Pro-France avant d’être pro-vie ou pro-vie avant d’être pro-France

Posté le mars 11, 2010, 12:00
8 mins

En juillet 2007, je prophétisais que Monsieur Sarkozy serait le dernier Président de la République française – impliquant qu’avant cinq ans, la France serait une République islamique (avec, pourquoi pas, Nicolas Sarkozy comme Président ?).

Malheureusement, rien ne vient contredire ces prédictions. L’actualité apporte chaque jour la confirmation des progrès, souvent insidieux, mais inexorables, de l’islamisation de notre pauvre France.

J’ai longtemps espéré un sursaut, une révolte, une guerre civile – la seule possibilité pour notre pays d’échapper au totalitarisme vert.
Je n’y crois plus aujourd’hui. Voici pourquoi : La double allégeance, qu’elle soit ethnico-religieuse (Libanais maronites, Français musulman…), ou simplement idéologique, est un piège fatal : à l’occasion de conflits, elle impose un choix.

Le choix des « catholiques » libanais est patent. Celui des Français musulmans qui, au sein de l’armée, refusent de combattre leurs coreligionnaires, est en train de devenir de plus en plus évident.

Je soulèverai aujourd’hui le problème que pose la double allégeance « idéologique », et cela plus particulièrement au sein de la droite nationale.
On pourrait en effet considérer les prises de position récentes de certaines formations (ou mouvances) politiques, comme des « lueurs d’espoir ». Je pense plus particulièrement aux Identitaires et au Parti de la France.
Les initiatives prises par le Groupe Identitaire ou encore la campagne « Non aux minarets » du PDF, MNR et NDP, en Lorraine et ailleurs, sont en effet fort louables et correspondent parfaitement à ce que je préconise depuis plus de dix ans (d’abord dans les « 4 Vérités », puis sur mon blog <cafephilodedroite>).

Il y a malheureusement un hic : la double allégeance idéologique desdites formations politiques.
Les Identitaires sont en effet des patriotes, anti-islamiques, mais ils sont également « marxisants » et « anti-capitalistes ».
Les dirigeants (et peut-être aussi les adhérents) du PDF, du MNR et de la NDP sont de véritables patriotes, mais ils sont également des bigots et des sectateurs de la « croisade » pro-vie.

Dans cette période de grand danger pour notre patrie, il me semble donc légitime de poser la question : en cas de conflit ouvert, les premiers seront-ils anti-islamistes avant d’être marxistes (ou « socialisants », ou « anti-mondialistes »), et les seconds seront-ils prêts à combattre les musulmans, avec qui ils partagent la même haine des homosexuels et la même opposition à l’avortement et à l’euthanasie ?
La connaissance personnelle que j’ai de ces « leaders » ne me rend pas très optimiste.

Je me remémore en particulier un petit-déjeuner auquel j’avais invité Fabrice Robert et Richard Roudier, au cours duquel ce dernier m’avait rétorqué qu’il défendait la France, mais aussi les Français (sous-entendant par là leurs intérêts « économiques »).

Le problème principal des Identitaires, en ce qui me concerne, c’est qu’ils se sentent « prolétaires » avant d’être Français. Leur parler, leur vêture, leur gestuelle concourent à mettre en avant leurs origines « ouvrières » – ce qui, pour eux, est une « vertu »…
Ils sont en fait très proches de l’islamo-marxisme d’un Alain Soral ou d’un Marc George, ou encore d’un Dieudonné – qui ont au moins le mérite, d’annoncer la couleur (c’est bien le cas de le dire).

Quant à Carl Lang, Annick Martin, Robert Spieler… et surtout Bernard Antony, je suis convaincu que le moment venu, ils appliqueront le fameux mot d’ordre gauchiste « même combat », et préféreront la croisade contre les « nouveaux » Albigeois, à celle contre les maures.
Je suis convaincu (à tort ou à raison) que leur haine des « homos » s’avérera plus motivante que leur amour de la France.

Il en va de même des autres formations (ou groupuscules) de la droite nationale, comme Action Française, l’Œuvre française, le Renouveau français, Europae gentes… (cette liste n’est pas exhaustive) qui, la semaine dernière, ont préféré aller « casser du pédé », sur le parvis de Notre-Dame (je signale en passant, que je suis particulièrement opposé au « kiss-in », en public, qu’il soit homo… ou hétéro), plutôt que d’aller, comme l’ont fait les Identitaires, manifester rue Myrha. Il est vrai qu’il est moins dangereux de s’attaquer aux tarlouzes qu’aux Arabes
Je ne vois donc pas d’issue salvifique à l’islamisation rampante qui est à l’œuvre aujourd’hui.
Je ne vois poindre à l’horizon aucun « sauveur de la France ».

Lorsque j’étais en prison, condamné par le « Tribunal Permanent des Forces Armées », je priais tous les jours sainte Jeanne d’Arc.
Je l’invoque encore aujourd’hui… mais peut-être pas avec autant de conviction.

JEAN-PIERRE PAGES-SCHWEITZER
Directeur de l’Observatoire de l’Islamisation
de la France et de l’Europe

7 réponses à l'article : Pro-France avant d’être pro-vie ou pro-vie avant d’être pro-France

  1. Letiboabc

    31/07/2010

    Je suis d’accord avec vous Robert Heid. Il est important de savoir quel monde voulons nous.

    Les francs maçons ont peut-être aussi un plan contre l’islamisation. Quand l’islam aura suffisamment avancé en Terre de France, ils se serviront comme justification de la terreur islamique présente en France, pour chasser les musulmans, mais aussi les bons chrétiens et toutes personnes s’opposant à leur idéologie et instaureront un monde type Le meilleur des Mondes D’Huxley, c’est à dire liberté sexuelle totales dès le plus jeune age, euthanasie pour les vieux et choix du nombre d’enfants devant naitre fabriqué par Fivette et ensuite porté par des mères porteuses.
    Malheureusement, le Meilleur des Mondes décrits par Huxley à certains éléments prés est malheureusement totalement possible. D’ailleurs, la transition entre le monde actuel et le monde décrit par Huxley devrait avoir lieu selon le roman grâce à une guerre civile mondiale… Une guerre civile pourait donc à être la derniére étape pour établir un tel monde.

    Pour compléter mon propos, je dirais que pour remporter une telle guerre civile, il n’est pas nécessaire d’être trés nombreux, ce qui est d’autant plus vrai avec l’armement actuel, il suffit d’avoir suffisamment d’hommes déterminés et suffisamment de ressources (armement, argent…). En Russie, les bolchéviques n’était pas plus de 100 000 hommes…

    Je suis donc ni pour le nouvel Ordre Mondial, ni pour l’instauration d’un califat…

    Répondre
  2. Robert Heid

    22/03/2010

    il est aisé de fustiger les catho ou les identitaires
    l’avortement que vous décriez provoque la mort de millier de fétus bien français remplassant ainsi les population française par des musulmans très prolifique en la matière.

    l’exemple de société que nous pronons avec l’homosexualité ;l’homoparentalité et autre sexualité débridé n’est pas pour donner le meilleur exemple

    Répondre
  3. ozone

    17/03/2010

    Ouvrez les yeux Jaurés,le probléme existe bel est bien

    Malheuresement

    Répondre
  4. Francine

    16/03/2010

    Je ne vois pas d’autres solutions que d’envisager de quitter le pays pour essayer de préserver l’avenir de mes enfants. Un peu comme les protagonistes du livre  » les corps indécents  » Editions Edilivre Paris. C’est un choix difficile qui m’empêche souvent de dormir mais il est évident que l’islamisation massive de la France a de quoi faire peur pour l’avenir. La progéniture de ces gens est tellement nombreuse qu’ils seront bien vite le plus grand nombre. Je ne veux pas devoir changer mes habitudes, mon mode vie pour faire le ramadan (imposé à tous) sans compter devoir changer mes habitudes vestimentaires !!

    Répondre
  5. Jaures

    14/03/2010

    Cher Homère au casque d’airain, je me demande qui se fourvoie le plus entre celui qui croit trouver son bonheur dans un catalogue et celui qui tente de se persuader que quelques centaines de burqas et 30 minarets font une république islamique.
    Si c’est le cas alors, avec ses dizaines de milliers d’églises, ses écoles confessionnelles  et ses ministres défilant devant le Pape, nous sommes largement sous l’égide de Sa Sainte Mère l’Eglise.

    Répondre
  6. Anonyme

    12/03/2010

    @ HOMERE Botter – ou se botter – le cul avec un seul pied, il a de quoi se casser la gueule ! C’est carrément homérique et nettement plus difficile et dangereux en tout cas que ce que faisait Marchais lorsqu’il applaudissait des deux mains ou que Le Pen quand il cligne de l’œil. Faut bien rigoler de temps en temps.

    Répondre
  7. HOMERE

    12/03/2010

    Autant que le mal n’aura pas fait son oeuvre,le remède ne sera recherché l…..alors l’agonie se poursuivra inexorablement jusqu’à ce que les membres tranchés de tout le peuple, en reste un seul pied pour leur mettre au cul….!

    Il est beaucoup trop tôt pour intéresser ce qui reste de français à la propagation de la religion musulmane, trop occupée qu’elle est à guetter dans les catalogues ou les bandes annonces, le dernier modèle de la dernière merde chinoise qui les rendra encore plus cons qu’ils ne sont..ce qui est mathématiquement possible…

    Ne guettons pas une hypothétique lueur venue de nulle part…contentons nous d’en être une petite et de la défendre et de la propager…la résistance viendra d’elle même lorsque l’oppression et l’esclavage apparaîtront…

    La priorité se définit comme la corrélation entre la nécessité et la tyrannie.Nous n’en sommes pas encore là.

    Les archanges polychimériques aux pensées multiples ne sont que le reflet de leur propre cauchemar.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)