Plainte contre les quick halal

Plainte contre les quick halal

Une « plainte pour discrimination » déposée auprès du procureur de la République de Strasbourg et une initiative pour saisir la Halde. Telle est la réponse du mouvement régionaliste Alsace d’abord après la décision prise par la chaîne de restaurants Quick de ne servir que de la viande halal dans 22 de ses restaurants, dont deux en Alsace. Jacques Cordonnier, président du mouvement, indique ;

« Ces établissements étaient des lieux d’accueil et de mixité. Aujourd’hui, on les réserve de fait à la population musulmane. Imposer des interdits alimentaires propres à une religion n’est pas acceptable, car c’est admettre que l’on puisse créer des enclaves dans notre région. Personne ne peut nier que ce genre de solutions va contribuer à ghettoïser encore plus certains quartiers. Voilà où l’ultralibéralisme nous mène ! ».

Quick a, semble-t-il, prévue le coup en proposant à la vente dans ses restaurants halal un hamburger traditionnel qui ne sera pas préparé sur place. Mais Jacques Cordonnier rétorque :

« C’est l’astuce qui a été élaborée par les juristes de Quick pour ne pas tomber sous le coup du code pénal. Mais personne ne commandera ces produits préparés à l’avance, sortis de leur emballage et passés au micro-ondes ».

« C’était un restaurant ouvert et qui maintenant se retrouve fermé à ceux qui ne veulent pas se soumettre. Si je me rends dans cet établissement, je suis obligé de participer, contre mon gré, au financement des organisations isamiques qui délivrent la certification halal« ; (vu ici)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: