Un avocat accusé de propos racistes anti-Blancs

Un avocat accusé de propos racistes anti-Blancs

Me Ottan risque entre 3 et 6 mois d’interdiction d’exercer suite à ses propos après l’affaire Mourad. […]

En octobre 2009, Me Ottan avait plaidé lors du procès devant la cour d’assises du Gard d’un gendarme, jugé pour avoir tué par balle, en 2003, le jeune Mourad, 17 ans, qu’il tentait d’interpeller après des cambriolages. Après l’acquittement du militaire, Me Ottan, avocat de la famille de Mourad, interrogé par la presse, avait déclaré s’attendre à un tel verdict.

“Un jury blanc, exclusivement blanc, où les communautés ne sont pas toutes représentées, avec (…) une accusation extrêmement molle, des débats dirigés d’une manière extrêmement orientée, la voie de l’acquittement était une voie royalement ouverte, ce n’est pas une surprise”, avait-il dit. […]

(via )

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • STERIBUS Répondre

    Bah ! Lui il ne risque rien.
    Venant d’un avocat blanc qui tiendrait les même propos, je ne parierai pas alors, même pas une cacahuette, qu’il serait blanchi, LUI !

    30/11/2010 à 13 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *