Propagande et contrepoint

Propagande et contrepoint

Un musulman ne peut être laïc” – Hassan II, ancien roi du Maroc.

Alors que des associations, des syndicats et des partis de gauche appellent à manifester, samedi, dans de nombreuses villes de France, contre la politique sécuritaire du gouvernement, Tahar Ben Jelloun, écrivain franco-marocain, s’associe à leurs protestations.

” l’islam est tout à fait compatible avec la démocratie et la laïcité”

Monsieur le Président,

J’ai la chance de bénéficier de deux nationalités. Je suis marocain et français depuis 1991. Je suis heureux d’appartenir à deux pays, deux cultures, deux langues et je vis cela comme un enrichissement permanent.

Depuis vos déclarations de Grenoble sur la possibilité de déchoir de la nationalité française une personne qui aurait commis un délit grave, je sens ma nationalité française quelque peu menacée, en tout cas fragilisée. Non que j’aie l’intention de tomber dans la délinquance et de troubler gravement l’ordre public, mais je vis cela comme une attaque du socle fondamental du pays, sa Constitution. Et cela, Monsieur le Président n’est pas admissible dans une démocratie, un Etat de droit comme la France qui reste malgré tout le pays des droits de l’homme, pays qui a accueilli et sauvé des centaines de milliers d’exilés politiques tout au long du siècle dernier. (…)

La nationalité est une part de l’identité. Elle peut être double, comme dans mon cas. Je ne me vois pas privé de l’une des deux. Je me sentirais diminué. Suite sur Le Monde (vu ici)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: