Nos élus complices des islamistes ?

Posté le 21 janvier , 2010, 12:00
7 mins

Les musulmans français sont citoyens, collègues, frères, sœurs, amis. Ils sont accueillis individuellement sans réserve et il nous est loisible d’échanger avec eux des relations interpersonnelles, voire des liens affectifs, tout cela sur des bases individuelles, de personne à personne.
En même temps, il faut nous opposer à leur communauté d’appartenance suprême, en condamnant le djihad islamique, auquel tout croyant se doit d’obéir.

Les conditions d’accueil du « candidat à l’identité nationale », doivent être adaptées à cette contradiction sociétale, qui, pour tout musulman, consiste à soumettre sa liberté à des obligations, dites sacrées, vis-à-vis de l’Oumma et du djihad, ce qui bloque son ouverture à l’autre et ce qui durcit son intégrisme face à une lecture critique du Coran !

La résistance au communautarisme doit être d’abord politique. Il s’agit d’exiger des musulmans qui souhaitent vivre en France, des comportements compatibles avec les mœurs et les lois de leur pays d’accueil.

L’autorité publique, là où elle existe encore, doit formaliser ce qui n’est ni acceptable, ni négociable. Il s’agit de s’opposer aux actes, aux discours, aux manifestations qui renforcent sur notre sol l’autorité communautariste justifiant le djihad islamique. Certains enseignements coraniques, les prêches antioccidentaux dans les mosquées, le refus de mixité dans les hôpitaux, comme dans les piscines et salles de sport, l’exigence de nourriture hallal dans l’école publique, le port de la burqa, sont autant de signes qui ont pour but évident de manifester le refus de l’intégration républicaine. Il suffit d’en interdire l’expression et de sanctionner les récidivistes.

La loi, dite de réciprocité, doit être intransigeante : « Vous souhaitez élever une mosquée avec dôme et minaret en France ou en Europe, ce sera donnant-donnant, contre la construction d’une église pour les chrétiens, ou d’une synagogue pour les juifs au Maghreb, en Afrique, ou en Asie Mineure » !

Les conditions d’accueil et de migration sur notre sol doivent être rigoureuses et incitatives à une véritable intégration. La préparation des immigrés et leur formation à une intégration réussie en France sont prioritaires. Il faut les motiver à un savoir être, et à un savoir faire français et non encourager les cultures d’origine à envahir notre société. Pour accéder aux fonctions du secteur public, l’armée, la police, les ministères, les entreprises nationales, celui qui veut vivre en France doit s’exprimer couramment en français, manifester son attrait pour une vie démocratique, pour les valeurs et l’histoire de notre pays, en appelant ses enfants à grandir dans le respect de la république, de ses us et de ses coutumes.

Les allocations doivent inciter à une intégration par le travail et non encourager le non-emploi qui favorise le communautarisme et la délinquance.

Au plan spirituel, la guerre des flux est celle de la fin des temps. Si nous devons vivre l’altérité par un rapprochement œcuménique entre juifs, chrétiens et musulmans, laïcs et religieux, grâce à une meilleure connaissance des Livres sacrés, de la Torah comme de la Bible, comme du Coran, nous devons aussi nous protéger du mal, de l’ennemi, de l’agresseur politico-religieux, sans état d’âme.

Vingt imams canadiens ont émis, en ce début d’année 2010, un décret religieux pour condamner tout terroriste qui s’en prendrait aux États-Unis ou au Canada. La fatwa souligne que les musulmans doivent s’opposer aux attentats « diaboliques ». Qu’attendent nos élus pour inciter les dirigeants religieux français, marocains, algériens, à en faire autant ?

Le seul et vrai djihad est au cœur de chaque homme. Il appartient à chacun d’intérioriser son combat, pour vaincre ses instincts de guerre contre l’autre ! C’est le seul, le vrai, le dernier combat, celui de la fin des temps !

La guerre des flux ne se vaincra, ni par les armes, ni par l’exclusion. Un flux peut se déplacer, être pénétré, se fondre, se mélanger avec d’autres courants. En nous protégeant des menaces du flux islamique, nous arriverons à le tempérer. Plus tôt nous le ferons, mieux la mer Méditerranée et l’Europe s’en porteront.

Et si la menace du flux islamique était un appel au bon sens et à la conversion de tous les gouvernants, déboussolés par l’idéologie fumeuse de la mondialisation et de la déroute matérialiste ?
Alors cette menace aura été une bonne chose pour la civilisation et pour nous tous !

26 Commentaires sur : Nos élus complices des islamistes ?

  1. WatsonCorsica

    27 janvier 2010

    Mohamed,

    Je suis surpris d’apprendre que vous ayez été censuré, vous qui d’ordinaire êtes si tolérant et si condescendant, c’est dire la portée réelle de votre pensée dont nous ignorons en final les limites !

    Concernant mon appréciation de l’islam, évitons de peser avec une balance de précision ce qu’il faut peser avec une bascule… et encore… tout excrément possède le pouvoir de fertiliser le sol, ce que l’islam n’aura jamais !

    Quant’à savoir si je roule des épaules derrière un clavier, je vous réponds qu’heureusement le clavier est là pour vous protéger mon cher Muhamad car annoncer comme vous le faites que dans 20 ans la Corse sera muzlim ne vous donnerait pas ici une espérance de vie très longue. Et comme je tiens à vous contre tous ces méchants mécréants insulaires impatients de bouffer du muzlim, mon cher contradicteur, le clavier devient en fait votre principal bouclier.

    Homère, vous serez tous contraints de devenir corses un jour ou vous ne serez plus ! La bio-diversité humaine doit pouvoir s’exprimer contre tous les stalino-marxistes qui pensent que chaque être humain est une pièce interchangeable.

    Pour l’instant, contentez-vous de manger du porc, tant qu’on vous l’autorise encore !

    Répondre
  2. MOHAMED

    26 janvier 2010

    Watsoncorsica… Il faudrait que vous abandonniez la partie « anglaise » de votre pseudo carpe et lapin, car question humour « anglais »… Hummmmmm… Quant à votre appréciation de la nuance, islam = merde (merci cher censeur qui m’avez censuré souvent pour 10 fois moins que cela, si, si…), là encore on est plus Corsica que Watson.  
    Vous ne craignez pas « 30 ans de  fachos »… …Certainement parce que vous feriez partie desdits fachos… En effet, pas un de vos post sans roulement d’épaules, de balles tirées, etc… …Pire que Grepon, c’est dire… Dommage pour la douce image de notre chère ile de beauté, et sachez bien que vous n’impressionnez personne. Facile de rouler des épaules derrière un clavier…

    Abdel MOHAMED

    Homère, pour devenir Corse = facile : vous  rejoignez l’islam, et ensuite vous vous installez en Corse. Dans 20 ans tout au plus la population muslim y sera majoritaire, un peu avant le "continent"… …Vous serez alors un vrai Corse.

    Répondre
  3. arcole78

    26 janvier 2010

    Le goût du pouvoir est inné chez tous ceux qui assument une responsabilité au nom d’un grand nombre de personnes.
    Sarkosy aime autant le pouvoir que Bouteflika, même s’il y a des nuances dans la pratique du pouvoir chez les 2 hommes, le deuxième président étant l’otage complaisant des militaires en Algérie, ce qui est le cas de tous les présidents algériens depuis 1962, et gare à ceux qui changent la donne, comme le président BOUDIAF qui a payer de sa personne sa stratégie de changement.

    La solution est bien dans la pratique de la démocratie, c’est-à-dire dans l’équilibre entre le pouvoir exécutif et les contrepouvoirs (lire Tocqueville). Pour que les contrepouvoirs montent en puissance et fassent leur travail "d’opposition constructive", faut-il encore que le peuple soit suffisamment éduqué pour participer à société civile. Et pour qu’il soit "éduqué", faut-il que l’économie et la libre circulation des biens et des personnes fonctionne.

    Les dictatures qui régissent les pays à majorité musulmane, pratiquent, de fait et non de droit, le pouvoir au nom de l’Islam, et la plupart de leurs républiques se disent islamiques pour légaliser cette imposture…. d’où la permanence du cercle vicieux qui empêche toute évolution politico-socio-éconmique.

    Pour passer à un cercle virtueux, il faudrait que les élites au pouvoir soient sérieusement interpelées et remises en question pour sortir de "leur confort moral et financier", en étant corrigées par des interlocuteurs, groupes, associations, mouvements, populations, compétents et crédibles. Or ces éléments "crédibles", évidemment tenus au silence dans leur pays sous peine de mort, vivent, dans l’opposition, le plus souvent à l’étranger, ce que souhaitent les dictateurs qui se voient ainsi maintenus au pouvoir… en justifiant leur perrénité par l’absence d’une opposition politique crédible. CQFD

    Répondre
  4. HOMERE

    26 janvier 2010

    Une question à Watson Corsica :

    Comment puis je me faire naturaliser Corse ?

    Je suis prêt à m’expatrier,à apprendre le Corse,à respecter la nation Corse,à me flageller d’avoir,comme continental, mépriser les Corses,à connaître les moeurs…bref à tout faire pour être un Corse fier !

    Es ce possible ?

    Je me sens tellement un français minable, lâche, peureux, que de fierté j’ai grand besoin……

    Puis je le faire mon cher Watson ?  par pitié,enfin me considérer comme un humain normal ?

    Je l’aurai…un jour….je l’aurai !

    Répondre
  5. WatsonCorsica

    26 janvier 2010

    Attention, l’ami, ce n’est pas vous qui choisissez vos fachos ! Et si ce n’est pas sur les "bons" que vous tombez, vous risquez d’être l’un des premiers derrières les barbelés !

    Jaurès nous révèle enfin le fondement de son essence : l’ultra-individualisme !

    Sa devise est : moi, moi, moi … et peut-être les autres !

    Eh oui, mon gars, on ne choisit pas une gouvernance en fonction de son petit confort personnel. L’intérêt de la nation passe peut-être dans certains cas exceptionnels avant l’intérêt de sa petite personne.

    Les fachos ont toujours été appelés pour débarasser la nation des communistes ( Chili, Corée du sud, Italie, Espagne…). Quand les fachos ont trop tardé, le pays a sombré définitivement ( Corée du Nord, pays de l’Est ) L’avenir nous dira si les fachos sont l’unique solution pour libérer certaines nations des islamistes, personnellement je n’en vois pas d’autres car les musulmans utilisent la légalité républicaine pour envahir l’Occident.

    L’avantage avec les fachos occidentaux d’extrême-droite, c’est qu’ils n’ont eux-même aucun intérêt à se maintenir au pouvoir indéfiniment ; ils font le ménage ( la guerre ) et libèrent vite la place en proposant au bout de quelque temps des élections libres – contrairement aux communistes et aux islamistes qui pensent avoir l’éternité devant eux. 

    Répondre
  6. Daniel

    26 janvier 2010

    arcole 78 :    merci pour vos appréciations.
    Nous sommes à une époque charnière ou les moyens de communication peuvent permettre de proposer ce qui est humain donc intelligent…    Ce qui n’empêche pas d’être ferme sur ses positions et prudent quant à la "bonne" volonté de ceux qui doivent "comprendre"  pour, ensuite,  changer leurs valeurs culturelles fondées sur des réactions primitives (nous en avons notre part)…   changer leurs valeurs  simplement parce que c’est leur intérêt à terme… et que c’est leur intérêt parce que c’est comme par hasard aussi l’intérêt de leur ennemi!.   Pour cela il faut un peuple mûr et  des chefs qui n’aient pas le gout du pouvoir mais le gout de l’intérêt commun.  Avec le danger qui se précise, ce n’est pas impossible.  

    Répondre
  7. Jaures

    25 janvier 2010

    "Mieux vaut 30 ans de fachos que 300 ans d’islam ! " dis Watson.

    Attention, l’ami, ce n’est pas vous qui choisissez vos fachos ! Et si ce n’est pas sur les "bons" que vous tombez, vous risquez d’être l’un des premiers derrières les barbelés !

    Répondre
  8. arcole78

    25 janvier 2010

    Merci Daniel,

    La pertinence, la tempérance, et le bon sens de vos remarques sur la réalité islamique en France devraient être récompensés par un poste à responsabilité gouvernementale à votre endroit.

    Oui, les "bons" socialistes, même aveugles ou hypocrites, sont motivés par l’interêt général, les "bons" islamistes, eux, étant, hélas, formatés depuis leur plus tendre enfance, "contre le non-musulman", et éduqués pour conquérir les mécréants, et les soumettre à terme à leur merci.

    La grande majorité des musulmans étant modérée en occident, il appartient aux démocrates républicains de les convaincre, par nos comportements, et notre qualité d’accueil, de "corriger cette fausse croyance de supériorité "sur l’autre",  dans leurs relations humaines. L’absence de hiérarchie religieuse dans l’Islam est redoutable, car elle permet tous les ecès, toutes les interpétations, et toutes les prises de parole sans aucune censure raisonnable.

    Pour arriver à convaincre la majorité des bonnes volontés musulmanes, faut-il encore que le démocrate occidental chrétien, athée, agnostique, puisse s’afficher lui-même sans autosatisfaction, sans violence, sans racisme, dans son rapport à l’islam… ce qui est loin d’être le cas! 

    Répondre
  9. WatsonCorsica

    25 janvier 2010

    Abdel Mohamed,

    Fais de l’humour sur la Corse planqué derrière ton clavier et libère tes fantasmes !

    ça sert à ça la civilisation qu’ont créé les Européens !

    Au Maroc, t’aurais fini dans un trou à Tasmamart !

    Répondre
  10. MOHAMED

    24 janvier 2010

    <<<<<<<<< A moins que tous ne craignent un immense sursaut du peuple français  >>>>>>>

    "de souche" ….

    Ah ça oui, ils vont sacrément sursauter, au moindre coup de pétard, comme d’hab……Au fond des caves où ils se seront planqués… Y compris en Corse…

    Abdel MOHAMED

    Répondre
  11. ozone

    24 janvier 2010

    Daniel

    Je precise ma notion de droits acquis,déja il faut avoir cotisé pour soi ou pour des gens maltraités par la vie lesquels non pas choisi de naitre en France,en aucun cas ce n’est une fontaine publique ou tout le monde peut se servir.
    En dehors de ce principe,le chacun pour soi ne serait pas d’un grand secours si les entrées et l’installation d’étrangers continue a ce niveau car se serait sous la menace que l’état devrait (serait tenté) d’ouvrir les vannes avec le fruit de notre travail,donc dans ce débat les mesures a prendre doivent étre indépendantes des considérations de solidarité NATIONALE,

    La semaine dérniere on découvre,comme ça,le plus simplement du monde un débarquement de plus d’une centaine de personnes sur une plage de Corse (la France est bien défendue comme on peut noter),ce soir ils sont tous dehors comme conséquence d’érreurs de procedures,ça sent la patate chaude a la Ponce Pilate,une nouvelle filliére est ouverte,les commentaires de certains nouveaux arrivants etaient du genre,je veut ci,je veut ça,il l’auront a ne pas douter.

    Répondre
  12. PEREZ

    24 janvier 2010

    En lisant ces posts, j’apprends qu’un éclair de lucidité a atteint le cerveau d’un communiste…

    Donc, si cela est possible, il y a encore un petit espoir… 

    Répondre
  13. Daniel

    24 janvier 2010

    Jaurès:          "Je me demande qui est déboussolé." ?

    Mais vous Jaurès!. Puisque vous ne comprenez pas ce que vous lisez, le parti ne vous ayant pas communiqué sur ces sujets des analyses prémachées qui permettent ,  à l’irresponsable que vous avez choisi librement d’être (oui ou non?) ,  d’endosser sur tout sujet  l’habit d’un maitre pontifiant… Mais pas le risque d’en faire l’expérience!….
       Votre  "mérite" nouveau est cependant de vous poser la bonne question. Même si (au vu de "l’expérience" que nous avons de vos interventions ) on ne peut se faire aucune illusion sur une éventuelle ouverture d’esprit, compte tenu de la carapace qui vous sert d’armure, d’isolant étanche,  et de colonne vertébrale.

    Répondre
  14. Daniel

    24 janvier 2010

    Ozone   "Alors supprimons les acquis sociaux pour tout le monde et le probléme sera réglé?"
    "A ce moment du débat il faut expliquer pourquoi des pays plus pingres en largesses,UK ou USA ont le méme probléme,"
    "même" ? non, pas vraiment. Les problèmes s’orientent cependant dans un même direction générale. 

    C’est la possibilité de vivre mieux matériellement qui est recherchée, que ce soit par les acquis sociaux (qui sont bien une valeur/ argent mais argent dépensé selon une décision collective plutôt que dépensé librement par chacun) .   SAUF que les acquis sociaux sont de l’argent acquis pour longtemps dés l’acceptation d’un dossier alors que l’argent reçu en échange d’un service  est un effort à renouveler en permanence.
    Les acquis sociaux sont infiniment plus sécurisants … surtout pour ceux qui les reçoivent sans contrepartie: qui serait au minimum  la reconnaissance et le respect pour ceux qui, en France,  ne bénéficient pas de cette sécurité dans leur propre pays et sont doublement chargés en termes d’insécurité par le biais de la fiscalité. Ils sont majoritaires par le nombre et par l’efficacité.

    Certains immigrants se comportent comme certains d’entre nous le feraient à leur place, selon les valeurs de respect d’autrui enregistrées culturellement… Quand d’autres immigrants se comportent selon des valeurs de mépris condescendant, de violence par le biais des droits acquis*, valeurs qui ne peuvent choquer les jaurés de souche appliquant déjà ces principes destructeurs de civilisation.
    Ne pas poser l’objectif de l’Islam de soumettre les incroyants fausse le débat en ce qui concerne la France, puisqu’il ne s’agit pas de la religion, ni de la laïcité, ni des individus, ni de la couleur de peau,  mais des valeurs de vie ou de mort qui sont véhiculées par les cultures, et retenues par les individus pour établir leurs rapports à autrui. 
    Parlons donc de valeurs, dont la justice est le passage obligé,  et de "mérite" (toujours relatif) selon des contextes. On commencera peut être à tous se comprendre. 

    * comme l’étaient ceux des monarques. 

    Répondre
  15. WatsonCorsica

    24 janvier 2010

    Bientôt nous aurons à choisir entre le fachisme ou l’islam car seul un gouvernement ultra-autoritaire pourra nous débarasser de cette merde !

    Mieux vaut 30 ans de fachos que 300 ans d’islam ! 

    Répondre
  16. sas

    24 janvier 2010

    Si les manches a couilles du cac40 et autres initié de politique…..tentaient clairement d’inciter le tiers monde et pays du sud à déferler sur l europe et la france en particulier….

    …..et bien je pense qu ils ne s y prendraient pas autrement…….lois ineptes….mesures et admnistrations ouvertement désabusées,laxiste et incompétentes… par ses contre dispositions débiles et les lois faites dans la précipitation donc inapplicables….l appel est clair(même de Syrie ils déboulent maintenant…)

    Que ce soit la droite ou la gauche toutes ces gesticulations puis ce laxisme de faite……est l outil utile et rêvé pour les "méchants" tennants de la synagogue de satan……afin de déclencher l afflus tant redouté….chez nous.

    ……que les migrants eux mêmes ,en tous pays…..n avaient ni en tête ni en rêve….ni même essayé….hé bien maintenant ils y vont…

    …..les tergiversations à la con UMPS les bessons et autres fumistes de services sont en train…d ouvrir larges les vannes que les méchants savent "irrefermables."…les portes ectanches cèdent toutes les unes après les autres….et bientôt c’est tout le navire européen qui va couler…la grèce et l espagne et l italie c’est déjà fait…

    sauf a tirer dans le tas…

    Tout cela est parfaitemenrt voulu et superplanifié…….des pauvres partout c’est assurément des clients peu regardant et très très très nombreux…..et des salaires de misères….tout en jugulant une guerre economique ou militaire dont les issues restent incertaines….pour notre baronnie… 

    …..celle là en revanche je crois qu ils l ont déjà gagnés…

    sas

     

     

    Répondre
  17. ozone

    24 janvier 2010

    Lamnda

    Alors supprimons les acquis sociaux pour tout le monde et le probléme sera réglé?

    A ce moment du débat il faut expliquer pourquoi des pays plus pingres en largesses,UK ou USA ont le méme probléme,

    Une fois le mouvement amorccé le reste suit,et si j’étais méchant je pourrais imaginer qu’une sélection naturelle pendant le voyage arrange bien du monde,les plus costauds feront mieux l’affaire.

    En fait,la chose est peut étre plus béte et méchante qu’on ne l’imagine,a la fin des années 80 une étude est parue avec une conclusion du genre "il est plus intéréssant de faire entrer de l’éxterieur la force de travail plutot que former les français",et dans le journal le Provençal ils se sont étendus sur la suite des conclusions,ce qui donnait "il faut choisir des populations trés fértiles".

    Le plan semble bien marcher,surtout que ONU et UE ont lancé dans le méme registre des chiffres ahurissants du nombre d’immigrés a faire entrer,donc,nos libéraux ne feront pas grand chose pour corriger la situation.

    .

    Répondre
  18. Anonyme

    23 janvier 2010

    Il n’y a pas que la bêtise qui suinte des pores des socialistes, il y a aussi la condescendance, la mauvaise foi puante et l’aveuglement au point de ne pas voir les liens subtils entre des choses ou des faits en apparence sans lien.  Les dirigeants du PS feraient n’importe quoi pour avoir simplement le pouvoir.  La France ne les intéresse pas.

    Répondre
  19. petitjean

    23 janvier 2010

    à découvrir le site de Daniel Pipes et cet excellent article

    Répondre
  20. Lambda

    23 janvier 2010

    <<<<< L’immigration,n’en déplaise tout autant et le fait du capitalisme liberal,toujours avide de pousser a la baisse salaires et conditions de travail >>>>
    Je n’en suis pas si sûr, je suis même persuadé du contraire…
    Que les industriels aient fait venir en un temps, de la main-d’oeuvre étrangère pour faire tourner les usines, personne ne le conteste. Disons même que pour beaucoup de ces étrangers d’alors, c’était une aubaine : mieux payés, mieux traités, ne paraissaient-ils pas aux yeux des leurs, restés au pays, des nantis ?
    Cela n’a rien à voir avec les flux migratoires qu’on appelle "immigration", mais qui s’appellent véritablement "invasion" : les envahisseurs ne venant pas pour apporter leur savoir ou leur compétence, les envahisseurs viennent pour piller, pour profiter de ce que les autochtones ont réussi à mettre en place, généralement pour le bien public, et aussi du leur.
    Les envahisseurs n’ont rien à apporter, sinon la violence, la délinquance, le crime, le désordre, la chienlit, leur mépris, leur hargne, leur médiocrité, leurs bassesses, leur veulerie, leurs frustrations…
    Et qu’on le veuille ou non, c’est bien d’envahissement dont nous sommes victimes en Europe, et le principal appel de cet invasion se trouve essentiellement dans ce que certains appellent les "acquis sociaux" , lesquels ne furent assurément pas offerts par les largesses du "capitalisme libéral" ( même si certains en profitent, mais cela reste marginal).
    Sans allocations ou autres pléthores d’assistances accordées à des gens qui n’ont rien fait pour les mériter, les envahisseurs eussent assurément évités ces "paradis" qu’ils détestent tant mais qu’ils pillent si allègrement.

    Répondre
  21. ozone

    23 janvier 2010

    Du dernier sursaut de vie avant que mort s’ensuive cher ami…..

    De fait et n’en déplaise,dans cette affaire seul le communisme pourrait nous en sortir,des déclarations de G.Marchais,aux affrontements de cégétistes avec les immigrés dans l’industrie automobile au début des années 80 (qui s’en souvient) en passant par la montée du FN avec l’appui massif des électeurs transfuges du PC,pensez a la RDA,combien d’immigrés?
    L’immigration,n’en déplaise tout autant et le fait du capitalisme liberal,toujours avide de pousser a la baisse salaires et conditions de travail,et nos "responsables" sont bien des capitalistes,alors ?;
    Dans tout ça je n’ose parler des sociates….La bétise suinte de tous leurs pores.

    Répondre
  22. Jaures

    23 janvier 2010

    Quel fatras dans tous ces commentaires ! On mélange islamisme et mai 68, on voit des points communs entre socialistes et musulmans tout en se réjouissant qu’un communiste dénonce des dérives intégristes, on demande que les imams se prononcent contre la burqa et quand ils le font on les juge sournois,…

    Je me demande qui est déboussolé.

    Répondre
  23. Lambda

    23 janvier 2010

    <<<<<< A moins que tous ne craignent un immense sursaut du peuple français  >>>>>>>

    Ça, je ne vivrai pas assez vieux pour voir çà……..
    Que sera le peuple français avec – seulement, 50% de vieux français "de souche" ?…. D’où pourrait venir le "sursaut" ?….

    Lambda

    Répondre
  24. Daniel

    23 janvier 2010

    Et pour mieux noyer le poisson, un des gradés religieux se prononce contre la burka. Si celui que tu veux soumettre te reconnait comme son ennemi, caches ton couteau Mohamed. Toujours cette culture de la ruse qui est une offense à l’idée même de Dieu en tant qu’idéal,  contre une culture de la franchise qui s’expose.
    Mais la culture du sournois remonte à la surface… à la lumière.  Je viens de recevoir de communistes convaincus des textes qui sont révélateurs de leur perception de l’Islam destructeur. J’en suis étonné.
    Quand la famille est menacée, les divisions s’effacent devant le danger principal. La perte de liberté qui se précise  permet de retrouver l’essentiel des causes de la chute de la France. Chute dont l’Islam représente une cause mais une cause qui s’est conjuguée avec la délinquance  rose en col blanc issue de mai 68  et avec l’interprétation quelquefois défaitiste  par les chrétiens du message du Christ.

    Répondre
  25. jayjay

    22 janvier 2010

    Dans une interview qu’il accorde  au Figaro, André Gérin président de la commission sur la Burqa  dit qu’il a découvert en 6 mois des choses qu’il ne soupçonnait pas et il  dénonce le  noyautage des entreprises par des syndicats communautaires, les contestations et les  tentatives de révisionisme religieux dans les écoles, les exigences des maris musulmans  dans les hopitaux… Je ne peux que me rèjouir de la lucidité de ce député maire communiste.  Serait-ce le début d’une prise de conscience.
    Par contre, j’ai essayé de m’exprimer sur le site du débat sur l’identité nationale: dès qu’il est question de l’islam et de son incompatibilité fondamentale avec la laïcité, le commentaire n’est pas publié ou  retiré après quelques heures. Ce domaine est encore tabou….il n’est toujours pas politiquement correct de citer des versets du coran qui  pourraient mettre les imams mal à l’aise, ou qui ouvriraient les yeux de nos compatriotes.  Pourquoi? je me demande quels sont les buts poursuivis ?  Bérangère Poletti parlait de menaces .  Certains élus auraient- ils peur?  A moins que tous ne craignent un immense sursaut du peuple français.

     

    Répondre
  26. Daniel

    21 janvier 2010

    Article:    "Et si la menace du flux islamique était un appel au bon sens et à la conversion de tous les gouvernants, déboussolés par l’idéologie fumeuse de la mondialisation et de la déroute matérialiste ?
    Alors cette menace aura été une bonne chose pour la civilisation et pour nous tous !"  …
     
    Pour ma part, je suis tout à fait d’accord avec cette conclusion sans cependant voir un début de désir de bon sens chez des individus formatés et pollués par l’Educ Nat,  l’Ena puis l’exercice du pouvoir  sans la responsabilité personnelle  qui devrait en découler.  
    Il faudrait une mobilisation des médias pour l’intérêt général, ce qui vient en opposition avec l’intérêt personnel de toute cette profession qui vit d’autant mieux qu’il y a plus de conflits,  comme tous  ceux qui ont la parole ou le pouvoir en France…   

    L’Islam et ses excés pourrait être une excellente occasion de redéfinir la notion de dignité humaine bafouée par l’Islam mais aussi par la France laïque depuis que les simplets de mai 68 ont cru au père  noël gratuit, comme les tous petits.   Il y a beaucoup de points communs entre le "bon" socialiste et le "bon" islamiste . Mais des 2, le socialisme, même hypocrite, est motivé par l’intérêt général,  quand l’Islamisme ne vise qu’une satisfaction:  le pouvoir total sur les mécréants… quitte à s’entretuer ensuite entre Islamistes!.
       
    Il s’agit de redéfinir les valeurs qui permettent de vivre ensemble la complémentarité originale de chaque individu et chaque peuple,  pour l’intérêt de tous .
    Il s’agit de balayer les illusions culturelles de bonté et d’intelligence qui accouchent:  de vols chez les socialistes,  de crimes chez les Islamistes, de dépendances chez les accrocs du fric qui croient que leur liberté et leur valeur d’humain sont à la mesure de leur compte en banque!.  Toutes ces croyances ( peurs)  se regroupent dans des castes autosatisfaites,  lesquelles cherchent à imposer leurs certitudes jusqu’à l’extrême limite de la violence culturellement acceptée.
    Or, l’Islam, le plus autosatisfait puisque sans questions, le plus violent puisqu’imperméable au doute,  le plus raciste par manipulation et conditionnement faussement religieux dés l’enfance,  avance simplement parce qu’il bénéficie en France d’une tolérance culturelle  qu’il ne pratique lui même envers personne. Et nous apprenons à connaitre l’Islam.  Puis,   le faux débat  sur l’identité a eu  le mérite de révéler une toute petite partie de ce que pensent les Français dans un contexte où les filtres ont pourtant supprimé l’essentiel des réactions spontanées. Les langues se délient et les convictions se sont renforcées.  Le débat est lancé hors des pouvoirs et il sera difficile d’arrêter le bon sens qui se forge toujours pour le peuple au contact des dures réalités quotidiennes…  
     
    Je ne serai pas étonné qu’un opportuniste politique se saisisse de cette force qui couve.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)