Mohamed Merah et le djihad en France

Mohamed Merah et le djihad en France

Les assassinats commis contre des militaires français à Montauban, puis contre un rabbin et des enfants juifs à Toulouse, ont permis de voir comment le politiquement correct fonctionne en France.

D’emblée, une piste a été privilégiée par les grands médias,
les professionnels de l’antiracisme, et toute une cohorte de bien-pensants : celle de l’extrême droite. Le nom du Front National et celui de Marine Le Pen ont été explicitement prononcés. Une photo de soldats exclus de l’armée, et drapés dans un drapeau nazi, a largement circulé. La cause était entendue.

Et puis, il a fallu se rendre à l’évidence. Le coupable était un islamiste,
formé au djihad en Af­ghanistan et au Pakistan. Il voulait s’en prendre à des soldats parce que l’armée française avait combattu des islamistes comme lui, du côté de Kaboul. Il avait tué des Juifs, parce qu’il était antisémite et imprégné d’une haine d’Israël commune à tous les gens de son espèce.

L’évidence gêne et on s’efforce, depuis, de la recouvrir des mots habituels : cohésion nationale, dignité, fraternité.
On dit aussi qu’il ne faut pas incriminer l’islam, qui est une religion de paix et d’amour, comme chacun devrait le savoir. On dira bientôt que le conflit du Proche-Orient doit rester au Proche-Orient (comme s’il ne s’était pas planétarisé depuis longtemps) et que les islamistes prêts à passer à l’acte sont infiniment rares. Et on fera tout pour oublier.

Il n’est, pourtant, pas possible d’ignorer que ce qui vient de se passer est extrêmement grave
: c’est un acte de djihad tourné contre la France et contre des Français, commis par un musulman de nationalité française.
Des dizaines d’autres musulmans de nationalité française ont suivi le même parcours que cet homme et reçu le même type de formation. La différence entre eux et Mohamed Merah est qu’eux, ils ne sont pas passés à l’acte, ou pas encore.

Mohamed Merah était, paraît-il sous surveillance : lorsqu’on voit ce qu’il a pu faire en quelques jours et lorsque l’on sait qu’il disposait d’un stock d’armes de guerre et d’explosifs, on peut sérieusement se demander ce qui serait survenu s’il n’avait pas été sous surveillance.

Ce qui vient de se passer est aussi extrêmement significatif : Mohamed Merah est l’incarnation de la forme principale d’antisémitisme aujourd’hui. Ce n’est pas un antisémitisme à l’ancienne qui, désormais, n’existe plus qu’à un degré résiduel, chez quelques aigris à l’esprit moisi. C’est un antisémitisme moderne qui est en train de proliférer à grande vitesse, l’antisémitisme islamique, et cet antisémitisme n’est pas du tout combattu, parce que ni les grands médias, ni les professionnels de l’antiracisme, ni les bien-pensants en général, ne veulent le regarder en face.

Mohamed Merah est aussi imprégné d’une haine froide et déterminée de la France et de la civilisation occidentale, et cette haine n’est pas davantage combattue, pour des raisons identiques à celles qui font ignorer l’antisémitisme islamique par les bien-pensants.
Ces raisons sont qu’il est devenu impossible en France de critiquer l’islam et d’analyser l’islamisme en toutes ses dimensions et toutes ses conséquences.

Seule Marine Le Pen ose, parfois, et on fait tout pour qu’elle sente le soufre. Le mouvement Riposte laïque ose aussi, ce qui lui vaut les foudres de la justice.

Mais les grands partis politiques, eux, ont renoncé, quand ils ne se font pas complices. Aussi bien l’UMP que le PS entendent attirer les voix d’une communauté qui compte électoralement, et comptera davantage au fil des ans. Dès qu’on leur parle de débat, ils répondent : risques de stigmatisation.

L’UMP comme le PS savent que les zones de non-droit grandissent et que des émeutes peuvent aisément survenir.
On peut légitimement craindre qu’il y ait, dans un futur proche, d’autres Mohamed Merah. On peut craindre aussi que, pour tenter d’éviter ces nouveaux Mohamed Merah, on ne pratique une forme de soumission préventive.
Le djihad et ses adeptes sont en France. Ils sont en Europe. L’islam radical aussi. Ce n’est qu’un début sans doute.

Partager cette publication

(63) Commentaires

  • IOSA Répondre

    [email protected]….

    Je décèle une certaine timidité dans vos propos, alors pourquoi hésiter et ne pas dire tout haut que le cas Mérah est sorti et à point nommé….. du tiroir à marionnettes du gouvernement ?

    C’est en tout cas ce que je pense.

    IOSA

    11/04/2012 à 23 h 05 min
  • Euréka Répondre

    "car AVEC ces gens là, il ne peut y avoir de guerre conventionnelle".

    10/04/2012 à 21 h 12 min
  • Euréka Répondre

    A propos de nos binationaux, nous ne pouvons que constater avec effroi la haine qu’ils nous vouent.

    Voyez donc ce franco-algérien qui déchire sa carte d’identité en invoquant Allah devant un parterre de musulmans chauffés à blanc. Tous encensent Mohamed Mérah , un bon musulman à leurs yeux.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=lOn9iUt1OgA

    Ca fait cinquante ans que la France laisse entrer sur son territoire des ennemis : fellouzes du FLN (le père de Fadéla Amara en était un) , terroristes islamistes égorgeurs du FIS et du GIA, fondamentalistes maquisards.

     Combattus férocement par le gouvernement algérien, ils ont choisi le territoire français pour continuer leur propagande et préparent leurs combats à venir. 

    Alors accrochez-vous car les horreurs que nous avons pu voir du temps de la guerre d’Algérie, vous les verrez ici chez nous. Ce sera la même sauvagerie, la même barbarie,  car avant ces gens là il ne peut y avoir de guerre conventionnelle. Allah commande leur bras !

    09/04/2012 à 14 h 19 min
  • Idiogene Répondre

    Je suis un peu abasourdi par l abrutissement de nos concitoyens, comment peut on accuser sans preuve des anciens du 17 rgp , que je connais bien, tirant sur des fréres d’armes, si cela devait arriver se serait par vengeance personnel  ( vu dans d autres corps d armées ) mais quand on est dans un régiment de cette qualité on ne tue pas son frére. Pire encore les trois lascars jetés de l armée  sont victimes d un "charlot", pour être poli, qui à l image de notre pays a eu besoin d’aller cafter aux supérieurs pour se venger, entre autre cet individu est un pleutre et jugé comme une "couille molle";

    Ces trois lascars qui on eu la mauvaise idée de poser avec un drapeau nazi, ne se cachent pas , et tout le monde sais ou ils sont et ce qu ils font, il faut moins d’ 1h heure pour les situer;

    alors cet alhali sur eux m a choqué, car nous nous savions que ce n était pas eux; et au crime de Montauban nous avions tous compris que c était la piste islamiste;

    A qui profite le crime; les RG savaient, tout le monde savait, honte à cette désinformation sur la soi disante extrême droite et honte à ceux qui on joué ce jeux la;

    De plus depuis 20 ans les RG savent que les caves du  mirail se remplissent d’armes, alors que parallelement on a désarmé les français???? bizarre tout ça, tout les milieux policiers connaissent cette situation mais les préfets leurs donnent des ordres pour ne pas toucher à ces banlieues qui pourraient s’embraser en quelque seconde!

    je voudrais faire une remarque, en tant que passionné d histoire ceci me rappelle d’autres époques ou la lacheté à été pire que le mal lui même;

    Le manque de courage est le fléau qui à fait plus de victime que toute les guerres réunis, rappelez vous 1936 quand garaud et foch ont voulu arréter l’allemagne nazi, qui a dit non? 

    le reste tout le monde connait la suite ….

    le peuple est stupide, mais pire encore ceux qui manipulent par collution d’intérêt , ceux la sont les pires criminels de l’histoire, la passion ne devrait pas rentrer dans ces débats: les faits rien que les faits , le reste n’est que  manipulation pour les interêts d’une minorité  politico mediatico financière;

    si nous aimons ce pays, ayons le courage de nous informer, ne laissons pas la place au lieu commun, et surtout rétablissons l histoire de France, la seule qui peux nous permettre de nous connaître, de connaître nos erreurs , " pour savoir ou je vais je dois savoir d’ou je viens donc qui je suis" , le vieux socrate avait raison commençons par nous connaître!!!!

    08/04/2012 à 7 h 57 min
  • Anonyme Répondre

    Franç[email protected]

     Iosa

    Il paraît même que les morts n’étaient pas vrais et que c’étaient des comédiens payés par Sarkozy avec de l’argent détournée des caisses de retraite…

    Bref Franç[email protected]…. vous manquez de plus en plus d’arguments au fil du temps, mais que voulez vous c’est ainsi que le manque de vision plus large que la simple peur viscérale ( haine aussi) de ce qui n’est pas dans le moule sacro-saint de votre pensée, vous font perdre vos moyens.

    Car à défaut de me traiter de "triste clown", ce qui au demeurant explique aussi ce que je viens d’énoncer plus haut, vous m’avancez toujours rien comme preuve tangible et concrète ( un peu comme Jaurè[email protected]…), la force de l’ habitude sans doute ?

    Le temps c’est écoulé depuis la mort de Mérah et pourtant il n’y a rien qui sort du gouvernement sarko pour confirmer son appartenance à un groupe terroriste…Chose que le gouvernant en question n’aurait absolument pas manqué de clamer haut et fort si tel en était le cas, because les élections présidentielles.

    IOSA le triste clown qui se gausse.

    07/04/2012 à 12 h 25 min
  • Shadok Répondre

    Je retrouve dans ma bibliothèque un livre de Jacques Ellul dont j’avais surligné ce passage il y a une dizaine d’années. “On pouvait être tranquille tant que le tiers-monde n’avait pas d’idéologie mobilisatrice.Une révolte anticoloniale de tel ou tel pays, ce n’était pas grave.Mais maintenant le tiers-monde est muni d’une idéologie puissante mobilisatrice, l’islam. Celui-ci a toute les chance de réussir contrairement au communisme qui était encore importé d’Occident. (…) Au contraire, l’islam est du tiers-monde. Il gagne à une vitesse extraordinaire toute l’Afrique noire, il mord de plus en plus en Asie. Or c’est une idéologie à la fois unificatrice, , mobilisatrice et combattante. A partir de ce moment, nous allons être engagés dans une véritable guerre menée par le tiers monde contre les pays développés. Une guerre qui s’exprimera de plus en plus par le terrorisme, et aussi par “ l’invasion pacifique “. Il est clair que le tiers-monde, même en réunissant toutes ses forces, ne pourrait pas engager une guerre déclarée, frontale, sur un champ de bataille. Ni guerre des tranchées comme en 1914, ni guerre de mouvement comme en 1940, ni même guerre “ froide “ comme en 1947, ni non plus économique. Il n’aura jamais une puissance militaire suffisante ni une domination économique ( on l’a bien vu avec le pétrole ). Mais il a deux armes fantastiques: le dévouement illimité de ses kamikazes, et la mauvaise conscience de l’opinion publique occidentale envers le tiers-monde. Car il est remarquable que l’Europe, qui ne peut pas se décider à prendre les mesures drastiques raisonnables pour rendre enfin le monde vivable, subit une mauvaise conscience permanente. Dès-lors d’une part il y aura un terrorisme tiers-mondiste qui ne peut que s’accentuer et qui est imparable dans la mesure où ces “ combattants” font d’avance sacrifice de leur vie. Quand tout dans notre monde sera devenu dangereux, nous finirons par être à genoux sans avoir pu combattre. Et en même temps se produira inévitablement l’infiltration croissante des immigrés, travailleurs et autres, qui par leur misère même attirent la sympathie et créent chez les Occidentaux des noyaux forts de militants tiers-mondistes. Les intellectuels, le Eglises, le P.C. pour des raisons diverses, seront les alliés des immigrés et chercheront à leur ouvrir les portes plus largement. Toute mesure prise par le pouvoir, soit pour les empêcher d’entrer, soit pour les contrôler, rencontrera une opinion publique et des médias hostiles. Mais cette présence des immigrés, avec la diffusion de l’islam en Europe, conduira sans aucun doute à l’effritement de la société occidentale entière entière. Par suite de la déraison manifestée depuis vingt ans par nous, l’Occident va se trouver, sur le plan mondial, d’ici vingt-cinq ans, dans l’exacte situation actuelle de la minorité blanche d’Afrique du Sud, face à la majorité noire. Et cela aura été, à longue distance, l’effet de la technicisation, jouant à deux niveaux comme nous l’avons montré. Jacques Ellul – Le bluff technologique, pages 427, 428, 429. Pluriel, Hachette 1988.

    07/04/2012 à 8 h 45 min
  • Euréka Répondre

    @ quinctius cincinnatus

    Au sujet de la kafala, la proposition Milon cherche à rétablir une justice pour l’enfant musulman étranger qui ne peut pas être adopté en raison de son statut personnel régi par le droit musulman.

    La loi du 6 février 2001 relative à l’adoption internationale est venue adresser aux tribunaux français une interdiction formelle de prononcer l’adoption d’un mineur étranger « si sa loi personnelle prohibe cette institution, sauf si ce mineur est né et réside habituellement en France » (art. 370-3 al. 2 du Code civil)..

    Donc toutes les tentatives pour adopter un enfant musulman né à l’étranger sont illégales. On sait qu’en France, des Juges ferment les yeux. Encore faut-il que l’enfant puisse obtenir un visa , puis un droit à séjourner légalement en France. .

    Ce qu’il y a de répréhensible dans le projet Milon, c’est de faire entrer le mot "kafala" et son principe dans notre Code Civil, parceque c’est reconnaître en la désignant une prescription religieuse du droit musulman. Pour un Etat laïque comme le nôtre ça la fiche mal. 

    *****

    "Pareil lorsqu’un enfant musulman est conçu hors mariage dans son pays d’origine.. Le droit musulman interdit l’établissement forcé de la paternité, et par ailleurs l’égalité des filiations en mariage et hors mariage est totalement inconnue. « La filiation dans l’Islam est conçue et représentée comme un effet de la loi, et non comme un statut assis sur un fait biologique ». Les relations hors mariages sont tenues pour des actes illicites ; aussi la filiation en dehors du mariage, nécessairement irrégulière, ne peut être établie. .Ces enfants sont d’ailleurs très souvent abandonnés.dans leur pays.

     

    06/04/2012 à 2 h 02 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    très intéressant le problème de droit comparé en ce qui concerne la Kafala … car si , avec la proposition Milon le droit français s’alignait sur le droit coranique où cela s’arrêterait il ?tout en sachant que déjà à Mayotte énième département français certains litiges relèvent du … cadi  ce qui suffit à traduire Nicolas Sarkozy en Haute Cour de Justice

    04/04/2012 à 19 h 18 min
  • Euréka Répondre

    Au sujet de la kafala  :

    "Le statut juridique des kafils a longtemps divisé les tribunaux. Tout en reconnaissant « la notion de recueil », le 14 avril 2010 la Cour de cassation confirme par exemple un refus de nationalité à « Massile X », jugeant qu’il a certes été recueilli, mais « de manière épisodique ». On lui reproche notamment d’avoir « été très souvent absent (des semaines entières, parfois consécutivement) » du territoire."

    "Quand des parents tentent par ailleurs de transformer une kafala en adoption, la justice française les déboute aussi. Car « l’adoption d’un mineur étranger ne peut être prononcée si sa loi personnelle prohibe cette institution. » ….et comme le droit musulman prohibe l’adoption… un enfant musulman ne peut être adopté en France que s’il y est né et s’il y vit régulièrement depuis sa naissance.

    "En Algérie, la condition pour recueillir un enfant est qu’une des personnes du couple soit de nationalité algérienne. Au Maroc, « il faut prouver qu’on est musulman », raconte Malika. « Vous devez réciter des versets du Coran. »

    "Seule solution possible pour ces « parents accueillants d’enfant étranger en kafala », être patients et utiliser les possibilités offertes par la loi. Au bout de cinq ans de résidence sur le territoire, un enfant étranger recueilli sous kafala peut être naturalisé. Une fois Français, il peut ensuite être adopté selon les procédures judiciaires régulières françaises. "

    Dans ce dernier cas, on arrive finalement à contourner l’interdiction du droit musulman et la Justice française ferme les yeux et tout dépend du Tribunal auquel on s’adresse.. Mais je constate que c’est encore un moyen de procéder à l’invasion de notre pays par l’importation de petits kafils.

    Mais là encore, si ces petits kafils arriveznt à être naturalisés français et ensuite sont adoptés légalement, est-ce qu’ils demeurent des kafils selon la charia lorsqu’ils retournent dans leur pays d’origine ?

     

     

    04/04/2012 à 2 h 15 min
  • Anonyme Répondre

    @ Jaurès

    "mais alors quelle est la nationalité d’un Algérien adopté par une famille française ?"Pour toutes ces questions se rapporter à l’article ci-dessous :

    http://droitcultures.revues.org/2086#tocto1n2

    http://droitcultures.revues.org/2086

    Il faut savoir qu’en droit musulman, un enfant peut être "accueilli par kafala" mais pas adopté. L’enfant  pourra  porter le nom de famille de son père "adoptif" mais un lien de filiation sera interdit à établir juridiquement. C’ est interdit par la charia.

    Que dit le droit français lorsqu’il se trouve confronté à ce problème ? – que l’enfant pourra être adopté , devenir français s’il est né en France et y réside habituellement. Mais il n’est pas question pour le droit français de passer outre l’interdiction religieuse du droit musulman en matière d’adoption pour un enfant musulman  né à l’étranger et soumis depuis sa naissance au droit local. (statut personnel).

    Cependant,

    Le sénateur UMP du Vaucluse Alain Milon a déposé un projet de loi (n°353 2010-2011) dont l’article 1er est le suivant :

    « Au premier alinéa de l’article 21-12 du code civil, après les mots : « adoption simple » sont insérés les mots « ou qui a été régulièrement recueilli en kafala » ».

