Mosquées et fondamentalisme

Posté le octobre 24, 2012, 11:57
5 mins

Gaël Nofri Chargé de mission du Rassemblement Bleu Marine à Nice
www.gael-nofri.com

Le coup de filet intervenu dans les milieux islamistes radicaux en fin de semaine dernière est l’occasion de revenir sur une idée largement admise et pourtant totalement fausse: construire des Mosquées éviterait le développement de l’islamisme radicale, ce fameux islam des caves que l’on oppose sans cesse à l’Islam sage et bien veillant. C’est sur cette fable que les élus UMP légitiment depuis plusieurs années auprès de leurs électeurs la construction des principales Mosquées de France: tel fut le cas de Charles Pasqua inaugurant la Mosquée de Lyon en 1994, tel fut le cas de Nicolas Sarkozy installant la Fondation pour les Œuvres de l’Islam de France.

Sauf que les interpellations réalisées la semaine dernière ont eu lieu dans des villes qui possèdent déjà au moins une Mosquée. Cannes possède déjà une Mosquée et attend sa seconde d’ici quelques mois, Strasbourg en accueille plusieurs dont une grande Mosquée depuis quelques jours et bien évidemment Paris.

Sauf qu‘il n’y a jamais eu autant de Mosquées en France et parallèlement il n’y a jamais eu une telle recrudescence d’extrémistes religieux, de salafistes, de djihadistes.

Sauf que si dans la plus part des villes de France ce sont des capitaux étrangers, le plus souvent saoudiens d’ailleurs, qui viennent à l’appui des projets de constructions cela n’est sans doute pas pour rien.

 Sauf que, hasard du calendrier c’est le 27 septembre dernier que Manuel Valls, dans un discours empreint de haine contre Marine Le Pen déclarait: « Il appartient aux seuls musulmans de France de définir quel doit être le destin de l’Islam de France », convaincu qu’il était que « Le radicalisme, le fondamentalisme, ce n’est pas cela l’Islam ». Or, si nous sortons de la vision angélique de la Gauche, tout prouve que le radicalisme et le fondamentalisme c’est aussi l’Islam, peut-être pas toute l’Islam, mais c’est aussi l’Islam.

Alors, face à cet argument des Mosquées qui apaisent, des Mosquées qui rassurent et qui feraient taire l’extrémisme et que l’on nous ressert à chaque nouveau projet, je crois qu’il convient d’opposer le poids des réalités, la force des principes.

Non ce n’est pas en construisant des Mosquées que l’on mettra un terme au terrorisme islamiste.

Non ce n’est pas aux collectivités territoriales, à l’Etat ou à l’argent publique de venir à l’appui des projets d’édification de lieux de culte contrairement à ce que semble penser ce même Manuel Valls qui se félicitait à Strasbourg du soutien des partenaires institutionnels.

C’est pourtant à cette occasion que le même Ministre de l’Intérieur a résumé avec un certain talent la situation que l’on tente de masquer derrière une prétendue quête de respect du culte musulman: « En permettant, puis en accompagnant ce projet de Grande mosquée, la Ville de Strasbourg a fait plus qu’offrir un lieu de culte supplémentaire aux fidèles. Cette Grande mosquée, implantée à moins de deux kilomètres de la Cathédrale Notre Dame, a la force du symbole. Elle donne à l’Islam son envergure, son éclat, sa grandeur (…) Et un rôle également – il ne faut pas l’ignorer – de rassemblement pour des communautés qui se retrouvent autour de pratiques et d’une culture… « .

Car oui, tout cela est moins religion que symbole: le symbole d’un communautarisme qui conquiert de l’espace publique, le symbole de l’échec de l’intégration de millions d’étrangers en France, le symbole d’une crise de la civilisation française qui pousse de plus en plus de jeunes à se convertir…

S’il n’y a pas d’Islam de France c’est moins du fait d’un problème religieux que du fait de ce que cela sous-tend: à l’heure ou nous vivons et dans le contexte qui est le notre l’Islam revendicatif est le porte étendard d’un rejet de la France qui ne peut en rien être confondu avec les Français de confession musulmane intégrés et respectueux des Lois de la République qui sont aussi leurs Lois.

12 réponses à l'article : Mosquées et fondamentalisme

  1. Shadok

    30/10/2012

    @QUINCTIUS CINCINNATUS

    Rectification.

    Vous commettez une grave erreur en transférant un débat d’idées générales,( l’islam ) sur des cas particuliers ( les musulmans ). Nous savons tous qu’il y avait, même dans l’Allemagne nazie, de braves allemands qui ne demandaient rien d’autre que de vivre en paix. Qu’est ce que cela a changé ?

    Comme çà, ça va ?

    Répondre
  2. QUINCTIUS CINCINNATUS

    30/10/2012

    @ Shadok

    qu’est ce que la dialectique ; en voici la définition par le Larousse ( grand dictionnaire encyclopédique ) :

     » méthode de raisonnement qui consiste à analyser la réalité en METTANT EN EVIDENCE LES CONTRADICTIONS DE CELLE CI ET A CHERCHER A LES DEPASSER  »

    comme de bien entendu , chaque école philosophique en a eu sa propre interprétation …

    pour moi , en tant que scientifique , je reste toujours AU PLUS PRES , de la DEFINITION et ne cherche pas à l’INTERPTRETER comme cela m’arrangerait IDEOLOGIQUEMENT

    et je vous invite à faire de même

    Répondre
  3. Shadok

    29/10/2012

    @QUINCTIUS CINCINNATUS

    Vous faites une faute grave en matière de dialectique qui est de transférer un débat d’idées générales,( l’islam ) sur des cas particuliers ( les musulmans ). Nous savons tous qu’il y avait, même dans l’Allemagne nazie, de braves allemands qui ne demandaient rien d’autre que de vivre en paix. Qu’est ce que cela a changé ?

    Répondre
  4. QUINCTIUS CINCINNATUS

    28/10/2012

    @ Jean l’Alsacien

    Comme on dit à Alger il y a QUATRE pays constituant le Maghreb : la Tunisie , l’Algérie , le Maroc et …Marseille … la Corse étant elle un appendice insulaire de la Ligurie … j’aime avec passion l’Italie et la …Corse naturellement !

    Répondre
  5. QUINCTIUS CINCINNATUS

    28/10/2012

    @ Shadok

    pourquoi , vous ne connaissez pas des musulmans  » normaux  » ? … moi si ! … comme je connais aussi , des Juifs , des Catholiques , des Protestants , des Singhs , des Hindouistes etc … extrémistes
    l’intolérance est comme la bêtise , et de façon concomitante , la chose la mieux partagée au Monde

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    28/10/2012

    Je suis tout étonné d’apprendre par Watson qu’il n’y a pas encore de mosquées en Corse.
    Y-a.il une raison particulière?
    Je pensais que les chances et les nuisances, par souci d’égalité, devaient être partagées par le pays entier.

    Répondre
  7. R. Ed.

    27/10/2012

    Cela nous laisse aussi voir l’augmentation du nombre de mahométans en France.

    Le chiffre officiel il y a peu était de 5,5 millions…

    Revu à la hause, soit environ ( les statistiques sont interdites mais on sait pourquoi ) 12 millions, le double quoi !
    Et ça se reproduit comme les lapins.

    Répondre
  8. WatsonCorsica

    25/10/2012

    On attend avec impatience la construction d’une mosquée en Corse !
    Qu’est-ce qu’on va s’amuser !

    Répondre
  9. Shadok

    25/10/2012

    OUI, il a osé le dire !

    Michel Onfray : « L’islam n’est pas une religion de paix et d’amour ! » sur (LCI)

    « C’est une religion qui fait l’éloge de la guerre, c’est écrit dans le Coran »

     » L’APÔTRE D’ALLAH EMPRISONNA LES QURAYZA À MEDINE PENDANT QUE DES TRANCHÉES ÉTAIENT CREUSÉES PLACE DU MARCHÉ. ENSUTE IL FIT VENIR LES HOMMES ET LES FIT DÉCAPITER DE TELLE SORTE QU’IL TOMBAIENT DANS LES TRANCHÉES. ILS FURENT AMENÉS EN GROUPES, ET PARMI EUX ÉTAIT KAB, LE CHEF DE LA TRIBU. EN NOMBRE, ILS ATTEIGNAIENT SIX OU SEPT CENTS, BIEN QUE CERTAINS AFFIRMENT QU’ILS ÉTAIENT HUIT OU NEUF CENTS. TOUS FURENT ÉXÉCUTÉS. » MÉDINE, AN 627. SIRAT RASOUL ALLAH, IBN ISHAQ.

    Répondre
  10. Shadok

    25/10/2012

    L’état le plus sécularisé d’Europe, le plus persécuteur de l’église, le plus bouffeur de curé,le plus christianophobe et anti catho construit aujourd’hui à tour de bras des centaines de mosquées.

    Qu’est il arrivé, haine de soi, repentance, ou simplement syndrôme de Stockholm ?

    Répondre
  11. Shadok

    24/10/2012

    Vous avez dit  » mosquées  » ?

    Savez-vous qu’il y avait avant 1967 environ 5 mosquées importantes en France ?

    En 1990 il y en avait déjà 1536.

    En 2010 on en comptait 2359.

    Si on évalue le coût total en achats et constructions de mosquées cathédrales nous devrions atteindre un investissement global entre 250 et 500 millions d’euros.

    Impossible de savoir vraiment qui paie, mais il est certain que l’état français y a pris une part active.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)