme les sourates du Coran « jusqu’à ce qu’elle intègre qu’elle doit se recouvrir le chef, qu’il est inconvenant pour une dame de montrer un genou et que la démocratie… n’est pas pour les bons musulmans ! »

Qu’attend donc Chantal Brunel, directrice de l’Observatoire de la parité, pour porter le hidjab, en attendant la burqa ?

Partager cette publication

(13) Commentaires

  • athanase Répondre

    La République française n’a qu’une haine :
    JESUS-CHRIST, vrai Dieu et vrai homme ,  son Eglise catholique, apostolique et romaine, et la sainte MESSE EN LATIN

    Pour mieux détruire la civilisation chrétienne, rien de tel que l’Islam qui est le contre-pied du catholicisme.

    http://torah-injil-jesus.blog.co.uk

    et le tableau de comparaison : JESUS- MUHAMMAD

    CHRISTUS IMPERAT

    16/06/2010 à 20 h 30 min
  • veliocas Répondre

    Ne manquer pas le reportage vidéo de toute cette scandaleuse affaire :

    http://www.islamisation.fr/archive/2010/06/08/vos-impots-financent-l-islamisme-cas-d-ecole-dans-le-94.html

    Un document pour l’histoire de la nouvelle collaboration.

    16/06/2010 à 15 h 49 min
  • Florin Répondre

    Mardi 15 juin 2010 … De Gaulle est mort depuis 40 ans déjà. Aujourd’hui, il est mort une deuxième fois.

    Face à la lâcheté et la veulerie sans limites des gouvernants, prêts à interdire le vin et le saucisson, mais très tolérants envers les brûleurs de drapeau – il ne reste que la résistance ou l’exil.

    15/06/2010 à 21 h 56 min
  • Moulin Répondre

    Je croyais que la loi interdisait de subventionné les cultes.

    15/06/2010 à 17 h 45 min
  • M-Emma Répondre

    Je suis étudiante, je n’ai peut-être pas les connaissances politiques que beaucoup ont, mais j’ai eu la chance d’avoir un père qui m’a toujours montrer le revers des choses.

    Je comprends chacun de vos commentaires .

    Je suis chrétienne, et je suis également au courant de beaucoup de massacres, persécutions des musulmans, contre les chrétiens.

    Ce qui me touche le plus, c’est de voir que même en France, on essaie de faire passer les chrétiens pour des sectes, et que l’on mette l’islam presque sur un trône:

    On peut critiquer les chrétiens, surtout s’ils ne sont pas catholiques, mais pas touche aux musulmans, car les uns vous parlent de l’amour de Dieu même quand on les attaquent, alors que les autres vous menacent (plus que des menaces même) si on dit une chose de "travers".

    Ce n’est pas que je veuille qu’on se mettent à attaquer les musulmans, mais qu’on arrête de les mettre sur un pied d’estale par crainte d’eux.

     

    15/06/2010 à 17 h 32 min
  • SG Répondre

    J’en dégueule de honte …

    Honte pour tous ces imbéciles d’élus qui tendent leur cul à l’islam en espérant en retour des voix ! Mais quel mauvais calcul, quelle dérision et quelle ignoble comportement vis à vis des Français de souche … Hé oui, de souche … quoiqu’en disent et quoiqu’en pensent notre président et son sinistre Besson qui eux, ne le sont pas ! … Jaloux và !!!

    Pour ceux qui connaissent bien l’islam, quand celui-ci n’est pas en position de force il devient sounois pour atteindre son but. Ce but n’est rien d’autre que d’islamiser la terre entière et pour y arriver, ses adeptes sont prêts à toutes les compromissions et à trancher la gorge de leurs meilleurs amis si cela leur permet d’aller au but fixé par la ouma avec comme support le Coran …

    Conseil : lorsqu’un terrain est mis en vente par une municipalité pour y construire une mosquée, enterrez-y un cochon adulte et faites le savoir autour de vous. Résultat : une mosquée ne peut être construite sur un terrain ayant été souillé par un porc, donc le terrain ne sera pas acheté.

    15/06/2010 à 13 h 46 min
  • Anonyme Répondre

    Où est la loi de 1905?

    Est-elle réellement appliquée?

    C’est la question que je pose?

    15/06/2010 à 11 h 42 min
  • ARCHIPRETRE Répondre

    Ce qui prouve une fois de plus la collusion et donc la soumission de la droite dite UMP en général avec l’Islamisme. C’est grave, tout le monde le sait, et les agissements de cette députée confirment que nous vivons une « copie » du régime de l’URSS avec cas aggravant pour la France : Feu vert pour la promotion des fils d’Allah -(pardon de vous plagier, Mme Fallaci!)- et censure totale pour ceux qui, comme nous, s’y opposent! La France est maintenant un pays qui s’islamise grâce à la complicité de nos gouvernants!

    15/06/2010 à 10 h 20 min
  • Caroline Maurand Répondre

    Hélas et deux fois hélas !!! peut-on leur pardonner, s’ils ne savent pas ce qu’ils font ou disent, ces femmes et hommes politiques de notre pays.

    Moi qui connaît bien la Charia, puisqu’en 1978/79, mon père était en poste en Iran, à Téhéran, j’ai assisté, et croyez moi, dans la terreur au basculement d’un pays en plein modernisme, où les femmes étaient libres d’aller sans tchador si elles le souhaitaient, où les jeunes sortaient ensemble comme en occident, qui soudain s’est retrouvé avec la charia (chappe de plomb d’obscurantisme identique à notre bien trop tristement célèbre inquisition). Nous avons eu la chance de quitter le pays rapidement, sans être inquiétés, puisque Khomeini avait eu la bonne idée de se trouver en France (pays des droits de l’homme).

    La France est en train de vendre son âme au diable, dans l’indifférence la plus totale. Dernière "trahison" en date, le conseil d’Etat n’a pas jugé bon d’interdire le tchador intégral !!! après ça que peut-on faire, sinon fuir la France à la retraite (dans 10 ans en ce qui me concerne) mon époux et moi-même nous ne resterons pas dans un pays qui ne nous ressemble plus.

    Amitiés

    Caroline M.

    15/06/2010 à 9 h 48 min
  • ESCLAFIT Répondre

    Si la démocratie n’est pas bonne pour l’islam, la direction des pays islamistes, c’est vers la sud, on ne les retiens pas.

    15/06/2010 à 0 h 43 min
  • BG Répondre

    Vous connaissez cette phrase d’un homme célèbre : "Vous avez choisi la honte pour éviter la guerre , vous avez la honte et vous aurez la guerre" On pourrait la remettre à l’ordre du jour : Vous avez choisi la honte pour acheter la paix sociale , vous avez la honte et vous aurez la guerre…civile !

    14/06/2010 à 23 h 40 min
  • Anonyme Répondre

    C’est un nouveau scandale de nos politiques, lesquels nous conduisent vers le néant!

    14/06/2010 à 17 h 36 min
  • SAS Répondre

    Cours d economie pour les tanches…française…a faire circuler sans restrictions :

    http://www.youtube.com/watch?v=DMKb9A6Kouk&feature=player_embedded

     

    bonne lecture et bonne comprenette…

    SAS

    14/06/2010 à 17 h 05 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: