L’UMP s’oppose à la dénonciation de l’islamisation

Posté le octobre 24, 2012, 11:05
3 mins

On aurait pu penser que l’élection d’une majorité socialiste aurait au moins la vertu de faire redécouvrir à la nouvelle opposition l’importance du « populisme ».

Il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour savoir que, si la droite a perdu au printemps, c’est faute d’avoir été en phase avec le peuple (la gauche ayant, quant à elle, délibérément fait le choix d’une part des allochtones et d’autre part de la nomenklatura de l’État-providence).

Il n’existe donc que deux façons pour l’UMP de retrouver le chemin du pouvoir : soit faire alliance avec le FN (ce que nous préconisons dans ces colonnes depuis longtemps), soit, au minimum, être aussi ferme que le FN sur les questions d’immigration et d’islamisation.

Nicolas Sarkozy avait tenté cette deuxième approche. Et je croyais naïvement que Jean-François Copé poursuivrait l’expérience.

Oh ! certes, je ne me dissimulais pas l’aspect électoraliste de cette stratégie. Mais, après tout, l’essentiel est dans le résultat : ce qui compte, c’est que nous soyons les plus nombreux possible à lutter contre ces fléaux.

Et, d’ailleurs, à force de lutter verbalement contre l’immigration et l’islamisation, les barrières de papier qui s’opposent à l’alliance UMP-FN s’effondreraient sans doute.

Ne serait-ce que parce que les dirigeants de l’UMP valideraient ainsi le diagnostic de leurs électeurs, qui partagent l’analyse du FN sur ces thèmes.

Malheureusement, même cette opposition verbale semble encore trop dure à une droite trop entièrement sous la coupe du politiquement correct.

Jean-François Copé a ainsi cru bon de condamner la potacherie des jeunes Identitaires qui ont « occupé » le toit de la future mosquée de Poitiers.

Pourtant, cette mosquée n’est pas encore en fonction. Et, a contrario, il n’a guère manqué de voix, en France, dans le soutien aux activistes de Pussy Riot, qui avaient, elles, envahi un « vrai » lieu de culte à Moscou.

Et, surtout, personne ne voit d’inconvénient à ce que le futur imam de Poitiers soit proche des Frères musulmans (qui massacrent juifs et chrétiens en Égypte et ailleurs). Ni à ce qu’il revendique explicitement le caractère symbolique d’une mosquée, à Poitiers, sur les lieux de la bataille de 732.

Autrement dit, il est autorisé d’insulter l’histoire de France ; il est autorisé d’appeler au meurtre des minorités religieuses. La seule chose qui soit prohibée, c’est de critiquer l’islam.

Que le PS en soit là, c’est déjà grave. Mais que l’UMP lui emboîte le pas, c’est suicidaire !

9 réponses à l'article : L’UMP s’oppose à la dénonciation de l’islamisation

  1. QUINCTIUS CINCINNATUS

    30/10/2012

    @ sHADOK

    ça c’est de la bonne dialectique !

    Répondre
  2. Magne

    30/10/2012

    Il faut donner le statut personnel à ceux qui s’en réclament , mais pas la nationalité française , cela est incompatible . On ne peut pas avoir deux Droits , le Romaniste et le Droit musulman .
    Il faut un grand débat .
    A chacun de choisir celui qui lui convient le mieux , et ne pas l’imposer à tous , sous prétexte que leurs origines etc … etc …

    Répondre
  3. WatsonCorsica

    29/10/2012

    Daniel :
    Aujourd’hui, un placement en bourse aux premières loges de 20000€ permet de garantir un revenu égal à un ou deux smic.

    Encore un qui n’a pas peur de dire n’importe quoi ! C’est sûr, la finance est responsable du réchauffement climatique, des éruptions solaires et de la dérive de la galaxie d’Andromède…
    Daniel, un conseil, parlez plutôt de tiercé, de chevaux ou de courses de dromadaires, vous serez plus à l’aise !

    Répondre
  4. Shadok

    29/10/2012

    Les indignés de Pavlov !!!!

    Ils soutiennent à grands cris les Pussy Riots là-bas, mais réclament bruyamment ici la mise au pas et au ban des jeunes militants de Génération identitaire. Allez comprendre. Il faut croire que chanter dans une église en activité, c’est moins grave que de brailler dans une mosquée en construction. ( Elisabeth Levy dans Causeur )

    Ils pétitionnent pour la liberté d’expression quand les catholiques organisent des veillées et des prières devant le théâtre du Rond Point, mais s’indignent et crient à la stigmatisation quand les identitaires manifestent pacifiquement sur une mosquée en construction.

