Marine Le Pen prône l'expulsion des porteuses de burqa et de leurs compagnons

Posté le mai 19, 2010, 12:00
2 mins

La vice-présidente du Front national (FN) Marine Le Pen a demandé aujourd’hui que les femmes
portant le voile intégral et les hommes contraignant celles-ci à le faire soient expulsés du territoire français, à la veille de l’examen en Conseil des ministres du projet de
loi sur le sujet.

Le projet de loi « interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public », prévoit comme sanction pour les femmes contrevenantes une amende de 150 euros et/ou un stage de citoyenneté. Il
prévoit aussi un nouveau « délit d’instigation à dissimuler son visage », puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

« Le projet de loi vient donc prévoir timidement une amende ou un stage de citoyenneté en oubliant la mesure principale pour ceux, qui venant d’ailleurs, croient pouvoir abuser de
l’hospitalité française et imposer à notre République des pratiques injustifiables: le billet de retour », réagit dans un communiqué Marine Le Pen, qui aspire à
succéder à son père à la tête du FN. L’élue du Nord-Pas-de-Calais « demande que le stage de citoyenneté soit remplacé pour les étrangères en infraction, par une abrogation immédiate de leur titre
de séjour ».

 

« Cette mesure devrait également être applicable et effectivement appliquée aux étrangers qui contraignent
une femme au port de cette tenue »,
ajoute-t-elle. Marine Le Pen s’était déjà prononcée sur le sujet du voile intégral en réclamant un principe constitutionnel selon
lequel la République ne reconnaît « aucune communauté ».