Une thérapie de choc pour tout Européen

Posté le 17 janvier , 2019, 6:42
6 mins
Dans son nouvel essai L’ Allemagne, chef du califat d’ Europe d’ ici peu, Philippe Arnon considère que dans chaque homme et donc dans tous les peuples, un monstre est là comme enfermé dans une cage. Or il arrive parfois que ce monstre est pris d’ une fièvre soudaine et qu’ il s’ agite avec une telle force qu’ il en arrive à ouvrir la porte. Et c’ est alors que la cruauté se manifeste, avec les guerres, les dévastations, les incendies, les massacres par centaines de milliers d’ hommes, les viols, l’ extermination… Aucun peuple n’ échappe à cette folie. Or, il en est deux qui se distinguent plus particulièrement par la densité extrême de leur cruauté. Le premier de ces peuples est le peuple germanique. C’ est dans les gènes de ce peuple qu’ il juge particulier que Philippe Arnon décèle ce qu’ il qualifie comme une tare. Le second peuple est en fait un peuple artificiel parce que composé de plusieurs nations dont la religion est non seulement un facteur d’ unification mais surtout un conditionnement général en vue d’ une domination mondiale qui se construit par la terreur.
Philippe Arnon décèle entre les deux peuples un grand nombre de points communs : la fourberie d’ abord puis et surtout, une attraction irrépressible d’ un tourbillon satanique qui se traduirait par une appropriation décomplexée, possessive et exclusive de Dieu, une éducation au seul service de la domination programmée sur les autres peuples et enfin, par une confusion tourmentée entre complexe de supériorité et complexe d’ infériorité. Les conséquences seraient de l’ ordre apocalyptique avec une libido inversée se manifestant par la recherche enfiévrée d’ un orgasme de mort, une sorte de point culminant de plaisir s’ achevant et explosant dans l’ extermination de tous les hommes jugés n’ être pas les semblables de ces deux engeances hors du commun. Il y a donc à l’ observation une fusion eschatologique entre les deux nations et son ampleur est telle qu’ elle empêche toute velléité de résistance c’ est à dire d’ un retour à une possible normalité apaisée. Il y a une convergence manifeste qui saute aux yeux et qui se matérialise par une vision du monde quasi-identique, une seule et même “weltanschauung” se réduisant à être donc la domination du monde.
 Les Allemands, du fait même de leur nature, ne pouvaient être que subjugués par l’ islam : Nietzsche d’ abord et les nazis ensuite bien sûr, sans oublier Hegel et même le grand Goethe ; mais aussi -et l’ évidence saute aux yeux tant elle s’ inscrit dans leur logique de terreur- ils ne pouvaient qu’ éprouver une répulsion pour le christianisme qui prône la débestialisation de l’ homme. Or, le destin a voulu que ces deux peuples inspirés par Satan, se trouvent réunis aujourd’ hui sur le sol de l’ Allemagne ; mais que le peuple allemand, après la dégénérescence du nazisme, ait perdu de sa superbe, qu’ il ait sombré dans un mea culpa phénoménal mais un mea culpa qui a fini par faire de lui, un grand troupeau de moutons timorés. Or l’ islam est une religion de conquêtes qui ne doivent s’ achever qu’ au moment de la réalisation complète du dar-al-harb par le dar-al-islam. C’ est la raison pour laquelle l’ Allemagne, à force de reculs et de reculs, va devenir d’ ici peu califat.
Mais si elle est abrutie sur le plan des moeurs et sur celui des mentalités, l’ Allemagne est une extraordinaire puissance économique qui la conduit, chaque jour qui passe, à être une … extraordinaire puissance politique, et qui l’ a conduit surtout avec le temps, aidée de la faiblesse de plus en plus affirmée de sa voisine, la France, à être maîtresse incontestée de l’ Europe. La bête allemande est désormais lâchée et il y a lieu de penser qu’ elle va renouer avec ses vieux démons … revigorée par l’ islam. Or, toutes les autres nations d’ Europe de l’ Ouest se sont laissées gangrénées par le virus de cette religion. On peut donc dire sans hésiter que l’ Allemagne est devenue chef du califat d’ Europe. Mais ce qui confine au désastre pour tous les citoyens européens, c’ est que le capitalisme se complaît dans le totalitarisme comme on a pu le constater au moment du nazisme. Or, l’ islam est un totalitarisme théocratique. On imagine aisément alors ce que va être bientôt nos pauvres vies avec ce régime qu’ on pourrait qualifier de capitalo-dhimmitude. Il est temps, plus que temps d’ ouvrir les yeux et d’ agir. Le livre de Philippe Arnon, écrit sans détours, nous y aide.
Un lecteur
Par courriel

Un commentaire sur : Une thérapie de choc pour tout Européen

  1. vozuti

    24 janvier 2019

    dans cette compétition effrénée entre tous les pays européens pour devenir le premier califat,la france a pris une avance considérable.
    merkel a essayé de rattraper son retard,mais malgré tous ses efforts elle ne pourra pas rattraper chirac et son regroupement familial des musulmans,qui depuis 1975 a profondément transformé la population française.
    pour bien comprendre l’exploit réalisé par chirac,il suffit de regarder le contraste qui existe en france entre les retraités et les enfants: les retraités sont presque tous d’origine européenne,alors que les enfants sont pour moitié d’origine musulmane ou africaine.dans 50 ans, la population française aura été presque entièrement remplacée.les gens ne se rendent pas compte de cette réussite exceptionnelle du plan chiraquien: les français se sont serré la ceinture pendant des décennies pour financer l’installation des populations venues les remplacer.c’est une première dans l’histoire de l’humanité…et ce gars s’est fait réélire avec 82% des suffrages en 2002.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)