Mariages mixtes et islamisation silencieuse

Mariages mixtes et islamisation silencieuse

Jeunes et beaux petits Français, qui tombez amoureux d’une jolie Marocaine, Algérienne, ou Africaine, mais musulmane, que vous soyez catholique, juif ou athée, vous ne pourrez épouser l’élue de votre cœur que si vous adoptez la religion musulmane.

Et là, pas d’échappatoire, c’est obligatoire! Sinon, le mariage ne se fait pas.

Quand vous aurez des enfants, ils seront automatiquement musulmans, puisque la mère et vous serez musulmans.

De plus, en cas de non-respect de votre nouvelle religion, la famille de votre épouse saura vous le rappeler – avec menaces si nécessaire!

Jeunes et belles petites Française, blondes aux yeux bleus, ou brunes aux yeux noirs et profonds, quand un bel Algérien, Marocain ou Africain, mais musulman, vous demande en mariage, nul n’est besoin pour vous de vous convertir à l’islam, car le Coran précise qu’un homme vaut deux femmes, à plus forte raison s’il est musulman.

Donc il est musulman pour deux. Et le mariage peut se faire même s’il ne se convertit pas à votre religion – ou même si vous ne vous convertissez pas à l’islam.

Quand vous aurez des enfants, ils seront automatiquement musulmans, votre cher et tendre saura vous l’imposer, même si vous êtes catholique, juive ou athée.

Sans en avoir conscience, vous participez à l’islamisation de la France.

La nouvelle génération de Français musulmans qui remplace la population actuelle s’accroît encore, grâce à vous, et fait de vous des traîtres à votre patrie, la France, pour laquelle des gens de notre génération et celle d’avant, ont risqué leur peau (et certains, nombreux, l’y ont laissée), pour que la France reste la France, dont la civilisation d’origine gréco-romaine s’est forgée sur deux mille ans d’histoire, basée sur la morale judéo-chrétienne, et non sur la charia.

Honte à vous, parents, qui acceptez sans réfléchir cette trahison!

Honte à vous, jeunes renégats et jeunes renégates. Vous faites partie de ceux qui vendent notre pays à l’islam et au chaos!

Le pire, c’est que vous et vos propres enfants serez les premiers à en subir les conséquences désastreuses!

L’islam, religion de paix, d’amour et de tolérance (sic), régi par la charia, imposée par Mahomet à coups de sabre et de décapitations, ne connaît ni la paix, ni la tolérance, car, dans le Coran, le mot Amour n’existe pas!

Quand cela arrivera (c’est-à-dire, bientôt), il ne sera plus temps de dire: «Je ne savais pas»!

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • ELEVENTH Répondre

    Si la « promise » musulmane est sincère et aimante envers son « promis » non muzz, elle n’a rien a foutre de l’approbation d’une famille d’arriérés qui rejetterait le mari au prétexte qu’il n’est pas musulman, alors que c’est un honnête homme. On n’épouse une personne, pas une tribu de fanatiques. Ainsi, la femme peut rester muzz si elle le veut et le mari autre chose ou rien .
    J’ai eu un couple comme cela parmi mes amis, même si la femme déplorait parfois que son père lui fasse la tronche alors qu’elle était parfaitement heureuse….et libre (pas l’esclave d’un abruti qui se prendrait pour le sel de la terre).

    08/07/2021 à 0 h 41 min
  • Jean Ducluzeau Répondre

    Clair et très bien expliqué. À diffuser un max !
    En fait il reste encore possible de se marier en mairie en France avec une musulmane sans le fameux « Certificat de coutume » (certificat de conversion à l’islam pour le mari non musulman) mais alors le mariage ne sera pas reconnu dans les pays musulmans où la femme risquera d’être arrêtée pour prostitution (cela s’est produit au Maroc il y a une vingtaine d’années pour le couple Chevallier) – sans compter le refus des hôteliers de donner une chambre, ni les réactions éventuellement hostiles de la famille de la femme (père, frères, oncles…).

    06/07/2021 à 16 h 00 min
  • Bordes Répondre

    ENFIN QUELQU’UN A MIS MES IDEES PAR ÉCRIT je n’aurai pas mieux résumé !!!!

    06/07/2021 à 13 h 34 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *