Violences : islam et christianisme

Posté le novembre 15, 2006, 12:00
8 mins

Ici et là on entend dire que les violences actuellement pratiquées au nom de l’Islam l’ont été, en d’autres temps, au nom du christianisme. Il s’agirait, non d’une différence fondamentale, mais d’un écart d’évolution. Et les bons chrétiens de battre une fois de plus leur coulpe…
Il faut distinguer doctrine et interprétation.

De nombreuses sourates du Coran se réfèrent sans ambiguïté au combat physique. Les compagnons de Mohammed sont violents envers les impies…

« Les croyants combattent sur le Chemin de Dieu. Ils tuent ou sont tués » (IX/111)…
«Soyez hostiles envers quiconque vous est hostile » (II/194)
« Combattez les polythéistes totalement… et sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent » (IX/36).
« Vous trouverez des gens qui désirent faire la paix avec vous. S’ils ne déposent pas les armes… tuez-les partout où vous les trouverez » (IV/91).
« Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous… Tuez-les… Chassez-les des lieux d’où ils vous auront chassés… S’ils vous combattent, tuez-les » (II/90 et 91).
« Les incrédules : n’acceptez aucune protection d’eux, jusqu’à ce qu’ils prennent le chemin de Dieu. S’ils se détournent, saisissez-les. Tuez-les partout où vous les trouverez… Maudits, ils seront capturés et tués ».
« Les incrédules… frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus. Liez-les alors fortement. Puis vous demanderez leur rançon afin que cesse la guerre ».
« Les hypocrites : ils sont tes ennemis. Méfie-toi d’eux. Que Dieu les tue… Telle sera la rétribution de ceux qui font la guerre contre Dieu et son Messager… : ils seront tués ou crucifiés. Leur main droite et leur pied gauche seront coupés, ou bien ils seront expulsés ».
Une autre sourate recommande d’être juste dans la distribution d’un butin… qui ne peut résulter que d’un combat ou d’un rezzou. Mais d’autres sourates incitent à la mansuétude ou plutôt à la justice.

L’islam est fondé sur le Coran, texte directement révélé par Dieu à Mohammed. Il est donc intangible, bien que quelques contradictions nécessitent des interprétations. Dieu seul peut réformer ce qu’il a précédemment dicté. Le Coran n’étant pas écrit dans un ordre chronologique, quels sont les versets abrogeants et les versets abrogés dont parle la tradition ?

La Sunnah complète la Révélation par l’observation du comportement du « Messager » En tant que caravanier, Mohammed a dû se défendre contre les rezzous, à l’époque, source normale et honorable de subsistance. Devenu chef religieux, il s’est comporté comme un chef de guerre, particulièrement à partir de Médine, dans sa reconquête de La Mecque. S’il a épargné une tribu juive, il en a, incontestablement, fait massacrer une autre.

De même que l’Islam promet au croyant des récompenses charnelles (sous forme de houris éternellement vierges), il admet la violence physique sous forme de guerre, mais aussi de châtiment. Certaines fautes doivent être punies de coups de verges, d’autres par l’ablation de la main ou du pied, par la lapidation ou l’enfermement (pour les femmes adultères).

Dans l’évangile, rien de tel. Aucune violence physique. Si le Christ a chassé les marchands du temple, il n’en a tué aucun. Et lorsque Pierre a voulu le défendre contre les soldats venus le crucifier, le Christ le lui a interdit. À ceux qui voulaient lapider une femme adultère, selon la pratique de l’époque (perpétuée par l’Islam), il a lancé : « que ceux qui n’ont jamais péché lui jettent la première pierre ». L’évangile ne cesse de prêcher le pardon des offenses, et de répondre au mal par le bien. Enfin le Christ s’est laissé mettre en croix. Lui qui était le plus fort ! C’est tellement impensable pour les musulmans, qu’ils professent qu’un autre a été crucifié à sa place…

Le Dieu des chrétiens n’est plus le Dieu terrible, punisseur et vengeur de l’Ancien Testament, auquel l’Islam a ajouté, il faut le dire, les adjectifs de clément et miséricordieux. Le Dieu des chrétiens est amour.

Dans le passé, les chrétiens massacrèrent des païens, d’autres croyants (dont des musulmans) et se massacrèrent entre eux, au nom de leur « vraie foi ». Mais rien, dans leur doctrine, ne les y incitait. Ce n’est pas le cas des musulmans. Toutefois, au sein de l’Islam, des courants prônent le pardon des offenses. Comment ces Soufistes et autres s’accommodent-ils des versets et des hadiths violents ? Mystère…

99 réponses à l'article : Violences : islam et christianisme

  1. manale

    15/11/2007

    arretez de vous foutre du coran , une seul question a vous demander :est ce que vous avez lu le coran en entier ; a mon avis vous etes partis chercher des phrases qui pourant un peu choquer les gens juste poiur leur faire peur de l’isslam
    un petit conseil : craigner dieux il est  vraiment partout et il nous obsserve ,il vois a qu’elle point on est stupide et ingras
    rien pour vous dire il ‘y a plein de choses dites dans le corran et que les scientifiques viennnent de decouvrir ,alors issetaghefirou rabakoum

    Répondre
  2. Anonyme

    15/11/2007

    laissez dieux et le corran tranquille et allez discuter sur le satanisme c’est plus façile pour vous

    Répondre
  3. DJIBRIL

    13/11/2007

    je repondrai au message de Courouve qui pense que l’islam est barbare et violent. Je sui vraiment navré. Je suppose que si on est ignorant il ne faudra pas saboter une religion. L’islam est la religion qui demande le plus de pardon.Ne confondez pas la religion et la coutume. ISLAM signifie soumission à dieu ALLAH. lE PROPHETE MOHAMED (saw) n’a jamais enseigné la violence à qui que ce soit. CERTES LA LOI DE TALION est dite mais quiconque reforme et pardonne à son salaire aupres du seigneur de l’aube naissante. Je souhaiterai Mr COUROUVE me contacte par mail afin que lui donne de plus amples informations sur l’islam mon numero 00225 01 36 36 08

    Répondre
  4. hammer

    17/08/2007

    je suis vraiment sidéré autant qu’intéressé voire impressionné de lire tous ces commentaires ! cette faculté de comparer une religion à une autre, alors que c’est la même choses, du coup vous ne vous rendez pas compte d’une chose, c’est que vous êtes en train de prouver qu’elle n’ont rien de sacré, qu’elle sont toutes contradictoires, anachroniques, j’ai juste tout d’abord une seule chose à vous dire : jusqu’à preuve du contraire, Dieu n’existe pas !!!!! en tout cas, pas celui qu’on connaît…. et ce serai tellement simple si tout le monde s’en rendait compte !! -le Coran est misogyne, violent et parle d’une époque révolue et arriérée (dote, esclavage etc ….) -la bible est cruelle, violente aussi, mais surtout ça plane pas plus haut que blanche neige ou le petit chaperon rouge Ce sont que des comptes, des mythes, écrits tout d’abord par des refoulés sexuels, puis surtout destinés à abrutir le maximum de gens afin d’en prendre le pouvoir, des hommes sur les femmes tout d’abord, puis après des hommes sur les hommes. la plus belle invention des chrétiens, c’est le confessionnal !! c’est fabuleux, l’église a toujours été au courant de tous les secrets de la population …. merveilleuse stratégie politique !! L’islam est absurde est finalement destiné à être mort né puisque cette théorie de la parole indiscutable de Dieu l’empêche de s’adapter aux changement d’époques, aux évolutions scientifiques… chose qui est moins vrai pour la bible, mais le Vatican a vite remédié à cela en créant l’inquisition… j’aurais juste une question : comment Dieu a t il laissé mourir sur des bûchers ses fils qui osaient dire que la terre est ronde … il devait bien le savoir lui quand même … puisqu’il l’a créée ….. ça m’a toujours fait …. rire … la religion c’est de la politique, du pouvoir, c’est « géocentré » et « humanocentré », Dieu n’a rien à voir avec ça levez la tête, ouvrez les yeux, l’univers est vaste et infini, des théories sur une existence « d’autres choses » devraient fleurir par milliers, et non figées et imposées par quelques bouquins poussiéreux…

    Répondre
  5. actarus prince d'euphor

    22/02/2007

    l’ islam n’est qu’agression et incitation aux meurtres d’ apres vos annalyses mais voila qu’avec un minimum de recherche nous trouvons l’explications et l’eclaircissement de la caricature que vous en faite:

    sourate2verset190

    combattez

    Répondre
  6. mohamed mack

    21/02/2007

    Bien que je doute que ce message puisse être publier je tiens tout de même à le porter à votre connaissance. Au pays des aveugles , les borgnes sont rois. c’est tout ce que je répondre au webmaster. meme si je doute qu’il posséde quoi que soit de valide. J’ai jamais vu autant d’ignorants attaqués avec autant de vehemence un concept bien au dela de leur intelligence tronquée. s’il suffisait de recolter par ci et par là des phrases pour presenter une oeuvre théologique alors on est bien indigne de s’en approcher. Une petite ouverture d’esprit pourrait vous ëtre profitable. Au lieu de polémiquer avec come seule base votre connaissance limité et votre incomprehension; essayer de vous approcher de ceux qui se prévalent reelement musulmans; et vous tarderez pas à remarquer que ces attributions barbares que vous leur faites sont bien loin d’être fondés et peut être qu’en les écoutant la lumière de DIEU daignerait illuminer l’opacité tenebreuse de votre esprit critique et vous ouvrirait les portes vers un bmonde plus bienheureux. A bon entendeur.

    Répondre
  7. Keyser Soze

    25/01/2007

    A ce monsieur qui n’a pas d’identité,

    Si vous prétendez que tout est affaire de minorité.
    Je vous propose d’ajouter, bout à bout toutes ces minorités dont vous parlez et vous arriverez certainement à la grosse cavalerie dont je parle.
    Pour ma part je ne prétends rien. Je lis, observe, constate dialogue et en tire mon expérience.
    Simplement s’il s’agissait d’une simple minorité, comme vous le prétendez, il serait facile de l’identifier et de l’isoler. Or, l’autre facette, tirée elle aussi d’un constat qui est aussi le mien mais avant tout celui de sociologues avertis et autres chercheur, c’est que le soi disante majorité qui serait sous le coup ou bien "la victime" de cette infime minorité savez vous ce qu’elle fait ?

    ELLE NE FAIT RIEN et au contraire elle soutient cette soi disante minorité. Par la non action on est forcément dans le camp de ceux qui agissent.
    Dites moi quand la mojorité qui en aurait soi disant marre de ce qui se passe, quand elle descendra dans la rue pour dire non aux insultes que la minorité crée à l’égard de son propre peuple?

    Non ce jour là je ne l’attends pas de si tôt et suis même persuadé que les autochtones devront régler les problème eux même pour éviter que les "victimes" (la majorité silencieuse de ceux qui subissent ce que réalise la minorité) n’aient à le faire eux même.

    ça aussi c’est un leitmotiv : faire faire le boulot part les autres.

    Asta la vista,
    Salut à tous.

    Keyser Soze

    Répondre
  8. christian

    21/01/2007

    mon sujet est le suivant:

    L’inquisition,les croisades,la DJIHAD,FATAWA source de desorde social.

    Merci de m’aider et àbientôt.

    Répondre
  9. Anonyme

    18/12/2006

    A Monsieur Keyzer Soze,

    Monsieur "saviez vous que " , saviez vous que vous vous basez sur des minorités ?

    Saviez vous que ce que vous appelez musulmans et qui ont brulé un être vivant ou une voiture ne sont surement pas musulman !

    Saviez vous que lorsque vous écrivez que <<des musulmans réclament des salles de prières dans nos collèges, nos lycées et nos universités>> vous n’écrivez que des mensonges ou est ce peut  être le reflet encore une fois d’une infime minorité d’imbéciles ?

    Saviez vous que votre désir de rajouter un semblant de peur à la peur n’ incitera pas à la panique en 2007 !

    Alors au lieu d’écrire n’importe quoi, écrivez d’abord intelligent !

    Répondre
  10. Superbaffeur

    14/12/2006

    Bonjour,

    Je n’ai certainement pas la prose ni la culture de certains intervenants de ce forum, mais je propose simplement ceci à tout ceux qui-se-sentent-opprimés-dans-ce-pays-raciste-qu’est-la-france, ainsi qu’à tout ceux qui défendent leur point de vue, d’aller vivre n’importe où en Afrique, Moyen-Orient ou Asie Centrale histoire de voir si c’est mieux là-bas Ce qui doît être certainement vrai, vu à quel point certains chient sur notre pays, son passé, son honneur et son histoire…

    Ce n’est pas de la xénophobie, c’est du GBS : Gros Bon Sens : Tu ne te plaît pas où tu es => Tu pars.

    Bien à vous

    Répondre
  11. Anonyme

    14/12/2006

    Bonjour,

    Je souhaitais vous faire part d’un autres article. Helios est formidable de part l’argumentation et les développement qu’ils apporte. Dans mon cas j’ai choisi d’être le relais de ceux qui font une critique de l’intérieur. C’est un autre point de vue. Finalement ce qui compte c’est la diversité et le discernement.
    Donc voici :

    http://cf.geocities.com/reforme_islam/articles/doubleislam.htm

    Et puis le texte : de Ariless
    En islam, il y a 2 discours: un discours prosélyte dirigé vers l’extérieur en direction des non musulmans et une discours interne, plus efficace, plus clair, mieux décodé et sans ambiguïté dirigé vers les musulmans.
    Si on ne distingue pas les 2 discours, on peut se mêler les pinceaux.
    On n’explique pas de la même façon ce qu’est le hijab selon qu’on vit en Algérie ou en France, par exemple. En Algérie c’est beaucoup plus simple et il ne se pose aucun problème. Par contre en France il faut trouver un discours qui soit à la fois efficace à l’intérieur de la communauté musulmane et rassurant à l’endroit des non musulmans. D’autant plus que ces derniers sont majoritaires. Le problème est que certains musulmans écoutent le discours développé à l’intention des français. Cela les déroute.
    Le discours vitrine rassurant offert à la consommation des européens est là pour les dissuader de s’occuper de choses qui ne les concernent pas. Il y va de soi que la plupart des non musulmans n’iront pas dans les différents textes s’assurer de l’authenticité de tel ou tel concept, tandis que les musulmans sont au contraire invités à tout vérifier dans le coran, la sunna, la charia et autres fiqh.

    En réalité l’islam est à discours multiples. La distribution des taches se fait naturellement selon les capacités et la formation des adeptes. En général, cette répartition des missions est acceptée par tous et personne n’empiète sur les prérogatives de l’autre. Un adepte ne prend pas la liberté d’évoluer sur plus d’un créneau. La subdivision : sunnites-chiite, ou malekites-ibadites-hanbalites-machinites, kharédjites, soufistes, magico-maraboutique, salafite, officiel, maquisard, fondamentalistes, intégriste, modérés ….. Reflète seulement comment s’est fait la distribution des rôles au fil des siècles, parfois dans la douleur, parfois dans la paix, parfois dans l’incompréhension. Mais le noyau reste le même. Le chef distributeur des rôles est le même. L’esprit reste le même, le fondement demeure le même. Et là, point de subdivision. L’objectif étant unique, le chemin pour y aller est ramifié. Mais la convergence est certaine.
    De nos jours, ne comptez pas sur un musulman modéré pour s’opposer activent à un musulman intégriste. Il peut le dénoncer du bout des lèvre pour se tirer d’affaire le temps qu’un micro ou qu’une caméra disparaisse, mais il n’ira pas joindre l’acte à la parole pour aller combattre l’intégriste sur le terrain. Ne comptez pas sur un intégriste comme Ali Benhadj ou Djaballah pour discréditer et condamner Bencheikh, le mufti de Marseille.
    D’une manière générale, ne comptez pas sur les musulmans basic du peuple pour s’organiser et créer spontanément des milices armées pour combattre les groupes islamistes armés comme el qaeda, les GIA ou le GSPC. A chacun sa mission. Selon son éducation, sa formation, sa position sociale, son courage et ses richesses.
    Tarik Ramadan, Dalil Boubakur et le mufti Soheib Bencheikh parlent aux européens. Oussama Binladden, Ali Benhadj, Madani Mezrag et Abbassi Madani parlent aux musulmans. Les uns foutent la paix aux autres. Voila le double discours dont je parlais tantôt.

    Ariless

    Répondre
  12. Anonyme

    14/12/2006

    Salut Mancney,

    Je vois que nous avons des films en commun 😉
    Oui il est important d’apporter le discernement quand celui de ceux qui nous dirigent est obscurci par l’AMBITION DEMEUSUREE !

    J’ai encore un morceau de choix à partager avec vous. Il est très important puisqu’il vient de l’intérieur lui-même. Entendez par là les apostolats contre les extrèmes :
    http://cf.geocities.com/reforme_islam/reforme/flagellation_et_lapidation.htm

    Je vous souhaite à tous une bone route, sauf à Mancney "Bon vent".

    Keyser Soze

    Répondre
  13. mohamed

    09/12/2006

    es ce que le service militaire doit etre oblige pour tout les musilment  meme si le paye il n’es pas on geure

     

    Répondre
  14. Anonyme

    07/12/2006

    Ave, Keyser Soze, c’est un avec un plaisir Usual et non Suspects, que je vous rends votre salut.
    Merci pour vos précisions sur le Coran, qui, en meme temps que les écrits d’Helios, de Luc Sembour et des autres, devraient etre lues par un maximum de Francais. Vous etes dans le vrai. Bravo. Félicitations.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  15. Anonyme

    07/12/2006

    Salut à tous,

    Je crois que si vous vous faite encore des illusions sur le droit à la différence vous serez surpris. Là où vous parler de droit à la différence par l’intégration d’autres répondre maintient absolu de cette différence sans égalité :

    Si vous pensez pouvoir intégrer, pensez à l’implosion. C’est un phénomène qui dans sa dynamique se situe à l’intérieur…

    http://www.islamophile.org/spip/article670.html?var_recherche=dhimmis : "En effet, l’islam impose aux musulmans le service militaire comme une obligation de suffisance communautaire (fard al-kifayâh), ou comme une obligation religieuse individuelle (fard al-`ayn). Les musulmans sont donc chargés de défendre la nation, ce dont les non-musulmans sont exemptés bien qu’ils vivent sous son égide. Etant donné que la nation musulmane est une nation fondée sur un crédo ou une nation idéologique (selon l’expression contemporaine), c’est-à-dire qu’elle est basée sur un principe ou une idée, alors une telle nation ne peut être défendue que par ceux qui croient en la justesse de ses principes et en la rectitude de son idéal."

    Là aussi il s’agit d’un morceau choisi. Mais l’hypocrisie qui entoure le texte est abjecte. Nous parlons d’intégration, ILs ne pense qu’aux maintient des différences ! (dans leur avantage).

    Bien à vous.

    Keyser Soze

    Répondre
  16. Anonyme

    06/12/2006

    Salut à tous,

    Si la lapidation n’est pas inscrite au Coran, alors 1000 pardons d’avoir été offensé par l’interprétation de ton livre.
    MAIS, ALORS posons la question différemment.
    Qui la pratique ? Et qui l’inscrit comme Sharya pour régir la vie courante?
    Les chrétiens ? Ou bien ceux qui lisent le coran ?

    Et pour Ramzey – si t’es mieux chez toi pourquoi continuer à t’ennuyer ici ? Retournes y sur les terres de l’Islam. C’est vrai qu’elles sont mieux finalement.
    Et nous on continuera ici à se promener dans les rue et pouvoir aller voir un film traquilement sans se morfondre de savoir si la bagnole sera toujours là ou pas. Et pour vous accompagner on mettra avec vous vous président favoris qui sont effectivement la cause de notre mésentente.

    Parmi ceux qui s’élèvent contre ce que le coran est ou n’est pas, combien descendent dans la rue pour s’élever contre ses exactions ? Un peu mais pas beaucoup. Et parmi ceux là combien répondent présents à l’hypocrisie ?
    Combien d’églises ont droit de se bâtir en terre Musulmane ?
    Combien de lieu de cultes réservés aux autres religions présents dans les aéroports musulmans ?

    Qui écrit et publie un livre sur les Dhimmis ?

    http://www.islamophile.org/spip/rubrique132.html

     

    Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la Dhimmitude :

    http://www.dhimmitude.org/d_history_background_french.php

    http://www.islamophile.org/spip/rubrique123.html

    http://www.islamophile.org/spip/rubrique182.html

     

    Et pour ceux qu’il faut encore instruire :

    http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9723

    http://www.france-echos.com/editorial.php?cle=11024

    http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9384

     

    A LIRE ABSOLUMENT ET GRAND MERCI A NOS POLITICIENS
    Articles parus dans la presse (sans commentaire…)

    Cela se passe……………..

    En France…

    Saviez vous que de jeunes musulmanes réclament d’être exemptées des cours de sport et de biologie, tout en étant non pénalisées pour leur examen ? (Source : Nouvel Obs)

     

    – Saviez vous que des musulmanes exigent et obtiennent des horaires qui leur sont exclusivement réservés à des piscines municipales ? (Source Revue politique)

     

    Saviez vous que des étudiantes musulmanes, à leur examen, exigent et obtiennent d’être accompagnées de leur mari (ou leur père ou leur frère et d’être jugées par une femme ? (Source : Nouvel Obs)

     

    – Saviez vous qu’une association musulmane ("Unir" à l’Université Paris XIII) remet en cause le droit d’un professeur "de culture occidentale" de juger le travail d’un étudiant musulman ? (Source l’Express)

     

    Saviez-vous que des étudiants musulmans, prenant comme excuse la loi de la laïcité, réclament et obtiennent le retrait des sapins de Noël, dans différents établissements scolaires, jusque dans les maternelles ? (Source: Le Parisien)

     

    – Saviez vous que des musulmans réclament et obtiennent carrément la suppression de la fête de Noël dans certaines écoles primaires ?

     

    – Saviez vous que des musulmans demandent aux écoles, universités et lieux de travail des horaires aménagés pour leurs cinq prières quotidiennes?

     

    – Saviez vous que des musulmans réclament et obtiennent l’interdiction du porc ou de la viande non hallal dans les écoles françaises où ils sont majoritaires ?

     

    Saviez vous que des musulmans réclament une révision de nos livres d’histoire pour y intégrer l’histoire de leur pays et de leur religion?(Source : Nouvel Obs)

     

    Saviez-vous que dans nos manuels scolaires, vont être supprimées toutes références à Charles Martel ou autre Jeanne d’Arc, afin de ne pas froisser les français musulmans ?

     

    – Saviez vous que des médecins se sont fait tabasser pour avoir soigné des femmes sans le consentement de leurs maris musulmans ? (Source : Le Monde, Le Figaro)

     

    – Saviez vous que dans bon nombre de collèges français à majorité afro maghrébine, on trouve les inscriptions "Morts aux Juifs", « Mort aux chrétiens » ou « Vive Ben Laden »?

     

    – Saviez vous qu’un manuel de bonne conduite "Le licite et l’illicite en Islam", vendu en France depuis 10 ans, explique comment un bon musulman> > >>> doit frapper sa femme : "Avec la main", "sans fouet" ni "morceau de bois", et "en épargnant le visage" ? ( Source :l’Express)

     

    – Saviez vous que dans l’administration, des musulmans réclament des jours de congés supplémentaires pour leurs fêtes islamiques ?

     

    – Saviez vous que des musulmans réclament des salles de prières dans nos collèges, nos lycées et nos universités?

     

    – Saviez vous que des musulmanes voilées, étudiantes en médecine en France exigent de ne soigner que des femmes ? (Sources: Le Monde, Le Figaro)

     

    -Saviez vous que des musulmanes exigent de pouvoir pratiquer des métiers publics (administration, hôpitaux, écoles, justice) avec un tchador ?

     

    – Saviez vous que l’un des livres les plus antisémites qui soient, «le Protocole des Sages de Sion » ( dont HITLER s’est servi pour justifier ses crimes ), interdit en France, circule librement dans les banlieues et les librairies musulmanes ?

     

    – Saviez vous que nombre d’associations françaises d’extrême gauche et de musulmans se disant modérés (www.oumma.com) militent pour la disparition de l’État d’Israël et des Juifs ?

     

    -Saviez vous que lors des manifestations contre la guerre en Irak, certains "pacifistes » musulmans exhibaient des portraits de Ben Laden et de Saddam, (Source Les 4 vérités)

     

    – Saviez vous que le sauvageon nommé Djamel ayant brûlé vif une jeune fille, Sohane, s’est vu acclamé dans sa cité du Val de Marne lors de sa venue à la reconstitution des faits ? (Source : JT de France 3)

     

    – Saviez vous que les jeunes Noirs et musulmans ayant brûlé vif un vigile > > >>> de race blanche d’un supermarché à Nantes (en 2002) n’éprouvent aucun remords et sont fiers d’eux ? (Source : Témoignage de l’avocat)

     

    – Saviez vous que des milices islamiques patrouillent dans les rues d’Anvers et d’ailleurs pour "surveiller les mauvais flics blancs racistes" et appliquer leur propre loi ? (Source : Libération)

     

    – Saviez-vous que dans des écoles primaires, des élèves sont allés jusqu’à instituer l’usage séparé de deux robinets des toilettes, l’un réservé aux « musulmans", l’autre aux "Français"ou qu’un responsable local du culte musulman a demandé de prévoir des vestiaires séparés dans les salles de sport, car, selon lui, "un circoncis ne peut se déshabiller à côté d’un impur" ? (Source : Le Monde 09/07/04)

     

    – Saviez-vous que des nouvelles lois vont obliger la police, l’armée, et la fonction publique en générale à embaucher en priorité des « jeunes issus de l’immigration et que 35 entreprises dont France télévision, Peugeot ou encore le groupe alimentaire Casino ont signé un contrat de préférence étrangère pour l’embauche de leur personnel ? (Source : gouvernementale et syndicale).

     

    – Saviez-vous que dans des lycées, des musulmanes «enfilent leur manteau avant d’aller au tableau afin de n’éveiller aucune convoitise », «que dans des écoles primaires des pères musulmans refusent que leurs fillettes soient laissées dans la classe d’un instituteur remplaçant l’institutrice», qu’une école a dû organiser un sas, sans fenêtres, pour reconnaître les mères, voilées de la tête au pied, avant de leur rendre leurs enfants ? (Source : Le Monde 09/07/04)

     

    – Saviez-vous que d’après une étude livrée à la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, à la question : « En cas de conflit, seriez-vous prêt à vous engager pour défendre la nation ? Sur dix jeunes de l’immigration, sept répondent non, deux préfèrent rire et se taire et un seulement est prêt à verser son sang pour la France. (Source : Le Point 13/01/2005)

     

    Faire suivre sans Modération, car nous sommes en train de nous faire talibaniser à grands pas…

     

    LIBERTE : on se le demande…certainement pas. va déambuler dans les quartier…

    EGALITE : oui pour l’immigration et les autres fermés vos gueules (y compris les anciens immigrés)

    FRATERNITE : oui celle de bosser pour permettre à certains d’accéder à la sécu gratos.

    Et en 2007 vous voterez pour qui ?

    DROITE ou GAUCHE ou EXTREMES ?

    Ni l’un ni l’autre bien au contraire !

    Quand la France sortira de sa torpeur, il n’y aura que deux choix : partir ou apprendre une autre langue – mais laquelle ?

     

     

    Bien à vous sur le chemin de la lumière.

     

    Keyser Soze

    Répondre
  17. artaban

    05/12/2006

    Il est indéniable que le Coran contient plus de passages violents que le Nouveau Testament – qui en contient aussi, cependant, notamment dans l’Apocalypse, et dans certaines paroles de Jésus. Le Coran reprend le style apocalyptique, et l’idée du dieu implacable qui se trouve déjà dans la Thorah et les autres livres du judaïsme.

    Deux remarques:

    1 – la religion chrétienne n’a pas empêché les Occidentaux de s’entretuer avec ardeur au cours des siecles, ni de causer massacres et exteminations partout où ils sont allés, comme en Afrique ou en Amérique du Nord et du Sud. Les plus grands massacres de l’histoire – les deux guerres mondiales du vingtième siècle – ont bien eu lieu en "terre chrétienne".

    2 – Leur religion violente n’a pas protégé les Musulmans contre la violence venue  d’ailleurs. Par exemple la conquête mongole au treizième siècle, qui a dévasté la Perse et détruit Bagdad. 

    A Frebourg: l’islam rejette toute représentation anthropomorphique de la divinité. Son monothéisme est bien le même que celui du judaïsme et du christianisme. Dieu est unique. Le Coran contient de nombreux récits tirés de l’Ancien Testament, notamment celui de Moïse recevant la Loi sur le Mont Sinaï. Moïse est avec Jésus un des principaux prophètes de l’islam.  

    Répondre
  18. Anonyme

    04/12/2006

    Ok, Frebourg, mais si Dieu existe, vous ne pensez pas qu’il est unique, quelque soit le nom que les Hommes veuillent lui donner? Et que c’est donc le meme pour tout le monde?
    Ne lancons surtout pas le débat sur son existence, mais Si il existe, y aurait il une possibilité pour qu’il y en ait plusieurs?  Ils auraient travaillé en équipe pour faire l’univers? Ca me rappelle qqs chose ca, par Jupiter.
    En tout cas, pas besoin de plusieurs Dieux pour s’égorger entre soi, Chiites, Sunnites et cie nous le montrent tous les jours, a la santé d’Allah; beaucoup plus de morts intra-Religionnaires que entre Religions différentes. Intéressant.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  19. Frebourg

    04/12/2006

    Est ce que le Dieu des Musulmans est le Dieu des juifs et des chrétiens?

    La réponse est non. D’après l’encyclopédie des religions, Allah est le nom de la divinité suprême païenne pré islamique. Les noms d’Allah ne correspondent pas à ceux du Dieu de la tradition juive et judéo-chrétienne (cabbale Judéo Chrétienne) En effet, le prophète Mohamed a repris le paganisme des arabes en omettant l’ancien testament et ,le nouveau testament de la Bible dans son Coran.

    D’autre part, les marabouts (magiciens arabes) utilisent un des noms d’Allah pour faire des envoûtements de mort (voir Magie Arabe de Jacques Bersez) Les chrétiens et les juifs n’utilisent pas les noms de Dieu, la Bible pour faire des envoûtements.

    Salutations

    Répondre
  20. Helios

    03/12/2006

    À Jacques,

    Je crois que vous utilisez l’adjectif TOTALITAIRE mais vous voulez plutôt dire AUTORITAIRE.

    Il y a plus qu’une nuance entre les deux, bien qu’il y ait certains points communs. Je me réfère encore une fois au dictionnaire. Autoritaire: Qui impose, fait sentir son autorité d’une manière absolue, sans tolérer la contradiction.

    Un régime totalitaire est nécessairement autoritaire, mais l’inverse n’est pas vrai. En effet un dictateur est certainement autoritaire mais ne cherchera pas à contrôler tous les aspects de la vie des gens, par contre un régime totalitaire imposera son autorité sur à peu près tout.

    Et si les canadiens français ont dénoncé le côté autoritaire de l’Église catholique à l’époque de la "grande noirceur", ils ne pouvaient de toute évidence l’accuser d’exercer un pouvoir totalitaire, le Québec sous Duplessis était malgré tout une démocratie. Et si Adélard Godbout dans les années quarante a accompli des réformes durables contre l’avis de l’Église, c’est bien parce qu’en bon catholique il a jugé ces réformes indispensables et qu’il détenait le pouvoir nécessaire pour les accomplir. Le "pouvoir" détenu par l’Église n’était au mieux qu’un pouvoir moral ou au pire un pouvoir s’apparentant au lobbying.

    Les canadiens français se sont dépêchés de balancer par dessus bord les entraves morales imposées par la religion, il s’agit dans l’ensemble d’une évolution positive, cependant ils ont eu tendance à jeter "le bébé avec l’eau du bain", tournant le dos aux nombreux aspects positifs que la foi chrétienne a apporté aux gens.

    Le danger qui guette actuellement les sociétés occidentales ne vient pas de l’Église catholique, cette dernière a fait "son chemin de croix" et retrouve sa vraie place dans la société. Elle se montre désormais en faveur de la laïcité qui signifie beaucoup de choses, entre autres la neutralité de l’espace public sur le plan religieux.

    Helios 

    Répondre
  21. jacques

    02/12/2006

    Pour Helios

    "Pour ne pas discuter dans le vide il vaudrait mieux définir ce que c’est qu’être totalitaire. Ouvrez votre Larousse et vous verrez ceci: Adjectif, se dit d’un régime politique non démocratique dans lesquels les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont concentrés entre les mains d’un nombre restreints de dirigeants"

    Voilà le problème. Nous n’utilisons pas le terme "totalitaire" dans le même sens. J’utilise le sens didactique

    Didact: Qui englobe ou prétend englober la totalité des éléments d’un ensemble donné.

    J’avais pourtant bien précisé le sens utilisé.

    Compte tenu de cela, votre post se défend, et le mien reste tout aussi valable.

    Philosophie, religion totalitaire.  (Petit Robert)

    Répondre
  22. Xav

    01/12/2006

    Un seul mot : bravo Helios pour cet exposé. vous relevez le débat

    Répondre
  23. andaman

    27/11/2006

    A Helios

    Bonjour,

    Je me suis donc permis de reproduire votre analyse du 22 Novembre sur "l’islam radical et la normalité " avec votre pseudo et mention du site où l’on peut vous lire.

    Vous le trouverez  sur le Forum  de Liberty-Vox, sur le fil de Mme Delcambre intitulé "La schizophrénie de l’Islam" à la page 5 en date du 27 Novembre.

    Si vous souhaitez intervenir sur le site pour y développer vos idées par quelques articles de fond, je suis persuadé que vous serez le bienvenu.

    Cordialement.

     

    Répondre
  24. Helios

    27/11/2006

    À Andaman,

    Merci pour votre commentaire, je demeure disponible pour participer au débat.

    Bien à vous,

    Helios

    Répondre
  25. Helios

    27/11/2006

    À Grandpas,

    Vous avoir comme lecteur est un privilège et une incitation à bien écrire. J’apprécie également la critique, celle qui nous oblige à approfondir le sujet permettant d’en cerner toutes les facettes.

    J’estime que parmi les religions monothéistes, l’islam est la seule à avoir raté son virage. L’islam est un édifice dont la cohésion d’ensemble exige que toutes ses composantes même les plus insignifiantes soient maintenues, faute de quoi tout l’édifice s’en trouve fragilisé. J’en veux pour exemple le personnage d’Alexandre le Grand surnommé Zul Karnein (celui qui porte les deux cornes du bélier d’Amon le dieu dynastique dans l’Égypte pharaonique) considéré dans le coran comme un musulman! De plus il n’aurait pas poussé ses conquêtes vers l’Est c’est à dire la Perse et l’Inde mais vers l’Ouest en Afrique du Nord pour rechercher l’endroit où le soleil se couche! Pour toute personne qui connaît l’histoire ces affirmations relèvent du conte populaire, mais pour un musulman elles constituent un article de foi même si elles sont historiquement fausses et contraires au simple bon sens.

    Dans ce contexte le croyant musulman qui a étudié l’histoire se retrouve dans un dilemme, soit admettre qu’Allah qui parle dans le coran s’est trompé ou que le coran n’est pas la parole d’Allah, que faire dans pareille situation sinon occulter le problème, faire comme s’il n’existait pas?

    La fragilité du "contenu révélé" devrait avoir comme conséquence logique d’inciter le croyant à aller au-delà du sens littéral du texte, c’est ce que juifs et chrétiens ont réussi à accomplir avec les récits de la création et du déluge pour ne mentionner que les plus connus. Cette démarche dans l’islam est considérée comme impie, le texte "révélé" est littéralement exact, il ne peut être interprété que si son sens littéral manque de clarté.

    Cette fragilité du coran est compensée par la rigidité et la fermeture des croyants. Plus une prescription est contraire au bon sens plus les croyants ont tendance à l’appliquer à la lettre, l’exemple le plus courant étant l’imposition du voile aux femmes. Cette réaction reflète l’extrême insécurité des musulmans et leur incapacité à prendre du recul pour méditer et faire le tri entre ce qui vaut la peine d’être conservé et ce qui est à mettre au rancart.

    La facilité avec laquelle les occidentaux critiquent ou se distancent de la religion sans crainte de perdre leur identité est une autre source d’insécurité pour les musulmans dans la mesure où ils réalisent qu’une démarche similaire de leur part comporte davantage de risques, en effet, dans l’ensemble les musulmans ont permis à l’islam de prendre une place prépondérante dans la structure de leur identité généralement au détriment de la culture et de l’appartenance nationale.

    Les efforts que certains intellectuels islamistes déploient pour se "moderniser" tout en s’islamisant à outrance ne peut déboucher que sur la schizophrénie, il s’agit d’une voie sans issue qui cependant semble devoir être empruntée par un nombre croissant de musulmans, il y a donc lieu de s’attendre de leur part à davantage de troubles adaptation et de comportement.

    Helios  

    Répondre
  26. Anonyme

    26/11/2006

    Helios,

     

    Vos analyses sont excellentes. Je suis certain qu’elles intéresseraient  le site Liberty-Vox!

    Vous pouvez les mettre sur leur site, En tout cas, je vais leur signaler vos réflexions….

     

    Cordialement

    Répondre
  27. Anonyme

    25/11/2006

    Triple Banzaï pour Helios

    Quelle analyse et quelle dextérité dans ces trois textes mais je suis sûr que certains esprits chagrins trouverons à redire mais quelle importance!

    Helios,bravo pour ce travail de recherche théologique sur les deux religions du livre et leur dangereuse copie.

    Attendons nous à des insultes d’un certain vendeur de chair humaine ou de penseur sans idées.

    Répondre
  28. Helios

    25/11/2006

    Avant d’aborder le sujet du totalitarisme dans l’islam j’invite le lecteur à méditer les citations suivantes:

    "Parmi les religions du monde, le bolchevisme doit être comparé à l’islam plutôt qu’au christianisme ou au bouddhisme. Le christianisme et le bouddhisme sont avant tout des religions personnelles, avec des doctrines mystiques et un amour de la contemplation. L’islam et le bolchevisme ont une finalité pratique, sociale, matérielle dont le seul but est d’étendre leur domination sur le monde." Bertrand Russell; Theory and Practice of Bolschevism. Londres, 1921.

    "…Par un million de ramifications, pénétrant chaque aspect de la vie, toutes avec une signification religieuse, l’islam maintient son emprise sur les musulmans." Charles Watson

    " La charia vise à contrôler dans leurs moindres détails les activités politiques et sociales des individus, sans aucune restriction la vie des fidèles, et s’assurer que les autres religions ne puissent pas gêner l’islam." "…Elle constitue un corpus de devoirs institués par Dieu mais contrôlés par une autorité humaine. Sans exception, ces devoirs sont fondés sur l’impénétrable volonté de Dieu et ne s’exercent qu’à son profit. Toutes les obligations que l’on peut imaginer y sont traitées, toutes les obligations imposées aux hommes dans n’importe quelle circonstance et en rapport avec n’importe quelle tierce personne. " Snouck Hurgronje

    "La loi islamique essaye de régenter tous les aspects de la vie d’un individu. Ce dernier n’est pas libre de penser ou de décider par lui-même. Il lui est seulement permis d’accepter les commandements divins tels qu’ils furent infailliblement interprétés par les docteurs de la loi…" "Les droits et l’importance qu’une culture accorde aux femmes et aux minorités est l’indicateur de son niveau de démocratie. La loi islamique refuse tout droit aux femmes et aux minorités religieuses non musulmanes. Les païens et les incroyants ne bénéficient d’aucune mesure de tolérance. Pour eux, c’est la conversion ou la mort. Les juifs et les chrétiens sont traités comme des citoyens de seconde classe…" Ibn Warraq; Pourquoi je ne suis pas musulman.

    Pour ceux qui l’ignorent, l’islam est présenté par ses adeptes les plus convaincus comme un système global (et parfait) voulu par Allah. Ce sont les fameux trois D: Din, Dawla et Donia. Traduction de l’arabe: Religion, État, Monde, ce dernier point comprend la famille, la société, la vie quotidienne, le commerce et l’industrie. L’islam ne se contente pas du statut de religion personnelle, il est obligatoirement une théocratie et un mode d’organisation de la société sous tous ses aspects; la famille, les rapports sociaux, l’économie, la justice qui inclut aussi la surveillance de la moralité, l’application des différents codes de conduite et le respect des obligations religieuses.

    Il est important de traiter du rôle de l’islam dans les états musulmans contemporains, particulièrement ceux qui possèdent une constitution conforme à l’idéologie islamiste 

    La constitution d’un état musulman qui se veut conforme à l’islam est en tous points opposée aux constitutions des états démocratiques. Les oppositions sont évidentes: Dans l’islam le pouvoir temporel et le pouvoir religieux se confondent d’où l’appellation "République islamique" et dans certains états semi-islamisés l’enchâssement de l’islam dans la constitution en tant que religion officielle de l’État.  Même dans les états considérés comme "laïcs", la loi stipule que le chef d’État doit obligatoirement être musulman, les portefeuilles des ministères sont détenus presque exclusivement par des musulmans, en particulier les ministères importants. En Égypte (pays supposément laïc) où l’on compte une minorité chrétienne d’au moins 10 millions de personnes, seul le ministère de l’approvisionnement (sujet de doléances favori des égyptiens) est occupé par un copte. Boutros Ghali architecte des accords de paix avec Israël a été déchu de son titre de ministre par intérim des affaires étrangères en 1977 (en pleins pourparlers) et nommé ministre d’état sans portefeuille pour la simple raison qu’il n’est pas musulman, ce qui ne l’a pas découragé de servir son pays et la cause de la paix. Quand il a été nommé Secrétaire Général des Nations Unies par le Conseil de Sécurité de l’ONU, les musulmans n’ont pas caché leur irritation: l’Égypte n’avait-elle pas de musulmans assez qualifiés pour le poste?

    La discrimination religieuse est inscrite en toutes lettres dans le coran, les musulmans ne doivent en aucun cas "obéir" à un supérieur non musulman. Dans les pays musulmans à constitution "laïque" ou semi-islamisée, les postes de responsabilité dans la fonction publique, les institutions d’enseignement, les hôpitaux, les entreprises d’état, la police et l’armée sont réservés aux musulmans par une sorte de règle non écrite mais tout aussi implacable que le coran dont elle suit fidèlement les directives.

    Le caractère islamique de l’État signifie l’imposition des règles prescrites par le coran, lesquels s’opposent littéralement à la déclaration universelle des droits de l’homme. Voyons de quoi il en retourne. Article 1: "Tous les êtres humains naissent LIBRES et ÉGAUX en dignité et en droits…" Que dit la loi coranique? elle affirme que les femmes sont des êtres inférieurs, elles dépendent de leur tuteur (père, frère ou oncle paternel) ou de leur mari, leur témoignage devant une cour de justice vaut la moitié de celui d’un homme, elle n’ont pas le droit de se déplacer librement, ne peuvent disposer de leur propre personne, ne peuvent épouser un non-musulman, leur part d’héritage vaut la moitié de celle de l’homme, elles peuvent être légalement violentée par leur mari si celui-ci CRAINT ou ANTICIPE leur désobéissance, elle ne peuvent refuser ses avances sexuelles, elle ne peuvent quitter le domicile conjugal même si elles sont violentées, elles sont tenues de se couvrir le corps au complet et ne rien révéler de leur épiderme. En ce qui concerne les non-musulmans la loi coranique ne leur reconnaît qu’un statut inférieur comme on l’a déjà démontré, ils ne peuvent pas témoigner contre un musulman, ne peuvent monter à cheval, ni porter des armes (ils ne peuvent exhiber un statut social égal à celui des musulmans), ils doivent payer la taxe tout en s’humiliant.

    Article 3: "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne: Que décrète la loi coranique? Les athées n’ont pas droit à la vie, au même titre que les polythéistes ils sont condamnés à mourir et ne peuvent échapper à la mort qu’en se convertissant à l’islam. La peine de mort est prescrite à ceux parmi les musulmans qui abandonnent leur religion.

    Article 4: "Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude…"; L’esclavage est reconnu par la loi coranique, il connaît actuellement un regain de faveur au Soudan et en Mauritanie, les hommes musulmans ont droit à des rapports sexuels avec leurs esclaves femelles même si elles sont mariées.

    Article 5: "Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants." La loi coranique, prévoit l’amputation des mains pour le vol, la flagellation en cas d’adultère pour les célibataires, la lapidation en cas d’adultère pour les personnes mariées.

    Article 6: "Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique." La notion de personnalité juridique appliquée à l’être humain signifie qu’il est libre de ses choix tout en étant responsable moralement et juridiquement de ses actes. Cette notion n’existe pas dans l’islam pour qui l’être humain est soumis aux règles immuables de la divinité, il est soit observant ou transgresseur de ces règles.

    Article 18: "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ainsi que la liberté de manifester sa religion seule ou en commun, tant en public qu’en privé…" en Arabie, terre du prophète, il est interdit aux non-musulmans de pratiquer leur religion et même de porter des signes religieux distinctifs tels qu’une croix autour du cou, la possession d’une bible et de tout autre livre religieux est formellement interdite. Il est formellement interdit sous peine de mort d’abandonner l’islam. Les ulémas ont le droit d’annuler un mariage sans le consentement du couple du simple fait que l’époux a émis une opinion considérée comme contraire à l’orthodoxie, c’est le cas d’un professeur d’université du Caire que les ulémas d’Al Azhar ont littéralement divorcé de sa femme et qui s’est vu obligé de s’exiler en Europe.

    Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit." Ce droit est non seulement inexistant dans les pays islamiques mais la libre expression des opinions est formellement interdite par la loi coranique, la peine de mort est prescrite pour qui est convaincu de blasphème ou de propos désobligeants à l’égard du prophète Mahomet ou des membres de sa famille, et cette loi s’applique même à l’extérieur des territoires musulmans comme on a bien pu le constater dans l’affaire Salman Rushdie, l’assassinat de Hitoshi Igarashi, traducteur des Versets Sataniques, l’assassinat de Théo Van Gogh, l’affaire des caricatures danoises, les propos du Pape Benoît XVI, l’article de Redeker dans le Figaro etc. 

    En 1994, un jugement rendu par la Haute Cour de Lahore au Pakistan considère que la loi contre le blasphème concerne tous les prophètes de l’islam dont Jésus-Christ. Or en professant que Jésus est le fils de Dieu, alors que le coran enseigne qu’il n’est qu’un des prophètes, les chrétiens pourraient être convaincus de blasphème.

    Taha Hussein écrivain égyptien a subi les foudres des ulémas non pour avoir mis en doute la véracité du coran mais pour avoir soutenu la thèse selon laquelle la poésie arabe pré-islamique est d’une rédaction postérieure à l’apparition de l’islam, soit une centaine d’années après l’hégire. Il est vrai que cette thèse étayée par des arguments de nature historique et linguistique soutient que la langue arabe n’a connue sa forme définitive qu’après les conquêtes islamiques, ce qui s’applique sur la poésie pourrait s’appliquer sur le coran même s’il n’en est pas fait mention dans la thèse en question, d’où la réaction des religieux. Farag Fouda autre écrivain et penseur a été assassiné dans la rue pour avoir critiqué les superstitions islamiques particulièrement celles qui ont rapport avec les djinns supposés hanter la vie des humains! Naguib Mahfouz a été égorgé en pleine rue à l’âge vénérable de 82 ans par un islamiste (il a miraculeusement survécu) à cause de ses romans qui soulèvent le voile sur les tares de la société égyptienne empêtrée dans ses rigidités et ses croyances.

    Et quoi encore? La loi islamique interdit l’alcool, sa production son commerce et sa consommation sont sévèrement punis par la flagellation. Le prêt avec intérêt est contraire à la loi divine, il est donc interdit, obligeant les musulmans à contourner hypocritement le tabou en utilisant des subterfuges comme par exemple, faire mine de vendre un objet au prêteur et le racheter pour un montant plus élevé à l’échéance du prêt, la différence de prix représentant l’intérêt (hallal). Les jeux de hasard sont interdits parce qu’ils constituent un défi à la volonté divine, Allah étant omniscient, le hasard et la chance n’existent pas tout est prédestiné, on ne force pas la main à la "providence". Pour la même raison les assurances sont interdites et comme pour le prêt avec intérêt il devient nécessaire de contourner légalement l’interdit.

    Les défenseurs de l’exception religieuse soutiennent que les pays islamiques respectent à leur façon les droits de l’homme. Dans les faits il n’y a rien qui vient appuyer leurs affirmations, l’examen objectif des faits indique plutôt le contraire: Elizabeth Mayer dans "Islam and Human Rights", 1991 démontre comment, dans divers programmes islamiques des droits de l’homme, des critères spécifiquement islamiques ont été utilisés pour restreindre les libertés garanties par le droit international et comment, pour beaucoup de musulmans, les garanties des conventions internationales sont de loin plus généreuses que les "droits" et les "libertés" qui sont accordées par l’islam. Sa conclusion est que, "dans ces programmes l’islam est considéré comme un moyen de restreindre les libertés individuelles et de maintenir les individus dans un état d’infériorité vis-à-vis l’état et la société".

    Plus loin elle dénonce le fait que ces programmes islamistes n’accordent aucune protection réelle aux minorités religieuses, elle ajoute: "…En fait, dans la mesure où ces programmes traitent de la question des droits des minorités religieuses, ils semblent retourner aux directives de la charia qui appellent à reléguer les non-musulmans à un statut inférieur s’ils appartenaient au peuple du livre (ahl al Kitab) et à nier tout droit humain à ceux qui n’appartiennent pas aux religions juive et chrétienne. Que ces programmes islamiques des droits de l’homme soient incapables de prendre position contre la peine de mort prescrite par la charia pour l’apostasie signifie que les auteurs ont négligé de confronter les droits universels de l’homme et la charia et de résoudre les principaux problèmes engendrés par l’harmonisation de leurs normes respectives. Leur répugnance à supprimer une règle qui condamne à mort une personne pour une question de foi religieuse révèle le fossé énorme qui existe entre leur mentalité et la conception moderne des droits de l’homme."

    Mayer rapporte que dans des pays tels que le Soudan, le Pakistan ou l’Iran, les programmes officiels d’islamisation se sont traduits par de sérieuses violations des droits des femmes, des non-musulmans, des bahaïs, des ahmadis et de bien d’autres minorités religieuses dont les chrétiens. Dans ces pays, l’islamisation "fit beaucoup pour supprimer les procédures pénales, limiter l’indépendance des magistrats, placer la justice sous le contrôle de l’autorité politique et pour transformer les tribunaux en instruments d’intimidation et de répression. Dans ces trois pays, l’islamisation s’est traduite par une nette dégradation du fonctionnement de la justice." Selon Mayer "La façon dont les gouvernements de ces pays traitent leurs administrés ne doit pas être inaccessible à l’investigation et à la critique des spécialistes, et il est tout à fait approprié de juger les programmes islamiques à l’aune des standards internationaux qu’ils tentent de remplacer".

    L’islam est-il réformable? Peut-on envisager l’émergence d’un islam nouveau, qui se contentera d’être une religion personnelle respectueuse du choix des individus et des droits humains, qui ne prétendra plus régenter le politique et le social et qui écartera de son programme le projet de convertir de gré ou de force toute l’humanité?

    À mon avis la question mérite d’être posée.

    De l’avis de plusieurs spécialistes la réponse est donnée d’avance. Que dire de cette réflexion de Muir: " Une religion (l’islam) réformée qui remettrait en question l’autorité divine sur laquelle ses propres institutions reposent ou qui tenterait par des choix rationnels ou des compromis de mener à bien un changement, cesserait d’être l’islam!"

    Et c’est là toute la différence avec le Christianisme qui en se reformant et en se recentrant sur le message évangélique n’a fait que renouer avec sa vraie nature.

    Helios

    Répondre
  29. Helios

    24/11/2006

    Le judaïsme est-il totalitaire selon l’affirmation péremptoire de Jacques? Rien n’est moins sûr, il suffit de regarder les faits pour constater que le judaïsme tout au long de l’histoire n’a fait que survivre malgré l’adversité et qu’il ne s’est maintenu que grâce à la fidélité de ses adeptes.

    Dans l’antiquité les états juifs ont été éphémères, victimes tour à tour des Egyptiens, des Assyriens et des Babyloniens, leur territoire a servi de passage aux envahisseurs. Perses et Macédoniens ont exercé une domination tolérante respectant la liberté religieuse, mais l’empire séleucide en Syrie a  tenté de substituer par la force le culte de Yahvé pour celui des Dieux de l’Olympe. Les Macchabées ont pris les armes, ont réussi à libérer le pays et maintenu le culte national. Plus tard la domination romaine, directe ou à travers les Iduméens (Hérode et compagnie) a mis fin pour plus de deux mille ans à l’état d’Israël. Les deux grandes révoltes juives contre l’empire romain ont fait des centaines de milliers de morts, le pays a été saccagé. Le temple de Jérusalem détruit, le culte de Yahvé devait connaître alors un changement profond, désormais il était impossible d’offrir des sacrifices, il ne restait plus au judaïsme que la bible, la mémoire et la synagogue.

    Le judaïsme se confond avec l’histoire du peuple juif, c’est l’alliance de Yahvé avec son peuple. Une alliance bien particulière qui n’exclut pas d’une part la jalousie et d’autre part l’infidélité et qui illustre d’une façon allégorique toutes les tentations auxquelles le judaïsme a été soumis pour se  fondre dans la culture ambiante.

    La fidélité d’Israël n’a pas été sans prix. Il fut élevé. Peut-on prétendre qu’elle constitue de l’opiniâtreté et du fanatisme? Certains le pensaient et justifiaient ainsi leurs persécutions. C’est de toute évidence à travers les épreuves que le Judaïsme et le peuple juif sont parvenus à survivre.

    À travers les siècles des millions de juifs épuisés se sont lassés de la lutte et ont abandonné le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam se sont ainsi enrichis, c’était une voie à sens unique, le Judaïsme ne pratique pas le prosélytisme, il ne convertit pas, il ne fait que maintenir la flamme.

    La fidélité à Yahvé imposait la réflexion, comment demeurer fidèle dans un milieu hostile sans tomber dans la haine et le rejet de l’autre? La réponse s’est trouvée dans l’estime de soi et l’éthique. La morale juive impose le développement de soi et la solidarité, elle favorise la créativité et le travail bien fait, au-delà des différences assumées, elle adhère à la notion de fraternité entre les humains.

    Le judaïsme s’est-il montré intolérant au cours de l’histoire? Il faut remonter aux années suivant le retour de l’exil de Babylone, alors qu’il s’agissait de "refaire" le peuple élu qui, dépourvu de ses élites religieuses parties en exil, s’était copieusement mélangé avec les ethnies du coin et leur avait emprunté coutumes et croyances. De cette période date le raidissement de la loi et son intransigeance afin d’ériger une barrière contre l’assimilation. La leçon a porté pour les siècles à venir, sans cette barrière le judaïsme aurait probablement disparu et des pans entiers de notre histoire collective auraient pris une tournure radicalement différente.

    N’ayant détenu aucun pouvoir temporel durant près de deux mille ans et rejetant tout prosélytisme, le judaïsme ne peut être accusé ni d’hégémonisme ni de totalitarisme. De plus la diversité des courants religieux à l’intérieur du peuple juif témoigne de l’absence de contraintes internes ou du moins de leur incapacité à uniformiser la pratique religieuse. Le fanatisme existe dans le judaïsme mais il s’agit d’un courant minoritaire et très éloigné du pouvoir temporel.

    Le judaïsme appartient autant à l’occident qu’au moyen-orient, il est profondément ancré dans la psyché des occidentaux et des peuples du moyen-orient, il constitue l’une des sources du Christianisme et la source principale de l’Islam, mais son droit aînesse ne lui a rapporté que l’obligation de se prémunir contre l’adversité pour demeurer fidèle et le devoir d’approfondir la réflexion sur sa propre condition pour dégager un sens à la fidélité. 

    Helios

      

    Répondre
  30. Helios

    23/11/2006

    À Jacques,

    Il ne faut pas confondre totalitarisme et intolérance religieuse, celle-ci affecte toutes les religions institutionnalisées à différents degrés et pas uniquement les monothéismes (en Inde certains fanatiques hindous sont très intolérants et même violents)  mais il est vrai que ce sont les monothéismes en général et le monothéisme islamique en particulier, qui détiennent le championnat de l’intolérance.

    Pour ne pas discuter dans le vide il vaudrait mieux définir ce que c’est qu’être totalitaire. Ouvrez votre Larousse et vous verrez ceci: Adjectif, se dit d’un régime politique non démocratique dans lesquels les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont concentrés entre les mains d’un nombre restreints de dirigeants qui subordonnent les droits de la personne humaine à la raison d’état. Voyons maintenant si ce concept s’applique aux religions chrétienne, juive et musulmane.

    Pour ce qui est du Christianisme, le Pape, et les évêques n’ont jamais détenu de pouvoir temporel, bien sûr ils ont exercé à certaines époques un pouvoir abusif mais il était circonscrit dans le domaine étroit de la lutte contre l’hérésie. Le pouvoir temporel faisait l’objet d’une lutte à trois, la monarchie, les nobles et la bourgeoisie. Il faut connaître l’histoire pour réaliser qu’en France, par exemple, la monarchie ne détenait qu’une partie du pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et judiciaire lui échappait en bonne partie, elle était souvent obligée de s’appuyer sur la bourgeoisie pour contrebalancer le pouvoir des nobles. L’épisode de la Fronde au XVII siècle l’illustre bien. Ce n’est que sous Louis XIV que le pouvoir exécutif a été détenu en totalité par le roi qui, de son côté chargeait des commis à sa solde de l’exécution de ses décrets et ordonnances. L’absolutisme royal signifiait aussi que pouvoirs législatif et judiciaire s’étaient largement inféodés au roi. Jusque là l’Église catholique était en dehors du coup, ce qui n’a pas empêché Bossuet, évêque de Meaux, de faire des sermons en faveur de la "monarchie de droit divin" mais il faut dire qu’il ne parlait qu’en son propre nom et pas au nom du Pape. Ce dernier est entré en conflit ouvert avec Louis XIV dans la fameuse "affaire de la Régale" lorsque le roi s’est permis d’empiéter sur les prérogatives du Pape en ce qui concerne la nomination des évêques. Cela démontre clairement qu’en aucun moment l’Église catholique n’a participé au pouvoir politique, mieux encore, elle a de tout temps résisté à la tentation d’y céder soit en y participant soit en le cautionnant.   

    Cet épisode de l’histoire a été très utile, il a forcé les penseurs à prendre conscience des dangers de l’absolutisme (le totalitarisme version monarchique). Montesquieu en 1748, énonçait le principe de la séparation des pouvoirs lequel devait être adopté quelques années plus tard par la constitution des États Unis et par la Révolution Française.

    On pourrait prendre d’autres exemples comme ceux de la Hollande ou de l’Angleterre pour réaliser que dans ces pays l’autorité religieuse (passablement morcelée) se faisait plus que discrète, ne se mêlant pas de politique. La "Grande Charte" dès 1215 imposait à la monarchie anglaise des limites strictes en l’empêchant, entre autres, de s’immiscer dans les affaires municipales et religieuses. Séparation de l’Église et de l’état était donc inscrite clairement dans cette "constitution".

    Dans le champ spirituel, l’Église comme institution a toujours maintenu son rôle de gardienne de la doctrine, faire l’inventaire de ses bons coups et de ses mauvais coups est certainement un exercice très intéressant, mais le point le plus important est de savoir si l’Église dans l’ensemble a été un facteur de progrès ou d’arriération pour l’humanité. En toute objectivité, on peut affirmer que dans l’antiquité finissante et le moyen âge l’Église a été un facteur indéniable de progrès et ce malgré des zones d’ombres particulièrement dans le champ des conflits de doctrine ou l’intolérance de tout un chacun a pu se manifester. L’esprit évangélique a littéralement transformé la société antique (inégalitaire, égoïste et brutale), l’humanité des chrétiens, leur esprit de solidarité, d’égalité et surtout de charité a fortement marqué les dix premiers siècles de l’ère chrétienne. Le pouvoir d’attraction du christianisme (et de l’Église) vient de là et il était d’ordre moral, à tel point que l’empereur Julien dit l’apostat désirant revivifier le paganisme sur le déclin n’a pu faire mieux qu’essayer de copier le christianisme dans ses institutions et dans son action sociale.

    La civilisation du moyen-âge chrétien a été bien plus florissante que l’on pense. Le christianisme n’était pas une affaire d’Église seulement, la place de la ferveur populaire dans la construction des cathédrales l’illustre bien, on peut même affirmer qu’au moyen âge ce sont d’une certaine façon les fidèles qui montraient le chemin à l’Église et non l’inverse. Le moyen-âge a été à bien des égards une époque de liberté particulièrement pour la femme, la loi romaine lui donnait très peu de droit, cependant les textes de loi ont été infléchis par l’esprit chrétien donnant à la femme un statut social et juridique pratiquement aussi élevé que celui de l’homme, lequel statut a été des siècles plus tard abaissé non sans conséquences fâcheuses pour la société.

    Certaines affirmations ne résistent pas à l’examen objectif des faits. Il y a lieu de juger d’une institution comme l’Église non en braquant le projecteur sur ses errements mais en regardant l’ensemble de son oeuvre à travers les siècles. En ce qui concerne les cent cinquante dernières années l’Église a été un facteur de progrès dans le monde, non sur le plan politique mais sur celui des idées, elle a défendu avec passion et sans relâche la dignité de l’être humain. En dénonçant les aliénations de toutes sortes dont il pouvait être l’objet et ce à travers tous les systèmes économiques et politiques, elle s’est placée d’emblée au-dessus du débat politique et a mis l’emphase sur ce qui constitue pour elle l’élément le plus important, la dignité et le bien-être spirituel de l’être humain.

    Ceux qui fustigent avec passion l’Église catholique au point de la considérer comme dictatoriale ou totalitaire sont en réalité ambivalents à son égard. Tout en la dénonçant ils se trouvent à reproduire eux-mêmes les travers qu’ils lui reprochent. La "dictature" des bien-pensants, leur façon arrogante (et souvent comique) de juger et de condamner du haut de leur supériorité morale, ne nous rappellent pas seulement la façon de parler et d’agir de certains curés, prédicateurs et autres directeurs de conscience, elle nous amène à penser que la société, en abaissant le rôle d’une certaine Église moralisatrice, n’a pas réussi à se "libérer" concrètement de la "dictature" morale, elle s’est tout bonnement contentée de changer de "dictateurs"!

    Ayant traité de l’applicabilité du concept de totalitarisme sur l’Église, j’aborderai dès demain le même sujet pour ce qui est du judaïsme avant de terminer par l’islam.

    Helios  

    Répondre
  31. Helios

    23/11/2006

    À Burrage,

    Merci pour votre commentaire, en ce qui concerne la reproduction de mon analyse je suis en principe d’accord, heureux que ma réflexion serve à alimenter le débat, mais j’aimerai au préalable rendre visite au site que vous mentionnez.

    Bien à vous

    Helios

    Répondre
  32. porky

    22/11/2006

    Bravo HELIOS pour le post du 22/11/2006

    Répondre
  33. Anonyme

    22/11/2006

    Jaures,Jacques

    Deux personnages qui ont la même vision du monde,tout le monde est beau,tout le monde il est gentil,surtout si les terreisn partagent leurs idées et leur vision du Monde.Où,les occidentaux sont tous des pourris colonisateurs,massacreurs de pôvres musulmans qui comme tout le monde le sait sont plus dux que l’ agneau Pascal.

    Rien n’ est pardonnable à leurs yeux de mondialistes dés que cela vient de l’ Occident.Tout est mauvais,leur histoire,leur religion,leur mode de vie etc…………..

    Heureusement que je vous habitez dans la Belle Province sinon je croirais que avez été à la même école que ce cher Jaures,une chose est sûr vous devez avoir des lectures identiques.

    Rassurez vous, si vos verts amis venaient à prendre le pouvoir,ils vous reserveraient une place dans un musée de l’ Homme avec les dinosaures du Quaternaire.

    Répondre
  34. Anonyme

    22/11/2006

    HELIOS,

    Je trouve excellente votre analyse du 22 Novembre sur "L’islam radical et la normalité".

    Accepteriez-vous que je le reproduise, tout ou en partie, sur un site ami?

    Cordialement.

    Répondre
  35. Helios

    22/11/2006
    L’islam radical et la normalité
    L’islam radical en occident est en quête de normalité, mais il ne s’agit pas pour lui de s’inscrire comme élément additionnel à l’identité culturelle de l’occident, si c’était là son but il n’aurait pas cultivé à ce point les barrières et les particularismes. Aussi paradoxale qu’elle puisse paraître, c’est une normalité de rejet que l’islam radical recherche, en d’autres termes il poursuit l’objectif de légitimer en occident sa position de rejet des valeurs de la civilisation occidentale.
     
    Les questions que se posent les occidentaux quant à la compatibilité de l’islam avec leur civilisation, n’effleurent même pas l’esprit des musulmans radicaux souvent décrits comme "modérés", ces derniers revendiquent sèchement l’originalité absolue de leur croyance et affirment l’incompatibilité de l’islam avec leur société d’accueil au nom de la supériorité morale de l’islam. Selon eux l’occident corrompu n’a aucun mérite de les accueillir d’ailleurs s’il n’était pas convaincu de la supériorité de l’islam les auraient-ils accueillis? La gratitude est donc exclue de leur discours à la fois lénifiant et revendicateur.
     
    La psycho-pathologie de l’islam fanatique comprend des éléments structurants lui permettant de s’établir, de fonctionner et de se perpétuer dans l’environnement où elle évolue. Un de ces éléments est l’absence totale de sentiment de culpabilité à l’égard de l’occident même dans le cas d’actes violents, quand les imams interviennent à la demande des autorités auprès des "jeunes" des banlieues pour que cessent les violences et le désordre, ils s’abstiennent soigneusement de leur faire la morale et se contentent de jouer le rôle "d’intermédiaires", ils ne se privent même pas de dénoncer au passage la police responsable selon eux de "provocations". Les actes terroristes ne sont jamais dénoncés, c’est à peine si les fondamentalistes s’en dissocient, non sur le plan moral mais uniquement à cause de leur effet délétère sur l’image de l’islam en occident.
     
    L’absence de sentiments de culpabilité à l’égard des incroyants s’accompagne de mépris à leur égard, le tout repose sur des assises religieuses comme en témoignent les versets du coran ayant trait aux relations avec les infidèles et les "gens du livre" ces derniers étant contraints à payer la taxe ou la rançon en s’humiliant. De plus l’envie découlant de l’infériorité des musulmans sur les plans économique et social nourrit leur ressentiment et leur agressivité.
     
    Autre élément structurant de la psycho-pathologie est la contestation, elle consiste entre autres à récupérer à son profit l’activisme de la gauche. L’opposition à l’occident se déguise avec les thèmes anticapitalistes, anticolonialistes, antimondialistes, antisionistes et antiaméricains, ce faisant les islamistes se positionnent comme "alliés naturels" de la gauche tout en obtenant en contrepartie sa neutralité sur les chapitres de la laïcité, de la liberté d’expression et des droits des femmes. Ce marché de dupe (pour la gauche) permet à l’islam de se donner à très bon compte une "assise morale" sans la moindre concession à la société d’accueil.
     
    La manipulation est une autre composante de la psychopathologie. Elle consiste à exiger dans un premier temps des privilèges au nom du respect de la différence et de l’exception religieuse, en les octroyant la société d’accueil croit donner des preuves de son ouverture et de sa volonté d’intégration. Mais ces privilèges servent plutôt à consacrer le clivage entre les musulmans radicaux et la société d’accueil, les tensions qui en découlent sont alors dénoncées comme autant de signes d’islamophobie et d’intolérance permettant aux islamistes de se positionner comme victimes et  justifiant ainsi la revendication de privilèges supplémentaires. La manipulation peut dans certains cas prendre la forme du chantage ou de la menace comme dans l’affaire des caricatures, le gouvernement qui ne se plie pas à la volonté des chefs religieux radicaux risque alors d’en payer le prix.
     
    Cette normalité de rejet est indispensable à l’islam radical dont la survie en milieu occidental est loin d’être assurée en cas d’ouverture même minime. Les psycho-pathologies collectives ont besoin d’un espace qui leur est propre, espace physique si possible mais surtout espace psychologique, toute idée d’échange ou de compénétration avec l’hôte doit être repoussée, les activités extérieurs à cet espace (activités politiques et sociales) n’ont pour but que de le protéger contre toute intrusion (idées, échanges, mode de vie). Tout en se donnant l’image de participer à la vie de la cité, l’islam radical s’exclut de celle-ci.
     
    Plus une pathologie est sérieuse plus elle fait preuve d’habileté dans sa stratégie de survie. Dans la poursuite de cette normalité de rejet l’islamisme ne se prive pas d’établir des alliances, la diversité des courants sociaux et idéologiques lui permet de soutirer de la plupart l’appui dont il a besoin en faisant valoir les "points communs" qu’il "partage" avec eux. C’est ainsi qu’il a réussi à trouver des appuis non négligeables au sein de l’Église catholique tout en poursuivant contre le christianisme ses diatribes virulentes.
     
    Malgré les succès enregistrés jusqu’à présent, la position de l’islam radical demeure fragile, les seules avenues qui s’offrent à lui dans le long terme sont le maintien du statut quo ou la montée constante en puissance,  cependant elles dépendent largement de l’absence de réaction majeure des sociétés occidentales. Une stratégie qui repose principalement sur l’acceptation de l’adversaire de se laisser envahir pave invariablement le chemin au conflit, attendu qu’elle ne tient pas compte des changements d’attitude et de politique qu’elle pourrait susciter.
     
    Pour un observateur neutre et attentif, les risques de conflits augmentent avec le temps, il est important de tout mettre en oeuvre pour les prévenir; une prise de conscience de ces risques est le premier pas vers l’établissement de plans d’action à moyen et long terme visant à assurer l’avenir de la société occidentale et la survie de ses valeurs.
     
    Helios
    Répondre
  36. Helios

    22/11/2006

    À Dan 87,

    Merci pour votre appréciation, il me fait plaisir de vous soumettre mon analyse concernant la psychopathologie du fanatisme religieux, version islamiste.

    Les islamistes fanatiques se divisent en deux catégories, ceux qui sont doucereusement verbomoteurs, ils constituent la majorité, quant aux autres, moins nombreux, ils sont littéralement explosifs.
     
    Les deux catégories méritent d’être éconduites sans ambages. Les premiers nous condamnent (avec douceur et force citations coraniques) et les seconds exécutent sans état d’âme.
     
    Mais, quoique bien pourvues en argent et en moyens techniques, elles n’en souffrent pas moins d’une schizophrénie caractérisée: l’ambivalence à l’égard de l’occident, une relation amour-haine où la haine est verbalisée et l’amour refoulé d’une part, et, d’autre part l’autisme qui est un repli anormal sur soi accompagné d’une perte de contact avec les valeurs de son temps.
     
    Le traitement des psychoses collectives n’est pas de notre ressort surtout quand il s’agit de psychoses bien organisées, néanmoins il est bon d’en connaître les ressorts, cela aide à se prémunir contre leurs effets.
     
    Pourquoi la schizophrénie? La réponse est simple, cette maladie se manifeste souvent chez les personnes confrontées à des désirs irréconciliables. Les islamistes sont FASCINÉS par la civilisation occidentale, c’est l’objet de leur désir; comme Tartuffe il ne peuvent s’empêcher de dire "couvrez ce sein que je ne puis voir…" Leur rage est décuplée de la conscience qu’ils ont de leur désir, c’est pourquoi il est soigneusement refoulé. On lui permet cependant de s’exprimer dans certaines limites permises et c’est pourquoi ils se lancent à corps perdu dans certains domaines techniques, tel l’informatique dont la maîtrise leur permet de s’approprier fantasmatiquement notre civilisation. Mais les islamistes savent confusément que la technique ce n’est pas la civilisation et que celle-ci tient davantage à l’esprit qui en est la source. Or il rejettent avec horreur cet esprit et cette manière d’être auxquels ils sont confrontés à chaque instant, d’où la nécessité de dresser des barrières, les plus étanches possibles, pour s’en protéger. L’exemple le plus voyant étant le voile, sensé protéger physiquement et psychologiquement LES HOMMES dont l’honneur (le droit d’exister et d’être reconnus) est organiquement lié aux femmes perçues comme objets sexuels dotés de désirs et d’élans insécurisants et difficiles à prévoir.
     
    À la base on retrouve aussi un ÉNORME COMPLEXE D’INFÉRIORITÉ et UNE ENVIE PATHOLOGIQUE. Le complexe d’infériorité fait appel à des mécanismes de compensation; les islamistes se disent nous sommes arriérés soit, mais nous avons l’Iislam qui est supérieur à toutes les autres religions, d’où le slogan des politiciens islamistes "l’islam est la solution", entendre par là l’islam est la solution à nos sentiments d’infériorité. L’envie (assaisonnée de haine) qui est le pendant du sentiment d’impuissance est un moteur tournant à vide, il finit par caler ou exploser, deux réactions typiques du monde musulman.
     
    Les vrais malades sont ceux qui tiennent absolument à leur maladie. Face au défi de la civilisation occidentale les islamistes savent dans leur for intérieur qu’ils ne peuvent, à cause de leur handicap, relever le défi. Le monde musulman n’est pas prêt à franchir les étapes de l’humanisme et des lumières, ce n’est pas que l’occasion ne se soit pas présentée, c’est davantage le fait que pour franchir ces étapes une partie de la révélation doit être mise en parenthèse. Situation particulièrement dramatique pour une tranche grandissante de l’humanité, car mettre la révélation entre parenthèse, même en partie, c’est renier pratiquement l’islam, et ne pas le faire c’est se mettre en marge et même en dehors de la civilisation en tant que mouvement irréversible et irrésistible.
     
    J’en veux pour preuve le refus des islamistes de répondre aux questions concernant le "crime d’association" (associer à Dieu d’autres dieux tels que le Fils et le Saint-Esprit) autrement dit ce qui fait qu’un chrétien est criminel non pour ce qu’il fait mais pour ce qu’il est. S’ils acceptent le verdict du coran qui stipule que "l’association est un crime plus grave que le meurtre", et en assument les implications logiques, il se retrouvent en position de guerre ouverte contre la société qui les accueillent et avec laquelle il interagissent, Quand à quitter cette société, c’est loin d’être pour eux une option, ils y restent parce qu’ils y sont bien. D’autre part admettre que les chrétiens, les boudhistes ou les athées ne sont pas des criminels c’est se dissocier de la parole d’Allah ou reconnaître qu’Allah s’est trompé, ce qui est impensable. Ils se retrouvent donc dans une situation d’impasse mentale, le refus de répondre et la fuite deviennent dans ce cas les seules échappatoires au dilemme.
     
    Reste aussi la dissimulation et le prosélytisme à outrance, soit l’instrumentalisation de la mauvaise foi laquelle est autorisée par la religion à l’égard des infidèles, mais cela ne va pas sans prix, du moment où celle-ci est mise au jour et dénoncée, sans compter tous les problèmes psychologiques et psychiatriques affectant les islamistes particulièrement ceux qui vivent en occident et dont la cause remonte à cette impossibilité d’être à la fois en état de regression et de son temps.
     
    Helios

     
    Répondre
  37. Anonyme

    22/11/2006

    Jean-Claude THIALET:

    vous dite:

    , je vous mets au défi d’essayer de publier un "post" sur un site moins ouvert que celui des "4-Vérités", ou encore moins dans un journal, et de le signer "Mahomet le proxénète". Et sui vous y parvenez, gare à la fatwa !

    Vous étes drole mon cher. les 4v censurent tout quant on parle d’un certain  peuple et surtout de sa religion d’ailleur même les preuve que vous me demandez (tirer de la bible ) sont automatiquement censurer.

    une question pourquoi d’après vous le "la passion du christe"a été censuré particulierement dans un certain pays et par hollywood?pourtant ce film n’est basé que sur l’evangile.

    j’éspere que ce post passera ,car c’est fatigant d’ecrire des longs commentaires sans savoir s’ils seront jamais lus par d’autre

    p.s:Mr J.C.T, je peux vous envoyer les versets de la bible que vous demandez sur la bible dans cette adresse [email protected]

    Répondre
  38. jacques

    21/11/2006

    Pour Helios

    Quand je dis que l’Islam, le Catholicisme et le Judaïsme sont totalitaires, je veux dire qu’au niveau du fondements même elle le sont parce toutes trois divisent l’humanité en deux: les croyants qui seront sauvés, et les autres, les damnés.

    Les trois sont donc irréconciliables et vouées à se quereller et parfois entrer en guerre ouverte jusqu’à ce que l’éducation moyenne augmente à un niveau où toutes trois se rendent compte que le dogmatisme est idiot et comprennent que la science réussit partout, alors que la religion échoue partout.

    Il y a de l’espoir car il y a définitivement une évolution nette de la pensée humaine moyenne: si on avait dit aux mathématiciens de l’antiquité qu’un jour un enfant de 12 ans pourrait faire des divisions  par lui-même (même sans calculatrice) cela lui aurait paru absurde tant à l’époque cette tâche était considérée ardue et du domaine réservé des mathématiciens (j’ai déjà eu une référence écrite sur ce point écrite à cette époque). Mais il y a aussi des raisons de désespérer car la tâche d’éducation doit être reprise à zero à chaque naissance.

    Vous mentionnez justement qu’AUJOURD’HUI l’islam a dans certains milieux (relativement étroits) une orientation "militaire". Hier c’était les catholiques (comme vous l’avez justement mentionné), demain peut-être encore aussi si Bush continue à manquer de jugement.

    "Les Églises, parce qu’il y en a plusieurs (l’Église catholique ne représente qu’une partie de la chrétienté) n’ont JAMAIS détenu de pouvoir temporel sur l’ensemble des chrétiens, exception faite des territoires pontificaux"

    Pas tout à fait car à certaines époques dans certains pays, le roi DEVAIT être catholique de par la loi, et le pape était le guide spirituel du roi et le pape utilisait ce pouvoir pour des gains et pouvoir temporel bien réel. Ce n’est pas très loin de la situation dans certain pays islamiques.

    "Est-il besoin de vous rappeler que la charia prescrit l’amputation de la main pour vol, la lapidation en cas d’adultère et la mort en cas d’apostasie,"

    Une revue d’histoire (je ne me rappelle laquelle, c’était au mois d’aout dernier ) publiait en France  l’histoire d’un pauvre malheureux qui a été décapité parce qu’il n’avait pas enlever son chapeau lors de la procession de l’hotel-dieu…! La charia pure et dure  peut paraître douce comparé au catholicisme pur et dur. Au Québec, on utilisait le fouet dans les écoles pour une impertinence religieuse il y a seulement 30 ans de cela (cela s’appellait la "strappe" et ça laissait des marques). Encore une fois, ce n’est pas très loint de la pratique actuelle de l’islam! 

    Vous me direz que la violence est écrite dans la charia mais pas dans l’évangile. Qu’il s’agit d’un "dérapage" pour l’Eglise mais évidemment dans votre logique ce n’est pas un "dérapage" quand il s’agit de l’islam. Aucun rapport: l’autorité première du catholicisme est celle du pape transmise à ses évêques, DONC la lettre précise de l’évangile n’importe PAS car elle doit être interprée par l’église (pape+concile) et la tradition PREVAUT sur les textes dans la religion catholique. [Vous vous faites le défenseur d’une autre religion (le protestantistme). Lisez un peu plus sur le catholicisme pour ne plus faire cette erreur. ] Donc comparez la lettre de l’islam et la lettre de l’évangile est un exercice parfaitement invalide pour faire votre point.

    Ainsi un pape et ses éveques pur et dur prennent suffisamment de pouvoir, et peuvent (et feront éventuellement comme il l’ont fait par le passé) brulés les hérétiques, décapités pour des gestes irrespectueux, partir en guerre pour convertir (croisades), etc…

    C’est EXACTEMENT la même chose que pour l’islam. La seule différence est qu’AUJOURD’HUI le pouvoir non-religieux a enlevé le pouvoir à l’Eglise qui ne peut plus dicté les comportements (interdiction du divorce, avortements, etc) par des lois et la force dans les pays de tradition catholique alors qu’en Islam le pouvoir religieux présentement gagne (et se renforcit grâce aux attaques américaines).

    Quand au terrorisme, vous confondez tout. Al Qaeda est un mouvement  SUNNITE qui était hyper-minoritaire et qui aurait été probablement vaincu maintenant si on avait fait participé les iraniens et résolu le problème palestinien. Mais en faisant l’amalgame entre tous les musulmans, shiite, sunnites, modérés et radicaux et en attaquant illégalement et immoralement des pays musulmans, on est en train de transformé Al Qaeda en un mouvement considérablement plus grand.

    Bref, Ben Laden cherchait à provoquer les américains dans une guerre qui lui permettrait d’obtenir l’appui des musulmains jusque-là modérés qui ne lui étaient pas acquis. C’était sa seule chance car son mouvement était marginal et n’attirait pas la jeunesse en suffisant grand nombre pour créer la révolution qu’il rêvait. Il a malheureusement réussi à grandement élargir son mouvement profitant de la faiblesse intellectuelle évidente du leadership américain.

    Idem pour Hezbollah vs l’inexpérimenté Olmert qui a lui aussi tombé dans le piège de la provocation.

     

     

     

    Répondre
  39. Jean-Claude THIALET

    21/11/2006

    21/11/06

    Le hasard fait qu’ayant accumulé des retards de lecture après avoir été absent pendant un mois, je tombe sur un article "vieux"  de plusieurs semaines, paru dans "Le LIbre Journal" (1) du 7 octobre, sous le titre "Réquisitoire pour interdire le Coran" qui, selon moi,  trouve sa place dans ce "forum de discussion".

    Le titre, j’en conviens, a de quoi faire sursauter tous les (prétendus) bons républicains qui prétendent à la liberté de culte, de conscience, et le toutim., les mêmes qui se réjouissent de tous les artifices ("républicains", eux aussi ) fabriqués pour essayer d’empêcher Jean-Marie LE PEN de candidater à la prochaine Présidentielle. Au nom du fameux "PAS DE LIBERTE POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTE !".

    Sans se soucier de trouver dans les discours ou dans les écrits de Jean-Marie LE PEN le moindre propos qui atteste qu’il a l’intention de supprimer la République, sinon, éventuellement d’en changer la numérotation, comme l’avait fait avant lui le citoyen De Gaulle dont nul, à droite ou à gauche, n’oserait  toucher à la statue qu’on lui a forgé devant l’Histoire.

    Ces "Républicains" si sourcilleux qui font semblant de craindre pour leurs libertés lesquelles, selon eux, seraient bafouées par le FRONT NATIONAL (j’en reviens là à l’article précité), devraient se soucier des menacess que représente en France une force autrement plus dangereuse qui est mûe par un livre de référence qu’aucun de ses"vrais croyants" ne peut se permettre de constester, a contrario de n’importe quel programme électoral, fût-il celui du FRONT NATIONAL.

    Que dit le CORAN qui soit anti-républicain ? Il se trouve  – et c’était là l’objet de "mon" article –  qu’après avoir publié "Le Petit Guide du Coran", Laurent LAGARTEMPE vient de faire la recension de tous les versets et de toutes les sourates qui sont une menace pour les libertés que tout bon Républicain juge inaliénables dans un livre publié aux Editions de Paris sous le titre "Le Coran contre la République…les versets incompatibles". Selon l’article du "LIBRE JOURNAL"qui l’analyse, 

    "l’ouvrage cite notamment in extenso :

    provocations à la vengeance : 15 versets de 8 sourates;

    provocations à l’esclavage(2) : 18 versets de 12 sourates;

    – provocations à la discrimination religieuse et à la haine : 93 versets de 27 sourates;

    – provocations au racisme anti-juif : 50 versets de 9 sourates

    – provocations au meurtre et à la guerre: 103 versets de 16 sourates;

    – provocations à la discrimination sexuelle : 80 versets de 9 sourates. " (fin de citation)

    Voilà qui représente pour un Livre saint qui, sauf erreur de ma part, comporte 400 versets un fort pourcentage de versets anti-républicains . Et quand on connaît le nombre d’honnêtes gens qui sont frappés par des tribunaux, jusque dans leur propre liberté, pour avoir seulement commis un écart de langage ou d’écrit portant atteinte à ces "valeurs répiblicaines" bafouées à longueur de sourates, il est permis de se demander si tous ceux qui, comme le leur demande leur religion, n’ont qu’un seul but, répandre par tous les moyens l’islam, ne tombent pas automatiquement sous le coup de la Loi.(3)

    Il est vrai que, selon les islamistes convaincus (et de plus en plus nombreux en Europe, particulièrement en France), il n’est d’autre Loi que celle d’Allah. Et qu’en France, selon le propos révélateur d’un Juge (qui sait donc de quoi il parle), Didier GALLOT (4) : "EN FRANCE, LA LOI S’APPLIQUE UNIQUEMENT A CEUX QUI LA RESPECTENT" . Voilà qui par avance met à l’abri des foudres de la Loi non seulement les gens sans foi ni loi, mais aussi ceux qui n’ont d’autres lois que celles enseignées par certain Livre vert !

        Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Chapeau, "JESUS LE PROXENETE" : en lisant votre dernier "post", "Tout a commencé …",  j’ai cru à une nouvelle mouture de la BIBLE aux premiers temps de la Création du Monde. Et même à un nouvel Evangile. Qu’entendez-vous prouver ? Qu’il y a des "chrétiens" qui se convertissent à l’Islam. Et si l’on parlait aussi des musulmans qui se sont convertis au christianisme. Comme en a attesté une excellente émission de "RADIO-COURTOISIE" où j’ai entendu avec beaucoup d’émotion de jeunes convertis parler du Christianisme comme on aimerait bien entendre en parler des chrétiens de chez nous à la foi timorée. Ils ont aussi dit qu’ils avaient TOUS été obligés de quitter l’Algérie en raison de menaces de mort (provenant de membres de leur propre famille), tout comme d’ailleurs un dealer ("lmusulman", bien de chez nous celui-là ) avait échappé de peu à la mort du fait d’anciens complices "musulmans" auxquels il avait pourtant abandonné son juteux business. .. Dîtes-moi, cher "proxénète"  combien de vos néoconvertis à l’islam ont-ils subi des menaces (même simplement verbales) de la part de leurs anciens amis presbytériens, et dû s’enfuir ? Je crois que ce serait plutôt le contraire !

    (1) "Le Libre Journal" tél. 01 45 23 51 01 < francecourtoise.info >

    (2) quand ont connaît l’oprobre qui frapppe, plus de deux siècles après, les esclavagistes… européens, et que l’on sait que l’esclavage (au nom du CORAN ?) est encore pratiqué en Terre d’Islam sans que cela trouble les bonnes consciences de chez nous … 

    Simple question : de tels gens ont-ils leur place dans "notre"  République. Que bons Républicains et  Répubklicains qui prétendent démocratiquement et en toute bonne conscience républicaine que les électeurs qui soutiennent le FRONT NATIONAL, et particulièrement ses adhérents, n’ont pas leur place dans une République si pourrie soit-elle (ça, c’est moi qui le dit !) dégaînent les premiers !

    (3) particulièrement celle du 29 juillet 1881 sans cesse augmentée depuis…

    (4)  in "Les Grâces de Dieu", Robert-Laffont,  1993

    Répondre
  40. dan87

    21/11/2006

    Hélios, merci pour votre sens du juste.

     Et merci de donner beaucoup de votre temps pour rétablir les faits, loin de tous les préjugés. Mais quelle est donc cette parabole de confiture aux cochons?

     

     

    Il est étrange que des individus cherche l’excuse d’une erreur historique, dépassée depuis longtemps, pour s’autoriser eux mêmes à défendre des organisations criminelles, bien présentes. Dans l’histoire retenue par le proxénète qui a changé de ton(mais pas de fond)( de commerce), il ne dit pas comment l’individu a été respecté par les enseignants islamistes, habitués à se payer de leurs bons sentiments sur les femmes , ces êtres de race inférieure…

    Le racisme a mille facettes.

    Il n’a pas dit son dernier mot puisqu’il est la soupape des névrosés, état de ceux dont l’égo se survoie.

     

    Répondre
  41. Jean-Claude THIALET

    21/11/2006

    21/11/06

    Ayant accumulé des retards de lecture après avoir été absent pendant un mois, le hasard fait que je tombe sur un article paru sous le titre "Réquisitoire pour interdire le Coran" paru

    Répondre
  42. Jaures

    21/11/2006

    A Helios: Les tyrans de tout poils n’ont jamais manqué de textes, fondateurs ou non, pour massacrer à leur gré. Pour les chrétiens, ils peuvent par exemple citer ce passage de St Augustin:" Si l’on enseignait sans recourir à la terreur, (les donatistes) endurcis par l’ancienneté de leurs routines mettraient  trop de paresse à emprunter la route du salut" (Lettre à Vincent).

    "susceperunt verbum cum omni aviditate scrutantes scripturas si ita haberent" mon cher Helios.

    Répondre
  43. jésus le proxénète

    21/11/2006

    L’ISLAM EN AMERIQUE  -|-  -|-    

     Des femmes voilées traversent des routes rocailleuses et couvertes de poussière. Près de là, dans la capitale de l’Etat, des autochtones construisent une mosquée. "Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Muhammad est son prophète", psalmodie un groupe d’enfants. Une scène venue tout droit du Moyen-Orient, d’Asie ou d’Afrique? Non, du deuxième plus grand pays catholique d’Amérique latine, le Mexique, de son turbulent Etat du sud, le Chiapas.

    Tout a commencé vers 1994 lorsque deux Espagnols, Aureliano Pérez et Esteban Lopez, ont introduit l’enseignement de l’islam dans un quartier pauvre de la banlieue de San Cristobal de las Casas, la capitale du Chiapas. C’est une date dont la population se souvient bien car l’armée zapatiste de libération avait lancé son insurrection à peu près à la même époque. Ces enseignants musulmans prêchèrent d’abord à une communauté d’autochtones qui avaient été expulsés de leurs terres à San Juan Chamula pour avoir abandonné leur foi catholique traditionnelle et leurs pratiques communautaires en faveur du protestantisme.

    "Un grand nombre de ceux qui se sont convertis à l’islam étaient des presbytériens", a déclaré le pasteur Dan Gonzalez lors de sa récente visite à Genève en tant que nouveau secrétaire régional de la Fédération universelle des associations chrétiennes d’étudiants pour l’Amérique latine. Le pasteur Gonzalez appartient à l’Eglise presbytérienne nationale du Mexique. Selon lui, les enseignants musulmans ont trouvé un terrain fertile au Chiapas, une région marquée par le renouveau et les conflits religieux, dont la population se chiffre à un peu plus de 4 millions d’habitants. "Les Indiens ont une forte identité religieuse, caractérisée par le syncrétisme et le désir de voir s’exprimer leur espérance à travers les différentes manifestations du sacré", a-t-il ajouté. L’enseignement du Coran allait de pair avec une stratégie soigneusement élaborée, qui mettait l’accent sur l’ardeur à la tâche, un facteur qui, selon le pasteur Gonzalez, explique aussi la réussite de cette expérience. Les enseignants ont encouragé avec succès les activités de la communauté dans trois grands secteurs: l’alimentation, la menuiserie et les textiles. Ainsi un système économique quasiment autonome a été constitué, permettant aux hommes de pratiquer l’islam sans relâche, tandis que les femmes – engagées dans l’artisanat textile – étaient assurées de toucher un revenu indépendant, soutenant ainsi l’économie locale. Environ 300 Mayas de l’ethnie tzotzile constituent la nouvelle communauté musulmane, la première parmi les autochtones d’Amérique latine. Ils appartiendraient à la tradition soufie, considérée comme le courant mystique de l’islam.

    Répondre
  44. Helios

    20/11/2006

    À Jacques,

    Vous avez la fâcheuse habitude de parler et de pontifier sur des sujets que vous ne connaissez  pas.  Pour exonérer les musulmans fanatiques vous accusez la religion catholique de totalitarisme, et hop tout le monde dans le même sac! Bien sûr vous n’apportez aucune preuve à vos affirmations, dire n’importe quoi c’est facile, apporter des arguments à l’appui de ses dires c’est autre chose.

    Je vais vous démontrer que vous êtes dans l’erreur.  Commençons par les textes fondateurs: le nouveau testament est un message d’amour et de pardon et ne contient aucune incitation à la haine ou au meurtre et je vous mets au défi d’en trouver. Le coran et les hadiths de leur côté en sont remplis. Vous n’avez qu’à lire les extraits publiés dans ce forum pour vous en convaincre.

    Le message chrétien s’est répandu par l’apostolat, les missionnaires allaient jusqu’à risquer leur vie pour prêcher l’évangile, ceux qui se convertissaient le faisaient librement et par conviction profonde non par contrainte, il a fallu trois siècles pour que la religion chrétienne se répande dans l’empire romain et devienne majoritaire.

    L’islam s’est répandu par l’épée et uniquement par l’épée au cours des premiers siècles. Mahomet a passé plus de dix ans à essayer de convertir pacifiquement les arabes de Quoreish et les pèlerins qu’ils rencontrait (à la Mecque), c’était peine perdue son message ne passait pas, il a tout au plus réussi à convertir une centaine de personnes qui d’ailleurs ont laissé tomber l’islam quand ils ont appris que Mahomet avait conclu par opportunisme un accord avec les chefs Quoreishites pour associer deux déesses à Allah, Al Uza et Al Lat (c’est de cet épisode que datent les versets dits sataniques). Ayant admis qu’il ne lui servait à rien d’utiliser la méthode douce, Mahomet a fui la Mecque pour Yathrib (Médine) où il a réussi à convaincre certaines tribus de le soutenir militairement contre Quoreish, c’est de cette période médinoise que datent toutes les sourates violentes, celles qui constituent sa "théologie de la guerre sainte". Il avait réalisé qu’il était bien plus facile de convaincre les gens en faisant appel à leurs vices et à leur cupidité. Combattre avec la bénédiction d’Allah pour acquérir des biens et des esclaves particulièrement des femmes et de jeunes garçons était de nature à convertir plus d’un mécréant qui désirait faire fortune, cependant le risque d’y laisser sa peau en rebutait certains, leurs réticences ont vite été balayées par la promesse ou plutôt l’assurance d’accéder, en cas de mort au combat, à un paradis type lupanar perpétuel. Cette formule a donné d’excellents résultats en terme de conquête et le succès ne s’est pas démenti par la suite permettant aux musulmans d’acquérir un vaste empire en peu de temps.

    Les Églises, parce qu’il y en a plusieurs (l’Église catholique ne représente qu’une partie de la chrétienté) n’ont JAMAIS détenu de pouvoir temporel sur l’ensemble des chrétiens, exception faite des territoires pontificaux appartenant au Pape et qui actuellement se limitent à la cité du Vatican, même en plein moyen-âge alors que l’Église catholique était au sommet de son prestige. Le droit civil et pénal actuellement en usage dans les pays occidentaux découle du code de Justinien (empereur romain d’orient du VI siècle) lequel s’inspire du code romain, il ne s’agit aucunement de lois religieuses, cependant l’influence du christianisme a permis d’adoucir certaines dispositions jugées trop sévères ou trop arbitraires dans le code romain.

    En ce qui concerne l’islam pouvoir politique et pouvoir religieux se confondent, le calife (le terme veut dire successeur de Mahomet) est le prince des croyants, il se base sur la charia la loi religieuse pour gouverner, cette loi réglemente tout, jusqu’aux plus petits détails de la vie quotidienne, c’est la même qui est en oeuvre en Iran, en Arabie Saoudite, au Soudan, dans certains états du Nigeria et c’est cette loi que les islamistes veulent imposer à l’occident. Pour votre gouverne la charia ne reconnaît pas la primauté des droits individuels c’est pourquoi les pays musulmans ne reconnaissent pas la déclaration universelle des droits de l’homme et qu’ils l’ont remplacée par une soi-disant déclaration islamique où Allah est au-dessus des droits humains lesquels ne peuvent aller au-delà de ce que la charia permet. Est-il besoin de vous rappeler que la charia prescrit l’amputation de la main pour vol, la lapidation en cas d’adultère et la mort en cas d’apostasie, qu’elle ne reconnaît pas l’égalité de l’homme et de la femme en ce qui a trait au témoignage et à l’héritage, qu’elle permet la violence conjugale et l’humiliation de la femme par son mari, qu’elle octroie à l’homme le droit de divorcer sur simple déclaration alors que ce droit n’est pas reconnu à la femme, qu’elle autorise l’excision des filles, qu’elle impose le voile intégral aux femmes, la séparation des sexes dans les lieux publics, qu’elle rend obligatoire la prière, qu’elle interdit les prêts sur intérêt et qu’elle criminalise la vente et la consommation de boissons alcooliques, etc.?

    L’Église catholique et elle seule a dévié de son rôle, soit durant la période se situant à la fin du moyen-âge et au début de la renaissance, en ce faisant elle a trahi le message évangélique et a induit les fidèles en erreur. C’est davantage l’ignorance des clercs et l’éloignement de l’évangile qui en a été la cause, la période sombre de chasse aux hérétiques par l’inquisition représente une parenthèse dans l’histoire de l’Église catholique, une période dont elle ne tire aucune fierté et dont elle s’est excusée. Le foisonnement des idées, les découvertes scientifiques de Copernic de Kepler et plus tard de Galilée l’ont gravement insécurisée, au lieu de réagir en se recentrant sur le message évangélique, elle a choisi de combattre les idées nouvelles en s’appuyant sur sa conception du monde héritée de l’antiquité (païenne). Erreur de jugement et abus de pouvoir bien sûr, mais il ne s’agissait pas de totalitarisme, ces erreurs ont d’ailleurs été sanctionnées par les événements et par l’histoire. Pour résumer, c’est le facteur humain et non le contenu religieux qui est responsable des abus.

    Pour ce qui est de l’islam, c’est le contenu religieux et son interprétation figée à travers les siècles qui sont responsables, non seulement des abus mais de la conception totalitaire de l’état islamique. Le coran qui est littéralement la parole d’Allah et les hadiths dont un grand nombre sert de référence autant que le coran, sont à la base de la charia et de la conception de l’état islamique. L’islam ne reconnaît juridiquement qu’une seule forme de gouvernement soit le califat, ce qui ne signifie pas que des états islamiques indépendants n’aient pas existé, cependant "l’idéal" vers lequel les islamistes tendent est un califat universel qui s’appliquerait sur tout le genre humain, Ce "projet" doit constamment être à l’ordre du jour et doit être poursuivi jusqu’à son terme. Sa réalisation par les moyens "pacifiques" est bien entendu envisagée, mais la "résistance" qu’il rencontrera inévitablement doit être écrasée par la violence, celle-ci est non seulement permise mais prescrite comme un devoir à tous les musulmans. Le califat universel IMPOSERA à la "oumma" (l’ensemble des musulmans) une seule religion, l’ISLAM dans sa version rigoriste, et une seule loi, la CHARIA, qui devra s’appliquer dans toute sa rigueur.

    Tous les musulmans ne partagent pas nécessairement cette vision délirante, cependant ils n’osent pas la contredire et encore moins la combattre, il s’ensuit une situation où seuls les ténors extrémistes occupent la scène en se proclamant porte parole des musulmans. ISLAM WILL DOMINATE THE WORLD! avez-vous entendu, lu ou vu ça quelque part? Que dites-vous des jeunes barbus et fanatisés, nés et vivant en Angleterre qui hurlent à la mort parce que des dessinateurs danois ont osé se moquer de leur conception de l’islam en caricaturant Mahomet? Diriez-vous que quelqu’un leur a enseigné le respect de la liberté d’expression et le pardon des offenses, ou bien que quelqu’un leur a expliqué doctement et à forces de sourates et de hadiths qu’ils constituent le meilleur de l’humanité et que leur destin est de dominer le monde? Que diriez-vous des sondages qui révèlent qu’en Angleterre près de 60% des musulmans ne dénonceraient pas les terroristes s’ils étaient au courant de leurs projets d’attentats? Ce pourcentage est heureusement moins élevé en France et au Canada (environ 20%) mais demeure malgré tout inquiétant si l’on tient compte du nombre absolu de personnes dont l’immense majorité est détentrice de la citoyenneté du pays.

    Libre à vous de rester assoupi la tête enfouie confortablement dans un carré de sable. Sachant que vous n’êtes pas seul dans votre cas je me suis permis de faire cette mise au point dans l’espoir qu’elle suscite la réflexion chez ceux qui ont de la difficulté à se faire une opinion.

    Helios 

    Répondre
  45. Jean-Claude THIALET

    20/11/2006

    20/11/06

    A Jesus le Proxénète (alias Allah est mort) (1). De qui vous moquez-vous lorsque vous prétendez, avec un superbe aplomb que, je cite "L’Evangile est un livre antisémite, après l’avoir lu, même un bouddhiste détesterait les Juifs." ? De vous-même, à la manière de vos "pseudos" provoquants ? ou des lecteurs de ce forum. Puisqu’il y a, sur ce forum des tas de citations, notamment du Coran, citez-nous une seule phrase des Evangiles qui soit délibérément anti-sémite ? ou une phrase du Christ qui le soit ?

    Vous citez l’exemple du parfait amour que filait une chrétienne ayant épousé un musulman et qu’une vilaine secte (vous n’avez pas cité le mot, mais tout le laisse supposer) a vilainement détourné de son charmant mari(2). Cela arrive probablement, mais ne relève pas des tribunaux dans la mesure où la personne détournée ainsi des devoirs conjugaux, n’a subi aucune violence. Même si on peut discuter de certaines pressions morales qui ont pu être faite sur elles. De toute façon, ce genre de "détournement" est rare. Alors que  – et encore la presse n’en relate que la partie "visible" qui, comme pour les icebergs ne doovent représenter qu’à peine 10% des cas – les exemples se multiplient de jeunes "musulmanes" qui subissent des violences jusqu’à la mort, de la part d’un père ou d’un frère, dès lors qu’elles "fréquentent" un "non musulman". Le hasard fait qu’en ce moment la presse, la radio et la TV ne font que parler d’une jeune "musulmane" qui vient d’être "tondue", frappée, violentée, etc. par son père et son frère parce qu’elle voulait s’établir avec un "chrétien"; Quand j’aurais ajouté que, si un "musulman" épouse une chrétienne, aucun prêtre, aucun pasteur, aucun "évangéliste" (je reprends là votre mot);  n’exigera qu’il se convertisse au christianisme, à l’inverse, un "chrétien" qui épouse une "mulmane" doit se convertir à l’islam. Sinon, je ne ne donnerai pas cher de la tranquillité du couple, et même de sa peau. Et cela se passe non pas dans un bled reculté du Mahgreb ou de l’Afrique noire, MAIS CHEZ NOUS. Tout comme d’ailleurs la polygamie s’étend en France.

    Alors, de grâce, ne jouez pas à l’Anglais qui, ayant vu une rousse en débarquant à Calais, en conclut que toutes les Française sont rousses, ne partez pas d’un exemple marginal (je n’ose penser que vous l’ayiez inventé de toutes pièces comme  – apparemment – certain "posteur" a pu fabriquer un verset du Coran )  pour en tirer la conclusion que le christianisme est aussi sectaire que l’islam. Il est vrai que, s’agissant d’un dieu qui s’est fait proxénète (3), ou même d’un autre qui, lui, est carrément mort, on ne peut pas demander la vérité, toute la vérité. On ne peut même pas lui demander de craindre le ridicule… C’est déjà fait !

                                                   Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) en attendant "Hitler n’est pas mort", si j’en crois certaine illustration…

    (2) si vous saviez le nombre de femmes "indigènes" (Françaises d’origine, pour être clair) qui, ayant épousé un "musulman" s’aperçoivent très rapidement qu’elles se sont fourvoyées en constatatant la trop grande différence de moeurs et de culture, sans parler de l’atavisme, le nombre d’enfants enlevés par le père vers le Maghreb après une rupture dans laquelle aucun "évangéliste" n’est intervenu ? Vous êtes-vous seulement demandé pourquoi, en Seine-Saint-Denis, 24 villes comportent des installations qui accueillent des femmes battues ? Ne serait-ce pas, en majorité, des femmes qui ont eu la "chance" d’épouser un homme qui avait trop bien appliqué certain précepte du Coran ? Oubliant le principe "Ne bats pas ta femme, car elle pourrait y prendre du plaisir, et ça deviendrait fatigant !"  qui, de toute évidence, ne figure pas dans le Guide vert. Du moins pas encore !

    (3) puisque vous affirmez que le Christianisme est ausssi sectaire que l’Islam (nota : étant catholique, je me garderai bien de traiter du Judaïsme que vous mettez dans le même sac), je vous mets au défi d’essayer de publier un "post" sur un site moins ouvert que celui des "4-Vérités", ou encore moins dans un journal, et de le signer "Mahomet le proxénète". Et sui vous y parvenez, gare à la fatwa !

    Répondre
  46. dan87

    20/11/2006

     

    Voilà qui est clair pour le visage de l’islamiste!

    Heureusement que chacun connait des musulmans qui ont autre chose dans la tête et le coeur!

    Le proxénète (c’est vrai que ça illustre bien l’Islamiste dans son rapport aux femmes) de service et quelques autres nous montrent bien ce que construit l’Islam dans des esprits faibles!… donc revanchards et désireux d’imposer leur vision limitée par la contrainte de moyens physiques. Besoin de pouvoir comme compensation.

    Question habituelle: devient on aigri par éducation et transformation?

    ou bien lorsqu’on nait aigri cherche-t- on toutes les mauvaises raisons de le traduire en actes?

    ou les deux !… et quand ça s’ajoute…

    Proxénète, qui associe ce mot évocateur à Jésus, qui croit-tu salir , à part toi?

     

     

    Répondre
  47. Anonyme

    20/11/2006

    Ramzey : "de Mancney" L’Islam est parfait en Terre d’Islam, juste, on ne veut pas de ca chez nous, on a ce qu’il nous faut; "
    Voulez-vous dire que vous êtes prêt à empêcher par la force ton voisin ou ton fils de se convertir à l’islam?"
    Merci Ramzey, de bien nous confirmer :
    – Que l’Islam a une vocation Mondiale et qu’il est légitime qu’il s’implante partout. Il est vrai qu’il éxiste en Amerique du Sud, en Nouvelle Zelande, etc… Dites moi un endroit ou il n’est pas présent.
    – Que la seule option que vous voyez pour résister a cette invasion, est "la force" .
    – Que vous n’etes pas géné, quand vous allez chez quelqu’un, de vous conduire selon VOS moeurs et habitudes, au lieu de suivre les usages en vigueur dans la Maison qui vous accueille. Ceci est tres mal élevé, tres, et celui qui se conduit de la sorte est indigne de respect. Les moeurs en Europe, sont Occidentales et Chrétiennes.
    Pour répondre a votre question, la force, chez les Hommes civilisés, n’est employée qu’en dernier recours, seulement si le bon sens et le raisonnable n’ont pas prévalu.
    La liberté de culte ne comprend pas la liberté d’invasion Ethno-Culturo-Religieuse.
    Mancney

    Répondre
  48. Anonyme

    20/11/2006

    hola grandpas

    "Il n’ y a dans vos interventions que des contre vérités et rien de bien construit.vous vous contentez de répondre avec fausseté voir par l’insulte en écrits et en images voir certains avatars."

    Je suis pas musulmans moi,cest pour ça que je suis grossier comme vous.

    d’ailleur j’ai grandi dans un pays européen….la-bas tous les hommes sont des cocus….je vous laisse deviner de quel pays je parle.

    Répondre
  49. Anonyme

    20/11/2006

    Messieurs les barbares qui massacraient à tour de bras de gentils bipédes qui pourraient être servis de façon plus appétissante,arrétaient de battre vos femmes,ce n’est pas ainsi qu’ on attendrit des mêts si délicats.

    Avec toute mon attention!

    Répondre
  50. Dil

    20/11/2006

    Un extrait de cet article (http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=4349) :
    "Sur le plan idéologique, c’est désormais la question de l’islam qui concentre toutes les polémiques. De la lutte contre le terrorisme islamiste, incarné par Al Qaeda et Ben Laden, on est passé maintenant à la lutte contre l’islam. Derrière les thèses de Huntington et Bernard Lewis, des journalistes et « philosophes » de moindre envergure se sont lancés dans une analyse qui repose sur une essentialisation de l’islam. De l’islam à l’islamisme et de l’islamisme au terrorisme, la consécution serait logique. C’est par essence que l’islam serait une religion régressive, intolérante et rigoureusement incompatible avec « nos valeurs ».Pour commencer, disons qu’en général cette essentialisation anhistorique des religions n’a aucun sens. En comparant les textes sacrés des uns et des autres, on trouvera au contraire des points communs fort nombreux. Le catholicisme a été et reste (voir les dernières « innovations » du pape Ratzinger) une religion essentiellement intolérante. Son « universalisme », tout à fait comparable à celui de l’islam en a fait historiquement une religion conquérante, imposant la « vraie foi » au fil de l’épée et des bûchers. On pourrait faire des remarques semblables à propos du protestantisme dont les manifestations obscurantistes encore aujourd’hui aux USA et ailleurs n’ont rien à envier aux discours des propagandistes de l’islam – qu’on songe à cette convergence frappante dans la lutte contre le darwinisme. Le judaïsme par son absence de prosélytisme semble différent. Mais la lecture du Pentateuque laisse la trace durable d’une religion guerrière, au service d’un dieu volontiers exterminateur. Bref, si on prend les textes à la lettre, toutes les religions sont à mettre dans le même sac !….
    Pour les ignorants qui ont table ouverte dans les grands médias, il faut ici rappeler que l’islam est aussi un héritier du judaïsme dont il incorpore la tradition, y compris la plus barbare à nos yeux puisque la charia n’est qu’une reprise de la loi mosaïque …."

    Répondre
  51. jacques

    20/11/2006

    POur Jc Thialet:

    "Désolé, mais je ne puis souscire entièrement à votre affirmation selon laquelle il y a "TROIS RELIGIONS TOTALITAIRES". Seules les raligions dont les fidèles DOIVENT S’EN TENIR A L’APLLICATION STRICTO SENSU D’UN LIVRE  – les religions dite "du LIVRE"  font les TOTALITAIRES"

    Faux, de facto.

    1) Les catholiques s’en tiennent aux évangiles préchée par les conciles et le pape (qui eux-seuls détiennent l’infaillibilité de l’interprétation des paroles du "christ".

    2) Les catholiques ont commis au nom de l’Eglise d’énormes atrocités. C’est l’histoire, de facto

    3) Je vous ai expliqué pourquoi. L’Eglise Catholique OFFICIELLE enseigne qu’elle est la SEULE et UNIQUE voie du salut: comme l’on dit "Hors de l’Eglise, point de salut"! Elle EST comme le judaisme et l’islam, parfaitement totalitaire et c’est ce qui explique son intolérance.

    4) Il est possible d’être croyant, même monothéiste, et ne pas être membre d’une religion totalitaire.

    Répondre
  52. Anonyme

    19/11/2006

    Pour les islamistes et leurs amis islamophiles,il me semble que selon le calendrier du chamelier prophétique,vous êtes en 1450 et des poussiéres donc si l’ on suit la chronologie,c’est  le moyen âge.

    Rassurez vous,vous avez beau utilisé tous les moyens iventés par ces vilains occidentaux,votre mentalité est restée la même rétrograde et anachronique.

    Il n’ y a dans vos interventions que des contre vérités et rien de bien construit.vous vous contentez de répondre avec fausseté voir par l’insulte en écrits et en images voir certains avatars.

    Si vous étiez des êtres respectables,je vous dirais que vous êtes pathétique mais comme ce n’est pas le cas seul le mépris peut vous convenir et encore il me semble que ce soit encore trop cher.

    Répondre
  53. Ramzey

    19/11/2006

    A Drizz,

    Vous préferez peu être des versets de sorte :

    "croyants ou non croyants, vous serez tous au paradis" ou alors " meurtrier ou innocent, personne ne sera chatié" ?

    réfléchissez un peu! arrêtez ton marketing anti-isllam ridicul! change de tactique!

    vous oubliez que vous vous adressez à des êtres dotées d’intelligences!

     

     

    Répondre
  54. ramzey

    19/11/2006

    Merci pour votre objectivité DIL, mais préparez-vous à avoir beaucoup d’ennemis sur ce forum.

    de Mancney " L’Islam est parfait en Terre d’Islam, juste, on ne veut pas de ca chez nous, on a ce qu’il nous faut; "

    Voulez-vous dire que vous êtes prêt à empêcher par la force ton voisin ou ton fils de se convertir à l’islam?

    Si oui, bonjour la liberté de culte et la liberté de penser.

     

    Répondre
  55. Anonyme

    19/11/2006

    Dil : "Viennent les prophètes de mauvais augures qui sonnent l’alarme : l’Europe va devenir musulmane dans n années. Oui ? Et alors, si nous devenons musulmans, ça sera notre choix."
    Thanks pour la confirmation. "Notre" choix? Define "Notre", please.

     raoul : "Ne craignez pas l’islam"
    Sorry, Raoul meme s’il est exact qu’une grande partie de musulmans ont découvert les bienfaits illicites de la Civilisation Occidentale, tant qu’ils seront inscrits dans l’annuaire sous les noms d’Ahmed ou de Rachid, ils seront les hotages des extrémistes. Parmi les milliers de bébés arabes qui naissent quotidiennement en France, une partie sera fondamentaliste, l’autre sera hotage des fondamentalistes. L’Islam est a craindre a cause de son développement hors de ses frontieres "naturelles", et du but affiché par certain Musulmans de conquérir le Monde. Tout le monde a pu observer la belle inefficacité des musulmans non-intégristes: ils ne bougent pas un pouce car ils sont malade de trouille. Wise up, mon vieux.

    Best,
    Mancney

    Répondre
  56. Anonyme

    18/11/2006

    A Dil:

    vous dites :

    "Remarquez une chose : vous ne trouverez pas de site musulman qui axe son discour sur la haine du christianisme ou du judaïsme. On y lit au contraire que l’Islam est la continuation de ces religions, que l’Islam révère Jésus et Moïse. Admirez le marketing, soft, plus porteur, plus intelligent ! Normal que l’Islam remporte des voix."

    je suis d’accord avec vs d’ailleur j’ai été censuré sur touts les forums musulmans pour avoir insulter le judaisme  et le chréstianisme et même l’indouisme !?!

    Vous dites:

    "Les islamophobes sont pathétiques dans leur haine de l’autre, le différend, qui vient d’ailleurs. Cette haine s’est institutionnalisée depuis 2001, suite aux instructions de  "W Bush" qui a désigné le nouvel ennemi de l’occident, et a déclenché la guerre contre l’Islam."

    faux ! l’anti-islamismes (anti-musulmans) a commencé  dés 1991 avec la disparition de l’urss ,comme quoi les atlantistes aiment la chasse aux sorcières(c’est dans la tradition des judéo-crétines)…ils cherchent toujours des ennemis et quant ils n’en trouvent pas, ils font touts pour en inventer.

    Répondre
  57. Anonyme

    18/11/2006

    LE FAMEU ALEXANDRE ADLER  qui est ANTI MUSULMAN ET ANTI CHRETIENS,MAIS NEOCONSERVATEUR(PROisraelien)?!?

     

    Qu’est-ce qu’un chrétien intégriste à tendance raciste ?

    C’est quelqu’un de pas gentil du tout car il ne veut pas que la Turquie adhère à l’Union européenne, selon la thèse d’Alexandre Adler ( proche des néoconservateurs américains), exprimée ce jour dans une tribune du Figaro :

    "[N]ous assistons en direct à la mise en oeuvre d’une véritable conspiration dont l’aboutissement devrait être le torpillage pur et simple de la candidature turque à l’Union européenne. […] Ils ont donc décidé d’agir beaucoup plus vite et de multiplier les obstacles juridiques et culturels à l’adhésion turque de manière à provoquer, d’abord en Turquie, une réaction de rejet de l’Europe qui leur évitera d’avoir à assumer un non franc et argumenté.

    Mais qui sont ces adversaires ? Les Arméniens ? […] Les Grecs ? […] Mais les vrais lobbies, on l’aura compris, ne sont ni arméniens ni grecs. Les véritables adversaires de l’adhésion turque, il faut les rechercher en Europe même parmi les chrétiens intégristes à tendance raciste et, à l’autre bout de la chaîne, chez les amis d’une alliance étroite de l’Europe et du monde arabe."

    p.s:est ce que quelqu’un peut il m’expliquer avec quel organe ce type pense?

    Répondre
  58. Anonyme

    18/11/2006

    A Kenza:la

     

    "Que fait l’opinion internationale pour mettre fin a ce génocide. Au Darfour les enfants meurent sans faire de bruit. Des agneaux que l’on égorge. Que fait la ligue arabe ? Elle protégent une bande de pillard qui tuent au nom de l’islam. Les atrocités se poursuivent dans le sud-est du Tchad. Selon les témoignages recueillis par l’ONU, «Les témoignages sont déchirants. Des bébés, des enfants, des vieillards et des handicapés sont brûlés vifs dans leur maison parce qu’ils sont incapables de fuir», a déclaré le porte-parole du HCR. "

    Ma question à moi est: que fait Bush pour mettre fin à ce génocide?

     il faut lui faire croire qu’il y a du pétrole à gogo au Darfour pour qu’il (bush)vienne sécuriser les puits de pétrole avec son armée . Ainsi les méchants arabes noirs partiront.

    Répondre
  59. Dil

    18/11/2006
    Les islamophobes sont pathétiques dans leur haine de l’autre, le différend, qui vient d’ailleurs. Cette haine s’est institutionnalisée depuis 2001, suite aux instructions de  "W Bush" qui a désigné le nouvel ennemi de l’occident, et a déclenché la guerre contre l’Islam.
    Auparavent, c’était le communisme. Tout Européen de droite devait être anticommuniste, par mimétisme. D’ailleurs, les philosophes disaient alors que les cons étaient à droite, à cause de leur imitation servile des USA.
    En quoi l’Islam, religion, nous dérange ? Sérieusement.  Pas plus que les autres religions. A part que celle-ci prend des parts grandissantes sur le marché de la foi. Si le Chrétien panique à cause de ça, c’est qu’il n’est pas persuadé de la pérennité de sa religion.
    Viennent les prophètes de mauvais augures qui sonnent l’alarme : l’Europe va devenir musulmane dans n années. Oui ? Et alors, si nous devenons musulmans, ça sera notre choix. On va vous faire trembler : conversion par le fil de l’épée ! On nous rebat les oreilles de la prétendue violence du Coran.  Allons, arrêtez de phantasmer sur des choses totalement invraisemblales !
    Toute personne sincère constate que c’est bien l’Occident judéo-chrétien qui agresse les pays musulmans par des guerres successives ayant entraîné des centaines de milliers de morts (mais on s’en fout, c’est pas de not’faute), et non le contraire. Qui est le plus violent ?

    En attendant, c’est la foire sur le souk de la foi : c’est à qui cassera le plus d’Islam. Des millions de dollars sont investis dans la recherche et la propagande anti-Islam pour booster le christianisme évangélique.
    Remarquez une chose : vous ne trouverez pas de site musulman qui axe son discour sur la haine du christianisme ou du judaïsme. On y lit au contraire que l’Islam est la continuation de ces religions, que l’Islam révère Jésus et Moïse. Admirez le marketing, soft, plus porteur, plus intelligent ! Normal que l’Islam remporte des voix.
    Evangélistes, vous parviendrez mieux dans votre prosélytisme avec un peu de respect pour les autres, ceux qui ne croient pas comme vous. Au moins, vous ne laisserez pas de traces sales pour vos enfants…musulmans .

    Répondre
  60. Anonyme

    18/11/2006

    DRÔLE :

    les massacres aprés la deusième guerre mondiale et la shoa(comit par des chrétiens):

    1/Qui a massacré 7000 musulmans  a Srebrenitsa en un seul jours?

    Des chrétiens .

    2/Qui a massacré les musulmans dans les camps de Sabra et Chatila?

    Des chrétiens arabes soutenu par Sharon.

    3/Qui a massacré 1 million d’algeriens ?

    des chrétiens.

    4/Qui massacrent les musulmans en tchetchenie ?

    des chrétiens.

    5/Qui est entrain de massacrer les irakiens et les afghans .

    des chrétiens .

    Alors croyez moi ,pour tous cela  vous serez haïs des sciècles et des sciècles par tous les musulmans .

    . ha ha ha ha ha……ho ho ho ho ……..hi hi hi hi …………pheu !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Répondre
  61. Saint-Tex

    18/11/2006

    Beaucoup d’entre vous me font bien marrer avec leur post doctoraux de 15 km.  En France, on aime tant parler et parler et parler… ça donne l’impression d’agir tout en glandant.  Mais pour aller à l’essentiel… pas grand monde.

    Menace Islamiste il y a, c’est absolument indéniable.  Guerre et meurtres il y aura, ça aussi c’est indéniable.  Le monde va au chaos.  La question est : quand celà explosera-t-il ?

    Le Coran est ce qu’il est.  Les angélistes ne sont que des foutus hypocrites gavés de mauvaise foi.  Je n’ai jamais lu de me vie un document aussi violent, aussi pousse-au-crime.  Une aubaine pour la nature suavage de l’homme ; un paradis pour les sérial killers.

    Celà dit, s’il inspire les islamistes, c’est aussi parce que le monde arabe miséreux et incapable d’évoluer dans le progrès en créant des richesses par la construction d’une société moderne laisse beaucoup de laissés-pour-compte au bord de la route, y inclus les glandeurs-rêveurs et autres traîne-savates.

    Ces pauvres gens, n’ayant plus rien à perdre, prennent le Coran comme un alibi pour se livrer à des meurtres de masse pires que les nazis.  Mais il y aura toujours des enfoirés pour les minimiser car ça se passe là bas, au loin, en Afrique et tant que ce n’est pas devant chez eux… (et encore).  Là, personne pour parler de génocides, mais plein de pourris de mauvaise foi pour oser dire que le Coran est support de paix entre les peuples.

    Dur pour les pauvres benêts de service qui ont tant chanté "plus jamais ça"….et le chantent encore.

    Les islamistes ne tolèrent et ne font pas de mal qu’ aux lopettes qui rampent à leurs pieds en acceptant le statut de dhimmi.  Point.  Il y a eu des gens pour lécher les bottes des nazis en France, les rouges en tête en 1940 ; il y en aura plein pour lécher les savates des tueurs verts, bien entraînés aux meurtres super-gores comme en Algérie.

    De leur côté, les chrétiens ne sont pas immaculés qui ont massacré des millions d’indiens (+ inquisition + guerres cathos-protestants) qui ne voulaient pas se convertir.  Pas de quoi la ramener. Seul les Boudhistes n’ont pas de sang sur les mains.

    Il est vrai que des penseurs musulmans essaient de faire évoluer le monde musulman pour couper l’herbe sous le pied à l’islamisme, mais il est un peu tard, quand il ne se font pas dessouder.

    Les hordes sanguinaires, qui n’ont plus rien à perdre, se préparent à attaquer les pays riches sans pitié. la 5ème colonne est déjà présente chez nous.  Les dés sont jetés.

    Reste que les lâches et autres lopettes se coucheront à l’avance, prétendant, comme Jaurès et d’autres, qu’il y a du bon dans l’islamisme ou le Coran, et qu’il faut attendre qu’ils évoluent.  Moi, je ne voit que quelques rares poêmes sympas dans le coran.

    Dieu reconnaîtra les siens mais ne reprochera jamais aux courageux de défendre leur foyer, leur famille, leur liberté, leur conscience. 

    Maudits soient les angélistes et honte aux va-t-en-guerre, mais honneur aux sages valeureux et réalistes qui attendent de pieds ferme que l’on vienne les piller et les tuer, et qui ne feront aucune concession ni quartier.  Mieux vaut rejoindre le Walhalla la tête haute, le coeur juste que de se soumettre à la tyrannie, au nivellement par le bas, à la peste verte ou rouge.

    Saint-Tex

    Répondre
  62. Anonyme

    18/11/2006

     Qu’est ce qui est dangereux: l’Islam ou ceux qui l’interprètent selon leurs limites?

    La vérité est une porte qui s’ouvre sur une autre Vérité qui la contient. Régle qui vaut pour un chercheur scientifique mais aussi pour un chercheur dans le domaine religieux ou spirituel. C’est l’esprit, selon son ouverture (curiosité qui nécessite l’humilité devant le mystère du non connu) qui détermine la possibilité ou non d’avoir des réponses pour le religieux comme pour le matériel. On ne peut que chercher la vérité, se construire, puis chercher à nouveau à partir de ces nouvelles bases. L’homme est contenu dans ce qui lui est supérieur. A tous les stades, depuis l’origine.

    L’islam constitue un dogme fermé, fini, qui enferme celui qui s’attache au mot à mot , mais qui s’attache surtout à ses peurs: peur de chercher donc de comprendre et donc de devoir changer.

    Les explications développées par Luc Sembour et JC Thialet éclairent bien le problème de tous les dogmes prédigérés qui aboutissent à la non pensée individuelle en même temps qu’au refus de vivre sa propre liberté: choisir la liberté induit le risque permanent de lacher prise, de quitter des bases , ce qui est toujours un peu douloureux pour notre orgueil.

    La certitude prémachée et établie à vie est rassurante. Pourtant chacun a fait l’expérience de l’évolution qui est la sienne lors des diverses expériences auxquelles la vie l’a confronté malgré lui.

    La seule barbarie en Algérie dans les années récentes auraient dû suffire à ébranler les certitudes au nom desquelles elles étaient commises. Vouloir affirmer sur ce site que l’islam n’appelle pas à la violence envers l’étranger et ne la justifie pas, montre à quel point l’esprit peut être conditionné par la peur de vivre. Ces individus qui sacrifient leur liberté et leurs pensées pour servir la mort n’ont ils pas supprimé en eux tout ce qui caractérise l’humain? Et le Coran ne s’adresse qu’à des humains!..  pour qu’ils vivent!!! pas à des corps sans esprit qui se servent du Coran pour nier leur humanité. Ils ne peuvent en saisir la substance. Il faut dabord affirmer son appartenance au genre humain (empathie) comme un choix sans ambiguité avant de prétendre recevoir un enseignement pour humain. Dieu n’est pas une poubelle.

    Que les islamistes qui ont un coeur et doutent de certains versets violents du Coran se rassurent: ils ne sont pas les seuls à patauger dans des certitudes dangereuses. Quand on quitte une certitude, on se dépêche d’en construire une autre et l’histoire des hommes est pourrie par le besoin d’imposer par la force physique ses propres limites à ses contemporains. L’outil le plus sûr: le droit. Le Coran a un aspect d’autant plus dangereux qu’il a volontairement mélangé le politique au religieux. Pris au pied de la lettre, il ne laisse aucune chance à la liberté et au bon sens, c’est à dire à l’Intelligence qui doit être RECONNUE avant tout changement.

     Si les Musulmans resituaient les textes dans le symbolique, dans le cadre de la capacité humaine à comprendre, la violence des versets qui le sont pourrait alors être dirigée contre des idées, le mal, et non se faire sanguinaire et totalitaire, contre des individus dans leur globalité. Il ressortirait du Coran des choses fort intéressantes: des idées, des valeurs, un appel fort à respecter la Vie qui nous est confiée (un peu) et non plus de la violence physique. Ces textes constituent autant de pièges pour obliger chacun à se positionner en homme. Ils ne sont anbigüs que le temps de choisir ce que l’on est et donc ce que l’on cherche.

    Je citerai à nouveau cette régle: celui qui ne vit pas sa propre liberté ne peut pas comprendre ni même admettre celles des autres. Prenez Jaurès le socialiste qui vit à chaque instant de la violence de ses privilèges et qui a choisi de les exercer dans la plus totale irresponsabilité… lui aussi se fait gentil plein de bonnes intentions avec autant de leçons politiques. Il tente de blanchir sa violence choisie par intérêt et par peur, ici et maintenant, en comptabilisant la violence de siècles dépassés.

    Finalement, tous ceux qui se croient élus, arrivés, que ce soit au titre d’une religion ou de sa rivale, au titre d’un système qui se dit démocratique, ou par le biais d’un diplôme, d’un droit acquis, deviennent dangereux à des degrés divers dés lors qu’ils se sentent définitivement supérieurs et en sécurité de non pensée. Ils cherchent tous à blanchir leur violence systématique par des affirmations moralisatices qui leur donnent l’illusion d’être humain.

    Le seul remède à cette perversion est la responsabilité personnelle que chaque adulte devrait revendiquer comme la seule démonstration de sa capacité à l’être.

    Que tous ceux qui cherchent des justifications bizarres à leur violence, laquelle s’exprime toujours par le principe du droit ( la seule référence retenue par notre fausse démocratie pour pouvoir exprimer sa brutalité) soient bien prévenus de leur responsabilité: même si la tête n’a pas encore compris, le coeur tire toujours la sonnette d’alarme à chaque injustice commise, dont chacune est violence. Donc, pas d’excuse! Ils seront jugés au plus tard à leur mort par une Intelligence d’une autre trempe que ce qu’ils en ont fait.

     

     

    Répondre
  63. Anonyme

    18/11/2006

    Helios et Kenza, thanks a lot de nous faire partager vos connaissances sur l’Islam. C’est clair et net, la Verité sors du puit. Combien de Francais, d’Occidentaux, sont informés de ces choses la? Ces informations sont elles diffusées par les médias? Vous imaginez une émission TV avec Messieurs Helios, Kenza et Luc Sembour? Avez-vous vu le film « Obsession » dont tout le monde parle aux US? Ramzey : Quote  » vous ne supportez pas que votre voisin se convertisse à l’islam, vous ne supportez pas que votre frère trouve la paix de l’esprit, vous ne supportez pas que votre ami trouve la voix de Dieu, vous ne supportez pas que ceux que tu connais soient destinés au paradis alors que vous ne l’etes pas. » Unquote. C’est quelle Sourate, ca, déja? Détail : on n’est pas islamophobe, on est Occidentophile. L’Islam est parfait en Terre d’Islam, juste, on ne veut pas de ca chez nous, on a ce qu’il nous faut; accessoirement, en passant, on est un peu conophobe, aussi, mais vous n’etes pas concerné, n’est ce pas? Car vous « comprenez » ce qu’on vous dit. Avez vous lu ce bouquin de Vernon Sullivan : « Et on tuera tous les connards » ? Mancney

    Répondre
  64. Anonyme

    18/11/2006

    Pour en finir avec les exégèses, sinon avec les exégètes, et, sutout, pour en venir avec le présent qui nous agite et nous inquiète tout à la fois à la question de savoir si l’Islam finira par dominer Occident en perte de son identiyé chrétienne, je dirai à tous ceux qui prétendnt que l’Islam est une religion de paix, d’amour d’évolution, QU’ILS SE TROMPENT ET/OU NOUS TROMPENT.

    Certes, il y a des "musulmans modérés" qui ont sincèrement envie de vivre en paix et même de s’intégrer (ce qui ne veut pas dire s’assimiler) en France ou ailleurs dans le monde occidental. Et qui prêchent un "islam de modération et de conciliation" Mais ces musulmans trahissent, consciemment ou non, le "Saint CORAN" (comme dirait Luc SEMBOUR dont j’ai apprécié l’érudition "musulmane"). Parce que chacun de ses versets "a été dicté par ALLAH" et qu’il constitue un TOUT qui ne peut être dissocié, le CORAN s’impose dans sa GLOBALITE aux "VRAIS CROYANTS", les seuls qui auront droit au Paradis d’Allah.

    Et tous ceux qui veulent en retrancher une sourate, ou même un verset, ou, tout simplement, l’adapter  ou l’édulcorer dans un esprit de modernité sont des IMPIES qui méritent une "fatwa" assortie des pire châtiments. Parmi ces modérés dont je veux bien convenir qu’un bonne partie sont véritablement sincères, il en est quelques-uns qui me paraissent particulièrement dangereux. Non pour l’Islam, mais bien plutôt pour l’Occident.

    L’un d’eux mérite particulièrement l’attention. Il s’agit de Tarik RAMADAN, distingué professeur (il exerce en Suiise et en France) qui, tout en ayant parfaitement assimilé l’Occident, est resté un pur et dur qui a compris que, pour vaincre l’Occident, il valait mieux l’attaquer de l’intérieur plutôt que de front, en se servant des médias (où il ne cesse d’intervenir) pour y tenir des propos lénifiant, présenter  – sous l’apparence d’un personnage "bon chic, bon genre" (le parfait  "gendre idéal") qu’il est véritablement, et ouvert à la culture occidentale, l’Islam comme une religion de progrès (ce mot me rappelle certain "parti de progrès" qui voulait, lui aussi, asservir les peuples, pas seulement occidentaux) qui ne demande qu’à cohabiter en parfaite intelligence avec les peuples chez lesquels il s’installe en faisant de plus en plus comme s’il était chez lui !

    Et ça marche ! Bien plus que les "fatwas" ou les menaces de "djihad", et, bien sûr que les attentats terroriste (ceux-ci sont là à la fois pour montrer

    Répondre
  65. Anonyme

    18/11/2006

    A helios

    "Je me suis contenté de quelques exemples, les hadiths en proposent d’autres. Ceux qui prétendent que la lapidation est une invention des fanatiques et que l’islam ne prescrit pas ce châtiment se trompent ou cherchent à tromper délibérément les "kuffars" en leur dorant la pilule. Ah! cette bonne vieille "takiya"!"

    Les hadiths ou récit ce n’est pas le coran !

    50 % des hadiths sont faux c’est pas moi qui le dit, se sont les mollahs et les imams qui le disent.

    De même dans ces hadiths contradictoires (couper le coup ou lapidation) que vous citez …il’y a bien plus drôle ,car ces hadith disent que pour qu’une femme ou un homme soit acuser  d’adultaire il faut au moin 4 témoins qui voient l’acte de pénétration…ce qui veut dire que même si une femme  et un homme sont nu dans un lit cela n’est pas une preuve.

     

    la lapidation c’est une loi de moise c’est écrit dans l’evangile , la torah et le talmude ,mais pas dans le coran….ha ha ha! 

    RQ;l’islam n’autorise aux musulmans de se marier qu’avec 4 femmes, hors les musulmans riches  étaient et le sont tjrs acusé d’avoir des haremes qui compte bcp plus que 4 femmes …ce qui veut dire que les autres sont toutes des concubines…pourquoi alors ils ne sont pas lapidés

    Répondre
  66. Helios

    18/11/2006

    La peine de mort 

    Mahomet a été un "grand législateur", on l’a déjà démontré pour ce qui est du châtiment de l’adultère. On n’aura pas de peine à le reconnaître pour ce qui est de la peine capitale.

     

    Mahomet a été innovateur, il a conçu le délit d’apostasie, un péché littéralement mortel 

    L’apôtre d’Allah a dit :

    – Le sang d’un musulman qui reconnaît que personne ne peut être vénéré à part Allah et que je suis son Prophète ne peut pas être versé, sauf dans trois cas : pour meurtre, pour un rapport sexuel illicite dans le cas d’une personne mariée et pour celui qui se détourne de l’islam et quitte les musulmans. " (récit d’Abdullah, Bukhari LXXXIII 17)

    Délicate attention: tuez les hérétiques, ne les brûlez pas!
     
    -" Des Zanadiqa (hérétiques) avaient été amenés à Ali et il les avait brûlés. La nouvelle de cet événement atteignit Ibn Abbas qui dit :
    – Si j’avais été à sa place, je ne les aurais pas brûlés, parce que l’apôtre d’Allah l’a interdit en disant "Ne punissez personne avec la punition d’Allah (le feu)". Je les aurais tués selon l’ordre de l’apôtre d’Allah "Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le". " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)
     
    Surtout faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais!
     

     Le Prophète a dit : […]
    – Allah m’a ordonné de brûler les Quraish. " (récit d’Iyad ibn Him-ar, Muslim XL 6853)

     
     
    Les soixante-huitards de l’islam n’auront aucune chance
     
     " J’ai bien entendu l’apôtre d’Allah dire :
    – Les derniers jours, il apparaîtra de jeunes fous qui diront de belles paroles mais dont la foi n’ira pas au-delà de leur gorge et qui quitteront leur religion comme la flèche sort du jeu. Alors, où que vous en trouviez, tuez-les car celui qui en tuera aura sa récompense le jour de la résurrection. " (récit d’Ali, Bukhari LXXXIV 64)
     

     
    L’arthrose de la colonne vertébrale ne pardonne pas
     
    " Le Prophète récitait la sourate Najm à La Mecque, se prosternait pendant la récitation, et ceux qui étaient avec lui faisaient la même chose sauf un vieil homme qui prit une poignée de petites pierres ou de la terre, les monta à son front et dit :
    – Cela suffit pour moi.

    Plus tard, je l’ai vu être tué comme infidèle. " (récit d’Abdullah ibn Masud, Bukhari XIX 173 et

     
     
    Mahomet a inventé le délit de conduite dangereuse... pour le passant !
     
    " Le Prophète a dit :
    - Si pendant que vous priez quelqu'un veut passer devant vous, empêchez-le de le faire; s'il insiste, empêchez-le encore et s'il insiste encore combattez-le parce qu'une telle personne est comme un démon. " (récit d'Abu Saïd al Khudri, Bukhari LIV 495)
     
     
     

    Mahomet était très chatouilleux sur la bienséance
     
    -" J'ai rencontré mon oncle qui portait un étendard. Je lui ai demandé :
    - Où vas-tu ?
    Il a dit :
    - L'envoyé d'Allah m'envoie chez un homme qui a épousé la femme de son père. Il m'a ordonné de lui couper la tête et de prendre ses biens. " (récit d'Al Bara ibn Azib, Dawud XXXVIII 4442)

     

     
     
    Qui a dit que Mahomet ne tenait pas compte des circonstances dans ses jugements?
     

     Le messager d'Allah a dit :
    - Le jeune homme que Khadir a tué était incroyant par nature et s'il avait survécu il aurait entraîné ses parents dans l'incroyance. " (récit d'Ubayy ibn Ka'b, Muslim XXXIII 6434)
     
     

    Que Jylland Posten et Benoît XVI se le tiennent pour dit!
     
    " Un aveugle avait pour femme une esclave, enceinte, qui insultait et dénigrait le Prophète. Il le lui avait interdit mais elle ne cessait pas. Il la réprimandait mais elle n'abandonnait pas cette habitude. Une nuit, elle commença à calomnier et injurier le Prophète. Alors il prit un poignard, le plaça sur son ventre, appuya et la tua. Un enfant qui sortit d'entre ses jambes fut sali par le sang qui était là.
    Quand vint le matin, le Prophète apprit cela. Le Prophète dit :
    - Ô toi sois mon témoin, il n'y aura pas de prix pour le sang de cette femme." (récit d'Ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4348)

     

    Devinez qui aura les 72 vierges!

     
    Le messager d'Allah a dit :
    - Un incroyant et un croyant qui l'a tué ne seront jamais réunis ensemble en enfer. " (récit d'Abu Huraira, Muslim XX 4661)
     
     

     

    Les associateurs ( qui associent à Allah d’autres divinités), ceux qui croient en Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit, vous avez là de quoi rigoler! 
     
    -" Le verset " la punition de ceux qui déclarent la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent de toutes leurs forces pour répandre la corruption sur la terre est l’exécution, la crucifixion, la mutilation d’une main et d’un pied de côtés opposés ou l’exil de cette terre, cette dernière punition est la plus clémente" a été révélé au sujet des associateurs. Si l’un d’entre eux se repent avant sa capture, cela n’empêche pas d’appliquer les peines prescrites qu’il mérite. " (récit de Abdullah ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4359)
     
     
    Question: Pourquoi les bien-pensants admirent-ils à ce point Mahomet?
     
    Réponse: Parce qu’ils se retrouvent en lui. Ils possèdent la vérité, sont convaincus d’être moralement supérieurs, exercent une véritable tyrannie sur la pensée (unique), n’aiment pas du tout être contredits, distribuent les anathèmes et les condamnations et, last but not least, sont incapables d’autocritique. Plus j’y pense plus je suis convaincu qu’ils feraient de bons islamistes! 
     
    Helios

    Répondre
  67. Helios

    18/11/2006

    La controverse sur la lapidation

    La meilleure façon de mettre fin aux controverses est de fournir l’évidence. À la question l’islam ordonne-t-il la lapidation pour cause d’adultère nul besoin de couper les cheveux en quatre, les textes sont éloquents et ils ne se contredisent pas. Il s’agit de hadiths, ce qui signifie les paroles, faits et gestes du prophète tels que rapportés par les personnes qui l’ont côtoyé. Que l’on "juge" par soi-même: 

    L’adultère n’est pas une question que l’on peut régler à l’amiable, elle concerne Allah.

    " Deux hommes se disputaient en présence de l’apôtre d’Allah. L’un d’eux dit :

    – Mon fils est un ouvrier au service de cette personne et il a commis un acte sexuel illicite avec sa femme. Les gens ont dit qu’il devait être lapidé mais je l’ai racheté avec cent moutons et une jeune esclave.

    L’apôtre d’Allah dit :
    – Je vais rendre mon jugement selon les lois d’Allah : les cent moutons et la jeune esclave doivent t’être rendus.
    Il infligea à l’homme adultère cent coups de fouet et l’exila pour un an. Unais Al-Aslami reçu l’ordre d’aller voir la femme du deuxième homme; elle confessa le crime et fut lapidée à mort. " (récit d’Abu Huraira et Zaid bin Khalid, Bukhari LXXVIII 629)
     
     
    Le châtiment d’Allah s’applique à la lettre, il n’ y a pas de compassion ni de circonstances atténuantes même pour une jeune mère, au Nigeria les juges islamistes n’ont fait que suivre la jurisprudence.
     
    " Une femme de Juhaina vint voir le Prophète car elle était devenue enceinte à cause d’un adultère. Elle dit :
    – J’ai fait quelque chose qui mérite un châtiment, donc inflige-le moi.
    L’apôtre d’Allah appela son maître et dit :
    – Traite-la bien et amène-la moi quand elle aura accouché.
    C’est ce qu’il fit. L’apôtre d’Allah prononça ensuite son jugement, ses vêtements furent attachés autour d’elle et il ordonna qu’elle soit lapidée. Il pria ensuite sur son cadavre. " (récit d’Imran ibn Husain, Muslim XVII 4207)
     
     
    La lapidation, comme la prière du vendredi, est un acte de piété. 
     
    Quand Ali lapida une femme adultère le vendredi, il dit :
    – Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah. " (récit de Ash sha’bi, Bukhari LXXXII 803)
     
     
    Celle-là les ayatollahs l’affectionnent particulièrement.
     
    Le Prophète a fait lapider une femme adultère et une fosse a été creusée pour elle jusqu’aux seins. " (récit d’Abu Bakr, Dawud XXXVIII 4429)
     
     
    Une quadruple confession équivaut au témoignage de quatre hommes, la "folie" n’exempte pas du châtiment.
     
    Un homme des Banu Aslam vint voir le Prophète alors qu’il était dans la mosquée et dit :
    – J’ai commis un acte sexuel illicite.
    Le Prophète détourna sa tête. L’homme se tourna vers son visage et donna quatre témoignages contre lui-même. Le Prophète l’appela et lui dit :
    – Es-tu fou ?
    – Es-tu marié ?
    L’homme dit :
    – Oui.
    Alors le Prophète ordonna qu’il soit lapidé à mort sur la place de prière. Quand les pierres l’ont frappé de leurs bords pointus, il s’est enfuit, mais il a été repris à al Harra et tué. " (récit de Jabir, Bukhari LXIII 195)
     
     
    -Et cette perle à l’adresse des homosexuels:
     

    Si un homme non-marié est pris pendant un acte de sodomie, il sera lapidé à mort. " (récit d’Ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4448)
     

    -Mahomet était expéditif, surtout quand il s’agissait d’une de ses nombreuses esclaves qu’il ne pouvait satisfaire faute de temps, dans ces moments il lui arrivait de condamner sans preuves :

     

     Une personne avait été accusé de fornication avec une jeune esclave du messager d’Allah. Alors le messager d’Allah a dit à Ali : – Va lui casser le cou.  

    Ali y alla et le trouva en train de se rafraîchir dans un puits. Ali lui dit "sors" puis en prenant sa main et en le sortant, il vit que son sexe avait été tranché. Ali ne lui a pas tranché  le cou. Il vint voir le messager d’Allah et dit :
    – Messager d’Allah, il n’avait même plus son sexe avec lui. " (récit de Anas, Muslim XXXVII 6676)
     
    Ouf! sauvé par son pénis!
     
     
    Je me suis contenté de quelques exemples, les hadiths en proposent d’autres. Ceux qui prétendent que la lapidation est une invention des fanatiques et que l’islam ne prescrit pas ce châtiment se trompent ou cherchent à tromper délibérément les "kuffars" en leur dorant la pilule. Ah! cette bonne vieille "takiya"!
     
     
    Et maintenant ce hadith qui prouve sans l’ombre d’un doute que la lapidation ne peut en aucune façon être abrogée même si les gens s’entendent pour ne pas l’appliquer:
     
     
     Abdullah b. ‘Umar rapporte qu’un juif et une juive ont été amenés devant le messager d’Allah pour avoir commis l’adultère. Le messager d’Allah vint voir les juifs et leur dit :

    – Que trouve-t-on dans la Torah   pour celui qui commet l’adultère ?
    Ils dirent :
    – On noircit leur visages et on les fait monter ensemble sur un âne avec leurs visages tournés dans des directions opposées, et ensuite on les promène dans la ville.
    Il dit :
    – Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison.
    Ils l’ont amenée et l’ont récitée jusqu’au verset qui concerne la lapidation; la personne qui lisait a mis sa main sur ce verset et a lu ce qui n’était pas masqué par sa main. Abdullah b. Salim qui était avec le messager d’Allah dit :
    – Ordonne lui d’enlever sa main.
    Il l’enleva et il y avait à la place le verset relatif à la lapidation. Alors l’envoyé d’Allah prononça son jugement et ordonna que les deux personnes soient lapidées à mort. Abdullah b. ‘Umar dit :
    – J’étais un de ceux qui les ont lapidés et j’ai vu l’homme protéger la femme avec son corps. " (récit d’Abdullah ibn Umar, Muslim XVII 4211)
     
     
    L’homme protégeant la femme de son corps par amour est un geste d’une humanité et d’une dignité remarquable qui n’a pas échappé au narrateur, ce geste  prouve que du temps du prophète les hommes n’étaient ni barbares ni sanguinaires, ils le sont devenus en se convertissant à l’islam.
    Ce hadith, s’il est véridique apporte la preuve que les juifs du temps du prophète avaient mis au rancart cette coutume barbare, Mahomet l’a ressorti des boules-à-mites (la naphtaline) et l’a rendue indémodable. 
     
    Amantes et  amants de tous les pays unissez-vous!
     
    Helios
     

    Répondre
  68. kenza

    18/11/2006

    La tyrannie musulmane, jette son long manteau noir sur le monde.

    Au Darfour les arabes musulmans brûlent, violent, tuent en toute impunité des africains sans défenses.

    Ces assassins sont déjà parmi nous.

     Que fait l’opinion internationale pour mettre fin a ce génocide. Au Darfour les enfants meurent sans faire de bruit. Des agneaux que l’on égorge. Que fait la ligue arabe ? Elle protégent une bande de pillard qui tuent au nom de l’islam. Les atrocités se poursuivent dans le sud-est du Tchad. Selon les témoignages recueillis par l’ONU, «Les témoignages sont déchirants. Des bébés, des enfants, des vieillards et des handicapés sont brûlés vifs dans leur maison parce qu’ils sont incapables de fuir», a déclaré le porte-parole du HCR.        

    Répondre
  69. kenza

    18/11/2006

     Voici les versets que des millions d’enfants musulmans apprennent et récitent dans les écoles de la haine.     
    Sourate II verset 7
    « Dieu a mis un sceau sur leurs (les incrédules) cœurs et leurs oreilles ; un voile est sur leurs yeux et un terrible châtiment les attend. Certains hommes disent : nous croyons en Dieu et au Jour dernier, mais ils ne croient pas. Ils essayent de tromper Dieu et les croyants ; ils ne trompent qu’eux-mêmes et ils n’ont pas conscience. Leur cœur est malade : Dieu aggrave cette maladie. Un châtiment douloureux sera le prix de leur mensonge.»
    Sourate II verset 24
    « Si vous ne le faites pas (apporter des témoins autres que Dieu) – et vous ne le ferez pas – craignez le Feu qui a pour aliment les hommes et les pierres et qui a été préparé pour les incrédules.»
    Sourate II verset 88
    « Ils ont dit : ‘Nos cœurs sont incirconcis’. Non!… Que Dieu les maudisse à cause de leur incrédulité.»
    Sourate II verset 83 ou 89
    « Allâh maudisse les incroyants»
    Sourate II verset 84 ou 90
    « Aux incroyants la honte du tourment (ou un supplice ignominieux).»
    Sourate II verset 98 ou 104
    « Aux incroyants l’affreux tourment (un châtiment douloureux).»
    Sourate II verset 170 ou 175
    « Ceux qui troquent le chemin et le pardon contre l’erreur et le tourment, comment vont-ils endurer le feu ?»
    Sourate II verset 191
    « Dieu n’aime pas les transgresseurs. Tuez-les partout où vous les rencontrerez.»
    Sourate II verset 223.
    « Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance. »
    Sourate II verset 276 ou 277
    « Allâh n’aime ni l’incroyant (le pécheur incroyant) ni l’impie.»
    Sourate III verset 49 ou 56
    « Les incroyants, je les tourmenterai terriblement (ou je les punirai d’un châtiment cruel) en cette vie et dans l’autre et ils seront sans recours.»
    Sourate III verset 79 ou 85
    « Quiconque cherche une autre religion que l’Islam ne sera pas accepté.»
    Sourate III verset 135 ou 141
    « Qu’Allâh éprouve ceux qui croient et détruise (ou fasse disparaître) les incroyants.»
    Sourate III verset 144 ou 15
    « Nous jetterons l’effroi dans le cœur des incroyants.»
    Sourate III verset 196 ou 196-197
    « Les incroyants vont et viennent dans le pays, mais ne t’y trompe pas, piètre est leur joie, et leur refuge sera la géhenne (ou leur demeure sera l’Enfer).»
    Sourate IV verset 37 ou 41
    « Nous tenons prête pour les incroyants la honte du tourment (ou une peine ignominieuse).»
    Sourate IV-38.
    « Les hommes sont supérieurs aux femmes en raison des qualités
    par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les
    hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses
    sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant
    l’absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous
    réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’inobéissance ; vous les
    reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu’elles
    vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand. »
    Sourate IV verset 56 ou 59
    « Ceux qui ne croient pas à nos versets (ou à nos signes), nous les pousserons au feu. Chaque fois que leur peau sera brûlée, nous leur donnerons une autre peau pour qu’ils goûtent le tourment.»
    Sourate IV verset 89 ou 91
    « Ne prenez pas d’amis (ou de patrons) chez eux avant qu’ils émigrent dans le sentier d’Allâh. S’ils tournent le dos, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez.»
    Sourate IV verset 91 ou 93
    « S’ils ne se tiennent pas à l’écart, s’ils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. Nous vous donnons tout pouvoir sur eux.»
    Sourate IV verset 102 ou 103
    « Allâh tient prêt pour les incroyants la honte du tourment (ou un supplice ignominieux).»
    Sourate IV verset 150 ou 151
    « Nous tenons prête pour les incroyants la honte du tourment (ou un supplice ignominieux).»
    Sourate V verset 10 ou 13
    « Les incroyants qui nient nos versets seront les hôtes de la fournaise (ou les compagnons de l’Enfer).»
    Sourate V verset 86 ou 89
    « Les incroyants qui nient nos signes seront les hôtes de la fournaise (ou les compagnons de l’Enfer).»
    Sourate VII verset 14
    « Oui, les incroyants auront le tourment du feu.»
    Sourate VIII verset 17
    « Vous ne les avez pas tués, c’est Allâh qui les a tués.»
    Sourate VIII verset 55
    « Les pires bêtes, aux yeux d’Allâh, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire.»
    Sourate IX verset 3 – 5
    « Annonce aux incroyants l’affreux tourment. Les incroyants avec qui vous avez fait un pacte et qui ne vous ont pas fait tort et n’ont aidé personne contre vous, eh bien respectez ce pacte jusqu’à son terme car Allâh aime les fidèles. Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez les, dressez leur des embuscades. S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Allâh pardonne, il a pitié.»
    Sourate IX verset 90
    « Ceux qui ont accusé de mensonge Dieu et son prophète sont restés chez eux. Un châtiment douloureux atteindra bientôt ceux d’entre eux qui sont incrédules.»
    Sourate IX verset 101
    « Parmi les bédouins qui vous entourent et parmi les habitants de Médine, il y a des hypocrites (des polythéistes) obstinés. Tu ne les connais pas ; nous, nous les connaissons. Nous allons les châtier deux fois, puis ils seront livrés à un terrible châtiment.»
    Sourate IX verset 123
    « Croyants, combattez les incroyants qui sont dans vos parages et qu’ils vous trouvent durs.»
    Sourate XVI verset 104
    « Ceux qui ne croient pas aux versets d’Allâh, il ne les guide pas, ils auront l’affreux tourment.»
    Sourate XVIII verset 29
    « Nous avons préparé pour les coupables un feu dont les flammes les envelopperont. S’ils crient au secours, nous les secourrons avec une eau comme du bronze en fusion pour leur brûler la face.»
    Sourate XXI verset 39
    « Ah ! si les incroyants connaissaient le moment où ils ne pourront soustraire au feu leur face ni leur dos, car ils seront sans recours.»
    Sourate XXII verset 19
    « On taillera des vêtements de feu pour les incroyants, on leur versera de l’huile bouillante sur la tête.»
    Sourate XXII verset 55
    « Les croyants continueront d’en douter jusqu’à la venue de l’heure soudaine, quand leur viendra le tourment d’un jour dévastateur.»
    Sourate XXV verset 11 – 12
    « Les croyants continueront d’en douter jusqu’à la venue de l’heure soudaine, quand leur viendra le tourment d’un jour dévastateur.»
    Sourate XXV verset 52
    « N’écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran.»
    Sourate XXVI verset 90 – 91
    « Le jardin sera rapproché des fidèles et la fournaise se montrera aux égarés.»
    Sourate XXX verset 16
    « Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l’autre vie seront dans le tourment.»
    Sourate XXXIII verset 64
    « Allâh maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier.»
    Sourate XXXV verset 39
    « L’incroyance des incroyants ne fait qu’accroître l’horreur qu’Allâh avait d’eux.»
    Sourate XXXVIII verset 27
    « Malheur aux incroyants, à cause du feu.»
    Sourate XXXIII verset 16
    « Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux.»
    Sourate XLII verset 26
    « Les incroyants auront le grand tourment.»
    Sourate XLVII verset 12
    « Les incroyants profitent, ils mangent comme des bestiaux, mais ils auront le feu pour logis.»
    Sourate XLVIII verset 13
    « Nous avons préparé un brasier pour les incroyants.»
    Sourate LV verset 35
    « On vous lancera du feu et du bronze en fusion et vous serez sans recours.»
    Sourate LVII verset 19
    « Ceux qui ont nié nos versets seront les hôtes de la fournaise.»
    Sourate LVIII verset 4
    « Aux incroyants l’affreux tourment.»
    Sourate LXIV verset 10
    « Les incroyants qui ont nié nos versets seront pour toujours les hôtes du feu. Mauvais avenir.»
    Sourate LXXI verset 26 – 27
    « Noé dit : Seigneur, ne laisse pas d’incroyants circuler sur Terre, car si tu les laisses, ils égareront tes esclaves et n’engendreront que des pervers sans foi.»
    Sourate LXXVI verset 4
    « Pour les incroyants, nous avons préparé chaînes, carcans et brasier.»
    Sourate XCVIII verset 6
    « Les incroyants, qu’ils aient le livre ou qu’ils ajoutent des dieux, iront dans le feu de la géhenne et y seront pour toujours.

    Répondre
  70. ramzey

    17/11/2006

    Aux islamophobes de ce forum :

    vous ne supportez pas que votre voisin se convertisse à l’islam, vous ne supportez pas que votre frère trouve la paix de l’esprit, vous ne supportez pas que votre ami trouve la voix de Dieu, vous ne supportez pas que ceux que tu connais soient destinés au paradis alors que vous ne l’etes pas.

    mais vous oubliez que vous etes impuissants devant la volonté de dieu, que l’islam est là et rerestera là jusqu’à la fin des temps, que vots mots ne serviront pas à fermer les yeux des gens sur la vérité. arretez de déformer les vérités, de falsifier la parole de dieu comme vous l’avez fait avec vos livres sacrés. laissez nous vivre notre islam, laissez nous vivre libre.

    Répondre
  71. Anonyme

    17/11/2006

    Je ne savais pas qu’il y avait tant de défenseurs de l’islam sur ce site.

    Si je les comprend bien,  les femmes y sont libres; elles ne sont pas soumises, pas battues, pas répudiées, sont l’égale de l’homme (sauf au paradis où leur chair fraiche sert à récompenser les bienfaiteurs kamikasés de la tête)…

    Les massacres en Algérie étaient       la faute des Français

    Répondre
  72. Anonyme

    17/11/2006

    Pour Jean-Claude THIALET

    Vous dites cher monsieur que l’évangile n’est qu’amour…..!

    parlons en d’amour:

    est ce qu’ un catholique pratiquant   accepterait que  son fils ou sa fille épouse un non chrétiens?

    voila un exemple de l’amour chrétienne: une histoire vrai d’une femme d’origine française  qui avait épousé un musulman ,ils vécurent 4 ans le plein bonheure jusqu’au jour ou cette femme a été ulliminée par un evangiliste qui lui  expliqua qu’elle vivait dans le péché car son époux était musulman.Cette derniere, par amour pour jésus, a laissé tomber son  mari musulman pcq il ne voulait pas se convertir à ça religion.

    L’évangile est un livre antisémite…..après l’avoir lu ,même un boudiste détesterait  les juifs

    Répondre
  73. Anonyme

    17/11/2006

    Au WEBMASTER 

    Comment avez vous laissé passer le post de [email protected]

    du  jeudi 16 novembre 2006 12:08 de —.adsl.iam.net.ma

    <<dans le coran ils n’y a qu’un seul verset qui soit violant:

    celui la:

    sourat XII / 22: Combattez ceux qui ne croient  pas en Allah et son prophéte, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,violez leur femmes et tuez leurs descendants impures, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies .ou que leur race soit décimer>>

     

    Il est diffamatoire il n’y a pas ce genre de verset dans le coran.Une preuve que l’en peut tout inventer sur ce forum.sauf bien sur quant il sagit des …

    Répondre
  74. Jean-Claude THIALET

    17/11/2006

    A JACQUES. Désolé, mais je ne puis souscire entièrement à votre affirmation selon laquelle il y a "TROIS RELIGIONS TOTALITAIRES". Seules les raligions dont les fidèles DOIVENT S’EN TENIR A L’APLLICATION STRICTO SENSU D’UN LIVRE  – les religions dite "du LIVRE"  font les TOTALITAIRES. Les catholiques qui s’en réfèrent l’Evangile PRECHE, ET NON DICTE, par le Christ, ne ^peuvent être considérés en aucun cas considérés comme des TOTALITAIRES, et encore moins des FANATIQUES. Je rapplle une phrase citée dans un précédent "post" on encore publié (le sera-t-il ?) : "SI LE FILS DE L’HOMME AVAIT ECRIT, IL EÛT FALLU APPLIQUER A LA LETTRE LA LOI NOUVELLE, ET NOUS SERIONS DEVENUS ESCLAVES DES MOTS.". La religion catholique (je dis bien "la religion catolique") n’est en aucun cas une "religion du Livre", contrairement au Judaïsme, à l’Islam et au Protestantisme. N’en déplaise à certains !

    Et c’est le fanatisme de "lobbies" judéo-protestants qui a, très probablement entraîné George W. BUSH dans l’aventure irakienne. Particulièrement le "prostestant" (il inspîre certains "néocons… eillers) qui est en train de menacer de lâcher BUSH … 

                                                       Cordialement, Jean-Claude THIALET

     

    Répondre
  75. jacques

    17/11/2006

    Il y a trois religions totalitaires qui ne souffrent pas d’opposition et qui se considère ses pratiques comme les uniques élus de Dieu: le judaïsme, le christianisme et l’islam.

    Toutes trois sont issus des mêmes origines et sont plus semblables que différentes.

    Parce que chacune d’entre elle voit le monde en dichotomie: nous le élus et les autres les incroyants damnés, toutes se voient justifier de commettre au nom du Dieu les pires atrocités.

    A partir de cela, que les preceptes  religieux dépendent plus d’un texte précis ou que d’un iman, pape, concile ou rabin importe guère et sont des querelles stériles. Qu’à une période donnée une société civile forte est réussi ou non à contrôler leur prosélytisme totalitaire explique qu’à une certaine période de l’histoire c’est l’une ou l’autre religion qui représente une menace pour les citoyens.

    La pathologie de ces trois religions est une dichotomie manichéenne proprement paranoïde et dangereuse (bien=nous, mal =les autres) sur lesquelles les trois sont fondées.

    Répondre
  76. Anonyme

    17/11/2006

    Remarquable, Luc Sembour, merci pour ces explications. J’attends impatiemment la suite, et nous sommes certainement nombreux dans ce cas.
    Pour un certain paragraphe, vous demandez trois minutes de méditation…ca, c’est pour les bons, car pour ma part, j’ai du passé, plus de dix minutes, sur ces qqs lignes. Qqs questions, avec votre permission:
    D’abord, il y a un truc…L’histoire commence comme ca : " Le Coran, c’est sacré, donc on ne touche pas, et c’est immuable" . Ok, l’idée fait son chemin, et puis, plus tard, ca revient comme ca : "  Le Coran, c’est immuable, on ne peut rien y changer, donc il est sacré".  Astucieux.
    Ensuite, la "fixité", ca "installe": elle place le Coran non pas dans l’Histoire, mouvante et évolutive, mais dans l’Univers, fixe et éternel. Belle dimension. Allah est sursacralisé. C’est lui le meilleur. Bonne pub.
    Autre  question : Cette "fixité" pourrait-elle, chez l’Homme, "encourager" a la spiritualité, se présenterait-elle comme "un Port" spirituel? : "Vous pouvez commencer a étudier le Coran, a vous y immerger, ce n’est pas perdu, c’est indémodable, ca ne bougera jamais. Si vous partez, il sera toujours la quand vous reviendrez." La séance est permanente. Notion de perpetuel. La fixité donnerait-elle des racines a la spiritualité et conférerait-elle ainsi une supériorité "morale"  (psychologique) a ses adeptes, en particulier sur l’Occidental, qui, a revendiquer le "Tout plaisir" et a faire défiler ses putes dans les rues, a tout balancé, sa foi, ses principes et ses valeurs, en échange du poste TV, de la machine a laver et des 35 heures?
    Autre sujet : Cette fixité du Coran aurait-elle pu induire chez les croyants un immobilisme culturel pendant des siecles et donc conserver une partie de ses fideles dans en musée ethnographique nomade?
    Egalement : Quelle discussion, source de tous les rapports Humains, est-il possible de tenir, avec une personne qui n’a AUCUNE latitude a offrir?… avec une personne dont les positions ont été écrites et cimentées bien avant elle, et qui CROIT, vénere et utilise, sciemment Et non sciemment, cette immuabilité pour débattre, certaine, rassurée et fiere, de ne pas pouvoir bouger d’un pouce? "Ouellah, tu peux me dire ce que ti veux, je ne PEUX PAS varier de position". Interessant… Ca n’entraine pas a la jugeotte, en tout cas… Mais ca laisse songeur, cette force qui vient de l’immobile…
    Et demain, dans ce monde qui bouge si vite, comment les Musulmans vont-ils se débrouiller pour vivre "moderne" et pratiquer?
    Allez, entre le Rocher, fixe et mort, et la Mer, mobile et vivante, qui gagne a la fin?
    Best,
    Mancney

    Répondre
  77. Jean-Claude THIALET

    17/11/2006

    Que l’on me pardonne le "morcelage" ds trois "posts" qui précède. Et, en présentant mes excuses et les regrets, je repends là le fil interrompu au paragraphe "CORAN"

    – Après avoir rappelé (ce que Jean BOHL) a fait fort bien que le CORAN (qui enseigne la "SOUMISSION") était rempli d’incitations au châtiment, au meurtre, à l’asservissement, etc. des non-musulmans, l’ôbjectivité veut que l’on reconnaisse que la BIBLE, et surtout la TORAH ne sont pas non plus tendres à l’égard des infidèles. Que l’on me permette à ce sujet une anecdote. Tout récemment (cela date de dimanche !) un de mes correspondant musulman (il se limutte à pratiquer le "ramadan" davantage par tradition et parce que c’est source de réuions et de rapprochement entre familles ou entre amis) avait cru me désarçonner  – me scaht catholique pratiquant – en m’envoyant quelques citations "guerrières" extraites de la Bible.

    Sans me démonter, je lui avais répondu  que la Bible n’était pas le livre de référence des catholiques en lui rappelant que, pendant des siècles, l’Eglise l’avait pratiquement interdite p^pur des rauisons que l’on commence seulement à comprendre aujourd’hui. Pas seulement parce qu’elle faisait de certain peuple un peuple élu Et, surtout  – comme le note Jean BOHL – que la base du catholicisme étaient LES EVANGILES, je devrais dire L’EVANGILE.

    Que m’importe qu’ils aient été écrit APRES le CORAN ( je rappelle au passage que l’islam est en quelque sorte un "dérivé" du judäïsme comme cela a été montré, et même démontré, par des spécialistes !), qu’on le veuille ou non, le catholicisme est fondé sur l’EVANGILE (je met délibérément le mot au singulier), celui prêché par le CHRIST qui, au contraire des deux autres "religions du Livre" a enseigné certes l’amour (et non la crainte !)  et le respect de Dieu, mais l’amour du PROCHAIN, sans distinction de race ou d’origine.

    Je précisais, dans ma réponse à ce correspondant, que, contrairement à ce que l’on dit, le Catholicisme n’est pas une RELIGION DU LIVRE, en rappelant cette phrase : "SI LE FILS DE L’HOMME AVAIT ECRIT, IL EU FALLU APPLIQUER A LA LETTRE LA LOI NOUVELLE, ET NOUS SERIONS DEVENUS ESCLAVES DES MOTS !". Le catholicisme, contrairement au judaïsme ou à l’islam n’est pas une religion de SOUMISSION, il laisse à chacun SON LIBRE ARBRITRE. Ce qui permiet à chacun d’EVOLUER et non de rester figé dans des traditions (dont beaucoup sont devenues arbitraires) qui, comme le port du voile, l’interdiction de se servir d’un ascenseur, de manger du porc, de boire du vin, etc. sont des instruments de SOUMISSION, et parfois même d’asservissement non à DIEU, mais à des manipulateurs. On en voit le résultat avec les ISLAMIHHAZES …  

    Cordialement, Jean-Claude THIALET 

    Répondre
  78. jesus le proxénète

    16/11/2006

    COMMENT MARCHE LA PROPAGANDE ATLANTISTE

    Le 10 novembre 2006, la BBC a relayé les déclarations de Dame Eliza Manningham-Buller, directrice générale du MI5, le service de contre-espionnage, concernant « la menace terroriste » au Royaume-Uni. La presse quotidienne nationale a immédiatement repris ces affirmations, sans les vérifier ou les remettre en question. Les déclarations d’Eliza Manningham-Buller ont pourtant de quoi laisser dubitatifs.

    La directrice du contre-espionnage affirme en effet, que, depuis les attentats du 7 juillet 2005, Al Qaïda recruterait de jeunes musulmans britanniques et que cette population serait désormais particulièrement perméable à la propagande « jihadiste ». Dame Manningham-Buller assure que : « De plus en plus de gens passent de la sympathie passive au terrorisme actif via la radicalisation et l’endoctrinement par des amis, des membres de la famille, des évènements organisés ici ou à l’étranger, par des images à la télévision, via des tchats ou des sites sur Internet ». On ignore quel sont les éléments permettant de juger que quelqu’un est devenu un « terroriste actif » tant qu’il n’a pas commis d’attentat ou qu’il n’en prépare pas un. Et s’il prépare un attentat pourquoi n’assiste-t-on pas à des interpellations au Royaume-Uni ? Dame Manningham-Buller n’ayant requis aucune arrestation, on suppose donc que soit elle ne dispose pas d’information sur les groupes terroristes (dans ce cas, comment peut-elle affirmer que leur nombre augmente ?) soit elle est sur le point de les arrêter (mais pourquoi faire cette annonce avant ?). Cette contradiction ne l’empêche pas de donner des chiffres particulièrement précis : Pour elle, ce sont 1 600 personnes dans 200 cellules terroristes préparant 30 complots pouvant faire des dégâts considérables qui se trouvent au Royaume-Uni. Notons également que dans ces déclarations, elle lie implicitement Al Qaïda aux attentats du 7 juillet 2005 alors que Scotland Yard a affirmé qu’il n’existait pas de liens entre l’organisation d’Oussama Ben Laden et cet événement

    Les doutes autour de la réalité du « complot déjoué » cet été à Londres et les effets dramatiques dignes d’un bateleur de foire employé par la dirigeante du MI5 (« Ce que je veux dire par nombreux [complots] ? Cinq ? Dix ? Non, presque 30. ») auraient pu amener la presse britannique à davantage de circonspection. Mais, non seulement la plupart des grands titres n’ont pas émis le moindre doute, mais certains, tel le Daily Telegraph, surenchérissent. Ainsi le quotidien conservateur titre son article : « Les terroristes recrutent dans nos écoles, déclare la patronne du MI5 » (« Terrorists are recruiting in our schools, says MI5 boss ») alors que Mme Manningham-Buller n’a jamais rien dit de tel, se contentant d’évoquer la radicalisation de certains adolescents.

    D’ores et déjà, les déclarations du MI5 font le tour de la planète et Le Monde, dans son édition datée du 11 novembre 2006 affirme en titre : « Une trentaine de complots terroristes en préparation au Royaume-Uni » sans prendre la moindre précaution ou vérification d’usage.

    Répondre
  79. Jaures

    16/11/2006

    Toujours les mêmes rengaines: chacun essaie de trouver dans les textes sacrés de l’autre religion ce qui la dicrédite. Chansons ! Ceux qui ont voulu massacrer ont toujours trouvé un texte religieux (ou philosophique) pour légitimer leurs forfaits. Laissez les textes pour ce qu’ils sont: des témoignages d’une époque révolue. Encore une fois, si les chrétiens ne massacrent plus, c’est qu’ils ont été vaincus idéologiquement. Donnez-leur le pouvoir à nouveau et vous verrez alors combien leur Dieu est amour! (le post de Laurent est à ce sujet tout à fait explicite). Que les pays musulmans effectuent leur propre révolution (sans passer par un dictateur laïque de préférence) et renvoient le sacré dans la sphère privée. Les discours belliqueux des extrémistes occidentaux ne font que retarder l’échéance.

    Répondre
  80. Charlie

    16/11/2006

    Des mots des mots des idées …….
    mais rien de change !
    Et vous même vous ne comprenez pas grand chose !
    Vivez !
    Allez vivre en syrie, iran, ou dans ces pays ou il y a des chrétiens (en vie), revenez ensuite en France, de ce que vous direz sur la vie des non musulmans dans ces pays, personne ne vous croira.

     

    Pourquoi ce ne sont pas ces personnes qui demandent à venir chez nous ?

     

    Il y a de multiple façon d’interpréter le coran, le problème c est que les personnes qui l’interprète a la façon Livre de lumière et de paie sont absent ce cache des fou de dieu ou des fou tout cour !

     

    Nous sommes en face de personnes qui au mieux nous considèrent comme de la merde, au pire comme de la future viande froide.

     

    On a échappé pour le moment à la 3eme guerre mondiale, mais nous n échapperons pas à la future guerre de ‘religion’ Laïcité qui nous attend !

     

    La liberté d expression et notre meilleure arme !

    Répondre
  81. DRZZ

    16/11/2006

    c’est jésus le proxénète regardez ce que j’ai trouvé sur le blog de drzzzzzz

    http://drzz.over-blog.org/article-4541366.html

    Comme Jan Palach à Prague, pour dénoncer le communisme, un dissident s’est ôté la vie le 2 novembre dernier.

    Afin d’alerter l’opinion sur le danger de la montée de l’islam en Europe, un pasteur retraité de 73 ans s’est immolé par le feu à Erfurt, en Allemagne.

    Le pasteur luthérien Roland Weisselberg est décédé de ses blessures. Dans ses sermons, il prédisait le renversement du christianisme par l’islam et l’islamisation de l’Europe.

    Personne n’en a parlé. Nous en sommes à la nuit de cristal. Les victimes meurent en silence.

    Que Dieu accueille  Roland Weisselberg  auprès de lui et lui apporte l’espoir que son continent a perdu.

    un autre bolg copin de drzzzzzzz

    (02/11/2006) Durant un culte, mardi 31 octobre, jour de la Réformation, un pasteur retraité de 73 ans s’est arrosé d’essence sur le terrain qui jouxtait le cloître des Augustins d’Erfurt et s’est immolé par le feu. Cet homme, qui n’exerçait plus depuis 1989, est mort mercredi après-midi des suites de ses blessures dans une clinique spécialisée de Halle, en Allemagne. Durant les trois ou quatre dernières années, il se serait exprimé à plusieurs reprises au sujet de l’Islam. Ce suicide, motivé par la peur de voir l’Islam s’étendre en Allemagne, ne rend pas cet acte plus clair, mais encore plus compliqué, a estimé l’évêque de la province de Saxe, Axel Noack. La police avait précédemment évoqué des « motifs personnels ». (ProtestInfo/RNA/ats)

    Repérée par nos amis des Antifadas et de bafweb (et maintenant aussi sur drzz), mais bien sûr étrangement absente de nos médias (si) hexagonaux (l’agence d’Etat AFP aurait-elle des consignes … ?)

    Cette nouvelle (et nouveau signe des temps?) d’une auto-immolation à Erfurt il y a exactement deux semaines (le jour où certaines régions d’Allemagne fêtent le lancement de la Réforme par Luther) d’un pasteur luthérien allemand de 73 ans, Roland Weisselberg, pour protester contre l’islamisation de l’Europe et alerter l’opinion.

    Et ce devant le monastère-même de Luther, précise nos confrères du Brussels Journal, rappelant au passage le geste désespéré de protestation de l’étudiant tchèque Jan Palach devant la recommunisation forcée, du temps de la guerre froide, de son pays.

    Mais aussi, au même moment en France, l’immolation, forcée cette fois, des bus et, à l’occasion, … de leurs passagers !

    Sans parler des synagogues ou… églises!

    Répondre
  82. Anonyme

    16/11/2006

    C’est fou comment on peut trouver des intoxiqués d’ islam ,partout !

    Mon Dieu pardonnez leurs,car ils ne savent pas ce qu’ ils font..

    Mais le pardon a des limites de temps en temps,ilfaut refuser de tendre l’ autre joue et reprendre les ecrits du premier testament.

    Le coran,une contre-façon qui de nos jours serait écrasée par les rouleaux compresseurs des douanes.

    Répondre
  83. Jean-Claude THIALET

    16/11/2006

    Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage. J’en suis déjà à la quatrière fois. Aussi, sagement, je préfère attendre de voir ce qu’aura publié de mes trois précédents essais le webmaster, avant de me remettre à l’ouvrage… Internet à des mystères que je suis loin d’avoir percés … Avec mes regrets et mes excuses, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  84. Jean-Claude THIALET

    16/11/2006

    Je reprends là à zéro, et pour la seconde fois un "post" interrompu. A croire que certains "djnouns" (pas forcément "musulmans") m’en veulent pour ce que je n’ai pas encore écrits, comme d’autres  – qui n’ont rien à voir avec l’islam, eux – ont cru bon de prendre les devants pour se préserver d’une certaine bombe atomique qui n’avait pas encore été conçu par certain "tyran" !

    Tout en saluant courtoisement Jean BOHL dont je retrouve avec plaisir la prose  dans "Les-4-Vérités", qu’il me permette de lui faire "en public"" les commentaires suivants :

    – A propos des "Croisades" : il est de bon ton  – chez tous les idiots utiles (à l’islam, s’entend) comme chez tous les franc-maçons ou autres adversaires (athées ou non)  du christianisme(1) –  de justifier le "djihad"(2) d’aujourd’jui par les "croisades" d’hier. C’est oublier là qu’à l’origine l’objectif des croisades était tout simplement de permettre aux pélerins daccéder en toute sécurité au Tombeau de Christ. Depuis qu’ils s’était emparés par la force de ce lieu saint entre tous, les musulmans n’avaient cessé de maltraiter, de dépouller et même d’assassiner les pélerins.

    – A propos du CORAN : il est évident que le CORAN est rempli d’incitations à la "ségrégation" (entre les fidèles  – entendez par là, les musulmans, –  les infidèles  – chrétiens ou juifs – et les incroyants)  maus aussi à l’exploitation ou à la mise à mort des "non musulmans". Mais  

    (1) qui ne veulent pas se rendre compte (ou font semblant de …) qu’ils font là le jeu des ennemis de l’Occident auquel ils appartiennent ! 

    Répondre
  85. Jean-Claude THIALET

    16/11/2006

    Tout en saluant au passage Jean BOHL que je retrouve avec plaisir, qu’il me permette d’ajoiter à son "papier" dont je le complimente les quelques propos suivants.

    – Tout d’abord un rappel au sujet des "Croisades" qu’on nous ressort régulièrement pour MIEUX justifier le djihad : contrairement aux conquêtes violentes de l’Islam qui ont permis aux musulmans de s’emparer de territoires et de richesses avec le sabre en conversissant, toujours avec le sabre, les peuples soumis, les "Croisades" ont eu pour but, à l’origine, non pas d’évangéliser les "infidèles", par de restaurer la liberté de circulation au tombeau du Christ. Depuis qu’ils s’étaient emparés de ec lieu saints, les musulmans ne cessaient de vilenter, de dépuiller, et même de tuer les pélerins chrétiens/

    – S’il fait convenir (et les cirations de Jean BOHL ne sont qu’exhaistives, que le Coran est une incitation à la haine, à la violence, et même à la conversion par la force, il faut convenir que l

    Répondre
  86. jesus le proxénète

    16/11/2006

    Pour Luc SEMBOUR

    Vous dites

    "Il est dit dans le Coran : «si le Coran venait d’un autre qu’Allah, il contiendrait des contradictions.» (Les Femmes V82).

    On sait à quel point le Coran est truffé de contradictions extraordinairement nombreuses, graves et théologiquement insolubles, à la grande différence des Evangiles qui en comparaison, semblent si parfaits, fluides et homogènes, que toutes les traductions permettent, malgré les erreurs et difficultés d’adaptation, d’en retirer le même message limpide, compréhensible par tous de 7 à 127 ans, de l’autiste au prix Nobel, au point que même ce qui n’est pas dit est facilement imaginable à qui respecte l’esprit général .

    De quel autre qu’Allah viendrait le Coran? Et si Allah n’était pas celui qu’il prétend être?"

     

     

    les femmes verset 82:

    <<Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S’il provenait d’un AUTRE qu’ALLAH, ils y trouveraient certes maintes contradictions! >>

    en langue arabe cela veut dire :tout simplement….s’il ne provenait pas de dieu….

    allah c’est dieu en arabe

    autre en arabe "rayr" veut dire plus exctement "pas de " dans ce verset.

    autrement dit ,le verset veut dire si le coran ne provenait pas de dieu lui même ,il serait alors plain de contradiction.

    Ils déficile de fair une traduction exacte du coran mot par mot ,je pense qu’il faut fair traduire le sense d’un verset coranique pour qu’il soit compris par les non arabophones.

    de plus ajouter devant chaque verset le contexte historique dont il a été écrie.

    P.S:je n’est pris que cet exemple de désinformation sur l’islam.il y en a d’autres sur ce forum et dans votre post…..

    respectueusement ,allah est mort

     

    Répondre
  87. Anonyme

    16/11/2006

    dans le coran ils n’y a qu’un seul verset qui soit violant:

    celui la:

    sourat XII / 22: Combattez ceux qui ne croient  pas en Allah et son prophéte, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,violez leur femmes et tuez leurs descendants impures, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies .ou que leur race soit décimer

    Répondre
  88. Dil

    16/11/2006

    Bonjour,

    Comme toujours, lorsqu’il s’agit d’Islam, beaucoup de fausses allégations et de demi-mensonges, soit par ignorance, soit pour la cause du prosylétisme évangéliste.

    Par exemple, la lapidation n’existe pas dans le Coran, et si certains mollahs la pratiquent, l’Islam en est innocent. Visiter ce [site->http://www.la-route-de-lislam.com/imposturelapidation/imposturedelalapidation.htm%5D.

    Le problème est qu’à force de le répéter, un mensonge devient une demie vérité (si ça se fait, c’est que…).

    Autre fausse allégation : la violence de l’Islam. Si certains musulmans sont violents, c’est du au contexte politico-social dégradé dans lequel ils vivent, et encore il s’agit alors de revendications politiques même s’ils instrumentalisent l’Islam pour cela.
    Aux premiers jours de la nouvelle religion, certains versets appelaient au combat (question de survie dans un milieu très hostile), mais ces versets ont été annulés par d’autres (versets abrogeants et abrogés).

    On peut lire dans le Coran autre chose que de la violence. Par exemple, les versets suivants appellent au pardon de l’offense, introduisent le concept de démocratie et pronent la justice.

    Chap XLII, 36-43 :
    36- Quelque bien qui vous soit donné en ce monde n’est qui jouissance éphémère; ce que Dieu réserve dans l’Autre (monde) est meilleur et plus durable pour ceux qui croient et se confient en leur Seigneur,
    37- Ceux qui s’abstiennent des péchés capitaux et des turpitudes, et qui dans le feux de la colère savent pardonner,
    38- Qui répondent à l’appel de leur Seigneur, sont assidus à la prière, et se concertent toujours au sujet de leurs affaires [concept de démocratie] , et font l’aumône sur les biens qu’ils tiennent de Nous,
    39- Et qui, le cas échéant, savent riposter aux offenses injustifiées.
    40- Une offense reçue appelle une riposte égale, mais celui qui pardonne et se montre conciliant, Dieu saura l’en récompenser ; Dieu n’aime pas les injustes.
    41- Contre ceux qui, ayant subi un tort, se rendent justice eux-mêmes, il n’y a pas de poursuite à exercer.
    42- Seront poursuivis ceux qui oppriment les gens et agissent injustement sur la terre, contrairement au droit : à ceux-là est réservé un chatiment douloureux.
    43- Mais celui qui est patient et sait pardonner témoigne d’une heureuse maîtrise (de soi-même).

    Malheureusement, nous sommes dans une période dangereuse où les chacals hurlent avec les loups, et où l’honnête homme se trouve écartelé entre la raison et la peur insufflée par les hurlements de ces loups. Que Dieu protège les honnêtes gens.

    Répondre
  89. laurent

    16/11/2006

    Une seule solution : refaire une croisade en EUROPE même si tuer est interdit par le christ.

    On s’ expliquera plutard avec DIEU, pour l’instant on est sur terre et on est menacé d’extinction par les musulmans.

    Quand on se laisse délibérément massacrer, cela équivaut à du suicide hors le suicide est péché :

    Alors "aux armes citoyens" et "formons nos bataillons" et  DEFENDONS NOUS !!!!!!!!!!!

    Répondre
  90. Anonyme

    16/11/2006

    "«Soyez hostiles envers quiconque vous est hostile » (II/194)"
    Voyez, tout n’est pas mauvais dans le Coran, et cette sourate II 194, me convient parfaitement.
    Bon, c’est vrai que ca rappelle un peu la cour de récré, n’est ce pas, et je ne pense pas qu’elle soit issue d’un raisonnement tres profond… Mais, a tout prendre, c’est quand meme mieux que de "tendre l’autre joue".
    Allah Kebir.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  91. jésus le proxénète

    16/11/2006

    Bohl Jean que de monssenge et d’hypocrisie:

     

    1/dans votre article il y’a ce verset :

     

    « Combattez les polythéistes totalement… et sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent » (IX/36).

    Pourquoi ces points de coté?!?

    le verset complet :

    <<ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.>> (IX/36).

    2/ Dans votre article il y a aussi ce verset:

    « Vous trouverez des gens qui désirent faire la paix avec vous. S’ils ne déposent pas les armes… tuez-les partout où vous les trouverez » (IV/91).

    sourat IV:

    90. excepte ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le coeur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de chemin contre eux .

    91. Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’Association, (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.

    3/ Dans votre article il y a ce  verset :

    « Les croyants combattent sur le Chemin de Dieu. Ils tuent ou sont tués » (IX/111)…

    et encore une fois des points de coté bizarrement

    Ce même verset au complet:

    sourat IX

    111. Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait : Et c’est là le très grand succès .

     

    4/dans le même article:

     « Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous… Tuez-les… Chassez-les des lieux d’où ils vous auront chassés… S’ils vous combattent, tuez-les » (II/90 et 91).

    le verset II/90 et 91:

    90. Comme est vil ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes! Ils ne croient pas en ce qu’Allah a fait descendre, révoltés à l’idée qu’Allah, de part Sa grâce, fasse descendre la révélation sur ceux de Ses serviteurs qu’Il veut. Ils ont donc acquis colère sur colère, car un châtiment avilissant attend les infidèles!

    91. Et quand on leur dit : "Croyez à ce qu’Allah a fait descendre", ils disent : "Nous croyons à ce qu’on a fait descendre à nous". Et ils rejettent le reste, alors qu’il est la vérité confirmant ce qu’il y avait déjà avec eux. – Dis : "Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d’Allah, si vous étiez croyants? ".

    Rien avoir avec le truc ecrit dessus !? monsieur il faut tjr vérifier avant d’ecrire quoi que se soit.

    pour les autres soit disant versets vous n’avez pas donnez de repert pour les vérifier…mais je crois savoir prquoi.

    Respectueusement jésus le proxénète

     

     

    Répondre
  92. b_a

    16/11/2006

    Certes le Dieu des chrétiens est Amour: mais Dieu n’a pas changé entre l’Ancien Testament et le nouveau Testament . La Bible nous enseigne qu’il n’y a en Dieu "ni changement , ni ombre de variations" (Epitre de Jacques 1.17). 

    Dieu est donc également Justice, et c’est de cette façon qu’il s’est manifesté dans l’Ancien Testament. La loi divine qu’il donne sur le mont Sinai est parfaite mais inapplicable par tout homme, qui est pécheur car séparé de son créateur à cause de la séduction initiale du "prince de ce monde".

    Après s’être révélé aux nations au travers un petit peuple (le peuple juif), de grand miracles, et sa Parole révélée à Moise et aux prophètes, Dieu fait sortir de ce peuple son Messie promis, la Parole incarnée, Jésus-Christ. Et par un seul acte dépassant tout entendement humain, Dieu manifeste son Amour en offrant son Fils unique à la croix. Le Fils, sans péché, porté par le même Amour que le Père à notre égard, accepte d’être rabaissé comme le dernier des hommes et il donne sa vie. Son sang ainsi versé accompli la Justice du Père comme indiqué dans l’Ancien et le  Nouveau Testament. "… sans effusion de sang, il n’y pas de pardon" (Hébreux 9.22). 

    Dieu réalise donc un tour de force inimaginable: par un sacrifice de substitution, il pardonne et rachète le pécheur sans déroger à sa Justice. Et c’est lui qui paye tout! Il paye de sa personne le prix de notre réconciliation avec Lui! Seconde Lettre aux Corinthiens 5.18 "Et tout cela vient de Dieu qui nous a réconcilié avec Lui par Christ, et qui nous a donné le service de la réconciliation". Cependant, encore faut-il que l’homme prenne conscience de son état de séparation d’avec Dieu et se repente sincèrement en acceptant le Christ comme Sauveur personnel, unique voie de réconciliation.

    Sans réconciliation, il y’aura jugement, et Dieu exercera toute sa Justice. De sorte que personne ne puisse contester son Amour pour nous, Dieu a confié le jugement à son Fils. La Bible cite Jésus répondant au souverain sacrificateur dans Matthieu 26.64: "Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel".

    Le "bon Dieu" n’est qu’un mythe. Il n’y a qu’un Dieu qui est parfaitement saint et tout-puissant et dont le standart de Justice et d’Amour nous échappe complètement. Il s’est révélé de manière cohérente tout d’abord au peuple juif puis à toute l’humanité par son Messie, Jésus, pour faire la paix avec chaque homme qui s’est éloigné de Lui.

    Qu’Il nous soit en aide.

    Répondre
  93. Luc SEMBOUR

    16/11/2006

    Je complète votre article par un mini cours sur le Saint Coran: Le Coran est un livre ultra violent (voir les conférences d’anne-Marie DELCAMBRE, Docteur d’Etat et professeur d’université), et le Coran EXIGE que cette ultra violence soit mise en pratique. Or le Coran ne peut ni se tromper ni être adouci.

    Le saint Coran.

                Le Coran est un livre, « El Kitab », où figure un texte rédigé en langue arabe locale du Moyen Orient, des 7ième 8ième 9ième siècles après J.C.

    Le Coran est une suite de versets. Le verset en est l’unité indivisible signifiante de base, c’est-à-dire porteuse par elle-même d’un contenu ayant signification et message propres.

    Les versets sont constitués chacun d’un très petit nombre de phrases (de 5 phrases pour le plus long, à 1 phrase pour le plus court).

    Le Coran comprend un total de 6166 versets répartis en 114 chapitres, appelés sourates, de longueurs très inégales, allant de 286 versets pour la plus longue sourate, à 3 versets pour la plus courte.

    Au total de mots, on voit que le Coran est donc un texte assez court (10290 mots)

    On remarquera le curieux manque d’homogénéité et l’absence de logique apparente dans les nombres et les longueurs de sourates, versets, phrases, mots. Mais les chrétiens disent fort bien : «les voies du Seigneur sont impénétrables».

    Pourquoi alors les voies d’Allah (qui n’a rien à voir avec le Dieu Chrétien, contrairement aux suppositions et aux affirmations de bien des évêques catholiques de la vieille école, celle qui n’a jamais étudié le Coran) seraient elles plus faciles à déchiffrer? Une clé serait déjà de remarquer qu’il y a très exactement 6166 versets coraniques. Sans vouloir accorder trop d’importance à cette "coïncidence", 666 est le fameux 666 diabolique, chiffre de la Bête, associé ici à 1, chiffre du premier et chiffre de l’orgueil, le premier des 7 péchés capitaux et le plus grand des péchés possible. Allah, selon les musulmans, a lui-même établi le nombre de versets pour son livre sacré écrit à la virgule près (voir plus bas), avant l’origine du monde et révélé à Muhammad via l’ange Gabriel.

    Tout mollah, mutawa, ou étudiant de madrasa vous le confirmera sans ambiguïté: le texte du Coran, la Parole, est si précieuse et si sacrée, que pas une virgule, pas un tout petit point (et il y en a beaucoup en calligraphie Arabe) ne peut y être changé. Le Coran est FIXÉ ETERNELLEMENT, sur la forme comme sur le fond, et aucun humain, conseil de sages, théologien ou docteur, concile ou congrès de croyants, n’est autorisé à tout jamais, à l’altérer de façon aussi infime que ce soit. C’est le dogme de l’INCRÉATION du Coran qui est parole d’Allah et donc, comme Allah, existe depuis toujours, depuis la nuit des temps, avant-même le Big Bang, il y a environ quinze milliards d’années. Consubstantiel à Allah, le Coran n’a pas été créé par Muhammad ou ses successeurs. Il a seulement été RÉVÉLÉ par eux, pour  la 1ière fois aux hommes.

    Ceci a de nombreux effets pratiques et plusieurs conséquences dramatiques :

     

    Le tout premier effet est que le petit paragraphe précédant, écrit par moi, auteur de cet essai en français classique, langue où les mots ont un sens précis, pénètre très rarement du premier coup dans la tête du lecteur, voire jamais. C’est pourtant une des CLÉS de l’islam. J’invite donc le lecteur à relire ce paragraphe, où figure « FIXÉ ETERNELLEMENT », et à s’arrêter 3 minutes, montre en main, pour bien réfléchir  à ce que cela veut dire. Ces 3 minutes seront un investissement inestimable et beaucoup de temps gagné pour la compréhension en profondeur de la nature de l’islam …….

     

    Lecteur, as-tu relu le paragraphe et médité les 3 minutes sur sa signification ?

     

    Dans la pratique donc, les innombrables copistes qui ont calligraphié le Coran au cours des siècles, le connaissaient absolument par cœur, ainsi que tout bon étudiant sortant des écoles coraniques.

    Au cours de la copie manuscrite (qui dura des siècles avant l’imprimerie), aucune correction n’était autorisée en cas d’erreur typographique ou de dérapage de plume. Par respect pour la Parole Révélée, tout devait alors être détruit et repris à zéro (on ne gratte pas la Révélation), ce qui imposa de lourdes contraintes et responsabilités aux copistes, aux temps où le prix du papyrus et du parchemin était exorbitant. Je fais cependant confiance au pragmatisme arabe et à l’esprit schizoïde du Musulman pour avoir toujours su, en secret, tourner ces menues difficultés.

    Le texte du Coran d’aujourd’hui est effectivement rigoureusement le même que les plus anciens manuscrits qu’on puisse en trouver aujourd’hui. La bibliothèque privée du milliardaire Juma Al Majid à Dubai, contient parmi des milliers d’autres trésors, environ 12 000 Corans manuscrits. Ils comportent un texte identique. On ne peut garantir bien-sûr que des Corans des premiers temps (3 premiers siècles après Mohammad) ne soient çà et là retrouvés, même si la probabilité est faible. Dans ce cas, les historiens réalistes certifient qu’ils seraient différents, car il y a eu une véritable mystification dans les débuts de l’islam, visant à détruire tout ce qui pouvait invalider le dogme de l’incréation et montrer le coran en gestation (difficile). La découverte éventuelle de ces documents anciens, faite par des érudits arabes mais non-musulmans, qui publieraient ces textes et ne les détruiraient pas, serait, on le comprend, un coup mortel porté à l’islam.

     

    Autre conséquence colossale : le fait que le Coran soit EN ARABE , élève ipso facto l’arabe au rang de LANGAGE SACRÉ. Ceci n’est pas un vain mot car :

    nul ne peut espérer vraiment saisir toute la quintessence de l’islam sans acquérir un niveau linguistique équivalent à l’agrégation d’arabe, et que les indonésiens, malais, les nigériens, les Black Panthers de Chicago ou même les voisins iraniens de l’Arabie se le disent. Ils le savent en général. En 2005, les indonésiens par exemple, qui représentent la plus grande nation musulmane de la terre, prennent de plus en plus conscience, par l’enseignement de ceux de leurs imams qui ont été étudier le Coran en Arabie Saoudite, que leur pratique de l’islam, fondée sur une traduction indonésienne, est édulcorée par rapport aux dispositions du texte arabe. Il y a donc radicalisation de l’islam indonésien.

    Les traductions, même en arabe non littéraire contemporain, sont forcément par nature, approximatives et infidèles. En conséquence, tous les arabes lisent le Coran dans le texte, lequel n’est jamais actualisé. Contrairement au Grec d’Homère par exemple qui n’est plus parlé, et par le seul fait du Coran qui est récité partout aujourd’hui, l’arabe des 7ième 8ième  9ième siècles n’est pas tout-à-fait une langue morte, du moins pour tout le sous-ensemble lexical utilisé dans le Coran.

    Les mauvaises langues diront: « si ce n’est pas une langue morte, c’est la langue de la mort ».

    Il est amusant de savoir que dans le cas où une faute grammaticale indéniable se glisse dans le texte coranique, ce qui est d’ailleurs rare, celui-ci est tellement sacré, intouchable et définitif, que la faute est déclarée exception reconnue à la règle et donc partie intégrante de la règle. Une faute grammaticale est ainsi déclarée régulière, au même titre que les errances théologiques de Muhammad sont élevées au rang de règle divine, et ses atroces forfaits qualifiés de "beau modèle".

     

    Les arabes ayant l’arabe pour langue maternelle, et connaissant par cœur des passages entiers du Coran dans les termes-mêmes que comprenait Muhammad, ont donc l’immense privilège de parler tous les jours LE SEUL LANGAGE SACRÉ de la planète. Quel que soit leur niveau de fortune, ils ont donc la fierté, l’arrogance et la témérité de penser être les élus parmi les élus. Comme disait en substance le saoudien scheik Yamani, président de l’OPEP, interviewé en 1985 dans le ciel, à bord de son palace volant jet multi-réacteurs privé : « croyant, je peux aussi bien demain retourner vivre pour toujours sous une tente au milieu du désert et ne boire que du lait de chamelle ». Ecarté par le roi Fahd en 1986, c’est peut-être ce qu’il fit.

    Ainsi pour nous résumer: selon Muhammad, Allah lui a parlé par l’ange Gabriel et la transcription des paroles divines se retrouve intégralement dans le Coran. Il faut connaître l’arabe et de plus l’arabe de Médine du 7-ième siècle pour en saisir la substance véritable.

    De nouveau nous sommes face à l’abîme qui sépare la révélation islamique de celle du christianisme où Dieu n’a eu besoin d’aucun interprète, où il ne s’est pas seulement déplacé pour la durée de quelques révélations mais s’est incarné lui-même pendant 33 ans, et a révélé son message dans une adversité frappante. Il a parlé araméen mais depuis le jour de la Pentecôte à Jérusalem, tout le monde a compris ses disciples car "chacun d’eux les entendait parler dans sa propre langue" (Actes 2-6). "Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel" (Actes 2-5). " Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes" (Actes 2-8,9,10,11).

    Une autre conséquence gravissime de l’incréation inattaquable du coran est très peu connue voire inconnue. C’est pourtant là que la logique d’acier trempé du Coran « incréé » est la plus efficace. Elle réside dans la légitimité islamique « post-biblique » qu’il donne à la Bible. En effet, au fil de son texte, le Coran reprend parfois, mais avec de très fortes altérations quelques épisodes sélectionnés de la Bible. Le caractère sacré intouchable du Coran fait donc de ces apports bibliques LA NOUVELLE BIBLE qu’il est impossible et interdit aux musulmans de comparer avec la Bible elle-même.

    La seule source biblique sûre et autorisée devient…(qui l’eut cru)… le Coran et rien que le Coran. Que Benoît XVI retourne à l’école donc pour expurger ses connaissances bibliques !. Tout musulman lettré se dit et se croit un spécialiste de la Bible et accepte volontiers de dialoguer avec un chrétien sur la Bible, à la seule condition qu’on en parle sur la base des révélations coraniques. Pourtant,  comparés au Coran, qui est assez court, les textes bibliques sont beaucoup plus abondants (de l’ordre de 5 fois plus).

    La Bible telle que connue des chrétiens est balayée en trois phrases par les mahométans: « ces textes ne sont pas fiables puisqu’il y en a plusieurs versions. Il y a plusieurs Bibles, lesquelles se détruisent mutuellement puisqu’il est impossible de connaître le vrai texte. Au contraire, il n’y a qu’un seul Coran, « droit dans ses bottes » qui dit LA vérité sur la Bible comme sur le reste. » CQFD

    Pour résumer, il n’est pas permis à un érudit musulman de considérer la Bible des chrétiens, ni même de l’étudier. Il ne saurait pas de quel texte partir, puisqu’il y en a plusieurs, en Hébreu, en Grec, avec des livres apocryphes, non apocryphes etc….

    Pire, il sait que le « bon » texte qui fait foi est un sous-ensemble du Coran et il a pour obligation coranique de montrer à tous que la Bible n’est étudiable qu’à travers ce que Muhammad (Paix à son nom) a bien voulu en révéler à l’humanité. C’est ce texte-là qui fait foi. CQFD.

    N’est-ce pas une parfaite illustration du « coup d’état céleste », de l’ « OPA hostile » du fonds de commerce religieux de la chrétienté. Cette remarquable prise en otage des textes sacrés judéo-chrétiens multi-millénaires par une force maléfique à l’audace illimitée, semble bien frappée du sceau du Malin.

     

    Au plus haut niveau donc, et si l’on veut bien voir au-delà des déclarations et visites diplomatiques, l’association « oecuménique (du grec : universel) » Christianisme-islam est sur le fond, à tout jamais et par définition une utopie bien réelle, mariage de l’eau avec le feu, aussi fécond que celui de la carpe et du lapin. Le dialogue musulmans-chrétiens ne peut même pas démarrer puisque les obligations coraniques font qu’au-delà de la pluie et du beau temps sur la Palestine, on ne saurait pas de quoi parler. Même animés de bonne volonté, tous pourparlers idéologiques, sont réduits à une convivialité de façade, qui s’arrête au barrage infranchissable imaginé avec un véritable génie maléfique par l’inspirateur du Coran.

    Une dernière remarque :

    Il est dit dans le Coran : «si le Coran venait d’un autre qu’Allah, il contiendrait des contradictions.» (Les Femmes V82).

    On sait à quel point le Coran est truffé de contradictions extraordinairement nombreuses, graves et théologiquement insolubles, à la grande différence des Evangiles qui en comparaison, semblent si parfaits, fluides et homogènes, que toutes les traductions permettent, malgré les erreurs et difficultés d’adaptation, d’en retirer le même message limpide, compréhensible par tous de 7 à 127 ans, de l’autiste au prix Nobel, au point que même ce qui n’est pas dit est facilement imaginable à qui respecte l’esprit général .

    De quel autre qu’Allah viendrait le Coran? Et si Allah n’était pas celui qu’il prétend être?

    Citation (boutade) d’Anatole France (prix Nobel de littérature en 1921): « Celui qui se contredit a plus de chances qu’un autre d’exprimer quelquefois du vrai. »

    Suite à paraître…

    [email protected]

     

    Répondre
  94. Courouve

    16/11/2006

    Il est exact que le Coran est très violent, que les Evangiles ne le sont pas.

    Pourtant le Coran est postérieur de 6 siècles aux Evangiles, ce qui souligne son caractère primitif et barbare.

    Accepter l’islamisation de la France, ce serait non seulement refuser le progrès, mais encore endurer une régression de plus de 13 siècles.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)