    De quoi s’agit-il ? Le sénateur le dit dans son exposé : « la kafala est un mode de recueil prévu par le coran ». En effet, l’islam ne connait pas l’adoption comme l’entend la civilisation européenne. Pour le monde musulman, la filiation ne peut passer que par le sang. La « kafala » est donc une sorte de tutorat. Celui-ci n’est, pour l’heure, pas reconnu en France. Ce qui amène la conclusion de l’élu UMP : « l’objet de cette proposition de loi (…) est de mettre fin à la discrimination pour les enfants recueillis en kafala » et qui ne bénéficient pas des mêmes droits que ceux adoptés. Selon le Maroc et l’Algérie, environ 200 enfants entreraient en France par an au titre de la kafala.

    Au delà de la question de l’adoption, le projet de loi Milon serait la première introduction dans le code civil d’un élément de droit coranique. Une première porte serait enfoncée.

    Les parlementaires UMP accepteront-ils cette islamisation du droit civil ?

    Un autre problème pourrait alors voir le jour si la kafala était reconnue par notre Code Civil, c’est que pour un adoptant musulman, en droit religieux strict, étant donné que la kafala permet le mariage entre l’adulte recueillant et l’enfant accueilli.

    ABSOLUMENT REGARDER LA VIDEO DE RADIO COURTOISIE ET L’INTERVIEW de LEILA BACHIR JURISTE QUI EXPLIQUE TOUT SUR LA MONSTRUOSITE QU’EST LA KAFALA QUI RAVALE UN ENFANT AU RANG D’OBJET QU’ON PEUT MEME LEGUER A LA MORT DE L’ACCUEILLANT..

    http://www.bivouac-id.com/billets/un-senateur-ump-veut-integrer-ladoption-islamique-kafala-dans-le-code-civil/

     

    04/04/2012 à 1 h 05 min
  • François Répondre

      Orpheus
     Je ne me suis peut être pas bien fait comprendre. Quand j’ai dit " haine tribale" pour la guerre Tutsi/Hutu, je reprenais ( ironiquement) la sémantique de Ibn avec laquelle je ne suis pas du tout d’accord. Si vous lisez une de mes interventions plus haut,vous constaterez que je parle au sujet de ce conflit de " racisme" entre noirs.
     Quand à l’antisémitisme qui serait la haine des arabes, c’est une déformation de mes propos. Pour faire simple: Beaucoup d’arabes haïssent les Juifs. C’est de l’antisémitisme. Le dictionnaire nous dit que Juifs et Arabes (certains) sont des sémites. On peut donc très bien être antisémite en étant soi même sémite. Et si des juifs haïssent les arabes, on pourrait, au moins étymologiquement les accuser d’antisémitisme. 

       Iosa
      Il paraît même que les morts n’étaient pas vrais et que c’étaient des comédiens payés par Sarkozy avec de l’argent détournée des caisses de retraite…

    03/04/2012 à 8 h 57 min
  • Anonyme Répondre

    @ François Je crois que vous comprenez parfaitement bien mon argumentaire. On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir. D’autres ici, par ailleurs, ont parfaitement saisi ce que vous persistez à qualifier comme du « Gloubi Boulga ». En effet, au lieu de discuter du fond vous vous perdez systématiquement dans l’analyse de la forme. Vous excellez, je dois le reconnaître, à mettre de l’encre noire sur du drap noir. Et Quinctius ose appeler cela un « soutien solidement documenté ».

    03/04/2012 à 4 h 45 min
  • HOMERE Répondre

    Il est temps que Grepon rentre en France pour améliorer son écrit….sur le fait sémantque de la sémitité des arabes et des juifs,je suis d’accord….globalement,et statistiquement il y a plus de cons une fois traversée la Mare Nostrum qu’au delà….ceci est dû, en grande partie…au soleil qui tape sur les crânes rasés des barbus et aussi sur les chauves des embigoudés.

    Maintenant si j’avais,par pur exercice intellectuel,une belle fille juive et un beau fils arabe,je ferai le nécessaire pour qu’ils divorcent,car leurs propres religions sont un tel merdier qu’il ne le foutent chez moi…!!! de même,ma fille et mon fils seraient fermement invités à mieux choisir leurs mari et femme qui seraient encartés à l’UMP qui est ma religion et au catholicisme qui est mon parti…après tout,mes enfants…c’est moi qui leur ai donné la vie que j’ai choisie…non ?

    02/04/2012 à 16 h 19 min
  • Orpheus Répondre

    @François & Ibn Khaldoum Non François, vous vous trompez. La Haine, les Guerres et le Genocide Huttu/Tutsi sont bien dû à une haine de type Ethnique et non pas « Tribale ». En commettant cette erreur vous dévoilez que vous ne connaissez que peu l’Afrique et les Africains. Car moi, je vais vous dire, j’ai vécu avec un Congolais et un Rwandais pendant un an, et l’une de mes nombreuses ex-petites copines est Burundaise, et je peux vous garantir monsieur, que entre un Hutu et un Tutsi c’est comme entre un Portugais et un Estonien, la différence est au niveau de la forme des yeux, des lèvres du nez, des factions et même de la couleur de la peau ou de la taille et la corpulence en général. Remarquez, peut être que pour vous « François » ce ne sont tous que des: « أسود » (Azeh)? Bref, Le reste de vos propos assimilant l’antisémitisme (mot décrivant « La Haine contre les Juifs » depuis que le Monde est Monde) à je ne sais quelle pathétique hypothèse envisageant sérieusement l’existence d’une sorte de « haine » dont seraient victimes aussi les Arabes, qui eux sont surtout très mal vus en France et ailleurs… en raison de l’Islam, religion au sujet de laquelle je me tairai pour rester polî mais, surtout, pour ne pas finir à la Komadantür. Aller, salam aleikoum… « François »

    02/04/2012 à 15 h 13 min
  • Anonyme Répondre

    @ François

    Ibn Khaldun philosophe et sociologue arabe et cadi ( juge ) malékite ( Tunis et  Le Caire  ) vécut au  XIII ième siècle . Il nous dit que :

    " les différences dans les usages et les institutions DEPENDENT  de la manière dont CHAQUE SOCIETE pourvoit à la subsistance de ses membres et que le but de TOUTE société est l’entraide "

    vous comprendrez mieux ainsi votre correspondant … qui n’est pas comme moi ( un peu ) arabe !

    02/04/2012 à 15 h 08 min
  • IOSA Répondre

     Iosa. Evidement, si ce qu’il a dit ou fait n’est pas une preuve, si ce qu’a révélé n’enquête n’en est pas une non plus, vous confirmez mes propos. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

    Tout a fait d’accord avec vous, tout du moins en ce qui concerne votre dernière phrase.

    1- Le gars merah a dit qu’il avait tué pour venger les gosses que l’on tuaient à gaza ( celà ne ressemble pas à un aveu d’appartenance à un groupe terroriste). 

    2- Mais qu’a donc révélé l’enquête ??? 

    Qu’il est allé au pakistan et est revenu avec des photos souvenirs de coins qu’il a visité.

    Qu’il est allé dans un autre terrain de conflit et qu’il n’ a pas pu y accéder car refouler à la frontière et remis aux américains.

    Que la bagnole ( la seconde ) n’était pas à lui.

    Que malgré la vingtaine d’arrestations dans les milieux islamistes aucun recoupement ne peut être fait avec mérah ( alors là c’est très très bête).

    Parlons en des vidéos des crimes filmées avec une caméra que mérah aurait porté sur lui…..ben comment on fait pour savoir que c’est lui si il n’est pas sur la bande ??? Parce que là, je demande a voir comment on peut se filmer en train de commettre des meurtres si la caméra est accroché sur soi.

    Ah oui c’est vrai le don d’ubiquité !

    Alors elle est où cette vérité que vous semblez avec votre collègue [email protected]…  être les seuls à comprendre ?

    IOSA

    02/04/2012 à 13 h 57 min
  • RaLeBolHenri Répondre

    Vous étes étonné ? Mais vous vivez où ? ET IL FAUT LA BOITER ……. !!!!!!!! sinon RACISTE ,,,,,,, hollande veut suprimer le mot raciste de la langue Française,,,,,,les inquisiteurs de notre régime pourri à travers des milliers d’assocs ‘ANTITOUT’,nous massacre et nous poursuivent…..il faut rien dire ,,,,, en plus on les gaves avec notre fric . Merci Mr Milliere Guy,c’est vous qui avez raison et qui avez bien compris dans quelle situation la France se trouve,,,,,du blabla , du blabla,toujours du blablabla ….. et nos collabos gauochos et bien d’autres,sont les grand adorateurs de l’islam !!!!! ON LES RETIENT PAS …….on est livré pieds et mains liés à des barbarres qui se cache derriére une soit disant religion " l’islam " qui en fait n’est pas une religion,MAIS UNE DICTATURE,pareil que le communisme,et pire que nos rois . RALEBOL

    02/04/2012 à 13 h 51 min
  • Anonyme Répondre

    Il y 15 jours un misérable lâche assassinait 3 enfants et un adulte dans école , lieu où le seul bruit que l’on doit entendre soit les rires des écoliers. Ce Lundi là, on entendit des cris, des hurlements, des suppliques mais rien ne changea la haine du misérable qui alla chercher une petite fille dans la cour de cet établissement scolaire pour la tuer d’une balle dans la tête. Les politiciens de gauche te leurs sbires crièrent au crime raciste avec pour coupable , les vilains de l’ Ultra-droite, photographies à l’ appui de 3 jeunes levant derrière un drapeau nazi, les coupables étaient déjà désignés. Mais l’ histoire leurs joua un tour, l’assassin raciste était un musulman qu’ on baptisa vite se d’ islamiste comme ci, les islamistes et les musulmans ne lisaient pas le même Coran et on demanda aux français de ne pas amalgamer ou stigmatiser une communauté et pourtant j’attends toujours avec impatience les musulmans aller dans la rue pour manifester leur réprobation devant ce geste innommable, rien désespérément rien alors pour moi qui ne dit consent. Quand aux partis de gauche PS en tête , ils ont su rebondir en accusant le gouvernement en place de na pas avoir arrêter le meurtrier. Mais on aurait entendu les mêmes criaient au délit de faciès si la Police avait mis aux arrêts ce vil personnage sous prétexte qu’il avait voyagé dans les zones tribales du Pakistan. Nous aurions eu à une levée de bouclier des bien-pensants et hurlements de hyènes des associations anti-racistes de touté obédience pour défendre le petit immigré issu des banlieues défavorisées. Un petit gars si gentil comme les misérables de la presse l’ont écrit, la faute retombant maintenant sur la France de ne pas avoir assez donné pour que ce type devienne un bon citoyen. A qui servent les travailleurs sociaux grassement payés sur le dos des communautés urbaines. @ Jaures en particulier, Ce gentil immigré n’ acheta ses armes à l’armurerie du coin , donc vos prétextes fallacieux sur l’interdiction des armes n’ a empêché ce pauvre lâche d’ assassiner des enfants et un adulte parce qu’ ils étaient juifs, vos amis en politique avaient raison , c’était un crime raciste mais le tueur n’était pas un fasciste d’ extrême droite mais un fasciste musulman, frére de ceux qui lèvent le bras dans les manifestations du Hezbollah.

    02/04/2012 à 10 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ François

    pour une fois je dois vous remercier pour votre soutien qui plus est solidement documenté !
    mais comme il est dur de lutter contre les "dogmes" qui assurent le pouvoir !

    02/04/2012 à 9 h 11 min
  • François Répondre

     Ibn, votre argumentaire opaque me laisse un sentiment profond de nager dans la mélasse…Rien compris, mais normal, car moi intelligence moyenne et vous pas concevoir clairement ce que vous évoquez. Egale Gloubi Boulga indigeste.
     Alors, je résume: Les Tutsi massacrent des Hutu, c’est une "haine tribale". Les blancs massacrent des Hutus, c’est un crime raciste. Bon, les deux se ressemblent étrangement mais c’est pas pareil et surtout beaucoup plus grave dans le second cas.
     Maintenant, pour les sémites, Larrousse comme Littré fait bien la liaison entre peuples et langue. Je ne vois pas ce qu’il y a de sommaire là dedans. Mais si les mots du dictionnaire vous gênent, changez en. Mais ayez la courtoisie de nous dire lequel vous utilisez…

    01/04/2012 à 20 h 38 min
  • Anonyme Répondre

    @ François, « Bon, si Larrousse a tort, on ferme le ban. » Mon cher François, point n’est besoin d’invoquer la crédibilité du Larousse car le très compétent Littré donne, peu ou prou, la même définition. Ici, ce n’est pas que le Larousse a tort (cela grotesque de dire cela), sa classification est tout simplement sommaire, ce qui n’est pas tout-à-fait la même chose. Je n’avancerais nullement ce type d’assertion si je n’avais fait moi-même de la philologie sémitique. Mais cette dernière affirmation n’a pas force d’argument en soi. Ce que je m’efforce de vous dire depuis le début c’est que cette classification est d’ordre linguistique essentiellement et ne concerne pas les peuples à proprement parler. Elle provient d’une confusion à laquelle on souvent contribué les grammairiens d’antan. Ernest Renan, l’un des pionniers de la philologie sémitique, s’en plaignait déjà, jadis, dans son « Histoire générale et système comparé des langues sémitiques » (1863) où il précise que le mot Sémite désigne des peuples qui ont parlé des langues voisines de l’hébreu, l’araméen ou du syriaque et non des peuples qui auraient pour descendance la généalogie biblique. Fort malheureusement, cette confusion entre race et langue n’a fait que croître au fur et à mesure que le mot « race » (et forcément sa déclinaison en « racisme ») changeait de sens en Europe d’abord et en Amérique ensuite. S’il on prend comme base de départ le mot « antisémitisme » à partir de cette définition incomplète (le Larousse n’est pas un ouvrage de lexicologie sémitique), on n’y comprend strictement rien. Pour quelle raison ? Je vais y venir mais retenons, pour l’utilité de notre débat, cette explication. Savez-vous qui est dans cette catégorie ? Les Ethiopiens. Cela sous-entend deux choses : 1) Que l’antisémitisme serait un racisme autant vis-à-vis des Ethiopiens que des Arabes et des Juifs. Inutile de dire comment une idée aussi saugrenue serait reçue aujourd’hui. 2) Ensuite, et c’est peut-être la chose la plus significative, cela voudrait dire que l’antisémitisme, « racisme » au demeurant, serait dirigé autant contre des Ethiopiens de race NOIRE que des Arabes/Juifs de race BLANCHE (sic). C’est à ne rien y comprendre ! L’explication est, de nouveau, d’ordre linguistique. Si cette classification entrepose pêle-mêle des origines différentes c’est précisément parce que la langue éthiopienne (l’amharique et le guèze) fait partie de la famille des langues sémitiques. « Comme un noir peut être raciste vis à vis d’un autre noir (exemple Tutsi contre Hutu) un sémite pouvait être anti sémite. » Là encore, à votre corps défendant, vous nagez en pleine confusion. La haine des Hutu contre les Tutsi n’était pas du racisme mais une haine tribale. Un Hutu n’a pas de problème avec un NOIR sénégalais ou soudanais. Et en admettant une telle théorie, cela suggérerait qu’un Hutu est « raciste » contre un noir Tutsi mais non « raciste » contre sa propre tribu pourtant noire. Un haine raciale dirigée contre les noirs mais nullement contre d’autres noirs (sic) !! Très franchement, il n’est pas étonnant qu’avec des schémas aussi tarabiscotés on en arrive aujourd’hui à voir du racisme partout, sous le tapis, dans la rue, chez son voisin, chez l’usager qui vous prend votre place de bus ou de parking, derrière le regard d’un guichetier de la Poste ou d’une caissière de supermarché. J’ai même entendu de gens parler des « racisme » anti-vieux…

    01/04/2012 à 18 h 18 min
  • dissident Répondre

    un fait important peu souligne, a part notre compatriote parachtiste d origine kabyle et catholique de confession la quasi totalite des infortunees victimes ont ete inhumees a l etranger montrant une allegeance evidente envers un autre pays que la France et rendant derisoire les critiques formulees par les politiciens a part le fn contre un retour au jus sanguinis et un abandon de l absurde et tragique droit du sol

    01/04/2012 à 13 h 12 min
  • alf007 Répondre

    WatsonCorsica votre analyse est  bien reelle, beaucoup partagent votre opinion.

    01/04/2012 à 8 h 51 min
  • Kaldor Répondre

    @ quinctius cincinnatus

    A propos de votre affirmation :  "l’hébreu comme l’arabe est une langue sémitique ?  les contorsions intellectuelles ne changent rien à ce fait" .

    Vous faites vous-même une contorsions intellectuelle avec une telle affirmation. Vous cherchez à faire une similitude sémantique à partir d’une ressemblance étymologique entre les mots sémitique et antisémite. Vous faites ce que le Petit Robert décrit comme étant une "Étymologie populaire : procédé par lequel le sujet parlant rattache spontanément et à tort un mot à un autre, par analogie apparente de forme, de sens (ex. choucroute* rattaché à chou)."

    31/03/2012 à 18 h 20 min
  • François Répondre

      Ibn … Petit Larousse:
       Semite:Nom donné aux membres d’un ensemble de peuples du proche-orient parlant actuellement ou ayant parlé dans l’antiquité des langues sémitiques.Les plus importants des peuples sémitiques anciens ou modernes sont les Assyro-Babyloniens, les Amorrites, les Araméens, les Phéniciens, les Arabes, les Hébreux, les Ethiopiens.
     Bon, si Larrousse a tort, on ferme le ban.
     Quand à vos deux dernières phrases, pas compris. Tout ce que j’ai voulu dire, c’est que comme un Français de souche pouvait être anti Français, comme un noir peut être raciste vis à vis d’un autre noir (exemple Tutsi contre Hutu) un sémite pouvait être anti sémite.

       Iosa. Evidement, si ce qu’il a dit ou fait n’est pas une preuve, si ce qu’a révélé n’enquête n’en est pas une non plus, vous confirmez mes propos. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

    31/03/2012 à 14 h 56 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Réponses au Jaures :

    quelle est la nationalité d’un Algérien adopté par une famille française ? Quelle est la nationalité d’un enfant de parents français et algérien ? Un enfant d’un couple d’origines chrétienne et musulmane est-il chrétien ou musulman ? Un enfant d’un couple converti ? Par exemple la femme de Millière est d’origine musulmane (c’est lui qui l’a dit), quelle est la religion de ses enfants ? …..

    S’il mange hallal, s’il siffle la marseillaise, s’il traite les femmes blanches de toubab, s’il déteste les petits blancs, s’il brûle des écoles, s’il impose le voile à sa femme, s’il est polygame, s’il se sent plus proche des talibans que des soldats français en afghanistan, s’il paye la zakat, s’il pense que l’islam est une religion d’amour de tolérance et de paix, s’il oblige sa fille à se marier avec un muzzlim, s’il veut se faire enterrer en Algérie… etc – pour une seule de ces raisons… Il est et restera toujours algérien ! au mieux il sera " français " pour les bobos idiots.

    élémentaire, non ?

    PS ( cf Bedos ) : je suis allé en vacance au Maroc ; que des " français " !

     

     

     

    31/03/2012 à 11 h 18 min
  • R. Ed. Répondre

    Je rappelle ici au Jojo de service qu’il y a quand-même quelques athées et quelques agnostiques qui estiment à juste titre ne rien devoir à un dieu, quel qu’il soit.

    Il y a aussi pour quoi se prennent les gens et pour quoi on les prend.

    La concordance n’est généralement pas absolue.

     

    La nationalité d’un Algérien ? C’est algérienne, quelle bête question !

    Adopté par une famille française ? Un Français d’adoption.

    Sa nationalité ? Non, ses nationalités ! Français toute sa vie sans doute, pas refuser les avantages, et Algérien à sa mort, quand il sera —  RAPATRIE– (voir ce mot au dictionnaire) en Algérie.

    Aucun état n’a la religion comme constitution., mais il peut y avoir une religion d’état. Les lois peuvent aussi être basées sur une religion.

    A la place de théocratie, qui fait penser à démocratie, je préfère le terme exact, qui est dictature dans presque tous les cas.

    Au passage, évitez la majuscule à musulman, quant à en mettre une à dieu, je laisse cet  usage à ceux qui y croient.

    31/03/2012 à 11 h 15 min
  • grepon Répondre

    Pas entierement hors sujet, mais nous avons une fleau de "identity politics" partout dans l’occident, marquee par une traitement dans la presse ecrite ou televisee, par efforts a cacher la race/ethnie/identite-machin-chouette des principaux surtout quand c’est un identite sensible(hommes denomme "Muhammed" et variants, noirs, etc), mais rapide a la gachette quand il s’agit de denommer et ettiquetter un "blanc" ou donner un nom vaguement juif.   

    On vient de voir le President des Etats Unis rejoindre les medias tordus, et en ajouter, sur une affaire pas encore tres claire, en Floride.    Pour les medias le malfaiteur a ete mec denommer zimmerman…qui se trouve apres coup etre hispanic, un latino d’apres lui meme, Democrat enregistre en plus….qui aurait tuer par balles uin innocentissime teenager extremement black lors de sa sortie pour acheter des bonbons pour son frere…sans avoir ete emprisonne pour proces de meurtre ou de manslaughter.   Alors, ca a fait sortir toute les personalites dites "race hustlers"…les personalites vivant pour et par le "identity politics" version black…pour appeler au lynchage de Zimmerman, et toutes sortes d’emeutes contre la police raciste etc etc.   Obama a trouver le temps au mileu des catastrophes gigantesques qu’il a dans ses pattes pour commenter de facon difficilement plus raciste pour enflammer la lecture instantanee donnee dans les medias.   AVANT que les faits ont ete mis disponibles.   Faits qui restent en parti secrets toujours car la justice marche ainsi.

    Voila que Zimmerman, parait-il, d’apres des spectateurs des evenements, ont raconte a la police que Zimmerman a ete par terre, avec le black en question dessus, en train d’etre tabasse violemment a l’aide du beton qui se trouvait sous lui, criant a l’aide etc, AVANT d’avoir recupere son 9mm pour stopper l’attaqueur.    A la difference du reste du monde, aux Etats-Unis ou nous avons toujours des droits naturels respecte par nos gouvernements, il parait que Zimmerman s’est protege de facon approprie, in extremis, apres avoir eu sa crane battu sur du beton.     Attention, je ne sais pas tout les faits moi non plus, et il se peut que Zimmerman a pu inciter une attaque sur sa personne, d’accord?    Mais les choses sont tres loin d’etre ceux immediatement magnifiee dans la presse.   Le teenager black n’a pas ete, mais pas du tout un enfant choeur, ayant eu de multiples troubles et interpellations laissant croire que c’etait quand meme dans ses habitudes, peut-etre, de menacer voir attaquer autrui.

    Neamoins, dans la press maintenenant, ils recuperent toujours comme ils peuvent, mettant l’ettiquete "white" hispanic, pour ce cas precis, bien que le mec lui meme se veut latino, se reclame latino, soi de descendance hispanic veritable.    Le President Obama, bien sur, ne fera pas une apologie, et ne fait rien contre le groupe raciste/fasciste les Black Panthers qui offrent 10,000$ pour tuer Zimmerman, ce qui est une crime federal on ne peut plus claire.      Evidemment, Obama voulait tres fort attirer l’attention du public aillieurs que sur la catastrophe qui est son presidence.   

    Mise a jour:    Il parait que Obamacare va tomber au Supreme Court.   Nous verrons au mois de juin.    La Constitution survivra jusqu’en fevrier prochain au moin, parait-il.

    30/03/2012 à 20 h 57 min
  • IOSA Répondre

    Ici, c’est un peu pareil. Toutes les preuves que vous pourrez apporter concernant Merah ne feront pas changer d’avis ceux qui s’aveuglent volontairement… Ni ceux que la vérité dérange trop pour être acceptée.

    En fait les 2 francois, les preuves que vous avancez mutuellement…elles sont où ?

    La 2eme caisse trouvé dans un autre département et qui après enquête n’appartient toujours pas à Merah , c’est celà votre preuve ?

    Ce qui est dommageable pour les français ( et donc je fais partie malgré vous) c’est la propension naturelle à vous laisser submerger par vos émotions et de confondre désir et réalité.

    Merah n’est qu’un assassin ayant un penchant pour l’islam ( sa religion) et quoi qu’il ait pu dire, celà ne fera jamais de lui un terroriste ( a ce sujet, je vous recommande n’importe lequel dictionnaire pour la définition).

    Terroriste= personne qui utilise la violence pour imposer ses idées politiques et/ou son autorité.

    Ben le gars Merah, a part la violence, il n’a fait ni l’un ni l’autre…..et pour le moment ( depuis une semaine) aucun groupuscule terroriste islamiste n’a revendiqué les faits imputables a Mérah et pour cause, les barges qui tue il y en a toujours, mais en quoi celà aurait servit les intérêts des islamistes de tuer des enfants juifs en France, puisque de toute façon Sarkosy leur offre le pouvoir ( cas de la Lybie, Tunisie).

    Ils seraient tellement bête au point de se tirer une balle dans le pied en commanditant les meurtres sur notre sol au risque de perdre l’aide militaire que nous leur fournissont via l’ ONU ?

    IOSA

     

     

     

    30/03/2012 à 18 h 31 min
  • Jaures Répondre

    Eureka, ce que vous dîtes est bien beau mais alors quelle est la nationalité d’un Algérien adopté par une famille française ? Quelle est la nationalité d’un enfant de parents français et algérien ? Un enfant d’un couple d’origines chrétienne et musulmane est-il chrétien ou musulman ? Un enfant d’un couple converti ? Par exemple la femme de Millière est d’origine musulmane (c’est lui qui l’a dit), quelle est la religion de ses enfants ? Et si on leur laissait le choix ? Par ailleurs, on peut très bien être Marocain ou Algérien et chrétien. Qu’est-ce qui, dés lors prédomine ? Un Français qui se converti à l’Islam est-il encore Français ? Si non, quelle est sa nationalité ?
    Votre assertion est-elle uniquement valable pour les maghrébins ou pour toutes les nationalités ? Et après combien de génération l’effet religion ou nationalité s’estompe-t-il ? Par exemple Joachim Noah est fils d’un français de père camerounais et d’une suédoise. Où le classez vous ?
    Par ailleurs, cher ami, dans votre rappel historique, vous oubliez de préciser que quand il s’est agi de mourir pour la France durant la première et la seconde guerre mondiale, on a guère fait le tri entre "indigènes" et citoyens.
    Enfin, le droit français n’est compatible avec aucune religion et n’a pas, comme Etat laïc, à l’être.Croyez-vous que le droit à l’avortement, l’accès à la contraception, l’union libre, etc…soient compatibles avec le catholicisme ? Et encore, l’Eglise a depuis quelques décennies mis un peu d’eau dans son vin car au début, la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’est pas passée aisément comme le montre cet extrait du "Vehementer nos" de Pie X (1906):

    "Qu’il faille séparer l’Etat de l’Eglise, c’est une thèse absolument fausse, une très pernicieuse erreur. Basée, en effet, sur ce principe que l’Etat ne doit reconnaître aucun culte religieux, elle est tout d’abord très gravement injurieuse pour Dieu, car le créateur de l’homme est aussi le fondateur des sociétés humaines et il les conserve dans l’existence comme il nous soutient.
    Nous lui devons donc, non seulement un culte privé, mais un culte public et social, pour l’honorer."


     La religion relève de la sphère privée et chacun peut uniquement dans ce cadre et les lieux de culte,  exprimer sa foi. Les Etats qui imposent la religion pour constitution sont des théocraties. Nous nous sommes libérés du joug de l’Eglise, cela a pris des siècles, espérons que les Musulmans seront plus prompts à se séculariser.

    30/03/2012 à 16 h 17 min
  • Anonyme Répondre

    François, non seulement Quinctius Cincinnatus a tort mais il n’existe pas à proprement parler de peuples sémites. Ce mot dérive de Sem, l’aîné des trois fils de Noé dans la Bible. A partir de la généalogie dressée dans l’Ancien Testament, les savants des siècles passés ont établi, de façon fort fantaisiste, une traçabilité et/ou une classification ethnique qui rentre en confit avec les données historiques, linguistiques et ethnographiques contemporaines. Les philologues, par la suite, ont compartimenté les langues dites sémitiques et indo-européennes pour y inclure, de façon arbitraire, des peuples de toute provenance en fonction de leur langue. Et c’est sous la plume d’un pamphlétaire judéophobe en 1879, Wilhem Marr, qu’apparut pour la première fois le mot « antisémite » et il y désignait des juifs non des arabes. En outre, utiliser le mot sémite à tort et à travers conduit à toute sorte de confusion. C’est pour cette raison que l’exemple de Kaldor est pertinent. En effet, il faut, en bonne logique, conclure que les Allemands de la Deuxième Guerre ne furent guère antisémites dans la mesure où le Mufti al Husseini fut extrêmement bien accueilli par Hitler et que les nationalistes arabes collaboraient avec les Nazis durant la Solution Finale. Ce qui ne veut pas dire, cependant, que les Arabes furent complices de la Shoah, que l’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai nullement dit. Par ailleurs, François, qu’il y ait des Français anti-français c’est une évidence comme il y a des Américains antiaméricain et des Anglais anti-anglais. Mais on ne peut aligner ce qui s’apparente à de la haine de soi et la haine anti-juive. Ce n’est pas sérieux. Il ne manque pas d’exemples d’anciens nazis ayant embrassés l’islam et trouvant refuge au Moyen-Orient.

    30/03/2012 à 15 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    pourquoi nier que :
    l’hébreu comme l’arabe est une langue sémitique ?
    les contorsions intellectuelles ne changent rien à ce fait  !

    30/03/2012 à 14 h 10 min
  • Jean-Louis Répondre

    On peut s’étonner du silence abyssal de Monseigneur Le Gall, archevêque de Toulouse.

    30/03/2012 à 12 h 05 min
  • Euréka Répondre

    Un Marocain ou un Algérien fils d’un père marocain ou algérien, reste marocain, algérien toute sa vie, et c’est avant tout un musulman de naissance (c’est écrit dans le Coran). 

    Un musulman ne renonce jamais à son identité musulmane. La colonne vertébrale de cette identité est le droit musulman, la loi coranique directement dérivée du Coran. 

    Pour bien comprendre ce qui se passe dans la tête d’un musulman,  il faut faire un retour en arrière :

    –  1830,  lorsque la France annexa la Régence d’Alger. Avec cette annexion, tous les indigènes musulmans berbères et les indigènes israélites, présents dans la région depuis plus de deux mille ans, devinrent "sujets" français, sans citoyenneté. Ils restent des indigènes..

    – 1870,   la France accorde enfin la citoyenneté (droit de vote, éligibilité)  aux indigènes israélites. Cette citoyenneté leur est accordée en échange de l’abandon du droit religieux israélite qu’on appelle loi mozaïque. Les juifs jusque là cantonnés au statut d’indigènes, et avant les Français au statut juridique de dhimmitude, furent ravis et  mirent à peine une génération  pour sortir de leur état de pauvreté et s’assimiler avec talent à la République. Déjà en 1830, nous les avions libéré de leur dhimmitude, mais en octobre 1870 avec le Décret Crémieux, ils devinrent du jour au lendemain les égaux des Français et les indigènes musulmans devinrent leurs subordonnés.

    Le Décret Crémieux, s’il régla la situation des juifs, eut moins de succès avec les musulmans. La France leur accordait aussi la citoyenneté à l’âge de 21 ans, s’ils en faisaient la demande devant un Juge ET S’ILS ABANDONNAIENT LEUR DROIT CORANIQUE pour n’être régis que par le Code Civil français.  Or, pour un musulman un tel abandon équivalait à une apostasie. Aussi ils furent peu nombreux ceux qui acceptèrent le marché. Ils restèrent donc des indigènes français, sans citoyenneté.

    -1944 – La France par une Ordonnance, accorda la citoyenneté aux Français musulmans TOUT EN LEUR PERMETTANT DE GARDER LEUR DROIT RELIGIEUX. Quelle conséquence ?  Tous les Algériens nés avant 1962 sont français de plein droit, régis par la loi civile française mais en plus ils peuvent s’ennorgueillir d’avoir pu garder intacte leur identité musulmane et leur droit coranique. Cette catégorie d’Algérien peut naviguer librement entre les deux pays, s’installer en France, étant citoyen français. Il n’a même pas besoin de faire l’effort de s’intégrer car quand ça l’arrange, au gré de ses allées et venues d’un pays à l’autre, il peut profiter des lois qui l’arrangent et s’il désire avoir plusieurs épouses , son droit musulman l’y autorise sur le sol algérien.

    Pour tous les autres candidats à l’émigration, qui sont nés sur le sol algérien de l’Algérie indépendante, après 1962, ils ont débuté leur vie régis par le droit musulman. En arrivant en France, notre pays se retrouve inévitablement confronté à devoir démêler des conflits juridiques , à fermer les yeux quand l’ordre public l’exige et donne priorité à la loi musulmane dans bien des cas. Surtout quand il s’agit de régler des problèmes de polygamies, de répudiation (1ère épouse restée au pays, deuxième épouse accompagnant son époux en France) , ou bien des cas d’enfants nés hors mariage, non reconnus par le droit musulman, et dont la filiation ne peut être établie normalement. Dans bien des domaines, la loi française doit s’effacer devant le droit musulman des immigrés. (statut personnel) 

    Le droit musulman règle le droit de la famille dans tous ses aspects : établissement des filiations,

    mariages polygamiques, adoptions,  répudiation, successions 

    Par faiblesse, lâcheté, idéologies diverses , l’Etat a donné la qualité de Français à des individus qui ont exigé de conserver leur identité musulmane. Droit musulman et droit français sont aux antipodes l’un de l’autre. Les faire coexister est la pire erreur que la France ait commise. 

    Tous nos problèmes viennent de ce qu’ils sont plusieurs millions de maghrébins en France qui ne sont français que de papier, nationalité au rabais, la CNI facilite les démarches à accomplir pour jouir des droits.

    Au fond d’eux-mêmes, ils sont avant tout Algériens. ou Marocains. 

    L’ordonnance de 1944 en pleine période de guerre est-elle légale ? Je me suis laissée dire qu’elle était contraire à notre Constitution. .    

    30/03/2012 à 1 h 58 min
  • Kaldor Répondre 29/03/2012 à 23 h 00 min
  • Oeildevraicon Répondre

    Arrêtez de tirer à boulets rouges sur Gui Millière pour cet article, du moins, cela devient indescent.

    Vous reprochez à J.M le PEN son négationnisme, mais concernant l’islam « religion d’amour et de paix » vous ne faites pas mieux et refusez d’ouvrir les yeux.

    Aujourd’hui à l’inhumation de cet assassin terroriste, il y avait une centaine de personnes qui cachaient leur visage ! Pourquoi ? Ce n’est pas une tradition musulmane à ce que je sache…

    Pourtant c’était un solitaire !

    Les manifestations pro MM, organisée par des femmes encagoulées, fort heureusement interdites par les forces de l’ordre …

    Pourtant c’était un isolé.

    Et surtout pas d’amalgame, n’est-ce pas ! On pourrait choquer ces pauvres musulmans.

    Pour terminer lisez ce qui suit.

    Voici ce que disent les murs de Tarbes :

    Tu as été un preux chevalier de l’islam,

    tu as combattu la merde sioniste (3 enfants en bas âge) et les faux musulmans (les militaires)

    tu es mort les armes à la main… (surtout les couilles dans la bouche)

    je te salue Mohamed mon frère, mon ami…

    Repose en paix !

     

    Que vont encore inventer les "nonamalgamistes" ?

     

    Vous n’imaginez pas le nombre de messages injurieux, abjectes, nauséabond, agressifs et pervers que j’ai reçu, depuis 8 jours, de gens scandalisés parce que j’ai osé affirmer que Merah est un musulman et un islamiste. 

     

    Je constate une fois de plus que Merah est considéré comme un islamiste par ses pairs, mais que les gauchistes et musulmans embarqués sont aux avant postes pour museler – sans succès en ce qui nous concerne – toute parole libre. Merah tue au nom de l’islam mais je vous interdis de faire l’amalgame… 

     

    Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :

    © Jean-Patrick Grumberg pour http://www.Dreuz.info

     

    http://www.ladepeche.fr/tarbes-une-inscription-a-la-gloire-de-merah-sur-le-mur-d-une-maison.html

    Alors toujours aussi isolé cette ordure ?

    29/03/2012 à 22 h 53 min
  • kaldor Répondre

    @ quinctius cincinnatus

    Réponse à propos de cette affirmation : "pour moi , être anti-sémite c’est EGALEMENT être anti-arabe "

    Alors, selon votre propre dictionnaire, les allemands de la deuxième guerre mondiale n’étaient dons pas antisémites puisque les allemands n’étaient pas anti-arabe. Les arabes collaboraient avec les allemands à l’extermination des juifs pendant cette guerre.

     

     

    29/03/2012 à 22 h 38 min
  • François Répondre

     Ibn Khaldun, Quinctius a raison: L’antisémitisme concerne les peuples sémites. Et parmi les peuples sémites il y a certains arabes. Mais c’est vrai que l’expression n’est aujourd’hui utilisée ( à tort étymologiquement) que vis à vis des Juifs.
     Maintenant, dire qu’n arabe, parcequ’il est sémite ne peut être antisémite est un non sens. Un Français, même "de souche" peut très bien être anti Français. Cela se voit tous les jours…

    29/03/2012 à 17 h 46 min
  • Magne Répondre

    Il n’y a pas que les juifs ( il y aurait qu’un juif , cela serait trop ) , il a les autres . Ceux qui ont lu et médité le » Sermon sur la Montagne » doivent savoir que : Raphaël Delpard « Je ne me tairai pas » Il en a été bouleversé. Incrédule d’abord, puis profondément meurtri. Le jour où un ami marocain lui montre une vidéo d’un mariage clandestin de chrétiens algériens, Raphaël Delpard est comme foudroyé par cette découverte : loin des regards et des caméras des grands médias, les chrétiens sont encore persécutés. Dès lors, cet humaniste, cinéaste et écrivain, se lance dans une enquête sans concession : cinq ans d’enquête, dans trente pays, parfois de manière clandestine, pour aller à la rencontre de ces chrétiens que l’on veut empêcher de croire. Des rencontres par dizaines, bouleversantes, d’hommes et de femmes qui risquent de payer de leur vie leur fidélité au Christ. Des témoignages terribles, décrivant des souffrances horribles, que l’on est loin d’imaginer. Egypte, Algérie, Irak, Iran, Kazakhstan, Liban, Terre Sainte, Afghanistan,… : accueilli et aidé par des religieuses, des prêtres, des diplomates, des rabbins, Raphaël Delpard entreprend des recherches, dans cet univers qui lui est jusqu’alors inconnu et fait le tour du monde des fosses aux lions du XXIe siècle. Pourquoi ? Rien de religieux dans la démarche de cet « athée convaincu ». Mais cette souffrance, insupportable, de ses frères en humanité qui le pousse à la prise de parole, publique. « A l’heure du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, il y a un déni flagrant de liberté de conscience, dans le silence assourdissant des grandes organisations internationales » s’énerve Delpard. De son travail de mémoire –et de ses ouvrages- sur la guerre d’Algérie, la guerre d’Indochine ou l’Occupation, le cinéaste a gardé la soif de la vérité, et le goût de « débusquer les mensonges de l’Histoire officielle ». Aujourd’hui, il veut alerter le monde sur une tragédie ignorée ou occultée. Il n’a pas de mots assez durs contre le silence des médias qui refusent de relayer les informations sur ce sujet, enferrés dans une sorte de « politiquement correct religieux » qui voudrait faire croire qu’il n’est pas possible de parler des persécutions contre les chrétiens dans les médias laïcs, ces derniers ne croyant parfois même pas aux faits qui leur sont rapportés. « Tant que je serai vivant, je ne me tairais pas » clame-t-il de sa voix profonde et chaleureuse.

    29/03/2012 à 16 h 11 min
  • Roche Répondre

    -Acte de Djihad sans doute,mais très isolé et fait par un multirécidiviste quelque peu détraqué Beaucoup de psy l’ont dit et ayant dirigé pendant 20 un centre pour jeunes malades mentaux ,je les suis !

    -Sous surveillance ,certainement mais de façon très curieuse,comme si ce "cinglé" amusait la DCRI qui ne croyait pas à sa dangerosité . Par contre,il y a faute évidente de manque de liaison entre la DCRI et la police locale qui avait été saisi de plusieurs faits délictueux (  obligation faite à un jeune voisin de visionner des vidéos de décapitation… et gifle à sa mère qui lui demandait des comptes ) Mais c’est assez classique. Les grands flics spécialisés n’aiment pas parler de leurs histoires aux flic locaux . Dommage car la DCRI aurait peut-être compris le risque grave qu’il représentait !

    -Antisémitisme moderne ,sans doute ,mais à qui la faute. Il serait temps que les juifs de France ,si remarquables sur beaucoup de points et si bien intégrés au peuple gaulois ,se battent pour que l’Etat d’Israel acceptent les décisions de L’ONU et avancent sérieusement dans les négociations avec le peuple palestinien qu’ils font souffrir au de la de l’imaginable !!C’est la et la seulement qu’il faut trouver la cause de ce soi disant antisémitisme moderne  ET je considère le peuple juif comme un peuple frère dans le monothéisme ,frère certes mais dans une déviance grave ,comme les cathos l’ont été aussi autrefois !

    -Impossible de critiquer l’Islam ?? ON l’a tellement critiqué depuis si longtemps qu’on est heureusement dans une phase positive de reconnaissance de cette religion dans la mesure évidemment ou elle accepte
    la loi sur la laicité,ce qui est de plus en plus le cas. La france est en pointe la dessus,et c’est une grande chance pour tout le monde ! 

    29/03/2012 à 12 h 06 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Mes pensées vont à une femme, une femme qui se retrouve du jour au lendemain sans mari et sans enfants. Tout cela parce qu’ils étaient comme elle juifs.
    Je pense que l’histoire devrait nous aider à réfléchir sur cet acte, cela commence par les juifs et à défaut de juifs finit par n’importe lequel d’entre nous.

    29/03/2012 à 9 h 23 min
  • François Répondre

      @ francois
     Je crains que vous ne prêchiez dans le désert. Il y a toujours des gens qui croient, malgré les nombreux films tournés en direct, que les attentats du 11 septembre on été causés par l’armée américaine à l’aide de missiles…
      Ici, c’est un peu pareil. Toutes les preuves que vous pourrez apporter concernant Merah ne feront pas changer d’avis ceux qui s’aveuglent volontairement… Ni ceux que la vérité dérange trop pour être acceptée.

    29/03/2012 à 9 h 01 min
  • Ibn Khaldun Répondre

    @ Quinctius Cincinnatus, Parce que vous écrivez avant d’avoir mûrement réfléchi votre exposé, vous illustrez à merveille le principe selon lequel dans le zèle, il y rentre les trois quarts de bêtise. L’antisémitisme, historiquement, n’a jamais été associé à la haine anti-arabe. L’argument, fallacieux au demeurant, qui consisterait à dire qu’un arabe ne peut-être antisémite parce que ce dernier est sémite est aussi vieux que l’état d’Israël. Il n’existe aucune littérature soutenant une telle assertion. Si nous suivions la logique (profondément alambiquée) de Quinctius Cincinnatus nous en conclurions qu’une édition de Mein Kampf publiée à Berlin ou à Bueno-Aires, en allemand ou en espagnol, serait antisémite, tandis qu’un traduction en arabe au Caire ou à Beyrouth ne le serait pas, parce que l’arabe et l’hébreu entretiendrait des relations de parenté. Par ailleurs, je ne sais d’où vous tirez votre nébuleuse définition de Merah dans « sa langue d’origine » (sic) mais en arabe « mauvais » se dit Siye (سيء) et en hébreu רָע ou לא נכון. Visiblement, Quinctius Cincinnatus ne semble à l’aise que dans la simplicité des fausses évidences.

    29/03/2012 à 7 h 00 min
  • Californienne Répondre

    @QC : si des manifestations de solidarité avec un agresseur ne vous interpellent pas… Non, vous préférez vous en prendre au messager (la situation économique de mon état ou votre appréciation du QI de GM) et vous refusez une discussion sur le fond. Aurais-je déjà vu cela quelque part ? signé : Californienne et fière de l’être

    28/03/2012 à 23 h 15 min
  • grepon Répondre

    Si les soupçons se sont également portés sur des néo-nazis…

    Les nazis
    et les islamistes
    et les communistes et
    et les socialistes pas nationalistes
    et meme ceux atteint d’Islam ont beaucoup en commun.

    Ce sont tous des etatistes, des utopistes croyant dans la tyrannie et/ou la planification centralisee pour tout regler, alors que ca mene toujours et partout a la misere, et bien sur des HAINES divers, car il doit y avoir des malfaiteurs quand un programme par aillieurs parfaite n’avance pas, ou pire, recule, comme le projet socialiste de l’UE, et de l’euro font actuellement.

    28/03/2012 à 22 h 15 min
  • prats ernest Répondre

    encore bravo a we atson corsica pour sa connaissance du sujet et  des moyens a y mettre pour en finir une fois pour toute avec cette vermine

    28/03/2012 à 22 h 11 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ solal

    alors là , j’avoue ne rien comprendre à votre psychanalyse ( me concernant )
    pour moi , être anti-sémite c’est EGALEMENT être anti-arabe  , le dictionnaire n’y pouvant rien ; si on s’en tient à la langue d’origine ; par exemple Medah en arabe COMME en hébreux signifie " mauvais "
    d’autre part les propos OUTRAGEUSEMENT philo-israéliens de G.M. vont avec une constance stupide dans le sens contraire de ce qu’il souhaite …
    les "amis" sont souvent plus dangereux que les " ennemis "

    28/03/2012 à 21 h 25 min
  • francois Répondre

    iosa,je suis sidéré egalement par votre capacité intellectuelle !!!!!

    comment peut-on imaginer cet assassin comme formé par les islamistes???? c’est vrai que votre question est profonde et merite debat!!!!  milliere affirme ;c’est une honte.

    ce jeune debris de l’humanité se revendique ,lui meme,d’al quaida ,il est musulman avec un frère salafiste et il va passer des vacances en zones tribales ds lesquelles il a été arrété par l’armée us.

    mais à quoi bon ce n’est pas un islamiste mais vous vous étes un sinistre clown

    pour ceux qui sont corticalisés normalement j’ai une question à poser:

    si un juif se rend ds une ecole coranique française et tue un maximum d’enfants juste parce que ces derniers sont musulmans ,quel serait la reaction de la umma???? une demande de respecter la cohésion nationale??? qd on sait ce qui s’est passé pour 3 dessins…..

    28/03/2012 à 21 h 10 min
  • François Répondre

      C’est bizarre, mais personne ne semble concevoir parmi nos bien pensants que la tolérance coupable dont ils font preuve vis à vis de l’Islam, les excuses qu’ils trouvent à toutes ces racailles du moment qu’elles ne sont pas "de souche" et l’angélisme qui leur fait préférer la "pédagogie" à la sanction sont autant d’encouragements à ces assassins en puissance.
      Les auteurs de ces actes barbares sont les premiers responsables mais toutes ces associations qui n’ont d’antiracistes que le nom sont co-responsables de ces crimes car elles ont réussi à ancrer dans les cervelles ( ou dans ce qui en tient lieu) l’idée d’impunité ( du moment que l’on fait partie des clans qu’ils défendent)…

    28/03/2012 à 21 h 09 min
  • ozone Répondre

    Pour une fois je suis d’accord avec l’ensemble de l’article de Milliéres mais tout cela est annoncé depuis longtemps par les affreux "fachos".

    28/03/2012 à 20 h 21 min
  • edmond98 Répondre

    Monsieur Millière vous êtes un optimiste …Si , si …Lisez bien tous les commentaires : non seulement les Mohamed Merah sont très nombreux en France  mais les Dupont "porteurs de valises " sont encore plus nombreux.

    28/03/2012 à 19 h 09 min
  • Magne Répondre

    Merah restera le fait majeur de ces 50 dernières années .

    28/03/2012 à 18 h 01 min
  • UANECNARUAL Répondre

    Il est clair qu’il y a en France une grosse " 5° colonne "  et des " idiots utiles  " à foison.

    Tout ce qu’écrit  M. Millière est archi connu et rabaché  depuis au moins 20 ans déja.

    Mais il y a encore des sympatisants qui doutent….!!

    28/03/2012 à 17 h 00 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    par la même occasion j’invite tout un chacun et tout particulièrement Monsieur (de) Thieulloy ) à lire :

     – Les liaisons dangereuses du tueur de Toulouse avec les "flics " "
     – " le Qatar investit aussi chez les islamistes "
     – le pavé  " Sarko retourne à l’Intérieur "

    respectivement page 3 et 2 du " canard enchaîné " de cette semaine … et que je viens juste de me procurer

    PS :  mes messages précédents n’avaient pas " bénéficié " de ces "ragots "

    28/03/2012 à 16 h 30 min
  • EFF Répondre

     

    Pour arrêter ce cauchemar infernal qui se répand à tous les niveaux, sous de multiformes dans la société française, il faudrait commencer par supprimer ce système inique de la double nationalité des extraeuropéens, de la double allégeance, un véritable système de fraude et de détournement de la loyauté dûe à la France qui permet aux profiteurs et aux mafias de s’implanter sur notre sol.

    C’est la clé qui permettrait de réduire considérablement le processus d’islamisation et de colonisation migratoire.

    28/03/2012 à 15 h 00 min
  • Saltiel Solal Répondre

    Mouais.. Sauf que Guy Millière n’est pas juif. Et que, selon tout bon dictionnaire de la langue française, « Antisémite » signifie « haîssant les juifs ». En fait, sans le vouloir, vous illustrez à merveille l’article de GM, argumentaire débile, creux, et justifiant votre haine par les propos du contradicteur. CQFD

    28/03/2012 à 14 h 25 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Californienne ( état en faillite )

    personnellement j’ai été sidéré par la bêtise récidivante de Monsieur Guy Milliere …  de quoi vous rendre  … antisémite si je n’avais de bons et bonnes ami(e)s juives !

    signé : le bédouin

    28/03/2012 à 13 h 31 min
  • dissident Répondre

    comment ce terroriste peut il etre qualifie d antisemite puisqu il est semite lui meme ?

    28/03/2012 à 12 h 56 min
  • IOSA Répondre

    Je suis sidéré par cet article qui avance que Mohamed Mérah a été formé par les islamistes !

    Il faudrait pour avancer de telles inepties….donner au minimum les dates et la durée des voyages de ce dernier…tout en sachant qu’il en avait fait deux et que sur l’un des deux il a été refoulé à la frontière.

    IOSA

    28/03/2012 à 11 h 55 min
  • getz Répondre

    Je crains fort que ce ne soit le début comme le dit l’article. Il ne faut pas être sociologue pour le prévoir. Je n’ose imaginer le jour où ils seront plus nombreux que les non-musulmans, car ce jour arrivera. Et là tout est possible.

    28/03/2012 à 11 h 22 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Je peux vous affirmer pour bien les connaître que les racailles de banlieue sont à 99% en admiration devant le mohamed ! ce qui fait au bas mot quelques centaines de milliers d’individus

    je peux vous affirmer que tous les musulmans français qui "condamnent" le mohamed se sentent en final plus proches de lui que de vous, simplement parcequ’il est Arabe et parcequ’il est musulman ! A choisir entre lui et vous, c’est lui qu’ils choisiraient. C’est cela la réalité des Arabo-musulmans ! Et ils sont 10 millions en France !

    Comment, vous ne les connaissez pas encore ? Mais que vous faut-il de plus ?

    Il n’y a qu’une seule façon de s’en débarasser…

    28/03/2012 à 11 h 22 min
  • Jaures Répondre

    On pourrait suivre les propos de Millière. On pourrait avec lui combattre ces idéologies de haine, et l’intégrisme islamiste en est une, qui gangrènent les esprits. On pourrait s’interroger sur l’attitude de la police qui n’a pas jugé utile de surveiller de près un garçon ayant effectué plusieurs voyages en zones sensibles,  proche des salafistes dont il a suivi un stage en Espagne, visiblement déséquilibré (une expertise psychologique alarmante demandée par un juge et non suivie d’effets, un séjour en hôpital psychiatrique à la suite d’une tentative de suicide). Il parait incroyable que ce personnage n’ait pas été interrogé alors qu’une femme avait porté plainte à la suite de l’enlèvement de son fils par Merah. Certains éléments nous manquent encore. On raconte qu’il était plus ou moins indic…
    Où l’on devient plus circonspect face aux propos de Millière, c’est quand il ne semble voir qu’un ennemi, qu’une idéologie de haine. Si les soupçons se sont également portés sur des néo-nazis, c’est qu’il avait bien existé des soldats du même bataillon que les victimes, exclus de l’armée pour avoir participé à des rassemblements nazis. Même non avérés, ces soupçons étaient pertinents. En Allemagne, un quatrième proche des milieux néo-nazis vient d’être interpelé dans l’affaire des meurtres racistes qui ont fait 10 victimes outre-Rhin .
    Mais où l’on voit que Millière est aveuglé par son idéologie étriquée, c’est que lors de l’été 2011, à la suite de la terrible tuerie en Norvège commise par Breivik, Millière n’a dans les 4V à aucun moment évoqué l’affaire préférant disserter sur Durban ou Obama. De même, aucune analyse de ce qui a amené une "sentinelle de la liberté" à massacrer il y a quelques jours16 civils afghans. Apparemment, il y a pour Millière des tueries qui comptent et d’autres beaucoup moins.
    Et les discours de haine continueront à prospérer tant qu’on considérera qu’ à la semblance des pièces de Scrabble il existe des vies qui comptent double ou triple, et d’autres pour rien.

    28/03/2012 à 11 h 03 min
  • Californienne Répondre

    J’ai été sidérée par les manifestations de soutien à l’Islam. C’est très grave.

    28/03/2012 à 9 h 56 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: