Affaire Malik Oussekine

Posté le septembre 06, 2006, 12:00
4 mins

Il est des sujets sur lesquels la désinformation a la vie dure. C’est particulièrement le cas pour l’affaire Malik Oussekine, du nom de cet étudiant d’origine algérienne mort dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, suite à une violente altercation avec deux policiers, lors d’une manifestation étudiante contre le projet de loi Devaquet sur les universités. Le drame avait déclenché à l’époque, un véritable pilonnage médiatique : visite de François Mitterrand à la famille du jeune homme, manifestations dans toute la France, campagne de presse d’une violence inouïe contre le prétendu racisme de la police française et le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua… À l’approche du vingtième anniversaire du drame, L’Humanité Dimanche consacre un article à cette affaire, dans son édition du 24 août dernier ; l’hebdomadaire communiste n’hésite pas à parler du « meurtre » de Malik Oussekine, du « jeune étudiant assassiné à coups de pied dans le ventre et dans le dos par la police ». Vous avez bien lu : « assassiné » !

Il est plus que temps de remettre les pendules à l’heure. Les deux policiers n’étaient pas les brutes racistes dénoncées par la presse de l’époque : le brigadier-chef Jean Schmitt était membre de la FASP (syndicat policier de gauche), le gardien de la paix Christophe Garcia se chargeait de l’entraînement de football pour les jeunes des cités d’Aubervilliers, Bobigny et La Courneuve.

Par ailleurs, les conclusions des experts médicaux – notamment les professeurs Lecomte et Lagrue, que nos chers communistes se gardent bien de citer – avaient démontré que la mort de Malik Oussekine n’avait pas été directement causée par les coups reçus : souffrant d’insuffisance rénale, dialysé depuis un an, le malheureux était parvenu le soir du drame au stade terminal de sa maladie.

Enfin, si les deux policiers furent condamnés en janvier 1990 (avec sursis, ce qui fit hurler tous les « droits-de-l’hommistes » de service) c’est pour coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner, et non pour assassinat ; « L’Humanité Dimanche » ajoute donc le discrédit jeté sur une décision de justice au mensonge le plus odieux.

Le traitement de cette affaire en dit long sur le mode de pensée des éternels détracteurs de l’institution policière : pour eux, quel que soit le contexte, la cause est entendue, c’est toujours le flic « le méchant de l’histoire ». Ce lobby « flicophobe », que j’ai déjà eu l’occasion d’évoquer dans mon livre France Intox (Éditions Underbahn, 2006) ne représente peut-être qu’une minorité en France, mais il a déjà remporté une victoire considérable : c’est depuis la mort de Malik Oussekine que nos dirigeants, craignant un remake du drame de décembre 1986 et de la campagne médiatique qu’y s’en est suivie, conseillent aux policiers de faire preuve de retenue lors des émeutes et autres manifestations. On a pu voir le résultat en novembre 2005…

France Intox -14 euros-
(Plus d’informations)france_intox_couv_small

30 réponses à l'article : Affaire Malik Oussekine

  1. geraldine BOCCARD

    01/12/2018

    j’ai bien connu malik, il s’avère que je travaillais dans un centre pour adolescent ayant un handicape , qui était le casde malik. il semait la terreur aupres des autres handicapés, et personnelles de services, menaces en tout genre , racket etc…. au final il a été viré du centre. Alors lorque l’on a reçu uncoup de téléphonne de journaliste afin de faire une quète en sa faveur, le centre a refusé. arreté d’en faire un héro

    Répondre
  2. GRUTIE

    11/03/2016

    France raciste et sordide… comme toujours

    Répondre
  3. reynaud

    26/10/2014

    Ha oui, en fait c’était une euthanasie passive! Bon sang mais c’est bien sur! Merci les voltigeurs!!!!!!

    Répondre
  4. seb

    23/10/2014

    Bonjour, ce que vous ne savez pas, c est que lors de l’intervention de la police ( des voltigeurs), le brigadier-chef Jean Schmitt a perdu son arme de service, et que Malik Oussekine s’en ait saisi, puis est il partie en courant.
    Le brigadier-chef Jean Schmitt s ‘en ait rendu compte, les policiers du PVM, ont alors poursuivis Malik Oussekine, afin de récupérer l’arme.
    Après, si cela avait été un jeune d’origine française, les policiers auraient réagis exactement de la même façon, donc le coup de la police est raciste, il faut arrêter, car finalement c’est les personnes qui affirmes cela qui le sont ! La police n’est ni plus ni moins que le reflet de la société.
    Et pour les gentils BOBO des années 2000, imaginez vous comment était la situation: nos gentils étudiants manifestants qui saccageaient certaines rues de paris, c’étaient littéralement une guerre civil, alors les moralisateurs qui ne savent pas de quoi vous parlés, cherchés la bonne information, avant de commentés !

    Répondre
    • Ezequiel

      30/06/2015

      J’ai connu un policier qui travaillait cette nuit-là ( il bossait à l’Etat-Major de la P.P ) et gérait le trafic radio. Il m’avait également expliqué qu’un policier, pendant une charge, avait perdu son arme et qu’Oussekine l’avait ramassée.

      Répondre
      • Bou

        02/12/2019

        Bonjour,

        pourrez-vous à retrouver ce policier ? J’aurais des questions pour une recherche à lui poser. merci

        DB

        Répondre
    • Robert

      22/03/2019

      Bonjour vous pouvez dire tout ce que vous désirez franchement oui Malik Oussekine a été assassiner battu à mort vous appeler ça comment vous un assassina franchement je me souviens de la déclaration aux sena par Charles Pasquoi mais quel honte Pasquoi pouvez parler de justice lui traquer jus cas ça mort pour la justice française pour revenir à Malik Oussekine oui c’est un assassina tué une personne en le battent à mort et un assassina …

      Répondre
  5. Segadiablesse

    28/10/2010

    Mieux vaudrait nettoyer notre pays de sa vieille peste brune plutôt que de s’en prendre éternellement aux "banlieues" et aux Musulmans. C’est facile, en période de crise majeure du capitalisme, de chercher des boucs émissaires. Le problème, c’est que quand les fachos s’y mettent, ça conduit tout droit à l’apocalypse économique, politique et au génocide.
    Si comme moi vous aimez vraiment l’histoire de notre pays, acceptez aussi de regarder en face ses périodes les plus sinistres, sans la moindre nostalgie. Merci. 

     

    Répondre
    • Ezequiel

      30/06/2015

      Ce n’est pas la  » peste brune  » qui pose des bombes dans les métros et élimine des rédactions entières de journaux… Ce n’est pas la peste brune qui décapite des chefs d’entreprise ou des guides de montagne. Ce n’est pas la peste brune qui est majoritairement représentée dans nos prisons…

      Répondre
  6. emilie

    14/05/2010

    comme tu le dis jean-luc, ces "policiers" devraient avoir honte de leur comportement : un homme qui se dit representant de l’autorité de l’EtAT ne frappe pas sur tout ce qui bouge et sur ce qu’il lui plait, noublions pas qu’un homme est mort dans l’histoire et arretons de jouer sur les causes (apelons un chat, un chat)
    certes cette personne été malade mais elle été vivante et si elle alé au club de jazz , c’été parce qel le pouve donc pas de probleme particuler grave
    hommage a toutes les victimes mortes inocentes

    Répondre
  7. jean-luc

    11/05/2010

    Vous les avez vu ces voltigeurs de la police ? Est-ce une vision d’une police d’un pays démocratique, ou la vision de bandits d’une république bananière prête à tous pour garder le pouvoir. Quel a été le ressenti du monde vis à vis de la police Française et de ces gouvernants de l’époque ? Moi, étudiant à l’époque, j’ai été abasourdi et sans voix à la vu de ces motos monté par deux types casqués armées de matraque ! Je crois que ce jour là j’ai réellement perdue mes illusions d’un pays libre et démocratique.  C’est sûr "y’a pire ailleurs" . et alors?. Quelle démocratie !, on frappe sans distinction (les images de l’époque sont révélateur) sur les casseurs, les étudiants et les passants. Malik en est peut être mort, si ce n’avait pas été lui on aurait continué de matraquer, peut être qu’un ouvrier rentrant du boulot et ce trouvant là par hasard aurait fait les frais de ces voltigeur en y laissant sa peau. "il était vieux, le coeur fragile etc …" .

    Les voyous et les casseurs doivent être sévèrement punis. Mais que diable, sans atteindre à  la liberté de chacun.

    Répondre
  8. KabylSeb

    31/07/2008

    Certains commentaires ici me sidère !!!! Discours de racistes aigris qui se cache derrière leur pc, je ris !!!  Notre police se doit d’être irréprochable et c’est tout !!!!!

    Ce sont des hommes entrainés (et armés) tte l’année (à nos frais en +) afin de garder leur calme dans les situations les plus délicates, que ce soit insultes, agressions ou manif ou peu importe, elle ne doit pas répondre aux provocations c’est ca leur boulot. Elle se doit d’être professionnelle à 100% car elle est sensée être un exemple pour nos jeunes et  pr tte la population…

    Elle est tellement bien notre police que vous vous gardez bien de parler de la mise en examens de 40 policiers de la seine saint denis il y a qq années, pour trafic de stupéfiants, racket, coups et blessures et le pire viol en reunion !!!! et c’est pas UN policier marginal, c’est 40 !!!! un des plus gros coup de filet de l’IGS de cette dernière decennie…bien sur on a du en parler vite fait entre 2 titres au JT de TF1. Ou encore de ce travailleur turc qui est sorti d’un bar un peu emmeché, donc interpellé et que sa femme enceinte ( son enfant doit être né depuis) n’a jamais revu, sauf son cadavre ds le fleuve…et que tout les témoignage disent qu’il est bien monté ds un fourgon de police.

    Concernant Malik Oussekine, si pr vous, 2 policiers qui traquent un jeune homme désarmé qui sort de son club de jazz, qui le serre dans une cage d’escaliers le tabasse jusqu’à ce que mort s’en suive, qui frappent aussi le fonctionnaire qui tente de les calmer, c’est normal et dire que de tte facon il allait mourrir de sa maladie, c’est vraiment minable et pitoyable, vous êtes minables et pitoyables…

    Répondre
    • Robert

      22/03/2019

      tu as 1000 foi raison Kabylseb comment peu on parler de la mort d’un homme comme ça j’ai honte pour vous Malik Oussekine à été assassiner par deux policiers a vide de racisme imaginer vous son papa et ça maman quand on leur à annoncer la mort de leur fils bande de nul mème si dans ça vie il avez fait des conneries pour c parent il était le plus beau le plus gentil du monde ça pauvre maman a du fondre en larmes bientôt on va plaindre les deux flics qui l’on assassiner ??? oui je m’appelle bien Robert c pourtant bien Français et bien on peu être Français et intelligent …

      Répondre
  9. Anonyme

    25/05/2008

    Le titre même de votre site en dit long sur la manière dont vous appréhendez "l’information", c’est-à-dire de manière toute subjective et partie pris !
    Cela dit, rien ne vous choque ! Un jeune décède suite à l’agression des forces de l’ordre, et rien ne vous émeut !!?
    Heureusement des journaux SERIEUX  dénonce, condamne un odieux  et lache lynchage !
    Que "Dieu" ait l’âme de ce petit jeune !
    Fuyez ces sites de désinformation sonnant creux sans la lime ! 😉

    Répondre
    • bijoux

      27/05/2016

      cela ne m’a pas du tout emut, j’ai bien connu malick il est rester petit peu dans un centre pour ado handicapé. pour poblème rénaux. et la plus personne vivaient nous avions tous peur de le croiser. il raquettais des jeunes atteint de myopathie qui étaient sans défense. menaçaient les agents de services et autres soignants. au final nous l’avons virer avec un soulagement énorme au bout de 6 mois. je tiens à préciser qu’il est parti dans une école privé et que cette derniere ne manifestait pas et avait interdit à ses élèves d’y aller. mais ceci on en a pas entendu parler. je ne suis pas raciste j’ai moi meme dans ma famille portugais et marocain. mais je suis scandalisé que l’on puisse parler de lui en bien . et honte pour la france d’y avoir mis une rue portant son nom. renseignez vous a ceux qui l’ont bien connu c’était une petite ordure.

      Répondre
  10. Belahcen

    09/09/2006

    Florin merci pour votre message, un résumé parfait. certains sont déjà « ailleurs »… Après 2007 ? (KO bien sûr) : « Le pire n’est jamais décevant »… A ST49 : Qui « nous » sauvera ? (pas Florin par son non vote) : l’Europe bien sûr (le plombier polonais prendra les armes pour défendre les Jack LANG, Ségo, Sarko, Fabius and co – Ah non, j’oubliais : eux ils seront déjà ailleurs – très loin – et très riches…). Une autre hypothèse : l’armée algérienne. Comme dans le roman la « Toussaint Blanche » que j’ai déjà cité. Amicalement, Belahcen

    Répondre
  11. Florin

    09/09/2006

    Les bagnoles cramées en nov 2005 ont été une bonne chose, car cela a permis d’ouvrir les yeux à un max de gens en France et dans le monde entier. Les imbéciles heureux (« moi je vote pas, ça m’intéresse pas »)(au bas mot, un tiers de la population), les prébendiers de toutes sortes (ceux qui votent UMP pour que les impôts baissent, ceux qui votent PS pour que le nombre de fonctionnaires augmente et dans l’espoir de se faire une place au chaud, ceux qui votent vert pour avoir un couloir de bus dans leur rue … ) – TOUS devront se réveiller … ou payer la note de leur connerie qui a ruiné le pays, laissé pendant 40 ans entre des mains maladroites – pour les affaires de l’Etat – mais très adroites – pour ce qui est de la défense de leurs mesquins intérêts personnels. 2007 sera le dernier round. Après, soit on est KO, soit on est ailleurs …

    Répondre
  12. ST49

    08/09/2006

    A Gaius: Le Pen est trop vieux désormais et de toutes façons tout aurait été fait pour l’empêcher de gouverner: nos institutions sont trop gangrénées aujourd’hui. Malheureusement je ne vois se profiler qu’une guerre civile qui, des banlieues, se propagera de plus en plus sur notre pauvre pays. Les politiques le savent et s’y préparent. Une anecdote: mon père possédait un pistolet automatique (arme de 4ème catégorie), régulièrement déclaré en préfecture. L’autre jour les gendarmes l’ont convoqué et lui ont demandé de leur restituer son arme en indiquant que les autorisations n’étaient plus renouvelées… La raison est évidente: en cas de guerre civile limiter le nombre d’armes qui pourraient être utilisées. Le problème est que seuls les honnêtes gens sont visés; les « loulous des banlieues » (appellation pudique pour ne pas appeler un chat un chat)seront donc les seuls armés. Qui nous sauvera?

    Répondre
  13. ST49

    08/09/2006

    A Gaius: Le Pen est trop vieux désormais et de toutes façons tout aurait été fait pour l’empêcher de gouverner: nos institutions sont trop gangrénées aujourd’hui. Malheureusement je ne vois se profiler qu’une guerre civile qui, des banlieues, se propagera de plus en plus sur notre pauvre pays. Les politiques le savent et s’y préparent. Une anecdote: mon père possédait un pistolet automatique (arme de 4ème catégorie), régulièrement déclarée en préfecture. L’autre jour les gendarmes l’ont convoqué et lui ont demandé de leur restituer son arme en indiquant que les autorisations n’étaient plus renouvelées… La raison est évidente: en cas de guerre civile limiter le nombre d’armes qui pourraient être utilisées. Le problème est que seuls les honnêtes gens sont visés; les « loulous des banlieues » (appellation pudique pour ne pas appeler un chat un chat)seront donc les seuls armés. Qui nous sauvera?

    Répondre
  14. gaius

    07/09/2006

    Je me demande comment font les flics pour supporter toutes ces infamis …un mystère pour moi . Je vois qu’Il y en a encore qui espère pour 2007 🙂 …moi je dis que cela va péter et que nous avons encore 2 ans environ . La seul chose qui éviterait , peut être , la guerre civile c’est que Lepen devienne président , il fera peut être 40 % cette fois ci mais cela ne sera pas suffisant et même s’il arriverait à 51 % , on ne le laisserait pas gouverner , devant l’histerie des gauchiotes umps il devra imposer un couvrefeu militaire etc … On verra bien ( he je suis pas FN , mais jene vois que lui de sérieux parmis les politiques pour une élection démocratique …je ne suis pas non plus démocrate)

    Répondre
  15. siniq

    07/09/2006

    Les interdictions n’étaient pas écrits dans la langue du prophete les pauvres,heureusment que nos jaurestiques amis vont bientôt leurs accorder. Hein mon Jaujau!

    Répondre
  16. pébé

    07/09/2006

    Parmi les grands moments de propagande « flicophobe » qui font la grandeur de notre pays, on peut aussi y rajouter l’affaire du tranformateur EDF de Clichy, au cours de laquelle le tapage médiatique et l’exploitation « antiflic » opérés de manière outrancière par toutes les officines gaucho-immigrationnistes fut à vomir. Pour ceux qui ont oublié : fin oct 2005, 3 jeunes, pour se soustraire à un contrôle de Police, s’enfuient et se réfugient dans l’enceinte d’un transformateur EDF, ou 2 périront électrocutés et le 3e gravement brûlé. Alors qu’il aurait été logique de déplorer la disparition de 2 jeunes mais aussi de souligner que s’ils avaient obtempéré à un simple contrôle de Police, ils seraient bel et bien vivant à ce jour. Il aurait aussi été nécessaire de rappeler que lorsqu’on voit un panneau « Défense d’entrer – Danger de mort », transgresser ce genre d’interdit peut être fatal. La preuve ! Bien au contraire, le politiquement correct et un traditionnel esprit antiflic exigeat de rejeter la totale responsabilité sur la Police, qui comme chacun le sait est méchante, répréssive, et raciste. Quant aux jeunes des quartiers en général, ils ne sont que les innocentes et perpétuelles victimes de ce harcèlement policier profondément injuste. Forts de cette « légitimité » d’opinion et d’un soutien sans faille de la part des « medias de la désinformation », ce fut le point de départ, comme chacun sait, des émeutes de novembre 2005. Pour preuve de l’innocence et de la gentillesse de ces jeunes qui sont tous, sans exception, des modèles d’exemplarité, le jeune gravement brûlé, à peine remis sur pieds, fut interpellé avec ses petits camarades, quelques semaines plus tard, après avoir callaissé policiers et pompiers intervenus sur un incendie de voiture. C’est dans ces moments que l’on mesure à quel point ce pays marche sur la tête. Espérons que 2007 sera l’occasion de reprendre espoir, ce sera notre dernière chance. Bravo à F. Valandré pour cet article qui a pour avantage de rappeler l’état d’esprit tristement décadant qui règne dans ce pays. Pébé – qui comme Raptor est de plus en plus écoeuré.

    Répondre
  17. A54

    06/09/2006

    Bravo pour cet article qui remet un peu les pendules à l’heure ! Mais ce genre d’articles est généralement noyé par le raz-de-marée inverse. Il y a bien d’autres affaires du même genre qui ont subi un traitement de contre-vérités « flicophobes ». Et n’oublions pas qu’il est de bont ton, pour la grande majorité des médias, des politiques, des gouvernants, des « people », des « bien-pensants », etc… d’être « flicophobe ». J’ai aimé également les commentaires, d’autant que certains sont teintés d’humour.

    Répondre
  18. GGdesalpes

    06/09/2006

    La mort de Malik Oussekine -terrible, condamnable et condamnée d’ailleurs- est emblématique du racisme anti-français qui gangrène l’esprit même…des français!. De Coluche à l’Huma on le sait: le français est un blanc chrétien, gros con et SURTOUT raciste. La meilleure preuve? tous les français sont toujours persuadés au plus profond d’eux mêmes que Mr Oussekine fut tué par un policier français blanc par racisme. La perception de l’affaire Malik Oussekine en 2006 est le symbole du cancer mental qui fait de la France un hall de gare où les etrangers veulent imposer leur culture au lieu de s’assimiler à la nôtre, soutenu en cela par le masochisme suicidaire des 68 tards et de leurs enfants débiles…

    Répondre
  19. Patrice

    06/09/2006

    Bien dit, D’autant plus que l’Humanité ne subsiste plus que parce que le contribuable se voit scandaleusement obligé de participer à son financement pour éviter la banqueroute. Comme quoi, le mensonge ne serait même plus rémunérateur!

    Répondre
  20. Raptor

    06/09/2006

    Excellent article qui remet les pendules à l’heure. Comparaison: pourquoi n’y a-t-il pas eut autant d’indignation lors des massacres racistes des cinq gaulois lors des émeutes de novembre dernier? Ah ben oui suis-je bête! C’est précisément parce qu’ils étaient gaulois, blancs, hétérosexuels, quinquagénaires et probablement chrétiens. Ors ces gens là ne peuvent pas être victimes de racisme, c’est bien connu, ils ne sont que les auteurs du racisme. Ah mais ce que je peux être con des fois! Tiens, pour ma pénitence, je vais me refaire une lecture de Libé! Raptor, de plus en plus écoeuré.

    Répondre
  21. Frédéric

    06/09/2006

    Bonsoir Charles Martel, je vous rassure, je n’ai jamais voulu insinuer que les policiers membres de syndicats de droite sont des racistes! Je voulais juste donner des précisions biographiques sur deux hommes copieusement injuriés par la presse de gauche de l’époque. Cordialement, Frédéric Valandré.

    Répondre
  22. charles martel

    06/09/2006

    une phrase me déplait profondémént dans cet article :  » les policiers n étaient pas des brutes racistes …. JS était membre d un syndicat policier de gauche …  » donc s il avait été membre d un syndicat de droite il aurait peut etre pu étre raciste ?

    Répondre
    • Ezequiel

      30/06/2015

      D’autant que l’appartenance à un syndicat ne signifie rien. C’est essentiellement pour le déroulement de carrière que les flics se syndiquent. Je connais un délégué départemental UNSA et il ne vote certainement pas à gauche…

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)