Occupation des rues parisiennes: Guéant devra envoyer les CRS ou capituler

Posté le septembre 01, 2011, 6:00
2 mins

L’ancienne caserne de Clignancourt présentée comme la solution aux prières de rues dans Paris (rues Polonceau, rue Poissonnière, rue Myrha etc.) n’est pas du goût des imâms du quartier. Le montant du loyer, l’absence de salles pour les ablutions et la mauvaise orientation par rapport à la Mecque sont les prétextes invoqués par les caids dictants leurs conditions. Car évidemment, les rues occupées sont équipées de robinetteries pour les ablutions et d’une orientation parfaite vers le désert séoudien.

L’AFP rapporte les propos de ceux qui négocient avec la république :

« Rien n’est signé, nous avons découvert la date du 16 septembre dans la presse« , a confirmé Moussa Niambélé, l’imam de la mosquée Al-Fath, rue Polonceau. De très nombreux fidèles se sont retrouvés mardi matin dans ces deux lieux de culte pour la prière de l’aïd, provoquant une interruption de la circulation automobile dans les deux rues. »

Même son de cloche chez l’imâm de la communauté méghrébine : « Il n’y a aucun accord, les négociations se poursuivent », a déclaré l’imam Cheikh Salah Hamza de la mosquée Khaled Ibn al Walid, rue Myrha.

Claude Guéant n’a guère de marge de manoeuvre. S’il ne libère pas le passage avec les forces de l’ordre, comme le font les autorités algériennes et palestiniennes confrontées aux mêmes soucis, il offrira un beau cadeau au Front national : la preuve de sa soumission aux diktats de chefaillons étrangers squattant les rues de notre capitale.

Et pendant ce temps là, les militants de Riposte Laique se font déloger manu militari pour avoir exprimé leur désapprobation devant l’Hôtel de ville de Paris qui dépense 99 000 euros pour fêter le ramadan… »France d’après » ou « changement de civilisation » ? Les deux.

(source islamisation.fr)

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)