Véronique Genest et les pseudos "ghettos"

Posté le janvier 07, 2011, 2:00
4 mins

Deuxième buzz en perspective toujours sur RMC à propos du meurtre du DJ antillais qui a refusé du monde dans une soirée privée de la saint-Sylvestre, la vie dans les cités. Chapeau :

Vge2

« Moi, j’en ai eu plusieurs des histoires il y a longtemps et pourtant on était très ouvert. On parlait aux gens, etc. et puis on finissait par se faire tout voler. C’était très étrange parce qu’en même temps, la cité était jolie. Moi j’ai vécu, ma grand-mère, elle a vécu dans les cités. On vivait bien. Et puis à un moment, ça s’est transformé parce que tout d’un coup des poignées de gens ont essayé d’imposer leurs lois et que les autres ont été terrorisés et donc sont partis. Donc c’est devenu des ghettos. Au départ, je suis désolée, moi je n’arrive pas à culpabiliser en disant qu’on a mis des gens dans des ghettos parce qu’au départ, les ghettos, ce n’était pas des ghettos, c’était des choses pour reloger les gens et cette culpabilité nous empêche d’agir. Faut arrêter de ne pas regarder les choses.

(le journaliste intervient sur le manque d’emploi qui crée la violence).

Attendez, excusez-moi. Les choses peuvent toutes être retournées dans tous les sens. Il n’y a pas d’emploi, pourquoi? Je vous donne un exemple très simple : au centre de la cité où vivait ma grand-mère, à Montgeron dans l’Essonne, elle a vécu à la cité de l’Olype, puis il y avait une autre cité qui s’appelait la cité de la forêt, en face de la forêt de Sénard, il y avait des barres d’immeubles qui avaient été construites qui n’étaient pas mieux ou moins bien que d’autres et au centre, ils ont fait une piscine. Il y a eu tellement de dégradations par tous ces gens qui venaient et qui n’avaient ni foi, ni loi et qui ne respectaient rien que tout a fermé. Les centres commerciaux ont fermé. Mais ils ont fermé pourquoi? Parce que c’était impossible d’y vivre. Vous me dites : l’emploi. Mais l’emploi, il n’est pas dans les cités. Il n’y a pas d’emploi dans les cités. L’emploi se trouve dans la ville. Quel emploi dans les cités? De quoi vous me parlez?

Si, l’emploi, c’est le trafic de drogue…

Enfin, arrêtons aussi de dire : « ils font du trafic de drogue, les pauvres, c’est parce qu’on ne leur donne pas d’emploi ! ». Mais parce que l’emploi qu’on peut leur donner ne suffit pas pour payer ce qu’ils ont envie de se payer. L’argent facile, c’est l’argent facile. Pourquoi on est tout le temps en train de se dire que c’est de notre faute et qu’on ne peut pas agir? Pourquoi? On les a accueillis.

Je ne dis pas qu’on n’a pas fait des conneries, attention! C’est pas parce qu’on dit qu’on n’est pas coupable, qu’on n’a pas fait de conneries. Qui n’en a pas fait? Partout au monde, tout le monde en fait. Il faut savoir les reconnaître et agir en conséquence. Mais il faut arrêter, à force de culpabilité et à force de dire que tout est de notre faute, de se dire qu’on ne peut pas agir, qu’on n’a pas le droit d’agir. Stop ! ou alors il y a un but, mais je ne sais pas lequel c’est…« (transcription Salon beige).

(via )

11 réponses à l'article : Véronique Genest et les pseudos "ghettos"

  1. Bobby548

    17/01/2011

    Il est temps que les associations et les syndicalistes de tous bords arrêtent leurs laxismes sur le racisme car la France se dégrade avec toute cette tolérance sur des actes incivilités de ces voyoux désoeuvrés des cités et la gangraine qui se propage dans tout le pays. Ce n’est pas la démocratie que nous sommes mais la pagaille et l’anarchie.

    Répondre
  2. mariani

    10/01/2011

    facile de dire qu’il n’y a pas d’emploi..c’est gens là ne savent pas ce que c’est de gagné sa vie honnêtement.ce qu’ils veulent c’est avoir de l’argent facile et nous imposé leur loi.mais chez nous la France est chrétienne et non islam..s’ils ne se soumette pas a notre culture ,ils sont toujours a temps de rentre chez eux au bled.voir info diffusé sur tf1 la semaine dernière..

    Répondre
  3. DUBOS Jean Pierre

    10/01/2011

    Enfin quelqu’un qui ose dire tout haut ce que le Français moyen n’ose pas clamer tout haut
    A quand la prise de conscience des politiciens et du premier d’entre eux ……SARKOSY ! ! !
    La seule chance pour lui de faire un second mandat c’est de faire cause commune avec le F N ! !Sinon c’est le P S qui aura la pouvoir et là ce sera la fin de la FRANCE et des FRANçAIS LE 2002 A L’ENVERS Ils préféreront se saborder et voter pour la gauche plustot que de faire campagne avec le F N HONTE A EUX JUSQU’A LA DIXIEME GENERATION

    Répondre
  4. Xavier

    09/01/2011

    Bravo Véronique !

    Répondre
  5. Pluto 69

    08/01/2011

    Cette déclaration me surprends agréablement
    venant de la part de Véronique Genest. Aurait-elle retourné sa veste?

    Répondre
  6. TWITCHIN

    08/01/2011

    Un grand bravo pour madame GENEST

    Dominique TWITCHIN

    Répondre
  7. jpsévigné

    08/01/2011

    Bravo V. Genest!
    Enfin une personne du monde du spectacle qui ne se retranche pas derrière la bien « pensance » de ce milieu, pour dire clairement et sans détours, ce que nous sommes maintenant des millions en Europe à exprimer de plus en plus fort.
    2012 va leur faire tout drôle à nos dirigeants qui se voilent la face, car la France votera elle aussi comme tous les pays du Nord et de l’Est de l’Europe: contre l’Islam qui nous dicte sa loi, dans la rue, dans les grandes surfaces, dans nos écoles, dans les cités, et j’en passe.

    Répondre
  8. Lefortier pierre

    08/01/2011

    Madame GENESTE a tout bien vu -bravo et
    merci -sa parole a plus de poids que la
    mienne – beaucoup d’autres personnes
    connues du public feraient bien de
    prendre exemple
    je connais bien les environs de MONTGERON
    et de YERRES, sa relation en est exacte
    pierre

    Répondre
  9. STERIBUS

    08/01/2011

    Alors là, je dis bravo madame Genest. Vous remonter dans ma considération que vous aviez perdue après le premier tour des présidentielles où Jean Marie LE PEN était placé en deuxième postion. Vous aviez clamé alors votre peur hystérique de le voir devenir président de la République. Et Alors, s’il l’était devenu à la place du branleur Chirac, peut-être n’auriez-vous pas à vous exprimer ainsi maintenant !!!

    Répondre
  10. miane

    08/01/2011

    bravo Véronique, vous mettez le doigt sur une vérité détournée…la France n’a jamais cr’éé de ghettos…je peux vous soutenir en rappelant que mes parents ont acheté en 1967 un tout petit appartement dans un immeuble de la zup à AIX en Provence…pendant une dizaine d’années c’était bien ,il y avait une coexistence très pacifique entre toutes sortes de populations juxtaposées…puis il y a eu la construction d’oimmeubles HLM juste à côté et des gens comme vous et moi y sont venus habiter…parmi eux deux familles d’origine algérienne je dis bien d’origine comme nous pouvons l’être d’origine portugaise, italienne ou polonaise…sauf que ces familles là ont commencé par utiliser les salles de bains comme jardin potager..avec les dégats des eaux qu’on pense. Puis ils ont fêté l’Aïd en tuant un mouton aux yeux de tous sur le bord du caniveau…sous les yeux des enfants! ça a provoqué un tollé normal je pense des voisins et en contrecoup des cris au »racisme » résultat des bagarres appel aux « correligionaires des autres quartier d’Aix et de la banlieue nord de Marseille…pour ne pas devoir supporter cet etat d’esprit, des familles sont parties ailleurs et elles ont été remplacées dans les immeubles par d’autres familles maghrébines, ce qui a fait fuir encore d’autres familles des « autres origines »…ainsi s’est formé ce que les journalistes et les politicards appellent un ghetto…avec tout ce que cela sous entend de traffics, de drogue et d’autres choses aussi peu avouables…le quartier s’est maghrebisé…et vandalisé, les commerces ont changé de main et le petit marché de la ZUP c’est devenu un coin de marché de la casbah d’Alger en terre Aixoise.

    Répondre
  11. toirach

    08/01/2011

    Cette chère Véronique,elle voit bien les choses.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)