Ce harcèlement contre Chirac est écœurant !

Posté le 14 septembre , 2011, 12:00
4 mins

J’étais récemment au Palais, pour l’un des nombreux procès qui me sont intentés par la racaille islamique.
La racaille… journalistique, y était particulièrement présente à l’occasion de l’ouverture du procès de Jacques Chirac : les rapaces en quête de scoops, s’empressaient de toutes parts, et je dus même jouer des coudes, pour atteindre ma table attitrée, à la buvette.

J’ai bien connu Jacques Chirac.
Dans les années 70, il m’avait nommé président de l’un des bureaux de vote de Passy. Il m’avait également nommé administrateur, à la 16e section du Bureau d’Aide sociale, et, remis lui-même, en 1984, la Médaille de la Ville de Paris.
J’étais alors, l’adjoint du Se­crétaire de la XXe circonscription du RPR (XVIe sud) et étais en bonne position pour être élu Conseiller de Paris, aux prochaines municipales, lorsqu’un coup de mon supérieur hiérarchique, un certain Nicolas Sarkozy (Se­crétaire national des jeunes du RPR), m’amena à démissionner de cette formation politique.

Je rencontrais assez souvent le premier magistrat de la ville, car nous avions plusieurs projets auxquels nous travaillions en­semble : en particulier, la situation des SDF qui, à l’époque, n’ayant pas de « domicile de secours », ne pouvaient percevoir aucune allocation du Bu­reau d’aide sociale.
J’eus l’idée, grâce à un constat d’huissier, de suggérer que ces personnes puissent « élire do­micile » au siège d’une association caritative (comme le Se­cours catholique) et, grâce à M. Chirac, ce projet devint une réalité.

L’ancien Maire de Paris est, en fait, un homme particulièrement généreux – et très ouvert : il tutoyait Georges Marchais, avec qui, dans sa jeunesse, il avait vendu « L’Humanité Diman­che ».

Aujourd’hui atteint par l’âge et par une maladie très handicapante (démence d’origine vasculaire), il fait l’objet, de la part de ses ennemis politiques – et de magistrats politisés – d’un acharnement qui les déshonore, les uns et les autres.

J’ai pris note de leur nom, afin de pouvoir, le moment venu, aller cracher sur leur tombe – à moins, bien sûr, que mes propres ennemis, n’aient été plus rapides…

47 Commentaires sur : Ce harcèlement contre Chirac est écœurant !

  1. sas

    5 octobre 2011

    le plan 2012 pour notre pauvre FRANCE…..

     

    Nettoyage et ant corruption tous azimuts et toute direction…..ON REVIENT SUR 40 ANS DE PASSE DROIT? DEROGATION ET COMPLICITE LAXISTE……

    ….on recupere la gros pognon piqué et detourne la ou il se trouve et par tous les moyens……on restaure les baisé et volé de cette ripoublique…..

    voila un vrai job et veritable projet…..

    au KARCHER SI NECESSAIRE ET A COUP D INTERDICTION DE DROIT CIVIQUES ET DE BANISSEMENT…..

    simple et ludique

    sas

    Répondre
  2. vozuti

    4 octobre 2011

    en retirant la première moitié du titre de l’article "ce harcelement contre"   et en gardant seulement la deuxième moitié "chirac est écoeurant"  on obtient une vérité.  donc l’auteur a à moitié raison.         peut-etre qu’en retirant aussi un mot sur 2 dans l’article on obtient quelque chose de sensé…

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    3 octobre 2011

    lorsque vous "hébergez" un taenia , ne souhaitez vous pas qu’un médecin vous en débarrasse ?
    il en va de même pour Chirac qui de sa vie entière ne fut qu’un PARASITE de la République !

    Répondre
  4. Blaise Massicot

    29 septembre 2011

    Tout a été dit précédemment sur cet individu; il est donc inutile de s’y épancher outre mesure.

    Je ne retiendrais qu’une chose le concernant. Qu’il a eu de la chance de tenir les rênes de l’Etat à cette période-là de l’Histoire. Ne serait-ce qu’un siècle auparavant il serait passé fissa devant la Haute Cour. Je ne parle pas des époques précédentes, où on fusillait ou exécutait pour moins que ça les traitres à la Nation et les corrompus.    

    Répondre
  5. caton

    27 septembre 2011

    On savait  depuis longtemps que CHIRAC n’avait pas l’étoffe d’un homme d’Etat  tout en ignorant l’ensemble des  manoeuvres qui l’ont conduit  au sommet  du pouvoir….Sa dérobade finale  face  à la  justice  ne peut  que faire renoncer  à  l’illusion  de vouloir moraliser celui-ci…..                                                                                     

    Répondre
  6. ozone

    20 septembre 2011

    Manque de pot Iosa,tous innocents,rien a juger,c’est la loi de la ripoublique.

    Répondre
  7. IOSA

    19 septembre 2011

    Laissez-donc ceux qui ont un trop plein de fiel le gaspiller sur Chirac. Je l’ai dénoncé et combattu quand il était au pouvoir. Que m’importe à présent de le voir dans un prétoire ?

    D’autres aujourd’hui en fonctions sont bien plus nuisibles.

    Si demander justice est répandre son fiel, je ne me demande plus pourquoi DSK pourrait bien être le futur président de ceux qui tendent les fesses….

    IOSA 

    Répondre
  8. Jaures

    19 septembre 2011

    Cher M Schweitzer, la question n’est pas qu’une idée soit vieille ou neuve mais qu’elle soit pertinente.

    Laissez-donc ceux qui ont un trop plein de fiel le gaspiller sur Chirac. Je l’ai dénoncé et combattu quand il était au pouvoir. Que m’importe à présent de le voir dans un prétoire ?
    D’autres aujourd’hui en fonctions sont bien plus nuisibles.

    Répondre
  9. vozuti

    19 septembre 2011

    Mr pagès-schweitzer,   cela fait 40 ans qu’avec vos amis vous trouvez des excuses à chirac.      la dernière excuse en date est la demence qui lui permet d’esquiver une fois plus le procès.  pour que cette excuse soit recevable il aurait fallut au moins qu’il quitte son poste au conseil constitutionnel.       cette excuse est minable tout comme le seul argument que vous avez trouvez pour répondre aux nombreuses objections:   ceux qui ne sont pas d’accord avec vous ne savent pas lire.

    Répondre
  10. sas

    19 septembre 2011

    MR pages scheiwtzer et les autres….

    MARIE FRANCE GARAUD avait parfaitement cerné votre super bidet….et bien résumé…

    point

    sas qui n aime pas la faience kitch ! ! ! !

    Répondre
  11. Sauveur Suprême

    19 septembre 2011

    Moi aussi, j’ai écrit mon commentaire après lecture de votre article….

    Cet argument de non-lecture me semble bien faible, Monsieur Pagès-S.

    Je ne peux comprendre qu’une personne se revendiquant de la droite, extrême ou pas extrême, prenne la défense de Chirac, homme politique français de la fin du XXème siècle, ayant sévi au premier plan de la politique pendant 40 ans, à l’origine du déclin de la France et de l’Europe, par son absence de patriotisme, par sa politique immigrationiste, par ses choix économiques, par la défense de la "politique arabe de la France", par la trahison de nos alliés….etc etc etc…. la liste est beaucoup trop longue.

    Mais, mon cher Pagès, si vous estimez que votre nomination au poste de chef de bureau est beaucoup plus importante que le destin de la France et de l’Europe….

    Répondre
  12. Anonyme

    19 septembre 2011

    Monsieur, J’ai lu votre article et à part un cirage de chaussures, je n’ai rein lu de bien convaincant. Chirac a largement profité des ors de la République et maintenant on nous explique que ce dernier est malade. C’est fou ce que la justice peut rendre certains hommes politiques amnésiques.

    Répondre
  13. Anonyme

    18 septembre 2011

    "Combien parmi nos "honorables" lecteurs, ont-ils offert un commentaire…sans même avoir lu mon article ?"
    –        Hélas! Oui, c’est vrai, sans être le moins du monde "honorable", j’ai perdu cinq minutes de mon temps a lire cet article de Chef de bureau chiraquien!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  14. IOSA

    18 septembre 2011

    Je prétends avoir lu votre article et pour cause le titre était assez éloquent quant à sa teneur.

    Il n’existe aucune excuse pour celui qui avait en charge l’avenir de la France et qui durant cette charge en a profité pour s’en mettre plein les poches.

    En tout état de cause, il s’agit là de Haute Trahison que la maladie survenue après les évènements n’excuse pas.

    Demandez donc aus parents d’enfants assasinés si le pardon est envisageable ou à d’autres qui ont placé espérance et confiance à une personne qui les a  trompé pour les dépouillér si ils pardonnent.

    IOSA

     

    Répondre
  15. Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

    18 septembre 2011

    Combien parmi nos "honorables" lecteurs, ont-ils offert un commentaire…sans même avoir lu mon article ?

    Il est dommage que mon "soutien" principal vienne du marxiste de service (J’ai nommé celui qui s’abrite derrière le pseudo "Jaurès").


    Mais après tout, pouvait-il faire autrement, puisque ce dernier avait déclaré ne pas s’attaquer aux vieux hommes…mais aux vieilles idées.

    JPPS

    Répondre
  16. Anonyme

    18 septembre 2011

    Firmin : " Je voudrais faire remarquer à toutes les vipères hurlantes et sifflantes, que les français ont voté"
    –          Firmin, dont je m’enroulerais volontiers autour du cou en sifflant si il était devant moi, n’a pas tort dans le seul fait ou il rappelle que le Peuple a élu cette pompe de Chirac, et meme Mitterand, par la suite, deux fois de suite!!… Cela invite a se poser des questions sur la démocratie et sur ses limites, entre autre la validité du suffrage populaire pour tout régler… Voici un sujet que j’essaie d’aborder sur ce forum depuis plusieurs années et auquel personne n’a daigné répondre ni participer. Et ceci est révélateur.
    Anyway, la connerie reconnue de certains votes électoraux ne doit en aucun cas exonérer Chirac, pas plus que son age, et il doit payer pour le mal qu’il a fait a la France, meme sur son lit de mort!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  17. Anonyme

    18 septembre 2011

    Daniel : " Encore faut-il ne pas s’être trompé de valeurs quand on était plus jeune"
    –          Toujours sympa de lire Daniel… Toujours une petite profondeur, quelque part, une sorte "d’humanisme" dirais-je, meme si je considere les comportements soi-disant "humanistes" absolument inadaptés a la période actuelle : Il n’est certainement pas le moment de jouer les élégants ou les moralistes, mais au contraire il faut aujourd’hui etre voyou et agressif, acharné et vindicatif, non par plaisir, bien sur, mais pour s’opposer aux agressions de meme nature qui nous bousculent fortement.
    Anyway, je ne pense pas que ce soit si grave de "
    s’être trompé quand on était plus jeune", au contraire… Celui qui s’est souvent trompé, celui qui aura connu la honte du carnet de notes ou la gene devant les autres, celui-la sera tres motivé pour que cela ne lui arrive plus.
    A propos d’humanisme, Daniel, avez-vous lu "Goshawk Squadron" de Derek Robinson? C’est sur la maniere d’appréhender la guerre aérienne pendant WWI et les états d’ames des pilotes anglais. Je pense que cela vous plairait. Le titre français, particulierement mal traduit et repoussant, est "Les abattoirs du ciel". Ce livre sans prétention est fun et passionnant sur la nature humaine. C’est le genre de lecture dont on se souvient.
    http://www.amazon.fr/abattoirs-du-ciel-Robinson-Derek/dp/B0000DOGLX

    Best,

    Mancney

    Répondre
  18. vozuti

    18 septembre 2011

    daniel: "ou s’arrete donc le choix de se laisser acheter?"                  très juste,vivre comme un rat qui bouffe à tous les rateliers n’est pas le comportement normal d’une personne saine d’esprit.  et ce choix amène inexorablement à etre complice de crimes(tout le monde sait comment fonctionne un système mafieux,seul jaurès croit qu’il n’y a pas mort d’hommes).          

    Répondre
  19. Daniel

    17 septembre 2011

    Firmin:
     "je voudrais bien savoir si un intervenant se voyait offrir un poste de thuriféraire ou une quelconque sinécure, si il ferait vraiment la fine bouche ?… Je crois que le récipiendaire mettrait pour un temps sa grande honnêteté au fond de sa poche, sa grande conscience par-dessus, et qu’il se dirait que ça serait bête de ne pas profiter de l’opportunité…"

    çà sent le vécu!.
    Vous posez une question puis  vous donnez la réponse qui vous arrange en imaginant que c’est la seule réaction normale et habituelle de la part de toute personne saine d’esprit!.  Mais il existe d’autres raisons de vivre que celle qui consiste à vivre au détriment de ses concitoyens comme la majorité des socialistes!  et de voter à droite pour se rassurer.
    Où s’arrête donc le choix de se laisser acheter, puisque que sur le même registre, on passe du vol bénin au Nazisme ou autres choix politiques aux centaines de millions de morts?. 

    Et pourquoi entretenons nous un système qui permet aux uns de faire taire la conscience des autres?  N’est-ce pas la question de fond? 

    "Dites-vous bien, vous qui êtes encore habités par la fougue de la jeunesse et qui jouissez encore de ces belles capacités que le milieu de la vie vous octroie si généreusement, dites-vous bien que la vieillesse n’est pas un cadeau, que ses bénéfices sont dérisoires, que le gâtisme qui vous envahit progressivement et dont certains prennent conscience est un poids de plus en plus lourd à supporter"

    Vous oubliez que le milieu de vie a quitté la majorité de ceux qui interviennent et que, s’ils ont gardé à vos yeux la fougue de la jeunesse, c’est donc que c’est possible.
    On peut trouver dérisoires les bénéfices de la vieillesse ou au contraire, pour ceux qui aiment apprendre, trouver cette période sacrément riche d’enseignements pour nos prétentions.  Encore faut-il ne pas s’être trompé de valeurs quand on était plus jeune et ne pas s’être pris pour ce qu’on n’était pas grace à quelque chose qu’à l’évidence on ne possédait pas : la preuve, çà fout le camp sans nous demander notre avis…
     En d’autres termes, évitons de prendre Dieu pour un Con,  à quelqu’époque de la vie que ce soit.  Même si on est Président de la République! …

     

    Répondre
  20. dissident39

    17 septembre 2011

    a firmin dont le pseudo est tout un programmme et qui traite les anti chiraquines primaires que nous sommes de viperes : le fait que a la suite de la quinzaine de la haine en 2002 82 pour cent de l electorat se soit laisser subjuguer ne constitue pas une excuze aux turpitudes de l ex locataire de l Elyzee le suffrage universel surtout celui cornaque par les gros medias et l extreme gauche ne peut en aucun cas constituer une savonette a vilains…

    Répondre
  21. raph

    17 septembre 2011

    Chirac est dément et ne devrait pas être jugé.

    Chirac est toujours membre du conseil constituionnel. 12.000 euros par mois et décide si nos lois csont constitutionnelles ou pas.

    Faut être logique: il doit être jugé.

    Répondre
  22. ozone

    17 septembre 2011

    Etonnant le nombre d’octéts gaspillés pour jazer sur un des nombreux quidams calamiteux qui ont decidé de l’avenir de la France

    Répondre
  23. Rosanov

    17 septembre 2011

    @vozuti

    Ok Barre a été meilleur de Chirac.  A mon avis Chirac n’a jamais été qu’un piètre politique.  Je ne  conteste pas ce point.  D’ailleurs vivant à Paris j’ai pu mesurer son gigantesque attentisme lorsqu’il était maire (j’approuve pas pour autant l’actuel qui est pire que tout et qui fait tout et son contraire).  Je trouve qu’il n’était bon qu’à se faire élire en fait.

    Au demeurant Chirac n’aurait jamais dû être là où il a été.  Il a été porté, presque malgré lui, par les deux nuisibles non mandatés, tiraient toutes les ficèles : Marie-France Garaud et son acolyte Juillet. 

    Tout ça parce que Chaban qui parlait de nouvelle société et de formation continue était jugé beaucoup trop rouge par ces deux conards.    Sans ces deux-là la France aurait peut-être une toute autre image aujourd’hui.

    Laissez-moi porter une certaine sympathie à Chirac, même injustifiée, autant que je porte une formidable antipathie à Giscard, plus que justifiée celle-là.

    Quand à ma phrase de conclusion c’était un coup de pied de l’âne pour ceux qu sont comme les muslims et qui pensent que la religion va tout solutionner.

     

    Répondre
  24. Drakkar

    17 septembre 2011

    Luc Sembour,

    Votre texte de 2006 est parfait, il résume exactement le règne de la ruine chiraquienne.
    La France d’aujourd’hui est comme un tableau de M.C. Escher où le haut est en  bas et le bas en haut et les escaliers ne mènent nul part.

    Il ne s’agit pas de s’acharner sur un vieillard, pas un ne rachète les autres. Quand la justice doit passer, les procédures durent si longtemps que l’accusé s’échappe par la maladie finale. Rien de  nouveau avec Chirac.

    La devise le concernant que je préfère est celle de sa fin de règne : "on ne fait rien tout de suite ou on attend encore un peu ?"

    Répondre
  25. vozuti

    17 septembre 2011

    rozanov,    les plus mauvaises décisions du septennat de giscard ont été prises lorsque chirac était premier ministre,les 2 premières années.      les 5 années de raymond barre ont été beaucoup moins catastrophiques.      pour répondre à votre question  qui a fait passer mitterand en 1981?,roland dumat a admit qu’il y avait eu arrangement entre chirac et mittérand avant le deuxième tour,pour que chirac n’apporte pas son soutient à giscard.   et vous pourriez ajouter la question: qui a fait passer giscard en 1974 à la place de chaban?    pas de chance, encore chirac.    rozanov,votre phrase de conclusion est votre meilleure explication: probablement votre attirance pour chirac viens de votre haine de dieu,celui qui hait le bien adore le mal.

    Répondre
  26. Rosanov

    16 septembre 2011

    Quand je lis la plupart des commentaires, j’en viens à me demander si les 4V ne sont pas devenues le bal de ceux qui ont la maladie d’Azeimer. On a de la mémoire pour Chirac et surtout pas pour Giscard qui fut bien pire. Comme si Madame Giscard qui allait bouffer de préfecture en préfecture avant de faire virer la moitié des préfets ne constituait pas à la fois un emploi fictif et des frais de bouche autrement plus scandaleux que quelques potes coréziens à la mairie de Paris. Qui a foutu le premier la gauche au pouvoir, à une période où elle n’avait pourtant rien à espérer ? Giscard ou Chirac ? Qui était le plus haut placé et a écouté Bobonne pour faire le regroupement familial ? Giscard ou Chirac ? Qui a hébergé Khomeiny en n’écoutant que lui-même ? Giscard si je me souviens bien, moi qui n’ai pas perdu la mémoire comme bien d’autres commentateurs. Certes Chirac a beaucoup de tort. Mais qu’on l’attaque m’agace au plus haut point. Ca m’agace surtout parce qu’on oublie Giscard le serpent. Ca m’agace aussi parce que je trouve qu’on tire trop souvent sur des vieillards et que me demande pourquoi ne l’a-t’on pas emmerdé avant ? Ca m’agace enfin parce qu’on est dans un pays où l’on met pas en taule plein de petites ordures qui passent leur WE à tout souiller et tout dégueulasser ou meme à foutre le feu à des bagnoles. Ca m’agace parce qu’on parle pas d’emploi fictifs actuellement pour des bataillons entiers d’emplois à la mairie de Paris qui sont pipeau, sans parler des emplois à la bibliothèque homo et des subventions qui vont avec. Sans parler des directeurs de la mairie de Paris qui touchent des fortunes sous forme de prime. Au final je me dis que Chirac e st un bon gars bien franchouillard et qu’il va s’en sortir une fois de plus. J’en suis content pour lui et comme il aime la tête de veau, je me sens encore plus proche de lui. “Courage Grand Jacques, les chiens ne font qu’aboyer en voyant passer une ambulance. Et tout ce que tu as mis dans tes poches, garde-le. Les petits enfants des beaufs qui t’ont élu mettront la main au porte-feuille. D’autres ont fait et font bien pire que toi, tout en étant de vrais connards par contre qui s’en tirent à bon compte.” Putain de Dieu (ça c’est pour les pur-cathos que je dis ça) quel pays fantastique la France !

    Répondre
  27. vozuti

    16 septembre 2011

    la description de chirac par sembour est très juste:  le champion imbattable des décisions calamiteuses.           en 2011 les chiraquiens sont toujours au gouvernement et peut-etre plus grave encore les mauvaises décisions de chirac sont devenues des dogmes qui ne peuvent pas etre remis en question et qui vont donc continuer longtemps à nous détruire.

    Répondre
  28. Anonyme

    16 septembre 2011

    Sembour : " Chirac est un maître-orfèvre de la solide bavure étatique, un sérieux technocrate de la méga-boulette tactique, un vétéran de la bévue stratégique préméditée, et un hiérarque-énarque respecté de l’erreur économique d’anthologie. "
    –       La poésie de Sembour! How nice! Dans une genre un peu different, j’avais bien aimé
    la phrase classique de Marie-France Garaud :
    M.F. Garaud : 
    "Je croyais que Chirac était du marbre dont on fait les statues. En réalité il est de la faïence dont on fait les bidets."
    En attendant, ce mec nous a bien baisé, et Mitterrand le facho-socialiste de meme! Et pendant combien de temps au total? Plus de 25 ans, c’est bien ça? Alors, faut-il vraiment croire a la democratie?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  29. Issaverdens Michel

    16 septembre 2011

    Réaction à l’article du n° 808 des 4 Vérités
    Monsieur
    J’ai toujours trouvé M. Chirac assez sympathique, mais ce n’est pas la qualité que l’on attend d’un chef d’Etat.
    Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’il vous a nommé à je ne sais quel poste qu’il est un grand homme. Son procès d’aujourd’hui, montre bien que, comme beaucoup d’hommes politiques,notamment gaullistes,  il se croyait au-dessus des lois et casait ses copains au frais du contribuable, sensé contrôler les dépenses publiques.
    Enfin, s’il est, comme vous l’écrivez, atteint par une maladie très handicapante,  faites-lui arrêter immédiatement  la rédaction de ses mémoires qui risquent d’être pleins de trous et interdisez-lui de siéger au Conseil constitutionnel et d’en toucher les émoluments.
    Si vous ne le faites pas, alors, logiquement, conduisez-le au Palais afin que, comme nous tous, il réponde de ses agissements devant la justice. Il faut choisir: ou il est dément ou il est sain.
    Personnellement, je trouve que sa défausse à partir de l’avis médical d’un médecin qu’il a lui-même choisi est assez minable de la part d’un ancien président de la République.
    Cela dit, je continuerai à lire vos rubriques dans les 4 vérités.
    Cordialement.
    Michel Issaverdens

    Répondre
  30. François

    16 septembre 2011

      Sembour, pour aller dans votre sens, voici ce que disait de lui l’un de ses prédécesseurs à l’Elysée:
       " Quand il y a deux solutions, Chirac choisit toujours la mauvaise"…

    Répondre
  31. Anonyme

    16 septembre 2011

    En 2006 j’avais écrit quelque chose sur Chirac:

    LA REPRESENTATION DE CHIRAC A l’ELECTION DE 2007

       Chirac n’impressionne plus guère personne depuis ses fringants débuts d’Enarque aux dents longues.

       Nous avons bien tort, car c’est aujourd’hui que son savoir-faire éclate de façon irréfutable, même pour ses ennemis irréductibles.

     

       Cette supériorité est devenue si flagrante avec les années qu’elle est mathématiquement démontrable et quantifiable en donnant un chiffre seulement :

       En 30 ans M.Chirac a pris des milliers de décisions, ayant souvent eu à trancher en dernier ressort. Il a bénéficié de dizaines de milliers de conseils éclairés de personnes plus ou moins proches, ministres, hauts fonctionnaires, parents, amis, visiteurs, etc., et, alors qu’il n’avait dans chaque cas qu’un nombre très limité d’options, en général 2, donc seulement 50 pour 100 de chances de choisir la mauvaise, JAMAIS une SEULE fois (à ma connaissance) il n’a fait le bon choix. Il a toujours pris la MAUVAISE, ainsi que le démontre le recul du temps.

       N’est-ce pas miraculeux? Limitons-nous à une décision par semaine sur seulement 30 ans soit 52 x 30=1560 décisions. Les chances de se tromper 1560 fois de suite sont représentées par la fraction 1/2 élevée à la puissance 1560. La petitesse de ce chiffre dépasse la capacité de représentation d’un astrophysicien. Se tromper ainsi confine au miracle.

       Et bien Chirac l’a fait. Pour donner une idée, il est bien plus probable qu’un même joueur gagne deux fois de suite 100 millions d’Euros au loto de la Française des jeux .

       Défier ainsi les lois de la statistique, mettre en échec Pascal, Laplace, Gauss, Poisson, grands et géants de l’histoire des mathématiques et de la pensée, n’est pas donné au premier venu, même résident à l’Elysée.

    Chapeau bas, tout le monde.

     

       D’autres dirigeants des destinées humaines ont aussi pris, avec panache, de spectaculairement mauvaises décisions: Mao, Hitler, Lénine, Bonaparte, Hannibal, Alexandre, mais aucun ne bénéficiait des nombreux garde-fous propres à la démocratie. Ces célèbres personnages travaillaient sans filet. Leurs fantastiques ratages étaient facilités par l’autocratie et le manque de moyens sophistiqués d’analyse ou de collaborateurs compétents. De plus les mêmes firent aussi de mémorables exploits, preuves d’une volonté et d’une aptitude d’exception à réussir l’impossible. Leur bilan, avec des erreurs avérées mais aussi des réussites incontestables, est donc finalement mitigé.

     

       Au contraire, le bilan de Chirac est sans appel.

       A l’abri des nombreux réseaux institutionnels au sein desquels il s’est aménagé son génial cocon juridique privé, Chirac oeuvre laborieusement à nous précipiter dans le chaos, voire un jour, l’apocalypse. Mais il y travaille dur et avec une constance qui force le respect, Chirac ne jette jamais l’éponge. Il possède une agilité déconcertante pour saisir au vol toute décision en mal d’être prise, qui ait fait son chemin jusqu’à lui, afin de choisir, avec une aisance qui confine au surnaturel, LA MAUVAISE option. Quelle est la martingale de Chirac? C’est le plus grand secret de la République.

     

       Ce savoir-faire, don exceptionnel, ne doit pas être perdu. Cet atout est unique dans l’histoire mondiale.

       Chirac est un maître-orfèvre de la solide bavure étatique, un sérieux technocrate de la méga-boulette tactique, un vétéran de la bévue stratégique préméditée, et un hiérarque-énarque respecté de l’erreur économique d’anthologie.

       Illusionniste sympathique, tel l’artiste hollandais Maurits Cornelis Escher, aux étonnants dessins comportant des erreurs de perspective magistrales, Chirac a toujours dans ses cartons d’alléchants projets infaisables ou catastrophiques à terme, dont la fausseté économique le dispute à la naïveté technique, sous le beau camouflage de complexités technocratiques trompeuses.

       Ces projets à la Tournesol-Tintin-et-Milou, masquent leur inanité sous la forme d’usines à gaz de carton-pâte, hélas toujours payables comptant, en argent bien réel, par un contribuable médusé ou muselé, terrorisé ou terrassé, pauvre marionnette empêtrée dans ses ficelles et de toutes façons perpétuellement flouée.

     

       Jusqu’ici la direction était claire. Toutes ces fausses perles d’expertises virtuelles, composaient un collier à un seul fil conducteur: DURER AU POUVOIR, en perpétuant l’illusion.

       Mais subitement, tout se brouille. Chirac se représentera-t-il ?

    A suivre…

    Répondre
  32. Anonyme

    16 septembre 2011

    Oui, très bien dit, bravo Bidulon….

    Répondre
  33. Anonyme

    15 septembre 2011

    Bidulon, vous devriez écrire plus souvent sur ce forum. On a besoin de vous. Thanks.

    Mancney

    Répondre
  34. Jaures

    15 septembre 2011

    Effectivement, s’en prendre à Chirac maintenant n’a plus de sens.
    Dans le pire des cas, il serait condamné à une peine de prison avec sursis ou, pire, une peine d’inéligibilité, ce qui serait cocasse, avouez-le !

    En 2002, Chirac a été réélu avec 82% des voix alors que tout le monde le savait impliqué dans ces affaires.
    Selon un sondage de l’époque, les électeurs, dressant le portrait du président idéal, souhaitaient majoritairement un homme plutôt jeune, honnête, respectueux de ses promesses et surtout pas énarque !!
    Et ils ont élu Chirac.

    L’ex n’a pas commis de crimes contre l’Humanité, il n’est ni Barbie, ni Papon. Alors, au lieu de s’en prendre à ce vieillard, prenons nous en à nous même qui l’avons fait roi en connaissance de cause.

    Répondre
  35. Bidulon

    15 septembre 2011

    Je ne pense pas que les colonnes d’un journal de droite libérale représentent la meilleure tribune pour tenter de laver l’honneur d’un escroc socialiste faussement déguisé en héritier gaulliste, dont le parcours ne se résume qu’en lâchetés, trahisons, corruptions et immobilisme politique.

    Je préfère oublier très vite la parenthèse désastreuse pour notre pays que furent les deux mandats calamiteux de ce petit malfaiteur sans aucun talent, envergure ni convictions. Nous en payons déjà, hélas, les factures, et cela ne fait que commencer. Nos enfants travailleront jusqu’à leur dernier râle parce que le système de protection sociale aura intégralement été dilapidé par l’irresponsabilité cumulée des hommes politiques de 1969 à nos jours…Nous en serons peut-être bientôt réduits a assurer nous-même notre sécurité, par des comités de vigilance de quartiers, nous devrons sans doute nous cotiser entre parents pour financer un instituteur, et la santé ne sera accessibles qu’aux plus aisés…C’est donc ça la société généreuse à laquelle nous a préparé votre ami Chirac?

    A combien s’élevaient les frais de bouche quotidiens de l’Elysée sous la présidence Chirac, déjà? Et combien d’emplois fictifs grassement rémunérés, pour les copains…? S’il vous plait, ne venez pas nous parler de générosité…pas ici.

    Répondre
  36. Firmin

    15 septembre 2011

    Sans forcément abonder dans le sens de monsieur Pagès, je m’étonne vraiment des commentaires venimeux qui répondent à l’auteur. Je rappelle que chirac est un homme politique, élu démocratiquement, que ce soit en tant que député, maire de la capitale, ou encore président. Je voudrais faire remarquer à toutes les vipères hurlantes et sifflantes, que les français ont voté, et qu’ils eurent le choix entre "l ‘escroc ou le facho". Si la première alternative était avérée, il conviendrait d’être un peu plus réservé pour la seconde. Mais les français ont choisi l’escroc, et en toute connaissance de cause, ils ne devraient raisonnablement ne s’en prendre qu’à eux. Maintenant, quand on voit où en est arrivé notre pays, on comprend d’emblée ce choix bien franchouillard. Par ailleurs, et parmi toutes les critiques (justifiées, hélas) émises ici, je voudrais bien savoir si un intervenant se voyait offrir un poste de thuriféraire ou une quelconque sinécure, si il ferait vraiment la fine bouche ?… Je crois que le récipiendaire mettrait pour un temps sa grande honnêteté au fond de sa poche, sa grande conscience par-dessus, et qu’il se dirait que ça serait bête de ne pas profiter de l’opportunité…
    Il me semble que plutôt que de taper sur le cadavre, on devrait déjà s’interroger sur notre système que certains appellent encore et toujours "démocratie", et se dire que franchement, il est totalement à revoir et à remettre à plat. Et ce n’est pas en gesticulant derrière un clavier qu’on y arrivera.
    J’ai comme l’idée que le sens de l’article ne se situait pas exactement là où les gens ont si bien mordu, je le vois plutôt dans l’inexorable déclin qui frappe les individus. Dites-vous bien, vous qui êtes encore habités par la fougue de la jeunesse et qui jouissez encore de ces belles capacités que le milieu de la vie vous octroie si généreusement, dites-vous bien que la vieillesse n’est pas un cadeau, que ses bénéfices sont dérisoires, que le gâtisme qui vous envahit progressivement et dont certains prennent conscience est un poids de plus en plus lourd à supporter, et ce n’est pas une probable loi meurtrière d’euthanasie qui y changera quelque chose, sinon en pire…
    Mais ça, c’est quand vous y serez que vous le comprendrez…

    Répondre
  37. dissident

    14 septembre 2011

    ah bon il faut s apitoyer sur cet homme sans foi ni lois parce qu il vous a nomme sous chef de bureau?

    Répondre
  38. Daniel

    14 septembre 2011

    Voila un article qui pue l’esprit de caste. 
    Sympa Chirac?  bien sûr!. Avec ceux qui le flattent et qu’il récompense par des postes où on peut s’agiter aux frais du contribuable qui bosse? raison de plus! . Comme quoi on ne vote pas pour un résultat mais pour une figure sympathique. Et comme dit ce cher Jacques : les promesses n’engagent que ceux qui les croient…
    Quand ils sont entre eux , les professionnels de la politique se prennent pour des surhommes et sont persuadés que sans eux, le pauvre peuple ne s’en sortirait pas… alors que la majorité des problèmes individuels essentiels proviennent de l’incapacité de ces individus à faire ce pour quoi ils sont élus… alors que les problèmes du peuple sont directement produits par le panier de crabes des politiques.
    Si Chirac vivait à la hauteur des conséquences de ses décisions, comme n’importe quel chef d’entreprise,  il serait mort ruiné depuis longtemps. 
     Ah!  mon cher Jean Pierre que le peuple est ingrat d’oser vouloir laisser un irresponsable passer devant la justice. Mais rassurez vous, la justice est le pire exemple d’irresponsabilité . Vous êtes donc entre vous!. 

    Répondre
  39. Guillermo

    14 septembre 2011

    C’est sur que dans une démocratie lache et pourrie, il vaut mieux ne pas vieillir.

    Pour en venir à Chirac, c’est un voleur mais un voleur tellement sympathique. 

    Il m’est encore plus sympathique d’avoir trahi Giscard.  Même si je crois que Giscard aurait foutu le camp à la poubelle de toutes façons. 

    Je suis bien à droite mais pour moi Mittérand valait encore mieux que cette ordure de Giscard.

     

     

     

    Répondre
  40. Jean-Pierre

    14 septembre 2011

     

    Qu’a donc fait chirac de bien dans sa vie à part vous nommer chef de bureau ? et dilapider d’abord à son profit l’argent gagné par les autres ? Ah ! il a vendu l’humanité ! et a participé à la soviétisation de la France. 

     Mais bien plus grave encore cet arabolatre  islamolatre  a inoculé à la France le poison mortel du regroupement familial.  Il ne mérite même pas une tombe sur laquelle pisser, une poubelle suffira.

    Répondre
  41. IOSA

    14 septembre 2011

    STOP !!! INTERDIT DE TOUCHER AUX VIEUX….même si c’est celui qui nique ta famille de père en fils ?

    Faut vraiment être naze pour croire que la vieillesse est un passe-droit., parce qu ‘en fait de scoop il suffit de faire le mariole toute sa vie et des que t’es vieux tu deviens intouchable.

    Y A qu’a relacher Emile Louis sur ce principe.

    IOSA

    Répondre
  42. Anonyme

    14 septembre 2011

    Pagès-Schweitzer Jean-Pierre   : " (..) il (Chirac) fait l’objet, de la part de ses ennemis politiques (..) d’un acharnement qui les déshonore, les uns et les autres.  J’ai pris note de leur nom, afin de pouvoir, le moment venu, aller cracher sur leur tombe "
    –         Cet homme, que vous soutenez, a fait un mal considérable a la France. Veuillez ajouter Mancney a votre liste. Thanks.

    Mancney

    Répondre
  43. vozuti

    14 septembre 2011

    cet homme a consacré sa vie à une seule activité: voler.        ce n’est pas un as de l’aviation mais un as du détournement.         et il a toujours été dispensé de procès.       Mr pages-sweitzer vous avez raison de vous appitoyer sur une vie aussi mal employée et vous devriez aussi avoir un mot de compassion pour les victimes(les français). 

    Répondre
  44. Sauveur Suprême

    14 septembre 2011

    Difficile de trouver un individu plus nuisible à la France et à l’Europe que le sieur Chirac….:

    Responsable de la Politique Agricole Commune (financement de la vache plutôt que financement du chercheur: dixit Tony Blair), défenseur acharné et probablement créateur du Regroupement Familial et sa suite d’émeutes, barbarie et peut-être guerre civile à venir, créateur de l’exception culturelle qui nous assène ses navets à répétition et permet d’engraisser nos médiocres créâââââteurs de théââââtre alors que nos voulons regarder Dexter, Six Feet Under et Les Experts….

    Pour finir Chirac est une taupe socialo-communiste qui, alors que nous croyions élire un politicien de droite, termine son mandat en affirmant: "le libéralisme est pire que le communisme, d’ailleurs ils finiront de la même manière" !!!!!!!!!

    Chirac et l’énarco-racaille qui nous gouverne devraient d’avantage se méfier des colères du peuple, et des guillotines installés Place de la Concorde.

    Répondre
  45. rpj

    14 septembre 2011

    Au commentaire de SINIQ, j’ajouterai ceci: Monsieur Chirac a cru bon de déclarer urbi et orbi que l’Europe “avait autant de racines musulmanes que chrétiennes” et, dans le contexte actuel, ceci est pour moi plus condamnable encore que toutes ses bévues en politique intérieure. sans compter avec ses étranges amitiés dans le monde arabe. Non seulement cet homme a pratiqué l’immobilisme en politique, mais il a contribué à saboter les bases de notre culture déjà menacée. Il est des phrases qu’un homme d’Etat devrait s’interdire.

    Répondre
  46. Anonyme

    14 septembre 2011

    Monsieur Pagès-Schweitzer Jean-Pierre, Je vous rappellerais, les deux trahisons de Jacques Chirac en politique: La 1ére: en 1974, il lâcha Chaban-delmas pour Giscard . La 2éme; en 1981, il ne donna aucune consigne de vote à ses électeurs , le résultat l’élection de Mitterrand.Depuis, nous payons les arriérés de cet acte. Certes un bon maire pour Paris mais sans plus.

    Répondre
  47. sas

    14 septembre 2011

    monsieur je vous laisse à votre ripoublik…la votre visiblement

    tres généreux avec le pognon des autres ?????

     

    cette merde gauchiste a toujours vécu royalement et grassement sur le dos de la collectivité…il n a jamais bossé, créee quoi que ce soit…c etait  et reste un jouisseur inutile et pesant pour la collectivité , la france et les francais en droite ligne de mitterand……qui en  plus a laissé la porte du poulailler ouverte…laissant rentrer un autre nuisible de taille; hongrois celui la…

     

    faut donc retourner a votre buvette et table atitrée….

     

    pouarck que ces commentaires

    sas ET DIRE QUE TOUS CES RIPOUX SONT INSTALLES AUX COMMANDES DE LA FRANCE PAR LE POGNON VOLE AUX PEUPLES DU MONDE ET PAR LA VOLONTE AURICULAIRE DES PIRES TYRANS DE LA PLANETE…..pathetique…

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)