Pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec

Pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec

Par Benoît Dubreuil et Guillaume Marois,  philosophe et démographe. Ce texte est extrait du livre «Le Remède imaginaire – Pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec», publié par Boréal, qui sera en librairie la semaine prochaine.

L’immigration est-elle essentielle pour mitiger les effets du vieillissement de la population? Non. L’immigration n’est pas essentielle. Sa contribution est marginale et, à cause des mauvaises performances économiques des immigrants admis au Canada depuis trois décennies, elle est peut-être même négative.

(via )

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • miane Répondre

    il y a immigration et invasion…ne pas confondre l’arrivée de gens ayant des compétences, un dynamisme et la volonté de s’intégrer dans une civilisation avec celles de gens sans compétences, sans volnté d’intégration et encore moins d’assimilation, qui arrivent dans une contrée, non pas pour y amener un mieux pour eux et pour la communauté accueillante, mais pour y amener leurs modes de vie, leurs moeurs, leur religion et tenter de changer ceux de qui les accueille…c’est là le problème des immigrations. Les « échappés » d’un système qu’ils ont refusé, n’ont pas le droit de venir imposer leurs us et coutumes dans le pays qui les accueille.

    1 mars 2011 à 10 h 09 min
  • MOI ! Répondre

    Les immigrants islamistes sont néfastes pour tous les pays occidentaux. Si ce n’était pas le cas, on en parlerait pas autant !

    1 mars 2011 à 8 h 02 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *