Un calandrier musulman aux ouvriers de Peugeot Citroën (Poissy)

Un calandrier musulman aux ouvriers de Peugeot Citroën (Poissy)

Décidément, on ne recule devant rien pour accroître sa représentativité chez les syndicats ! On avait remarqué que la CGT, comme la FSU, surfaient sur les vagues du soutien aux sans-papiers, élément essentiel, comme chacun sait, de la défense des salariés qu’ils sont censés représenter, mais il manquait ce monument que nous vous présentons ci-dessous : le calendrier 2011 proposé par FO métaux du Val de Seine.

(via )

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • Béru 45 Répondre

    Je doute que ces syndicats payés par nos impôts aient l’esprit patriotiques.Quand ils devront s’islamiser descendront-ils dans la rue pour protester de la dhimitude qu’ils appellent de leurs voeux?Il faut être IDIOT pour se fabriquer des verges pour se faire fouetter à mons que ces syndicats soient masocchistes.A savoir?

    30/01/2011 à 12 h 04 min
  • miane Répondre

    quel commentaire? ON va encore voter pour la CGT ou la FSU ou Sud tous ces syndicats qui n’ont aucune morale française et qui n’estime l’homme que s’il n’est pas patriote…le patriotisme étant assimilé par ces gens là au nazisme et au fascisme termes qu’ils emploient courrament sans en connaître ni le sens ni l’histoire… après ils diront « on ne savait pas, on pensait que, on croyait que etc

    30/01/2011 à 10 h 10 min
  • MOI ! Répondre

    C’est ça ! Intégrons-nous aux arabes ! Et un jour, pas si lointain que cela, nous ne serons plus nous-mêmes !! La Francarabia remplacera la France et la couleur de notre drapeau changera. Il faudrait commencer à apprendre l’arabe et à faire les 5 pières par jour…

    30/01/2011 à 9 h 07 min
  • STERIBUS Répondre

    CGT = Qu’on la laisse donc vivre avec les seules cotisations de ses adhérants !!!
    On me vole pour engraisser ces gens-là qui ne pensent qu’à foutre la merdre partout où ils se trouvent.
    France = pays de la honte !

    30/01/2011 à 7 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *