Au nom de la non-loi

Posté le 28 septembre , 2012, 12:00
5 mins

C’est étrange, la presse, toujours si prompte à dénoncer les actes de racisme et à prendre parti en faveur des Roms lorsque les autorités légales les prie de décamper, reste étonnamment neutre dans l’affaire qui a opposé un camp de Roms aux jeunes d’une cité des quartiers nord de Marseille, qui par la menace et l’invective, ont chassé les intrus du terrain d’un chantier en construction.

Pas de fulminations médiatiques non plus contre le maire socialiste des 15e et 16e arrondissements de Marseille, Samia Ghali, qui s’était déjà fait connaître en proposant de recourir à l’armée contre les dealers des cités, et déclare bonnement à propos de cette nouvelle affaire : « Je ne le condamne pas, je ne le cautionne pas, mais je le comprends, quand les pouvoirs publics n’interviennent plus. »

Une déclaration pour le moins étrange, si l’on se rappelle, d’une part, qu’un maire possède par son statut des pouvoirs d’officier de police judiciaire et que selon le Code général des collectivités territoriales, il « concourt, par son pouvoir de police, à l’exercice des missions de sécurité publique et de prévention de la délinquance ». Et que d’autre part, Mme Samia Ghali, maire et sénatrice, appartient à la majorité actuellement au pouvoir.

Un responsable de la cité d’où sont originaires les chasseurs de Roms a déclaré : « À chaque fois que des Roms s’installent, on note une augmentation des vols et des cambriolages. Récemment, en une nuit, une quinzaine de voitures ont été détroussées ». Aucun journaliste n’a crié au racisme.

Ni les policiers, ni les pompiers (un feu avait été allumé) n’ont jugé bon d’intervenir, laissant faire les jeunes du quartier. Nul ne paraît trouver ça choquant.

Je me demande s’il en irait ainsi si les Roms n’avaient pas été chassés par des jeunes des quartiers nord de Marseille, mais par des « petits Blancs » excédés. Si l’élue qui refuse de condamnait ne s’appelait pas Samia Ghali et n’était pas encartée au Parti socialiste, mais s’appelait, par exemple, Marion Le Pen et appartenait au Front national. Si le militant associatif qui a tenu ces propos sur les Roms faisait partie d’un comité de défense de petits commerçants français.

Et si, dans ces cas de figure un peu différents, les policiers s’étaient pareillement gardés d’intervenir.

Reste un constat : dans la France normale de François Hollande (mais il en allait déjà de même dans celle, anormale, de Nicolas Sarkozy), ce sont les différentes communautés ethniques qui font désormais la loi, en fonction des rapports de force. Et tout le monde, flics compris, a l’air de trouver ça normal.

11 Commentaires sur : Au nom de la non-loi

  1. quinctius cincinnatus

    3 octobre 2012

    @  H omère …

    … n’est pas Pénélope il ne file pas des fils de soie , c’est le moins que l’on puisse dire

    je pense que c’est lui qui aurait le plus besoin de Prozac , la Javel des âmes sombres

    Répondre
  2. L' Inedit

    2 octobre 2012

                                                    God saves the Queen !

    @ Hans Im Schnoggeloch
    Je ne suis nullement obsédé par le cul, pour employer votre expression.
    Cependant, ma famille et moi-même sommes très impressionnés par cette merveilleuse histoire d’amour entre un prince réellement charmant et une fille banale de la petite bourgeoisie qui excelle dans son rôle de future reine d’Angleterre, mieux qu’une princesse de sang.
    J’envie les Anglais pour ce conte de fée tellement plus tonifiant que nos présidents bien plus amoraux, qu’amoureux.

    Répondre
  3. HOMERE

    2 octobre 2012

    Vive le communautarisme……au lieu de les virer tous,ils vont se virer eux mêmes….les roms,les salafistes,les sunnites,les chiites,les maronites….une bonne baston à la Syrienne et hop…….

    A moins qu’ils nous virent à nous ?

    Bah !!! comme dit la grand mère de mon grand père :  "un rom qui a mal viré à plus de chance d’arriver chez lui avant les autres "……

    Répondre
  4. WatsonCorsica

    1 octobre 2012

    Mort de rire, preuve que les " Français" des cités s n’ont aucune considération sur l’antiracisme ! L’antiracisme ne leur sert qu’à avancer leurs pions.

    Répondre
  5. Laudance

    1 octobre 2012

    Déjà à côté de la plaque au temps de Mitterrand, Chirac et Sarkozy, la France s’enfonce désormais dans la “normalitude”, le régime cher à Normal 1er dont la nullité prête à la fois à rire et à pleurer, même perçue de l’étranger. Une chose est certaine, en tout cas, c’est que depuis que je suis la politique de près par intérêt personnel depuis plus de 50 ans, puis pour raisons professionnelles pendant 35 ans, je n’ai jamais, dans aucun pays que je connais, vu à la tête d’un état un élu d’une telle médiocrité, exception faite de Pauline Marois arrivée récemment au pouvoir au Québec. Mais, en ce qui la concerne, on ne parle que d’une province de plus en plus larguée par le reste du Canada. Sa capacité de nuisance n’est donc nullement comparable à celle de Flanby, alias Porcinet, à l’échelon français.

    Répondre
  6. alf007

    30 septembre 2012

    Les dérives parfois mafieuse des roms devaient géner les mêmes dérives des gus du quartier.(nos futurs prix Nobel)

    Imaginons les réactions de Vals, et des bobos socialos si l’action de "vidage" était venue du FN ou autre organisation  classée a l’extrème droite(comme ils disent)

     

    Répondre
  7. Anonyme

    30 septembre 2012

    Déjà en Août 2011, lors d’une émission ‘’Les G.G’’ sur RMC Info, l’inénarrable Karim Zéribi déclarait souhaiter le retour des Roms dans leur pays parce que, par leur présence, ils risquent d’aggraver la pauvreté à Marseille (sic)…..

    Même Gilbert Collard, participant à cette émission, en était resté coi !
    Et franchement, il y avait de quoi rester coi !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    30 septembre 2012

    @ Guillermo

    et voici un exemple de notre déchéance morale,de notre avilissement etc …

    lors du match , opposant au Stade de France ( sic ) le Qatari-Saint-Germain au F.C. Sochaux ( tout un symbole dans le rapprochement des ces deux noms ) Nicolas Sarkozy , présent dans la tribune officielle , a eu droit à une ovation populaire et parisienne … Celui qui a vendu son Pays aux intérêts pétroliers et islamistes est TOUJOURS adulé du peuple … " panem et circenses " sont les deux mamelles de la République …. "patria  requiescat in pace domini petroleum " Amen

    Répondre
  9. Guillermo

    29 septembre 2012

    < <>>. Ben moi je me demande pas. Tout cela est 100% conforme au réel : nous sommes dans une logique d’occupation avec des responsables politiques plus corrompus que ne l’était Batistta à Cuba, plus collabos que les pires de nos collabos en 1940, plus bornés dans leur idéologie que les maoïstes. Par contre si des « petits blancs » excédés étaient intervenus pour chasser les Roms, oui la presse collabo, le pouvoir et la « Justice » auraient écrasé, à condition que ces petits blancs aient été armés et déterminés. Nos responsables sont se comportent en racistes criminels. Mais leur caractéristique la plus marquée, c’est leur incommensurable LACHETE Face à eux, seules des menaces réelles et tangibles auront un effet. Pour s’en convaincre il suffit de regardez la peur qu’inspirent les chasseurs simplement parce qu’ils sont susceptibles d’avoir un fusil en venant manifester. Regardez simplement le nombre de cars de CRS que l’on déplace juste pour 10 cars de chasseurs qui montent manifester à Paris.

    Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    29 septembre 2012

    Qinctius, la presse française parle du mariage des pd et des lesbiennes et surtout des histoires de cul. Prenez les photos de Kate, pendant 1 semaine elles faisaient la une des baveux français. On peut donc dire que le niveau de lecture en France ne dépasse pas la hauteur du cul

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    28 septembre 2012

                               Les invasifs n’aiment pas être envahis

    C’est aussi simple , j’allais dire aussi naturel que cela et il n’y a là rien de répréhensible  , tout en étant  illégal certes , mais comme " ils " sont au dessus des lois … enfin par rapport aux romms

    Que la Presse n’en parle pas est également naturel
    d’ailleurs de quoi la Presse française vous parle t elle ? pouvez vous me le dire ?

    Il faut vous faire à ce constat simple , bien que fondamentalement républicain , que l’égalité est une notion toute relative et que des groupes ( ou des individus ) sont plus égaux que d’autres …  et , si vous cherchez bien , vous trouverez que les exemples sont nombreux dans les décisions de justice ( petit j )

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)