Une Australienne violée victime de la charia aux Emirats Arabes Unis

Posté le mars 28, 2011, 6:00
40 secs
6a01156fb0b420970c014e6024f211970c-800wi.jpg

Droguée par des « collègues » musulmans puis violée, elle subit une double peine par la « justice » des EAU

Extrait d’un article de Poste de Veille:

« Ms Gali dit qu’elle n’a jamais été avertie par ses employeurs aux Émirats qu’elle pourrait être accusée d’adultère et emprisonnée si elle se plaignait d’avoir été violée, à moins d’avoir quatre hommes musulmans adultes comme témoins. « C’est seulement après avoir passé cinq mois en prison que j’ai su de quoi j’étais accusée », a ajouté Ms Gali Trois des agresseurs identifiés par Ms Gali ont été emprisonnés : ils ont été inculpés d’adultère, non pas de viol.

Après avoir purgé huit mois d’une peine de 12 mois, Ms Gali a été graciée et libérée ; elle est rentrée chez elle en mars 2009. Depuis son retour, elle a été traitée pour stress post-traumatique, elle souffre de claustrophobie et de flashbacks. «Je me sentais déprimée, en colère et confuse. J’étais la victime. On m’a fait du mal, et j’ai été punie ». Lire l’histoire intégrale sur Poste de Veille

(via )

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)