population islamique et délinquance, les faits sont têtus…

Posté le mars 24, 2010, 12:00
39 secs
La polémique autour des propos d’Eric Zemmour est l’occasion de ressortir quelques chiffres:

« Il y a quelques années, une enquête commandée par le ministère de la justice, pour évaluer le nombre d’imams nécessaires, évaluait le pourcentage de «musulmans dans les prisons» entre 70
et 80%
. En 2004, l’islamologue Farhad Khosrokhavar, dans un livre «L’islam dans les prisons ( Balland) confirmait ce chiffre. En 2007, dans un article du Point, qui avait eu
accès aux synthèses de la Direction Centrale de la Sécurité Publique ( DCSP) et de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) on évaluait entre 60 et 70% des suspects
répertoriés issus de l’immigration
. Il y a près de dix ans, la commissaire Lucienne Bui Trong, chargée des violences urbaines à la direction centrale des RG relevait que 85% de
leurs auteurs sont d’origine maghrébine.
Dans un article du Monde, du 16 mars 2010, les rapports des RG sur les bandes violentes, établissaient que 87% étaient de nationalité française;
67% d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine. La «plupart» est donc, au regard de ces chiffres, le mot qui convient. […] » Le Salon
Beige.

Les faits sont têtus !