Soupçon d'islamisme envers l'ONG à l'origine de la flotille

Posté le juin 02, 2010, 12:00
35 secs

En 1997, les forces de sécurité turques ont découvert dans ses locaux des armes et des tracts qui semblaient
indiquer que certains membres rejoignaient les rangs de combattants en Bosnie ou en Tchétchénie. En 2000, le juge Jean-Louis Bruguière a même estimé que l’IHH n’était qu’une «couverture pour
permettre à des moudjahidines de rejoindre le front en Afghanistan». Reportage chez ces militants suspects. Avec France24.com