"Religion" : le cheval de Troie de l'islam

"Religion" : le cheval de Troie de l'islam

Toujours de René Marchand :

R

« L’islam est une religion, nous répète-t-on de partout. Et pour nous, Européens, cela veut dire : Attention ! vous entrez dans la sphère privée de chacun, la liberté de conscience. Interdiction de regarder de près. Interdiction de légiférer. Et même, pour certains, interdiction de critiquer ou de se moquer. L’islam, une religion ? Oh certes, puisque, en islam, tout est religieux. Tout, du gouvernement des hommes jusqu’à la manière de s’habiller, tout est placé sous le signe d’Allah, régie par la Loi d’Allah. Sauf à réécrire le Coran et la vie du Prophète, un islam qui ne serait qu’une religion, qui ne serait pas politique, juridique, qui ne régenterait pas les mœurs, la vie privée des Musulmans, un tel islam n’existe pas, n’a jamais existé, ne peut pas exister. Dans le système Islam, il n’y a pas de place pour le profane, pas de sphère privée, pas de liberté individuelle, pas de liberté de religion, pas de liberté de conscience. […]

Et sous le nom de religion, on nous vend des mosquées, comme des sortes d’églises, des “salles de prière”, alors que les mosquées sont les centres de la vie politique, administrative, sociale, culturelle, scolaire, policière, judiciaire… des communautés. […] Et sous le nom de religion, on nous a vendu le Conseil prétendument français (que ne dit-on pas Conseil algéro-marocain-saoudien, etc.) du Culte musulman, alors que le mot “culte” ne veut rien dire, dans un système où tout est religieux. […] Le mot Religion est le cheval de Troie d’un totalitarisme. Comment mieux, en effet, définir l’islam qu’en disant que c’est un totalitarisme. »

(via )

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • pluto69 Répondre

    totalitarisme pire que le fascisme, le nazisme, le communisme.

    24/12/2010 à 23 h 02 min
  • STERIBUS Répondre

    SYSTEME TOTALITAIRE : Qui n’a pas encore compris parmis les emplumés qui nous gouvernent ??????????

    24/12/2010 à 11 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *