Nouveau débarquement à Lampedusa

Posté le mars 08, 2011, 2:00
42 secs

10 embarcations transportant près de 850 clandestins sont arrivées cette nuit sur l’île italienne de Lampedusa, et une autre embarcation avec une centaine de personnes à bord était en vue ce matin. Ces nouveaux arrivants viennent s’ajouter à la centaine de migrants arrivés au cours du week-end. Tous les immigrés doivent être transférés dans le centre d’accueil de l’île, où se trouvent déjà un millier de personnes.

Dans Il Giornale, ont peut lire :

I

« Le ministre de l’Intérieur, Roberto Maroni, a assuré que le pont aérien pour transférer au plus vite les réfugiés vers d’autres centres d’accueil en Italie reprendra aujourd’hui. D’autant que les débarquements semblent bien partis pour se poursuivre dans la journée. »

La plupart de ces immigrés déclarent ne pas vouloir rester en Italie, mais vouloir rejoindre leurs compatriotes en France ou en Allemagne. Et quand bien même les autorités italiennes réussiraient à les identifier et à déterminer leur nationalité d’origine (condition nécessaire à leur expulsion), il faut savoir que les accords bilatéraux passés avec la Tunisie ne permettent pas de rapatrier plus de 4 ressortissants par jours (et encore, sur des avions de ligne…).

(via )

4 réponses à l'article : Nouveau débarquement à Lampedusa

  1. ALAMUT

    09/03/2011

    La Dame Aubry vient de nous assurer
    qu’en ayant acquis leur liberté , ce n’est pas
    pour venir en France .
    Exactement le contraire que ces migrants
    eux , l’affirment .

    Répondre
  2. miane

    09/03/2011

    j’appliquerait bien la doctrine de la député UMP, les remettre dans les bâteaux et les renvoyer chez eux: Je croyais qu’ils étaient malheureux sous BenAli et que débarrassés du « tyran » ils allaient accéder au bien être de la démocratie et de la liberté retrouvée. Serait-ce la liberté de fuir leur pays et d’envahir le nôtre…allons messieurs les journalistes et politiciens à la manque : Relisez ce que vous avez écrit et dit dans les trois mois écoulés…vous allez vous surprendre vous mêmes, surtout ceux qui prônent aujourd’hui l’accueil de ces nouveaux immigrants…où est passée votre admiration pour la révolution des jasmins…

    Répondre
  3. STERIBUS

    09/03/2011

    Les accords, les accords n’étaient valables qu’avant ! Une situation d’urgence exige une réaction d’urgence même s’il n’y a pas respect des accords. Accords qui ne sont souvent qu’à sens unique, à nos dépends bien sûr !!! Allez les idiots, vous êtes bien payés pour prendre les bonnes décisons. Dans tous les cas, on se retrouvera aux prochaines présidentielles !

    Répondre
  4. MOI !

    09/03/2011

    Si on ne les remet pas dans les bâteaux, nous devrons côtiser et être taxés plus pour les nourrir et les soigner.
    Que ferons-nous lorsqu’ils seront plus que nous en France ?… Il vaut mieux y penser maintenant alors qu’il est peut-être encore tant !!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)