Tunisie : les salafistes passent à l'action

Tunisie : les salafistes passent à l'action

1881484176.jpg

(AFP) 2 juillet :

TUNIS — L’attaque récente par des salafistes d’un cinéma de Tunis a catalysé les craintes dans les milieux culturels et associatifs tunisiens qui s’inquiètent d’une montée de la pression islamiste et multiplient les appels à la vigilance.

Dimanche dernier, une cinquantaine de militants brandissant le drapeau du parti salafiste Tahrir (non légalisé) envahissent le cinéma Afric’art pour tenter d’empêcher la projection du film de Nadia el Fani « Ni Allah, ni maître » (rebaptisé depuis d’un titre plus neutre, « Laïcité Inch Allah! »).

Deux jours après, des avocats sont agressés devant le palais de justice où doivent comparaître les manifestants salafistes arrêtés à l’Afric’Art. (…)

« J’ai peur. J’ai vu hier des images à Kairouan (centre) où l’on a abaissé le drapeau tunisien pour monter le drapeau noir des salafistes« , déplorait samedi Raja Bourguiba, professeur d’italien, venue participer avec sa fille à un sit in contre la violence et l’extrémisme.

D’autres citaient des manifestations contre les « atteintes aux valeurs de l’islam » organisées vendredi après la grande prière à Sfax ou Sidi Bouzid (sud).

En outre, les rumeurs se multiplient, sur internet ou dans la rue: femmes agressées sur la plage parce que pas assez couvertes, intrusion d’islamistes dans des fêtes privées pour saisir les bouteilles d’alcool…Lire la dépêche en entier

Et dans un blog du Nouvel Observateur :

« Défiant les autorités qui dirigent actuellement la Tunisie, les Islamistes ont fait savoir qu’ils ne peuvent plus rester les mains croisées devant les outrages envers l’Islam. « Les empêchements du port du voile dans les institutions n’a pas raison d’être » ont indiqué les partisans d’Al Anssar. A travers leurs sites, les Islamistes recommandent aux Tunisiens d’éduquer leurs enfants sur la voie de la Charia et de la Sunna. « Il y a des lignes rouges que personne ne pourrait franchir en Tunisie »disent-ils. Parmi ces lignes, les Islamistes citent entre autre, la normalisation des relations diplomatique avec Israël, l’adultère, la dégradation du livre du Coran, la diffusion des films qui touchent la sensibilité des Musulmans et autres agissements contraire à l’Islam. Le Cheikh Benhassine allias « Abou Ayad Atounssi », a indiqué qu’il ne permettrait à quiconque de nuire aux valeurs de l’Islam, menaçant directement les Athées et les Laïques en Tunisie. « Nous n’avons pas de problème avec notre peuple Musulman que nous aimons et que nous sommes là pour le défendre. Ce sont les méthodes de la minorité Laïque, les ennemis de Dieu et du Prophète qui nous inquiètes». a-t-il-déclaré.

(source islamisation.fr)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: