Sans l’islam

Posté le 08 janvier , 2018, 4:51
8 mins

 

Sans l’islam, personne ne contesterait les sapins de Noël dans la rue, ni les crèches dans les mairies.
Sans l’islam, nous ne subirions pas la présence de 2500 mosquées, à raison d’une nouvelle par semaine, payées tantôt par les émirats du Golfe, tantôt par les pays d’Afrique du Nord, et la plupart du temps avec nos impôts

Sans l’islam, autour de ces mosquées, nous n’assisterions pas à la mise en place d’un État dans l’État, où le petit État islamique ronge de plus en plus le grand État républicain et lui impose ses codes.

Sans l’islam, nous n’assisterions pas à une recrudescence d’agressions homophobes, antisémites et sexuelles, encouragées par les textes sacrés du Coran et la vie de Mahomet.

Sans l’islam, nous n’assisterions pas, dans certaines périphéries urbaines, à la mise en place d’une politique de Grand remplacement, de changement de peuple et de civilisation.

Sans l’islam, Saint-Denis serait toujours la ville des rois de France.

Sans l’islam, nos policiers ne subiraient pas une guerre quotidienne, visant à saper l’édifice de l’État français.

Sans l’islam, nous n’aurions pas de halal dans l’armée française, ni des militaires musulmans qui refusent de se battre contre leurs frères.

Sans l’islam, nous n’aurions pas, sur le territoire français, la mise à mort barbare d’animaux égorgés sans étourdissement (halal), qu’on laisse agoniser pendant un quart d’heure.

Sans l’islam, nous n’aurions pas l’impression, dans certains quartiers, d’avoir changé de continent.

Sans l’islam, le Qatar ne serait pas en train d’acheter des pans entiers de la France.

Sans l’islam, nous ne subirions pas sur les plateaux de télévision, les enfumeurs comme Tariq Ramadan, Malek Chebel, Dalil Boubakeur, Dounia Bouzar et bien d’autres, qui roulent dans la farine les ignorants en leur faisant le coup de la RATP

Sans l’islam, un Français d’origine pourrait aimer une née-musulmane sans être obligé par sa belle-famille de se convertir.

Sans l’islam, il y aurait moins de crachats sur les trottoirs, et le maire de Béziers n’aurait pas été obligé de faire un arrêté municipal pour sanctionner les fautifs.

Sans l’islam, nos médecins et l’ensemble du personnel médical ne risqueraient pas de se faire agresser par des maris violents qui refusent qu’un homme observe leur épouse.

Sans l’islam, nous n’aurions jamais subi, dans un pays laïc, des prières musulmanes sur nos trottoirs ou dans les rues, afin de marquer la volonté d’occupation de l’espace public.

Sans l’islam, les enfants juifs pourraient encore aller dans les écoles publiques en Seine Saint-Denis.

Sans l’islam, on pourrait enseigner la Shoah et parler de Charles Martel dans nos écoles.

Sans l’islam, nous n’aurions pas d’appel au muezzin par haut parleur, comme à Nanterre.

Sans l’islam, nous n’aurions pas de revendications alimentaires dans nos cantines scolaires, dans les entreprises.

Sans l’islam, nous n’aurions pas d’accompagnatrices marquant leur religion par un voile lors des sorties scolaires.

Sans l’islam, nos enfants ne seraient pas en danger, lorsqu’ils mangent halal sans que leurs parents ne le sachent, à cause du bacille e-coli, comme nous en alerte le docteur Alain de Peretti.

Sans l’islam, il y aurait davantage de places dans nos prisons.

Sans l’islam, les Français ne connaitraient pas la souffrance de voir leur pays défiguré.

Sans l’islam, ils pourraient savourer les douceurs, les insouciances délicieuses et les frivolités légères qu’offre souvent la vie.

Sans l’islam, les chers souvenirs resteraient doucement mélancoliques et ne seraient pas devenus des regrets brulants de nostalgie et de rancœur.

Sans l’islam, le passé ne serait pas si présent, sans l’islam, l’avenir ne serait pas si terrifiant…

Sans l’islam, nous ne subirions pas dans la rue, les tenues guerrières des salutistes en djellaba ou en kamis.

Sans l’islam, il y aurait beaucoup moins de bénéficiaires de la CMU et de l’AME, considérée comme une nouvelle version des razzias du21ème siècle dans l’esprit de certains musulmans.

Sans l’islam, on pourrait consacrer davantage d’argent à nos malades et à nos retraités, sans oublier toutes les aides utiles qui font avancer une société.

Sans l’islam, nous ne subirions pas, un mois par an, le cirque du ramadan, avec le bruit, les violences et les entreprises désorganisées.

Sans l’islam, après le ramadan, il y aurait moins d’absentéisme à l’école.

Sans l’islam, nous n’aurions pas des abattoirs mobiles où les jeunes garçons prennent l’habitude de voir égorger des animaux de manière barbare.

Sans l’islam, nous n’aurions pas des clips agressifs, sexistes et racistes, de rappeurs haineux.

Sans l’islam, les sites internet ne seraient pas pollués par des messages haineux et menaçants, qui nous menacent de mort, disent qu’ils vont faire la loi dans notre pays, et que nous sommes foutus.

Sans l’islam, nous ne partagerions pas les angoisses de Michel Onfray, jugeant que dans cinquante ans, notre pays sera intégralement sous domination musulmane

Sans l’islam, il n’y aurait plus de péril fasciste en France, et nous pourrions jouir de tous les charmes d’un pays formidable.

Sans l’islam, nos enfants ne seraient pas confrontés à un choix terrible devenir résistants ou dhimmis, avec forcément beaucoup de dégâts dans les deux cas.

La France ne redeviendra un pays formidable, que quand elle se sera débarrassée définitivement de l’islam.

Il ne vous est pas interdit de faire suivre cet email d’un journaliste en colère.

VOUS SEREZ UN PATRIOTE QUI DÉFEND SA PATRIE EN DANGER.

 

NB: Une lectrice (cf. ci-dessous) nous signale que ce texte, qui nous avait été envoyé par un autre lecteur, est paru initialement sur le site de Riposte laïque sous le titre “Sans l’islam, la France serait un pays formidable”. Ce qui nous donne l’occasion de remercier ces confrères pour leur courage et leur dynamisme.

ARTICLE PRÉCÉDENT

Djihad

37 Commentaires sur : Sans l’islam

  1. quinctius cincinnatus

    16 janvier 2018

    l’ agression contre une jeune fille de 11 ans musulmane à Toronto qui avait déclenché un tsunami d’ indignation de Trudeau puissamment relayé dans le Monde entier par le Media en particulier par ” Le Monde ” qui stigmatisait une ” islamophobie “, était montée de toute pièce … on n’attend plus que le démenti de cette ” fake-new ” par ceux là mêmes qui l’ ont propagée

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    13 janvier 2018

    que d’ inquiétudes infondées ! ….

    Emmanuel Macron nous promet de réécrire le Saint Coran et de purger les hadiths

    il s’ exerce déjà avec Céline !

    Répondre
  3. Magne

    11 janvier 2018

    ” Sans l’islam, un Français d’origine pourrait aimer une née-musulmane sans être obligé par sa belle-famille de se convertir.”

    Il ne passe pas par sa belle famille , mais par le Maire français de la ville où il habite qui demande à la belle , un certificat de coutumes ” . Un Maire français n’a pas le droit de prononcer le mariage d’un mécréant avec une fille musulmane . De quoi s’agit -il ? La fille va demander à son pays d’origine ( souvent double nationalité ) ce fameux ” certificat de coutumes ” où il est stipulé que le futur et heureux marié doit – être obligatoirement musulman ou qu’il va se convertir ou qu’il est converti . Si le futur n’est pas converti , pas de ” certificat de coutumes ” à transmettre à la Mairie de son lieu de résidence et le Maire ( accords bi – nationaux ) et interdiction d’officialiser le mariage sans ce document .
    L’Islam a des règles auxquelles il tient , et je l’en félicite , ce que je lui reproche c’est de me prendre pour cible , et cela je ne peux l’admettre . ” Wa Katilu( tuez)hum eux , Hata La Takuna Finatum ( qui associent un Fils à Dieu ) Wa Yakuna , Ad Dinu Lillahi ( et que la religion soit à Allah seul ). Et le verset 179 ( même sourate II , verset 193 ) sur le talion que Charlemagne tentera d’éradiquer avec les Ordalies , a toujours droit de cité dans le culte musulman ” C”est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie , ô vous doués d’intelligence , ainsi atteindrez – vous à la piété” . Wa Lakum …

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    10 janvier 2018

    @ Anartien célèbre la Reconquista , mais cela prend du temps et même beaucoup de temps : de la première moitié du VIII ième siècle jusqu’ au 2 janvier 1492 et de nos jours je doute que les ” patriotes ” soient aussi … constants dans l’ effort … de guerre

    tenez je suis de par la famille de ma mère le descendant d’ un chef de bande de ” Sarrazins ” installés dans les montagnes d’ Ardèche … et il n’ y a pas plus ” patriote ” que moi !

    Répondre
  5. Paul

    10 janvier 2018

    Vous avez tout à fait raison. Mais ces solutions doivent être clairement énoncées. C’est ce que j’attends des intervenants et éditorialistes des 4V qui trop souvent se contentent de pleurer et se gardent bien de défendre une réelle politique qui nous permettrait de retrouver notre pays et ses valeurs ancestrales.

    Répondre
  6. appeals

    10 janvier 2018

    Comment éliminer les criminels qui nous gouvernent et ne luttent pas contre l’islamisme ?

    Répondre
  7. appeals

    10 janvier 2018

    Eliminer l’islam de France, un grand rêve tout comme éliminer les lâches et les prédateurs qui nous gouvernent et lécheurs de babouche comme nombre d’entre eux.

    Nous sommes en péril et la France plonge de plus en plus.
    Comment nous révolter et abattre les criminels au pouvoir ?

    Répondre
  8. Anartien

    9 janvier 2018

    j’ai oublié… : à la mode…musulmane (cf l’élimination des ennemis de Muhammad à Médine !)

    Répondre
  9. 9 janvier 2018

    Bonsoir à tous, l’ISLAM est bien sûr le phénomène le plus angoissant que le monde doit affronter aujourd’hui et je pourrais écrire, moi aussi, un commentaire intéressant, et apporter ma pierre à l’édifice que nous voulons construire pour contrecarrer les plans hégémoniques de cette pieuvre ; des plans tracés dans le CORAN… . C’est lui qu’il faut cibler en demandant à la JUSTICE de l’interdire ou de le vider de tout ce qui porte atteinte aux droits de l’Homme et de la Femme… et j’ai pensé que peut-être vous seriez intéressés par la lecture de ce qu’en dit un spécialiste de droit arabe et musulman Sami Aldeeb qui a été interrogé, en son temps, par ‘Riposte_laïque’ dont on parle plus haut justement. L’ adresse du lien ci-dessous, permettra d’affiner l’information à tous égards :
    http://ripostelaique.com/sami-aldeeb-il-faut-interdire-la-diffusion-du-coran-dans-sa-forme-actuelle.html
    – J’ai pour ma part, en son temps aussi, suite à un commentaire posté sur l’un de mes sites (voir ci-dessus), créé une page spéciale ‘Coran expurgé’ et ‘Tout ce qui pollue le Coran’… je donne les liens à toutes fins utiles :
    http://cristianu.e-monsite.com/pages/tout-ce-qui-pollue-le-coran.html
    Bon courage à tous ; ne lâchez pas prise (si vous passez par Twetter, faites une halte chez ‘cristianu7’)

    Répondre
  10. betsynette

    9 janvier 2018

    L’islam intégriste n’a pu grossir que par la félonie de certains ……Français…..gôchiste…….quand cela les arrange, mais certains au moment de la mort……appellent ce ……DIEU…….qu’ils ont renié pour des places politiques ou autre syndicats etc, l’argent la soit disant gloire, leurs fait renier leurs aieux, pauvre humain, qui adore le veaux gras.

    Répondre
  11. frei

    9 janvier 2018

    La supercherie islamique a été clairement identifiée ; l’islam est donc maintenant idéologiquement mort . Mais on ne règlera pas la question que pose la présence de millions de personnes de culture musulmane en France en invoquant la laïcité . L’athéisme philosophique est également une option sans issue puisque ne reposant sur rien .Pour moi , il appartient aux chrétiens -dont je suis – de rechristianiser la France , non par de grandes déclarations ni de grandes manifestations , mais par un surcroît d’humble ferveur …et surtout en arrêtant d’avoir peur de transmettre ce que nous sommes .

    Répondre
    • Paul

      9 janvier 2018

      Il convient d’être lucide. La ferveur seule ne suffira pas à extirper le mal qui, lui, s’est imposé sans le moindre scrupule. Il faudra passer par une phase nécessaire de coercition. Sinon, comment imposerez-vous aux musulmans de quitter le territoire ? Par la ferveur ?
      Il faudra également un retour progressif aux valeurs chrétiennes qui entraine nécessairement la remise en cause de lois scélérates telles que le droit à l’avortement ou le mariage homo. L’égalitarisme forcené et contre-nature devra également être combattu.

      Répondre
      • 9 janvier 2018

        Certainement pas par la ferveur des bienheureux innocents larmoyants!
        Mais par la “Kalach” et les grenades , utilisés avec ferveur et enthousisame!
        Un djihadiste crevé ne tue plus et a la joie de retrouver ses vierges à son paradis!!

        Répondre
  12. Candide06

    9 janvier 2018

    Et sans l’islam, on ne serait ni obligé de venir à l’aéroport pour passer 1h et plus dans les queue de “sécurité” et autres scanners… ni à payer 100 à 300 E sur chacun de nos billets: le coût de ces dispositifs. Que les compagnies aériennes sont obligées de collecter, discrètement, en plus du prix du billet : pour laisser croire que c’est elle qui sont chères, et passer sous slience le coût exorbitant de ces mesures (pour de l’anti terrorisme suédois, chrétien, juif et bouddhiste, sans oublier les associations de philatélistes et autres dangereux membres de clubs de tir honnis, comme chacun sait!).

    Répondre
  13. Boismery

    9 janvier 2018

    ‘Les angoisses de Michel Onfray’…Citons également les angoisses et les mises en garde d’intellectuels et d’écrivains originaire du monde arabe (Boualem Sansal, Kamal Daoud, Karima Hanoune, et tant d’autres…) qui annoncent un devenir tragique pour la France et l’Europe et qui ne comprennent pas la cécité et la lâcheté de nos élites et de nos dirigeants. Ils ont le mérite de dénoncer le danger au péril de leurs vies.

    Répondre
  14. Léon-Pierre DAVID

    9 janvier 2018

    Les valeurs de l’islam et celles de nos démocraties sont incompatibles. TOUS les pays musulmans (57) de la planète ont signé ensemble au Caire en 1990 une “déclaration des droits de l’homme en islam” destinée à se distancier de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, entre autres, en ce qui concerne l’égalité homme-femme, la séparation état-religion, les libertés d’expression, de croyance et de sexualité… Salman Rushdee, Wafa Sultan (L’islam en question), Bat Ye’or (Eurabia), Taslima Nasreen (Rumeurs de haine), Ibn Warraq (Pourquoi je ne suis pas musulman), Hamid Zanaz (L’islamisme vrai visage de l’islam), Zineb El Rhazoui, Boualem Sansal (Gouverner au nom d’Allah), Chahdorrt Djavann (Bas les voiles) Aquila (Pour un monde sans islam) et bien d’autres intellectuels originaires de ces pays l’ont dénoncé : le problème n’est pas simplement l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même ! Warraq insiste sur la nature totalitaire de l’islam, montrant en quoi il est incompatible avec le respect des Droits de l’Homme. Quand l’Europe prendra-t-elle conscience de cette réalité ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 janvier 2018

      merci pour votre contribution très informée

      ” le problème religieux vis à vis de la laïcité [ à la ] française est spécifique aux musulmans ; dire que toutes les religions sont également hostiles à ce principe est faux et réducteur ” nous dit la philosophe Chantal Delsol ( ” Le Figaro ” )

      éradiquer tout signe religieux d’ où qu’ il vienne [ et quel qu’ il soit ] à fin de ne pas faire preuve de ” discrimination ” envers l’ islam est une idée simpliste et contre-productive dans sa pathétique sottise , poursuit l’ article

      nous en avons une preuve éclatante avec le porte-paroles L.R.e M. Ryan Nezzer tout énarque qu’ il soit … seuls les ” intellectuels ” ” arabes ” que vous citez sont ” démocrates ” , par intellectuel j’ entend ceux qui réfléchissent, analysent et pensent en dehors de leur monde confessionnel et communautaire aussi bien chez les musulmans que chez les israélites ou que chez les chrétiens

      Répondre
      • 9 janvier 2018

        Afin de parfaire vos connaissances sur vos amis
        qui sont “une chance” ( et quelle chance !) pour notre
        pays en perdition ,je vous citerais un passage de votre saint-livre:
        (Sourate XXXVII)
        ” Quand vous rencontrerz les infidèles tuez-les jusqu’a en faire
        un carnage et serrez les entraves des capptifs que vous aurez-faits !”
        Cela est très clair , même pour les islamo-collabos , qui ont eux aussi
        eu de grands amis, tel le grand mufti de Jérusalem,qui de Berlin
        sous l’Allemagne nazie , appelait ses fidèles musulmans de Bosnie et du Kosovo
        à rejoindre la 13 ème division SS ” Handschar” , fez orné d’une Croix
        gammée (, que c’est beau! )qui combattit aux côtés des nazis
        Quelle réference!
        Bravo ! Continuez , vous êtes dans la bonne voie!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          12 janvier 2018

          les ” Rambos ” américains nous causent beaucoup plus de … désordres et cela même s’ ils sont les champions de l’ élimination ciblée chez les chefs de l’ E.I. !

          tenez posez vous la question : pourquoi mettre l’ Iran au ban des nations ?

          ne pourrait elle pas nous être plus utile qu’ on ne le pense dans les chancelleries, même si cela n’ était que de façon ponctuelle et sur des temps courts ?

          la diplomatie c’ est l’ autre façon de faire la guerre : il suffit de trouver des intérêts essentiels qui soient communs aux deux parties ! … le ” napalm ” ne résout pas tous les problèmes !

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 janvier 2018

      le problème n ‘ est pas, n’ est surtout plus, d’ être ou non fidèle au Christ; il est celui ci : voulez vous être libres ?

      Répondre
      • 9 janvier 2018

        OuiI, oui , nous voulons être libres chez nous en France , et non dans une Francarabiya , où une vermine haineuse souille notre patrie qui est devenue un tas d’excréments , “dirigé” par in gérontophile!

        Répondre
      • 9 janvier 2018

        Erreur fatale ! Seul le Christ peut rendre libre. Vous en faites justement l’expérience. Que vous faut-il de plus pour comprendre ? Un clash ? N’ayez crainte, nous allons être servis !

        Répondre
  15. quinctius cincinnatus

    8 janvier 2018

    ” sans l’ Islam personne ne contesterait etc … etc … ”

    si tous les ” ultra-laïcards ” qui ne survivent intellectuellement que de leur anti-catholicisme ” révolutionnaire ” [ … qu’ ils croient être ]

    Répondre
  16. Paul

    8 janvier 2018

    Je lis ici beaucoup de plaintes larmoyantes mais peu de propositions concrètes. Pourtant il en est une qui devrait s’exprimer sans fioritures: interdire l’Islam. Il s’agit d’une évidence que personne, même sur ce site, on ose énoncer. Il faudrait enfin que quelqu’un fasse cette proposition au peuple français. Cela n’a rien d’irréalisable: beaucoup de pays interdisent une religion, et les Etats musulmans ne sont pas les derniers.
    Proposons de changer la constitution et que l’appartenance de la France à la chrétienté y soit explicitement inscrite. L’Islam doit être banni, ses lieux de culte détruits, ses expressions et sacrements interdits. Supprimons la double nationalité, les ex-Français d’origine musulmane seront invités à rejoindre leur pays d’origine ou un de leur obédience religieuse sous peine d’être expulsés manu-militari.
    Cela nous exclurait de l’Europe ? Tant mieux ! Nous aurons fait d’une pierre deux coups !

    Répondre
    • Philippe Mangé

      9 janvier 2018

      Vive les Jesus ! Le petit Jesus et le Jesus de Lyon !

      Répondre
    • Philippe Mangé

      9 janvier 2018

      Oui Paul . Michel Houellebec a montré la bonne direction. Emboîtons lui le pas d’autant plus que le coran est incompatible avec les lois républicaines : notre République, c’est l’égalité entre hommes et femmes et la liberté religieuse. Combattons ensemble.

      Répondre
      • Paul

        9 janvier 2018

        Nous pouvons combattre ensemble mais certainement pas au nom d’une prétendue “égalité”, notion socialiste s’il en est. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux mais différents. Ne sombrons pas dans les idées égalitaristes soixantehuitardes qui mènent à la théorie du genre. De même, nous ne pouvons interdire l’Islam et parler de “liberté religieuse”. La France est un pays chrétien. Les autres religions ne peuvent être tolérées que si elles admettent ce principe. L’Islam le niant, son exclusion est acquise d’emblée.
        Il convient de repenser la devise française: la liberté, c’est avant tout le devoir. L’égalité, c’est le respect (de la loi, de la hiérarchie,…). La fraternité, c’est celle des compatriotes. Le dévoiement de nos valeurs a amené le chaos actuel.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12 janvier 2018

        dans moins d’ une décennie cet écrivain sera t il interdit de publication comme … l’ est Céline aujourdh’ hui ? c’ est une question que je me pose !

        Répondre
    • 9 janvier 2018

      Commencez par remplir vos églises avec vos ouailles, avant de vouloir imposer une religion, la votre, qui ne convient pas à chacun. Commencez par faire des bébés au lieu de rester dans vos égoïsmes consuméristes.
      Quand à la démigration, vous avez raison c’est pratiquement la seule solution, sauf qu’il n’y a pas de volonté politique de la mettre en œuvre, et surtout, il n’y a pas le niveau de conscience du danger qui permettrait à notre population de soutenir un tel bouleversement.
      contribution au débat : https://lesouverainiste.wordpress.com/2018/01/07/chiens-de-juifs/

      Répondre
      • Paul

        9 janvier 2018

        Vous prenez le problème à l’envers. La laïcité a imposé sa propre religion par la violence puis la propagande. Revenir à la notion de “France: terre chrétienne” c’est retrouver l’état naturel d’un pays qui a été violenté par une idéologie totalitaire. La question n’est pas de forcer les gens à croire mais de retrouver les valeurs anciennes, ces liens invisibles qui créaient cette connivence entre tous les Français et qui ont laissé ces traces qui font que, chacun, au fond de lui, pense que “c’était mieux avant”. Extirpez les idéologies virales inoculées et la religion chrétienne retrouvera son train paisible et la France sa stable cohérence.

        Répondre
    • Magne

      11 janvier 2018

      La Turquie interdit le catholicisme ( ne lui accorde rien , si ce n’est un impôt qui va aux autres cultes ) .

      Répondre
  17. Zoé

    8 janvier 2018

    C’est exactement ce que j’ai fait. merci pour ce cri de colère que je partage avec vous. Merci pour cette mise au point.

    Répondre
  18. Jean-Pierre

    8 janvier 2018

    Mais comment se débarrasser de ce cancer? une seule solution: la remigration.

    Répondre
    • Anartien

      9 janvier 2018

      La remigration est une solution envisageable. D’autres le sont: la conversion obligatoire (cf les édits des rois catholiques d’Espagne après leur Reconquista) ou l’élimination, à la mode carolingienne (cf les Saxons…), teutonique (cf l’épuration en Prusse orientale), jacobine (cf la Terreur en Vende), tsariste (pogroms), léniniste, hitlérienne, gaulliste (épuration, en 44 et en 62), stalinienne, maoïste ou encore khmer rouge. Il ne faut pas s’arrêter à des solutions peut-être confortables pour les consciences peureuses et fragiles, mais illusoires, iréniques.

      Répondre
      • 10 janvier 2018

        Toutes ces solutions n’ont jamais rien résolu durablement. La situation actuelle de l’Europe, et pas seulement de la France, en est la preuve.
        Sans la disparition de l’islam et de son support mondial que constitue la franc-maçonnerie, il n’y a pas de solution.
        Cette disparition ne peut venir que par la conversion volontaire. Elle ne viendra pas toute seule.
        Lisez les prophéties de Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de La Fraudais. La France, dit-elle, doit mourir à son apostasie pour renaître de ses cendres, au sens propre et au sens figuré.
        Bon courage dans la prière, le salut approche. Y croirez vous ?
        Je répète mon discours, qu’à mon avis il serait sot de mépriser en le balayant d’un simple revers de la main :
        https://asasuite.wordpress.com/2015/03/31/si-on-se-decidait-a-ouvrir-les-yeux/
        Bien à vous.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)