”Nous serons progressivement conquis par l’islam et les musulmans”

Posté le novembre 18, 2011, 6:00
6 mins

Alexander Gaisch lynché médiatiquement par la gauche autrichienne

Le parti socialiste (SPÖ) et le parti de l’écologie (Die Grünen) ont violemment critiqué les propos du chef de la police de la ville de Graz, Alexander Gaisch, suite à l’interview du journal kleineZeitung le 14 novembre 2011 concernant la menace islamique. Le parlementaire socialiste Karl-Heinz Herper (SPO) a déclaré que les propos de Gaisch sont simplistes et de mauvais goût.

En ajoutant qu’il est intolérable de jeter la suspicion sur nos concitoyens musulmans et de remettre en question la politique de la municipalité de Graz. L’adjointe au maire Lisa Rücker (Die Grünen) a par ailleurs déclaré que Gaisch suscite la haine des autres cultures. Son travail de policier est de résoudre les enquêtes pas de tenir des propos suscitant la peur dans la population.

Parlant au nom de la communauté égyptienne en Autriche, Soleiman Ali s’est dit profondément choqué et consterné des déclarations honteuses de Gaisch. Ils sont contre la démocratie et contre l’intégration. Ils ne favorisent en aucun cas une coexistence pacifique dans Graz.

Kleine Zeitung via Révoltes en Europe

_______________________________

Alexander Gaisch, chef de la police de Graz (Autriche), s’alarme du danger que représente l’islam et son expansion.

Les mosquées sont-elles une menace ? Y voyez-vous un danger potentiel ?

Alexander Gaisch : A priori, les musulmans de Graz veulent vivre tranquillement. Néanmoins, des mouvements islamistes manifestent régulièrement sur la place de la ville en montrant un drapeau du djihad (guerre sainte islamique).

Quelle est l’envergure du mouvement ?

A. G. : Ce sont 17 associations plus ou moins extrémistes de turques, de tchétchènes d’afghans où des musulmans prônent un islam radical dans des rassemblements.

Hebergeur d'imageA Graz, y a-t-il aussi des musulmans prêcheurs de haine appelant à la radicalisation ?

A. G. : Oui. Il y a quelques temps, un incendie criminel s’est déclaré dans le quartier d’Idlhofgasse, attentat financé par le terrorisme. Je ne peux pas le prouver mais je suis quasiment certain que cela provient du terrorisme.

Pourquoi la construction de mosquées est problématique ?

A. G. : Le financement doit être transparent. Les musulmans bosniaques indiquent un coût de 12 millions d’euros pour le financement de leur mosquée dans le quartier de Herrgottwiesgasse. Cela ne peut pas être exclusivement financé par une association. Nous soupçonnons une aide étrangère provenant de l’Arabie Saoudite. C’est de cette façon que des mosquées ont été construites en Bosnie avec tous les problèmes que cela pose aujourd’hui. Et le scénario est en train de se reproduire à Graz.

Ils ne nous combattront pas avec des armes mais nous conquerrons progressivement. D’abord par la démographie puis par leur infiltration dans la société civile.”

Une mosquée peut prêcher la radicalisation ?

A. G. : Ce n’est pas comme cela que les musulmans s’y prendront. Ils ne nous combattront pas avec des armes mais nous conquerrons progressivement. D’abord par la démographie puis par leur infiltration dans la société civile. Ils demanderont la construction de mosquées, puis de centres culturels puis de centres sociaux où ils occuperont des postes importants. Et c’est comme cela que la société deviendra progressivement musulmane.

Sauf que l’islam est un système politico-religieux qui n’a rien à voir avec notre civilisation.

Mais les religions fonctionnent en apportant leur aide à la société ?

A. G. : C’est vrai, les musulmans n’ont rien inventé. Sauf que l’islam est un système politico-religieux qui n’a rien à voir avec notre civilisation. Et si nous nous y opposons pas, notre démocratie est en danger.

Pourquoi ?

A. G. : Parce que petit à petit, les musulmans obtiendront des représentations politiques dans les conseils municipaux et au parlement et que leurs lois remplaceront progressivement les nôtres.

Mais le fait que les citoyens puissent s’exprimer est le jeu de la démocratie ?

A. G. : Oui. Néanmoins, nous devons être bien conscients que si nous l’acceptons aujourd’hui nous ne pourrons plus revenir en arrière d’ici 5 ou 10 ans.

La construction de mosquées pourrait être empêchée ?

A. G. : Légalement ce n’est pas possible. Les politiciens peuvent juste vérifier que leur financement ne provient pas de l’étranger.

(source fdesouche.com)

Une réponse à l'article : ”Nous serons progressivement conquis par l’islam et les musulmans”

  1. axelandre

    09/05/2014

    Les occidentaux ont leur attention détournée par les médias sur les problèmes palestiniens israéliens et la haine des juifs, pendant ce temps, sournoisement les musulmans entreprennent leur travail de sape du monde occidental. Il sera trop tard quand l’occident se réveillera, la maison sera déjà occupée. L’occident chrétien ou pas est devenu maso ou féminin par rapport à l’Arabe.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)