    Répondre
  5. Daniel

    28/10/2012

    Tout ce qui se décide politiquement depuis des décennies n’a pas de sens selon ce que les citoyens imaginent. La France a été vendue à la haute finance internationale en 1973 par Pompidou et ses valeurs de civilisation (bases chrétiennes transposées pour l’essentiel dans le 1er article laïc des DH ) ont été volontairement polluées par l’argent facile selon un plan machiavélique que tout citoyen normal ne peut imaginer tellement c’est monstrueux. Exactement comme les fours du Nazisme paraissaient, aux yeux des civilisés, inconcevables chez d’autres humains.
    Aujourdhui, tout l’argent produit par le travail et rémunérant un travail reconnu comme utile, est dans la poche des financiers. Ils ont épuisé la France par l’intérêt de la dette, en même temps que par la perte de sens: mai 68, éducation Nationale, privilèges, irresponsabilité, code de droits plus sacré qu’un dogme religieux , organisant l’injustice et favorisant le menteur, le voleur, le violeur et le criminel au détriment des victimes…
    ILLEGAL, mais ça marche encore grace à la division droite/ gauche et tous les vendus qui voient leur petit intérêt immédiat mais pas l’échéance proche où ils vont être balayés sans aucune pitié par le système qui les aura exploités à ses fins.
    Aujourd’hui, un placement en bourse aux premières loges de 20000€ permet de garantir un revenu égal à un ou deux smic. Essayons de compter combien la dette publique de 2800 milliards a produit pour comprendre que cet argent (juste pour la France ) peut permettre à des malades de dicter leurs conditions et de maitriser le monde.
    Et tout tend à démontrer que la mécanique a la même origine que le Nazisme.
    Mais pour ceux qui en vivent, ce ne peut être que la théorie du complot.

    Pourtant, tout peut encore être retourné en faveur des peuples s’ils comprennent l’impossible légitimité des mécanismes en cours, leur illégalité, et passent à l’attaque sur ce terrain .

    Répondre
  6. QUINCTIUS CINCINNATUS

    26/10/2012

    le vainqueur du duel ( à fleurets mouchetés ou plutôt aux sabres de bois ) entre le Chevalier à la triste figure et le Matamore de Bessarabie c’est bien comme vient de le dire Najat Belkacem ( dans un français clairement énoncé ) le Front National

    Répondre
  7. Ulit

    25/10/2012

    Les français pourraient bien envahir un jour le parlement et ne pas venir dans ce lieu en amis. La cécité de nos soi-disant élites n’a que trop durée. Le réveil pourrait bien être brutal. Et proche.

    Répondre
  8. Oeildevraicon

    24/10/2012

    Que le PS en soit là, c’est déjà grave.
    Je pense que toute personne sensée de droite n’ayant pas l’esprit englué dans le politiquement correcte, savait que cela se passerait ainsi avec cette gauche bobo.

    Mais que l’UMP lui emboite le pas, c’est suicidaire.
    Là aussi en ce qui concerne l’UMP, il ne faisait aucun doute que avec ou sans Sarkozy, la politique menée vis à vis de l’islamisation et de l’immigration qui en découle, serait la même.
    De plus en plus de citoyens constatent aujourd’hui, que le sigle UMPS est tout à fait approprié, aux politiques menées par la droite et la gauche.

    Sans une révolution, nous ne parviendrons plus à redevenir maitre de notre destin.

    Répondre
  9. F

    24/10/2012

    C’est vrai qu’il va hélas arriver des bricoles à ces jeunes gens au nom du politiquement correct et de la peur de déplaire à l’air du temps.
    Mais qu’arrive-t-il aux militants de Greenpeace qui montent sur le toit d’une centrale nucléaire, installation sensible ( et en activité) s’il en est? Pas d’atteinte à la propriété, pas de mise en danger de la vie d’autrui ( pourtant, c’est eux même qui disent qu’une centrale est dangereuse.)
    Qu’est il arrivé aux gays qui ont envahi Notre Dame ( en activité, pour le coup) en molestant son curé pour y célébrer une parodie de mariage? C’est bizarre, nos hommes politiques n’ont jamais parlé de « provocation » ni « d’incitation à la haine ou à la cathophobie »…
    Qu’est il arrivé aux excités qui ont envahi l’assemblée (en activité aussi et en pleine séance) ? Personne n’a parlé de « républicanophobie » ou de « démocratophobie »…
    Mais oser pénétrer sur le chantier d’une mosquée pour dire que l’on n’est pas d’accord ( sans castagner personne), quel crime abominable!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)