Un mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

Posté le novembre 04, 2010, 3:19
2 mins

Une retraitée poursuivie pour avoir arraché le 4 février dernier le « niqab », voile intégral d’une femme, et l’avoir frappée a été condamnée jeudi à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

Ce jugement intervient juste après la parution au Journal officiel de la loi interdisant de se couvrir le visage dans tout l’espace public français, notamment avec une burqa ou un niqab.

Le tribunal n’a pas suivi le parquet, qui demandait deux mois de prison avec sursis et 750 euros d’amende. Le jugement accorde 800 euros de dommages et intérêts à la victime, une citoyenne des Emirats arabes unis, qui en demandait 10.000.

Reconnue coupable de « violences commises en raison de l’appartenance de la victime à une religion déterminée », la prévenue, Marlène, une enseignante à la retraite de 63 ans, était absente du tribunal et ne s’est pas fait représenter par un avocat, ni au procès, ni au rendu du jugement.

Devant la police, elle avait reconnu des violences mais les a ensuite niées dans plusieurs entretiens à la presse, où elle a expliqué avoir agi uniquement sur le voile parce que cette mode vestimentaire injuriait à ses yeux la condition féminine.

L’enseignante, croisant la victime dans un magasin du XVe arrondissement, lui a dit en anglais de baisser son voile, avant d’arracher elle-même l’étoffe couvrant le visage.

Retrouvant sa victime quelques instants plus tard dans le même magasin avec le voile remis en place, la retraitée lui a alors expédié, selon le rapport de police, un coup de poing, l’a griffée et mordue à la main.

Une amie qui portait un voile ne couvrant pas le visage, venue au secours de la victime, a aussi été agressée. Le tribunal a infligé une contravention de 200 euros pour violences légères à la prévenue sur cette partie des faits.

Choquées, les deux femmes qui résidaient jusque-là à Paris sont rentrées dans leur pays et ne reviendront pas immédiatement, ont dit leurs avocats.

5 réponses à l'article : Un mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

  1. Marc Mariani

    07/11/2010

    Quand la justice ne fait pas son travail, des hoonetes gens la font pour elle. Elle n’a pas à venir en Francze si elle ne veut pas se soumettre aux lois de la France. Son argent est malsaint.

    Répondre
  2. Fouda

    05/11/2010

    Je crois que ces 2 femmes ont pris une sage décision en rentrant dans leur pays, où elles pourront vivre tranquilles à l’ombre de leur voile….la retraitée a sans doute eu la main un peu lourde, mais quand on sait que dans notre pays les lois ne sont pas respectées et ceci en était un bon exemple; il est quelquefois tentant de se substituer à la justice; personnellement je comprends très bien la réaction de notre retraitée

    Répondre
  3. LOUIS

    05/11/2010

    Les médias nous bassinnent avec la future explosion de la délinquance du troisième âge : cette dame nous donne des idées !

    Répondre
  4. STERIBUS

    05/11/2010

    Allez, chiche mesdames. … un exemple à suivre ???

    Répondre
  5. 05/11/2010

    Pour que la peine soit, finalement, si légère par rapport à la bienpensance, aux appuis des ligues de vertu, au seul son de cloche entendu au tribunal, c’est que cette retraitée n’est pas la harpie dénoncée ! Je lui adresse donc toute ma sympathie.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)