Une berceuse en arabe en primaire : les parents n'ont rien à dire

Une berceuse en arabe en primaire : les parents n'ont rien à dire

P

 Dans le Gard, des parents d’élèves d’une classe de l’école primaire se sont étonnés que leurs enfants apprennent un chant en arabe. 3 d’entre eux, dont un membre du Syndicat intercommunal du regroupement pédagogique (SIRP), sont allés à la rencontre de l’institutrice. Certains refusent que leurs petits entonnent la berceuse à la kermesse de fin d’année. 

Du côté de l’inspection de l’Education nationale, on prend la défense de l’équipe pédagogique :

« Ce travail autour de la berceuse s’inscrit totalement dans le cadre de l’opération nationale baptisée “école et cinémaqui rentre dans le cadre des projets sur l’ouverture au monde et aux cultures de l’éducation nationale et des programmes d’instruction civique« .

Le maire de la commune du Pin a déclaré pour sa part :

« A l’école républicaine et laïque, les parents n’ont pas à intervenir dans le contenu pédagogique. […] La seule hiérarchie qui compte en ce qui concerne l’école, c’est l’inspecteur de l’Éducation nationale. Que ce choix pédagogique ne plaise pas, je peux le concevoir mais les préférences politiques et culturelles doivent rester à l’extérieur de l’établissement. »

Bref, les parents n’ont rien à dire sur l’enseignement dispensé à leurs enfants. Circulez.

(via )

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • sugier vincent Répondre

    DU PIN ! je connais pas , mais surement un patelain dans les cevennes , du côté du vigan ils sont ROUGE qui n’en peuvent plus dans la région . Je suis cevennol , et Français de souche , MAIS DANS MES CEVENNES , DEPUIS 68 ONT DEBARQUE UNE BANDE DE BOBOS PARISIENS ,SE DISANT GAUCHOS , ET NOUS PRENNANT POUR DES SOUS DEVELOPES ; ils ont eu toutes les aides possible par les gauchos politiquards parisiens , et le cevennol de souche s’il n’été pas de leurs bord,,,,BONJOUR , TU POUVAIS CREVER . AUSSI JE SUIS PAS ETONNE DE LA PRISE DE POSITION DE CE SOIDISANT MAIRE , là encore il va falloir payer la facture . LE GARD , NÎMES : maire UMP ,PREFECTURE !! UMP , CONSEIL GENERAL :SOSOCOCO , je vous dis pas pour qui vont certaines subventions !!!!! Les cevennes , vidées de leurs cultures ancestrale , de leurs habitants de souche et totalement accupées par une gauche prédatrice,destructive , enfin comme ils font de partout où ils passent ; MAINTENANT C’EST AVEC LES MUSULMANS , ILS NOUS CONVERTISSENT , et CHUT IL FAUT RIEN DIRE , LA GAUCHE , ELLE , C’EST LA CULTURE , NOUS ON SUBI, CIRCULEZ IL Y A RIEN A VOIR . R D V sur les barricades . SISSOUX

    21/02/2011 à 18 h 08 min
  • cilette Répondre

    L’ouverture au monde et aux cultures devrait se faire en direction des jeunes « issus de l’immigration » afin de leur apprendre la culture du pays qui les a accueillis. Ce serait plus normal et plus productif.

    18/02/2011 à 23 h 09 min
  • pluto69 Répondre

    Certes, je suis idiot, mais je souhaiterais que l’on m’expliquât en quoi une berçeuse en arabe entre dans le cadre des programmes d’instruction civique et, également, pour quelles mauvaises raisons les parents n’auraient aucun droit de regard sur l’éducation de leurs enfants.

    18/02/2011 à 14 h 44 min
  • cocodu11 Répondre

    ils nous prennent vraiment pour des cons quand le maire nous dit que les parents…etc) et les parents musulmans qui interdisent la noël pâques la schoa ( au passage pas d interpellation venant des juifs… interdisent napoléon (esclavage) interdisent de parler de l’islam par un ou une non croyante etc etc et j en passe…

    18/02/2011 à 12 h 01 min
  • miane Répondre

    bien entendu les parents n’ont rien à dire quant à ce qu’apprend le maître d’école…ok, alors quand donc les instituteurs vont ils apprendre aux enfants « les africains » en parallèle à l’histoire de l’Algérie…et de la France jumelées comme le demandent certains élus? Et puis pourquoi pas une berceuse en woulof, en bambara ou bien en pataouète…non aussitôt ces messieurs dames crieront au néo colonialisme…décidément l’école n’est plus l’école de la république mais celle des idéologies anti françaises.

    18/02/2011 à 10 h 20 min
  • MOI ! Répondre

    « Les préférences politiques et culturelles doivent rester à l’extérieur de l’établissement », dit le maire du Pin.
    Les français ont déjà du mal à bien parler le français, qu’on va leur apprendre l’arabe ! Si encore c’était une langue latine, à la rigueur … Et puis on connaît très le but de ces enseignants et du maire (cerainement de gauche) pour avoir choisi l’arabe. Francarabia et eurabia exigent !!!

    18/02/2011 à 8 h 58 min
  • STERIBUS Répondre

    Bande de salopards ! Et qui c’est qui vous fait vivre, sinon ceux qui vous paient pour donner une éducation française à leurs mômes et non pas pour que vous en fassiez de futurs dhimis … On les ressort bientôt ces fusils ?

    18/02/2011 à 8 h 47 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: