Lybie: un émirat islamique en formation…

Posté le avril 19, 2011, 7:00
2 mins

354836176.jpg

Photo: Abdelkarim al Hasadi, un chef de guerre qui compte chez les insurgés. Un djihadiste.

L’envoyée spéciale du Nouvel observateur confirme nos informations du mois dernier : un émirat islamique est en formation en Cyrénaïque, et les djihadistes forment une part non négligeable des bataillons de l’insurrection armée par l’Otan…

Par Sara Daniel depuis la Lybie :

« Des combattants islamistes ont-ils investi les rangs de l’insurrection, comme on le répète à Tripoli? Les services secrets occidentaux n’y croient pas. Et pourtant…

Pour renverser Kadhafi, ce n’est pas de l’Otan dont nous avons besoin, c’est de Dieu!» Abdelkarim alHasadi, l’homme qui se tient devant moi dans sa veste de camouflage se définit comme un militaire et un croyant qui dirige une katiba (camp d’entraînement) forte de près d’un millier d’hommes. Il enrage quand on évoque l’organisation de défense qui a repris ses bombardements autour d’Ajdabiya: « Quand un homme se noie, il tend la main à n’importe qui, même au diable. » La tête d’Al-Hasadi a été mise à prix par Kadhafi. Au cours d’une réunion avec les ambassadeurs des pays de l’Union européenne, Khaled Kaïm, le vice-ministre libyen aux Affaires étrangères, a affirmé que ce membre d’Al-Qaida a établi un émirat islamique en Cyrénaïque, qu’il impose le port de la burqa et liquide les personnes qui refusent de se plier à ses oukases religieux. (…)Abdelkarim al-Hasadi était l’imam d’une de ses mosquées jusqu’à ce que sa participation à la révolte islamique de 1995 ne le contraigne à l’exil. Martial, précis, ce qui surprend lorsque l’on parle avec Al-Hasadi, c’est la franchise presque brutale avec laquelle il assume sa haine de l’Occident et son extrémisme religieux Lire la suite

Lire aussi dans L’Express : Le risque Al Qaïda existe-t-il en Libye?

(via )

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)