Strauss-Khan peut encore vider le PS de son électorat musulman

Strauss-Khan peut encore vider le PS de son électorat musulman

srauss_kahn__fan_d__israel_et_des_usa.jpg

La jeune employée d’hôtel présumée victime est une « musulmane dévouée » selon ses proches (source). Autant dire que même libre, DSK ne connaîtra plus jamais la sécurité. Qui plus est, ses déclarations passées ne vont guère dans le sens d’un rapprochement avec l’électorat musulman tant choyé par le PS et préconisé par le réservoir d’idées Terra Nova…Les signes de compassion et de solidarité des ténors du PS comme Cambadélis, Moscovici, Lang, Sabban, Le Guen, adressés en boucle, ne vont pas aider le parti à regagner la confiance des musulmans de France…le Parti de Gauche aux accents pro-palestiniens pourrait tirer les marrons du feu de cette crise.

Vendredi 11 février dans l’émission « Semaine critique », le journaliste David Abiker demande à Tariq Ramadan quelles seraient les réactions du monde arabo-musulman si la France élisait Dominique Strauss-Kahn, autrement dit un président juif : « La question n’est pas d’avoir un président juif, le problème est de savoir quelle politique il va défendre. Quelqu’un qui a dit, en 1983 : « chaque jour de ma vie, je me lève en me posant la question de savoir comment je vais défendre Israël » , va forcément avoir un a priori qui sera négatif par rapport aux Palestiniens.

Et Tariq Ramadan aurait pu enfiler les perles des autres déclarations du patron du FMI depuis les années 80 :

 » Malgré mon nom, je suis plus sépharade qu’ashkénaze[…] Sans être religieux, je suis traditionaliste […] Je figure parmi les fondateurs de Socialisme et Judaïsme, où j’exprimais fermement mon soutien à Israël » D.S.K dans Actualité Juive du 22 février 1989.

Le 13 mai 2004, il répondit à Stéphane Paoli sur France Inter : « Je considère que tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël »

A l’heure où la « nakba » est commémorée en souvenir de l’épuration ethnique de 1948 qu’ont subi des dizaines de milliers d’Arabes de toutes confessions ( et on ne parle jamais des Chrétiens arabes également chassés de leurs terres), cette solidarité indéfectible à l’état d’Israel de la part de celui qui était le leader peu contesté du PS, aurait été un boulet électoral. Si l’Observatoire pointe l’incompatibilité des « systèmes juridico-civilisationnels » européens et islamiques, il n’en demeure pas moins informé des derniers travaux historiques concernant les circonstances peu défendables de la construction de l’état Israelien, dont aucune repentance n’a encore effacé le sang alors versé.

Observatoire de l’islamisation-mai 2011

(Citations relevées par Faits et Documents n°201 de septembre 2005 qui consacra un large dossier à Strauss Khan)

(source islamisation.fr)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *