Refus de la francisation et retour à l'Islam

Refus de la francisation et retour à l'Islam

L’article “humoristique” ou “nauséabond” du journal Libération sur l’équipe nationale de football algérienne continue à susciter commentaires, interrogations et polémiques en Algérie et en Afrique du Nord. Lu sur le site d’actualité marocain emarrakech :

“[…] La haine que suscite [en France] l’équipe d’Algérie et les joueurs qui la composent, n’a rien d’étonnant. Outre le climat politique régnant en France, le fait que les joueurs algériens soient majoritairement des fils d’immigrés est un élément supplémentaire d’hostilité. Les nationaux-républicains assimilationnistes ne supportent pas que ces « ingrats » aillent jouer pour le « pays de leurs parents » alors qu’ils sont nés en France. Par cet « affront », les joueurs algériens remettent en question l’idéologie assimilationniste de la France « black, blanc, beur » qui n’est que la version post-coloniale de l’Empire aux trois couleurs promu au temps des colonies.

En décidant de jouer pour l’Algérie, ces footballeurs ont fait un choix politique heurtant de plein fouet l’idéologie assimilationniste ; idéologie officiellement imposée par l’Etat français aux immigrés et à leurs enfants. Contre cette politique assimilationniste reposant sur la dépersonnalisation et la francisation, ces joueurs ont fait le choix de l’Algérie. Cela remet en cause toute une idéologie politique qui fait de la francité l’horizon supérieur et indépassable du fils d’immigré. Ne nous y trompons pas, dans la France des débats sur l’« identité nationale », de la loi sur le voile et plus généralement de la criminalisation de l’islam et des musulmans, c’est bien cette remise en cause qui est à l’origine d’une telle hostilité.”

emarrakech via Les Indigènes de la République via ici

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: