Dérobade politico-judiciare

Posté le mars 07, 2006, 12:00
6 mins

Nous sommes habitués aux coupables qui se dérobent, tel ce « chef de clan barbare » autoproclamé enfui en Côte-d’Ivoire, et qui espérait utiliser toutes les lenteurs de l’extradition pour échapper à la sanction de ses crimes. Mais voici que nous avons maintenant une « coupable » désireuse d’être jugée et qui voit les magistrats prendre la fuite devant son courage et lui délivrer une ordonnance de non-lieu qui n’est rien d’autre qu’une entorse manifeste aux règles élémentaires du droit français.

Car enfin, qu’est-ce qu’un non-lieu, sinon la décision d’un juge d’instruction, évidemment soutenu par un procureur de la République, de renoncer à poursuivre un suspect, soit parce que son innocence est avérée, soit pour insuffisance de preuves. Mais, dans le cas de Marie Humbert et du Dr Frédéric Chaussoy, les faits sont parfaitement établis, reconnus et même revendiqués par les deux prévenus. Non, cette fois, c’est la justice qui a eu peur, ou plus exactement le pouvoir politique qui se dissimule derrière elle et qui ne veut à aucun prix rouvrir le débat sur l’euthanasie volontaire, qu’il espère avoir enterré une fois pour toutes.

Je rappelle les détails de la tragédie : en septembre 2000, le jeune Vincent Humbert est victime d’un accident de la circulation dont il sort totalement brisé, aveugle, muet et paralytique. C’est un mort qui respire et qui pense. Le seul membre qu’il peut encore bouger un peu, c’est l’un de ses pouces. Toute sa volonté s’accroche à ce pouce, dernier lien avec le monde vivant, ultime moyen de communiquer avec sa mère qui veille auprès de lui, guettant avec anxiété la plus légère amélioration de son état. Mais tout espoir est vain. Et Vincent, appuyant de son pouce sur les lettres de l’alphabet, supplie qu’on délivre son âme d’un corps qui n’est plus qu’une prison de chair souffrante. Il parvient même à rédiger du pouce sur un clavier d’ordinateur un petit livre qui a pour titre « Le droit de mourir ». Écartelée par son amour maternel entre le désir de garder son fils et l’horreur de le voir privé de toute vie réelle, Marie Humbert mettra longtemps à céder à la demande réitérée de Vincent. Mais enfin elle s’y résout et, avec l’aide du Dr Chaussoy, accorde à son fils le droit de s’envoler vers la vie éternelle, admirable preuve d’amour qui eut été digne d’inspirer la Pièta de Michel-Ange.

Mais la loi française archaïque et barbare ne reconnaît pas le droit de l’être humain sur sa vie, sa souffrance et sa mort, que les pays plus civilisés que le nôtre, Hollande, Suisse, Belgique… ont désormais intégré dans leur législation. Ce même droit que la Cour suprême des Etats-Unis, le 17 janvier dernier, vient de reconnaître au bénéfice de l’État d’Oregon, qui avait adopté en 1994 le « Death with Dignity Act« , confirmé en 1997 par 60 % de oui à l’issue d’un référendum. Mais les « politichiens » français, démocrates en papier mâché, ne veulent à aucun prix donner la parole au peuple souverain, sachant par les sondages que 86 % des Français sont favorables au droit de mourir dans la dignité, c’est-à-dire au droit à l’euthanasie volontaire.

C’est énorme 86 %, et pourtant je ne parviens pas à imaginer à quoi peuvent ressembler les 14 % d’un avis contraire. Il y aurait donc dans notre pays 14 personnes sur 100 capables de regarder froidement un grabataire incurable souffrant mille supplices en implorant qu’on le délivre et qui pourraient impitoyablement lui refuser l’accès au ciel ? Mais enfin, au nom de quoi ? Sous quelle influence diabolique est-il possible d’atteindre un tel degré d’insensibilité, d’abjection et de dépravation ? Les bras m’en tombent ! Et pourtant, nos 600 députés ont voté dernièrement à la quasi-unanimité la loi scélérate dite « de fin de vie » dont le nom véritable est « loi de prolongation de la torture ». Les trois députés écologistes qui se sont abstenus n’ont même pas eu le courage de voter contre, ce qui aurait au moins sauvé l’honneur de l’Assemblée nationale. D’ailleurs, que peut-on espérer de pseudos « représentants du peuple » qui n’ont même pas été capables d’imposer au gouvernement la rupture des négociations pour l’entrée de la Turquie en Europe, alors que 70 % des Français lui sont opposés ? Notre pauvre pays devra-t-il boire jusqu’à la lie toutes les lâchetés de sa « nomenklatura » ?
J’entends la révolte qui s’enfle et qui gronde.

63 réponses à l'article : Dérobade politico-judiciare

  1. grandpas

    05/04/2006

    Je vous avez répondu,mais mon post a rejoint un de ses amis dans la nuit et le brouillard. Donc je serais plus concis, à part vos fanfaronades,que faîtes vous? J’espére ne pas avoir été trop méchant.

    Répondre
  2. sas

    04/04/2006

    A grande…pas contrarié??? un p’tit 2500 mètres en 2 sans barreurs ou en double shull??? chef de nage ou équipage ??? hoooo GRAND PAS !!!JE TE CAUSE … sas qui déclare que tous les goyims n’ont pas les doigts dans le cul…ET 1 NEURONE PAR PERSONNE.

    Répondre
  3. camarade youri

    31/03/2006

    Toujours là,grignotin!Pour te servir.

    Répondre
  4. sas

    31/03/2006

    M’en qua di z’ote, ou pé p’ aler com sa, y pas ka fet avancer l’en discussion d’un pas…le chtit, le corse,le breton,basque,l’alsacien le créole…pendant qu’on se comprend difficilement…les autres nous enculent de plus belle… pour florent, il me cause aviron…je lui répond., comme economie, marine,voile,affaire,avion,tir et armes…il sait pas je lui dis… sas qui t’invite à un rendori, coudes et genoux admis…

    Répondre
  5. Florent

    30/03/2006

    Stooooooop! Ah heureusement que Tizi et Youri ne sont pas là pour nous voir, ils riraient bien! Bon puisque, vous ne pouvez pas vous entendre, les enfants, faites la seule chose à faire dans ce cas: ignorez-vous! A SAS, un grand sportif doublé d’un observateur souvent pertinent de notre société. Il ne te manque que peu de chose pour être parfait: un brin de modestie, de patience, un chouia de paranoia et de férocité en moins. Si, si, ça peut marcher, essaie, ça te fera du bien. A grandpas, puisque vous m’avez l’air d’être le plus âgé, donnez le bon exemple, arrêtez le premier. Il y a plus urgent à faire. Voila, c’est mon ultime tentative! Après je déclare forfait! Amicalement à tous les deux

    Répondre
  6. grandpas

    30/03/2006

    44 ans! Je vous pensais plus vieux Stolonifére Archelle Stoûpa vu vos expériences si nombreuses. Ce n’est pas un livre,c’est dictionnaire,une encyclopédie,que dis je un trésor vivant et en plus une condition physique hors du commun. Si Scriban Acéphale Sabelle n’éxistait pas,il se serait inventer tout seul. Gardons le,monsieur le webmaster! Chtiote question min galibot quin le solel it vot,it fait un’ baisse sur e’l bouch! J’sro curieux e ‘d savoir. le boyo rouche.

    Répondre
  7. sas

    30/03/2006

    A grand pas…avoue que tu n’as pas de chance hein…PREND DES SUJETS NEUTRES…la copulation du bigornot dans le golfe de cascogne au mois de février ??? l’opportunité d’un naguy becsa ou d’une hollande pour la FRANCE??? …pour l’aviron je peux te refiller des médailles j’en ai un stok… Pour ta curiosité,à 44 ans…je ne suis plus très sec…mais je chausse encore les gants et me tape des randoris…et j’aime avoir en face de moi des « p’tit jeunes », bien sûr d’eux et arrogants….et là c’est l’expèrience ,la sagesse et la modestie qui parlent….la poudre ,le son et l’efficience en dolby stéréo….au moment où ils embrassent le tatami…comprenant enfin les théories gravitationnelles….restées jusque là de funeste équations annonés et restituées bêtement. On a l’âge de ses artères mon amis…surenchérie de ses expèriences et de son travail personnel. sas qui présente ses respects à jeanne.

    Répondre
  8. grandpas

    30/03/2006

    Je l’avais déjà dit c’est le grand pére de Jeanne Calment ce grand homme. Monsieur le webmaster,laissez ce post passé.Je ne fait que répondre à Subliminalité Abyssinale Supériorale pour ces doux compliments et ses commentaires élogieux sur son physique parfait. Pour les 100kgs,gras ou ? Stop!restons zen.

    Répondre
  9. sas

    29/03/2006

    A grand pas …qui ne conait pas grand chose en rame… sas a été selectionné en équipe de france cadet 4 de couple…et à concouru sur le bassin de Vichy….quel doux souvenir…. champion de seine et marne en skiff à l’âge ou tu mettais encore des couches… champion d’ile de france en double skull…lorsque tu commencais à jouer à la tuture… iL FAUDRAIT une quinzaine de grand pas sur l’autre bordée…pour équilibrer un sas(1,98 ..100 Kkg) ne parle pas de ce que tu ignores… sas….C EST PAS DE CHANCE…MON gars!!! nb) avec des sas à la manoeuvre…l’iliade eut terminée en 48 heures chrono…FRAIS,INTERETS ET ACCESSOIRES COMPRIS.

    Répondre
  10. grandpas

    28/03/2006

    Heureusement que nôtre Sialique Ableret Sialorrhée est unique.Imaginons une triére remplie de rameurs tel que lui. Pauvre Ulysse,son Illiade serait encore au début.

    Répondre
  11. sas

    28/03/2006

    L’interêt avec u zig comme ca dans sa barque et à ses côtés, c’est que je passerais plus de temps à contrôler où il se trouve et à ce qu’il fait…qu’à m’occuper de mes targets….non décidément je préfère y aller seul que mal accompagné.. SAS le mercenaire qui n’a pas le temps de jouer.

    Répondre
  12. Florent

    27/03/2006

    Ah les enfants, vous êtes désespérants! Et dire que d’ici peu de temps, vous vous trouverez embarqués dans la même galère! Et moi aussi d’ailleurs! A moins bien sûr que nous n’ayons réussit à nous barrer vite fait sous des cieux plus cléments.

    Répondre
  13. sas

    27/03/2006

    C’est déjà fait florent…comme d’habitude je vais voter jean marie lepen…pour le salut de la FRANCE. Quand à grand pas…comme beaucoup de nos instituteurs rampants devant leurs élèves chances pour la france…nul en français mais emérite en boxe thaî…comme il n’a pas de consitence(creux sur le fond) , il se sent obliger de camper sur la forme. sas qui le remercie pour la correction des 2 y… merci grand pas…

    Répondre
  14. grandpas

    27/03/2006

    Cher Florent Ce cher Synaléphe Automédon Sextillon n’est pas mon ami et encore moins un compagnon de route.Ce n’est qu’un leveur de fonte(post du mois de Juin 2004) A propos,avant d’utiliser la platine à silex,on utlisait la paltine dite à chenapan de l’allemand Schnappghahn « arquebusier »,rien de bien calme. Amicalement

    Répondre
  15. Florent

    26/03/2006

    Alons, allons, grandpas et SAS, allez vous arrêter de vous disputer, ou bien je vais être forcé de vous mettre au coin avec votre petit camarade Jaures. Vous ne le voulez je suppose? Bon alors réconciliez-vous et essayez de créer de beaux projets de sauvetage de la nation ensemble.Allez bande de petits chenapans! Amicalement

    Répondre
  16. sas

    25/03/2006

    A grand pas…merci infiniment grand pas, voilà qui fait effectivement avancer le débat….beaucoup plus clair depuis ton intervention « utile » , là où florent doté d’humour et d’intelligence… avait relevé comme une boutade…ce qui était d’ailleurs…et comme nos caciques de sos racisme, ou touche pas à mon pote :je ne me rapelle pas qu’il est mendaté une petite main ou petit personnel servil pour…corriger..ou s’insurger par délégation. sas qui salut les propos utiles…

    Répondre
  17. grandpas

    24/03/2006

    Pour Seul Aucun Sans, Vous!qualitatif!écrivez correctement avant de vous moquez des autres(voir florent). Pour vous Syncrétisme Autarcique Syngnathe et seulement pour vous,je vais vous épeler synonyme:S.Y.N.O.N.Y.M.E, et non synonime comme vous l’écriviez précedemment. Bonne soirée

    Répondre
  18. sas

    24/03/2006

    A grandpas… QUANTITE N A JAMAIS AU GRAND JAMAIS ETE SYNONIME DE QUALITE…. sas le seul…

    Répondre
  19. Florent

    22/03/2006

    Et paf, il fallait s’en douter, l’ami Lance ne peut pas s’empêcher de retomber de retomber dans la haine dans la plus crasse et la plus primaire, c’est plus fort que lui. Je suggère à ce stade un petit traitement psychologique. Tout cela est bien vaine polémique. Je crois à la justice immanente (cosmo-mathématique). Chacun sera payé avec la monnaie qu’il a frappée. Tiens, v’la aut’ chose. Celle-là, même Claude Vorillhon ne l’avait pas faite. Quand Lance fondera-t-il sa nouvelle secte? Ceux qui s’opposent au vote d’une loi sur l’euthanasie volontaire (et qui sont une minorité, mais comptant malheureusement quelques hommes politiques prenant leurs ordres au Vatican, comme le félon Douste-Blazy) paieront leur aveuglement de leur propre souffrance. Oui et merde au respect du à l’adversaire! Au fait, faudra qu’on m’explique comment Douste, que je ne vois pas souvent à la messe et qui alégalisé l’avortement à domicile, prend ses ordres du Vatican. Tant qu’on y est, dites carrément que Chirac est catho! Ils gémiront sur leur grabat et supplieront en vain qu’on les délivre, mais nul n’aura pitié d’eux parce qu’ils n’auront pas eu pitié des autres. Tiens, une vision de l’apocalypse, Lance avoeurait-il ses références intimes. En tous cas, il semble ignorer que des gens puissent encore être brave face à la souffrnace et à la mort. Je sis c’est rare de nos jours, mais ça existe. Florent regrettera un jour amèrement les phrases méchantes et stupides qu’il vient d’écrire, mais il sera trop tard. Ah bon? Et quelles phrases votre altesse? Il n’y eut que dialogue, réalisme, pragmatisme et autres rappels de vérité intangible. Si c’est ça,, être méchant pour Lance, alors il ne doit pas avoir beaucoup d’amis. Le christianisme est la religion de la souffrance, et n’a jamais été qu’un sado-masochisme institutionnalisé. C’est pourquoi il a pris pour symbole le corps pantelant d’un homme crucifié. Accrocher un tel symbole au-dessus du lit des enfants, c’est les éduquer pour la torture, la culpabilité et l’auto-punition. Euh, et le sens du sacrifice, du dévouement pour autrui, du rachat des péchés, ça ne vous dit rien? Non? C’est domage car vous en bénéficiez. En tous cas, cela résumme bien votre manque criant de culture religieuse. Allez, je suis disposé à vous faire quelques cours de catéchisme de rattrapage. Je sais ma générosité ne connait pas de limite. Finalement, je coris que Lnace doit être bien malheureux pour profèrer des propos aussi haineux et contradictoires. Prions pour lui, il doit en avoir grandement besoin. En espérant que ce post passe et ne soit pas censuré.

    Répondre
  20. grandpas

    22/03/2006

    Pour Sanderling Aegosome Saperde, Vous vous permettez bien facilement de vous croire vainqueur,vous êtes seul,nous sommes légions! Pour monsieur Lance Je n’ai pas eu de christ au dessus de mon lit,mais une bible à mes cotés.Ce qui ne m’empêche aucunement d’avoir mon propre arbitre sur cette question.Il me semble que votre propre dogmatisme aveugle votre vision de la foi. Même,si vous ne partagez pas en totalité, la vision du christianisme,essayez de respecter ses adeptes.Si dans le passé,il y eut l’inquisitionn ne prenez pas ce chemin car il ferait des personnes que vous aimez le moins,des néo martyres. Enfin,il me semble sans aussi verser que vous dans l’étude des peuples celtiques que leurs dieux n’étaient pas toujours trés sympathiques(têtes des ennemis accrochées à l’encolure des chevaux).Les druides ayant disparus,on peut toujours idéaliser ce mode de pensée. Bien à vous cher Monsieur Lance,je trouve aussi fatigant que notre Streptobacille Arbitral Strongyle vous applle frére à chacune de ses interventions mais bon il fait parti du paysage des 4v.

    Répondre
  21. Pierre LANCE

    22/03/2006

    Tout cela est bien vaine polémique. Je crois à la justice immanente (cosmo-mathématique). Chacun sera payé avec la monnaie qu’il a frappée. Ceux qui s’opposent au vote d’une loi sur l’euthanasie volontaire (et qui sont une minorité, mais comptant malheureusement quelques hommes politiques prenant leurs ordres au Vatican, comme le félon Douste-Blazy) paieront leur aveuglement de leur propre souffrance. Ils gémiront sur leur grabat et supplieront en vain qu’on les délivre, mais nul n’aura pitié d’eux parce qu’ils n’auront pas eu pitié des autres. Florent regrettera un jour amèrement les phrases méchantes et stupides qu’il vient d’écrire, mais il sera trop tard. Le christianisme est la religion de la souffrance, et n’a jamais été qu’un sado-masochisme institutionnalisé. C’est pourquoi il a pris pour symbole le corps pantelant d’un homme crucifié. Accrocher un tel symbole au-dessus du lit des enfants, c’est les éduquer pour la torture, la culpabilité et l’auto-punition.

    Répondre
  22. sas

    21/03/2006

    A mancney,contac radar,vol inversé,cabré,réduction de gaz,changement de plafond,voile rouge en sortie de boucle puis noir,restabiliser le vol,remise de gaz,looker en interception des tes AIM-9 et ajuster les longues portée…TCHAO MANCNEY…. sas=1 MANCNEY=tapis

    Répondre
  23. SAS

    21/03/2006

    Au web master,cela fait 3 fois que tu zappe mes explications,laissant la maman de grand pas en dehors de notre joute,tu zap…..voudrais tu saloper l’image de sas à l’insue de son plein gré????petit commissaire politique aux ordre de lance ??? sas

    Répondre
  24. Mancney

    18/03/2006

    Ton altesse, je viens d’armer mes AIM-9 Sidewinder. Fais gaffe a toi. Best, Mancney

    Répondre
  25. grandpas

    18/03/2006

    Voilà notre Sympathicectomie Alcalose Suburral se permet des commentaires Scabreux Aléatoires Sanieux. Si est là son seul plaisir bien solitaire d’aiileurs. Alors,bonne journée.

    Répondre
  26. Florent

    18/03/2006

    Cher grandpas, Bon là, vous jouez un peu sur les mots. Par juger, j’entendais plus les actes et opinions d’une personne que la personne elle-même qui en est distincte, ne serait-ce que parce qu’on peut très bien changer d’opinion ou corriger ( ou encore regretter ) des actes. Voila. Amicalement A SAS, conseil d’ami: fais gaffe, tu t’engages sur un terrain ardu, plaisanter sur les mères d’autrui est délicat.

    Répondre
  27. sas

    17/03/2006

    A grand pas qui nous évoque tendrement sa maman…c’est touchant… pour toi grand pas c’est le contraire(corps, tête et réclamation)? nb)précision cette boutade s’adresse à toi ? et non à ta maman(respect pour elle)…. sas spécialiste des retour de bâtons.

    Répondre
  28. grandpas

    17/03/2006

    Cher Florent, Fausse manoeuvre de ma part j’écrivais,on peut donner un avis sur un post sans en juger l’auteur ce qui parfois est difficile surtout les propos sont aux antipodes de nôtre vision de la vie. Cordialement.

    Répondre
  29. grandpas

    17/03/2006

    Cher Florent, Donner un avis n’est pas jugé.Je donne un avis sur un post X ou Y mais j’essaye de ne pas juger son auteur(ce qui p

    Répondre
  30. Florent

    16/03/2006

    Cher granpas, Autant pour moi sur votre père. M’interdire de juger est comme m’interdire de donner mon avis, prendre position sur un sujet, c’est déjà un peu juger, n’est-ce pas? Ou alors, il faudrait être neutre, autant dire tiède, ce que je ne supporte pas. Vous parlez de « dogmatisme rigide », je parlerai plutôt de valeurs intrinsèques et inaltérables. Chacune son point de vue me direz-vous, et il est vrai que je suis jeune ( et en bonne santé ). Mais je maintiens que je préfèrerais vivre handicapé pendant cinquante ans que mourir saint à vingt ans ( ce qui ne risque plus de m’arriver d’ailleurs ). La vie serait-elle devenu si invivable? A nous de la rendre meilleure. Amicalement

    Répondre
  31. grandpas

    15/03/2006

    Cher Florent, Je parlais de mon pére et non de sa sainteté.Pour vos futurs enfants,j’espere que vous n’aurez pas ce choix cornélien. Ma mére est infirme mais elle a encore toute sa tête elle ne demande rien.Là est toute la différence. Vous n’avez aucun droit de juger sans savoir etsans connaître mais il me semble votre pensée au dogmatisme rigide ne peut comprendre ce qui est malheureux pour un garçon aussi cultivé que vous. Bien à vous

    Répondre
  32. Florent

    15/03/2006

    A granpas, si vous parlez de JP II, je crois que vous vous trompez, personne ne lui a brisé la machoire, pas plus pour Vincent Humbert. J’emploie bien à dessin le terme assassin car le premier devoir d’une mère ( ou d’un père ) est bien de sauver la vie de son enfant et, dans de telles situations, de le soutenir moralement et de le réconforter, car il s’agit bien de ça. Achever quelqu’un est bien une solution de facilité. Même paralysé, un être humain reste un être humain et a sa dignité. Il peut encore être utile et actif. Connaissez-vous l’histoire de Jacques Le breton, cet ancien artificier devenu aveugle et privé des deux mains suite à un tir de grenade? Son combat pour une vie heureuse est un grand exemple autrement plus édifiant que celui de la mère de Vincent Humbert. Quant à mes futurs enfants ( si j’en ai ), je n’ai certes pas l’intention de les tuer, qu’ils soient difformes ou malades, on a déjà tellement de mal à avoir des enfants en ce monde alors si on se met à les basarder à la première imperfection. C’est hélas le résultat d’une mentalité de société qui veut que tout le monde soit jeune, beau et bien portant à tout âge et qui ne veut pas entendre parler du reste.Ca me rappelle certaines autres idéologies à la nocivité reconnue. Attention granpas, ne vous laissez pas avoir par la propagande à deux balles des médias bobos et gauchistes. Il est facile de voir l’intérêt qu’ils trouvent à la surenchère dans cette affaire. Amicalement PS: Mes avertissements se réalisent d’ailleurs, récemment une autre mère souhaitait euthanasier son fils handicapé incapable de s’exprimer, donc de donner son avis. On voit clairement le but des promoteurs de cette horreur: se débarrasser des mal formés. Et aux Pays-Bas, ce sont des enfants mongoliens qui sont tués. Vraiment beaux les pays « civilisés »!

    Répondre
  33. grandpas

    15/03/2006

    Pour florent, Comment appelez vous ce traitement,brisez la machoire d’une personne pour le nourir par tube,cet homme a serré celle ci avec une telle force car la douleur était devenue insurportable que les machoires se sont soudées. N’est ce pas prolongé la vie d’un être humain contre sa volonté? N’employer pas le mot d’assassin pour cette mére qui a soutenu son fils jusqu’à une décision finale dont le choix a du être pour un maman aimante une tragédie. Ne jugez pas cher Florent,nous en reparlerons quand vous aurez des enfants que vous aurez porté dans vos bras et vu grandir chaque jour et de le retrouver tel un légume ou ne fleur qui n’éclorera jamais. Cordialement.

    Répondre
  34. Florent

    14/03/2006

    A Christiophe, votre haine du christianisme vous égare ( mais vous n’êtes pas le seul, n’est-ce pas Jaures? ). Je ne vois pas à quel moment j’ai donné une leçon de décense à granpas, vous avez encore du vous tromper de post ( ou même ne pas lire, normal pour un gauchiste ). Et le Vatican n’y est pour rien des caméras des pays athés, agnostiques et/ou socialisants se sont braqués sur lui. Le Vatican a lui justement fait preuve de pudeur. A Aude, incroyable mais vrai! Vous vous prétendez catholique mais vous défendez l’euthanasie et l’avortement, en oubliant la valeur incomparable de la vie. La vie d’un handicapé physique ou mental qui peut parfaitement s’accomplir et être heureux, la vie d’un enfant dnas le ventre de sa mère ( lui aussi a droit au choix, non? ). Et puis qu’en savez-vous que Humbert mère et fils furent libres dans leur choix? Les connaissez-vous intimement? J’ai pour ma part des infos fiables montrant que la décision de vincent ne tenait qu’à un fil et ce fil, c’est sa mère indigne qui le rompit. Cette femme est un assassin ignoble qui ne mérite que la prison. Même sans juger, il est aisé de savoir cela. Ah il n’y a pas à dire, la propagande gauchiste a bien fait son oeuvre. Le meilleur avec Kinikos a. Cas où il y aurait la volonté manifeste de l’intéressé (comme justement le cas de Vincent Humbert) C’est son droit. C’est légal, le suicide. Je ne comprends pas pour quelle raison aider l’exercice de son droit légal est punisable alors qu’aider des clandestins illégaux (un pléonasme qui ne l’est plus en France) est encouragé. C’est le monde à l’envers. D’autant plus qu’aider quelqu’un à mourir demande beaucoup de courage qui fait défaut à beaucoup d’entre nous (moi y compris, peut-être…). Et je pense que l’entrave à l’exercice de son droit doit ouvrir droit aux dommages-intérêts !!! (cela redonne envie de vivre ?) Ben non monsieur, le suicide n’est pas légal en France, en tous cas pas encore et on en profite. Désolé de briser vos fantasmes, mais ici en ripoublique, on n’achève pas encore les malades sur leurs lits. Et aider à mourir quelqu’un ( douce expression pour dire, plus simplement, assassiner ) est bien moins courageux que de s’en occuper jusqu’à la fin. Quant à la comparaison avec les clandestins, désolé hors sujet, même si je partage votre point de vue là-dessus. b. Cas où l’intéressé serait dans l’impossibilité de s’exprimer Si j’étais dans cet état là, j’aimerais dire, « Ne décidez pas à ma place, bon sang !!! Tentez quand même une panoplie de thérapies disponibles à notre temps (on me fesait payer longtemps à la Sécu et cie pour ça, non ?). Si rien ne marche, je laisserai enfin ma femme en décider à ma place, quand et comme bon lui semble, que je souffre ou non (puisque ce serait certainement dans ses considérations. Je lui fais confiance plus qu’à quiconque en la matière) ». Cette fois, plus sage, mais frnachement, remettre ainsi sa vie entre les mains d’un autre, fut-ce un proche. Ne vaut-il pas mieux prendre ses précautions auparavant et demander à ces mêmes proches de tout faire pour vous empêcher de commettre l’irrémediable. Il semble malheureusement que les morticoles aient la cote en ce moment. Vous devez être bien malheureux pour en arriver à hair ainsi la vie. Comme je vous plains, pour ma part, j’aime la vie plus que tout et j’espère vivre cent ans. En tous cas, Hitler doit se retourner dans sa tombe. ( Ces paroles ne s’adressaient pas à granpas, même si je suis en désaccord avec lui ). A Ado, humour et et sagesse conjugué, bravo, du grand art! A SAS, bien vu cette fois!

    Répondre
  35. sas

    14/03/2006

    A kikinos…mosart franc maçon…d’où son année après dumas,hugo et les autres… a MANCNEY c’est juste un principe de logique….pas assez de français,déficit de natalité….donc sauf à être totalement con ou mauvais comptable…on flingue pas les gosses à vennir…pour le confort des gonzesses »occidentales » qui souvent confondent smarties et pilulles…mais qui se font tirer à tour de bras (le plus grand nombre et hors accident)… SAS

    Répondre
  36. Mancney

    13/03/2006

    Aude, l’avortement est différent car il comporte une notion de FUTUR. Tres important et tres grave, le Futur. Personne n’achete un paquet de graine de tomates pour elles memes, on achete des FUTURES tomates. Il faut essayer de voir AU DELA des yeux. Kikinos, merci de partager mon point de vue (jeudi 09 mars à 00:25) ; jusqu’ici, il n’avait interressé personne. Trop simple sans doute. En plus j’affirmais que « tout le monde a raison », je comprends que cela puisse deconcerter dans un pays ou l’on a pris l’habitude d’avoir toujours tort. Best, Mancney

    Répondre
  37. kikinos

    13/03/2006

    Me voilà de retour des vacances en Autriche (eh oui, Mozart oblige, quoique, je ne sais, finalement, si l’on fête 250 ans de sa naissance ou de sa mort…) Comme quelqu’un l’a déjà dit plus haut, la question est assez simple, au moins pour moi en tout cas. je ne comprends pas pourquoi tant de polémiques qui traînent. A mon sens, il faut séparer les deux choses; a. Cas où il y aurait la volonté manifeste de l’intéressé (comme justement le cas de Vincent Humbert) C’est son droit. C’est légal, le suicide. Je ne comprends pas pour quelle raison aider l’exercice de son droit légal est punisable alors qu’aider des clandestins illégaux (un pléonasme qui ne l’est plus en France) est encouragé. C’est le monde à l’envers. D’autant plus qu’aider quelqu’un à mourir demande beaucoup de courage qui fait défaut à beaucoup d’entre nous (moi y compris, peut-être…). Et je pense que l’entrave à l’exercice de son droit doit ouvrir droit aux dommages-intérêts !!! (cela redonne envie de vivre ?) b. Cas où l’intéressé serait dans l’impossibilité de s’exprimer Si j’étais dans cet état là, j’aimerais dire, « Ne décidez pas à ma place, bon sang !!! Tentez quand même une panoplie de thérapies disponibles à notre temps (on me fesait payer longtemps à la Sécu et cie pour ça, non ?). Si rien ne marche, je laisserai enfin ma femme en décider à ma place, quand et comme bon lui semble, que je souffre ou non (puisque ce serait certainement dans ses considérations. Je lui fais confiance plus qu’à quiconque en la matière) ». Voilà, c’est clairement tranché pour ce qui me concerne. Je n’impose à qui que ce soit ma position. Je dis, donc, au Pouvoir qu’il n’a pas droit de décider SUR MOI à ma place, admettant qu’il aît éventuellement droit, j’en sais rien, sur d’autres gens qui ne sont pas d’accord avec moi.

    Répondre
  38. Aude

    13/03/2006

    @ Florent : La pression médiatique qu’on a fait sur Vincent Humbert ? Il me semble que c’est lui et sa famille qui ont cherché à mobiliser les médias par le biais de son livre et sa lettre addressée au président de la République… Quant à la propagande dont je suis victime selon vous, ce n’est absolument pas le cas. Je m’imagine simplement à la place de Vincent. Mourrir ne me fait pas peur étant catholique et donc croyante mais vivre comme ça me terrifie. J’en ai déjà parlé à mes parents notamment à mon père et je lui ai fait jurer de me tuer si un jour j’étais dans un état pareil. Je suis désolée d’exposer ainsi ma vie privée mais c’est pour mieux me faire comprendre. Quant à l’avortement, il s’agit également d’un choix personnel…

    Répondre
  39. gigi

    13/03/2006

    Tout à fait d’accord avec vous, Florent!

    Répondre
  40. Ado

    13/03/2006

    Bon, l’euthanasie à surtout pour but de faire faire des économie à la sécurité sociale. Il est probable que dans un avenir proche, étant donné la faillite prévisible du systé MODELE français, il existera officieusement un age limite au de la duquel on ne sera tout simplement plus vraiment soigné (placebo, morphine, puis euthanazi), ainsi également en cas de rechute de maladies lourdes, et donc couteuses, quelque soit l’age. Et puis ca favorise la transmission rapide d’héritage, ce qui rempli d’autant les caisses de l’Etat. « On sait que la souffrance est quasiment un principe de vie pour les chrétiens, un quasi devoir pour atteindre le « ciel ». » Mmm, beaucoup de chrétiens ont donc dû avoir la joie d’acceder directement au Paradis au XXéme siécle, grâce à tous ceux qui ne s’encombraient pas de « relant de morale religieuse qui poluent encore nos élus ». Proposez-vous une canonisation d’Hitler et de Lénine ?

    Répondre
  41. christophe.azzolin

    12/03/2006

    a florent :quand vous faites une lecon de decence a grandpas ou etait la decence du vatican lors de l agonie de jean paul II le retour?je dois bien avouer que le spectacle etait tres surprenant on aurait dit une pub pour beneton

    Répondre
  42. Florent

    11/03/2006

    A Pol Emic, très bien vu, c’est d’ailleurs peut être cela le but des promoteurs d’une telle loi…sur le dos des pauvres gens touchés par le malheur. A Jaures, pas plus original, vous réutilisez la théorique de tous les promoteurs de la « fin de vie » ( ou « début de meurtre » ). Sauf que, les faits sont têtus, il se trouve que les nazis des années 1930 employaient EXACTEMENT LES MEME arguments avant de mettre en place le programme d’éradiquation des handicapés de tout ordre. A l’époque, ceux qui se sont fait avoir ( et ils doivent être nombreux les pauvres ) étaient bien pardonnables car cette méthode était inédite, mais de nos jours, on n’a plus droit à l’excuse. La faute est d’autant plus grande. En plus qu’est-ce qui vous garantit que la lettre n’aura pas été écrite à la place du malade ou sous contrainte? Allez-y continuez autant que vous voulez, on trouvera toujours des failles à votre grand système humaniste.

    Répondre
  43. sas

    11/03/2006

    A pol emic…pire…comme avec le coup de la constitution européene rejetée massivement par 80 %des français….notre droit commun supermenteur aurait lancé une fatwa sur ce peuple gégénéré(nous)car ne sachant plus reconnaitre de vrais bonnes mauvaises idéees….aurait sorti le 49-3 pour s’auto autoriser….et aurait déjà euthanasié les 3/4 DES GAULOIS DE SOUCHE….inaptes à se laisser enculer sans japper… sas qui non,non,et non.

    Répondre
  44. Jaures

    11/03/2006

    A Florent: sans rancune, j’avoue avoir tendu la perche. Je pense qu’il y a confusion entre euthanasie (qui consiste à abréger les souffrances d’une personne en fin de vie) et eugénisme. Cela n’a évidemment rien à voir.Cet amalgame fausse le débat. D’ailleurs personne ne milite pour une telle abjection.L’euthanasie doit être une décision prise avec l’accord du malade, de la famille et de l’équipe médicale.Une lettre pourrait d’ailleurs être écrite, à l’instar du don d’organe,avant même de tomber malade ou d’avoir un accident afin que chacun se détermine pour lui même en conscience et en amont.Diaboliser le débat ne le fait pas avancer.

    Répondre
  45. Pol-Emic

    10/03/2006

    qualifier de diabolique le refus d’achever les malades c’est bien là marquer l’influence du diable en effet. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Le risque d’une telle loi en France, outre toutes les objections morales que l’on pourrait opposer, c’est qu’on passerait vite ( en une génération peut-être) de la possibilité exceptionnelle, à la mort décrétée par la Sécu pour équilibre des comptes (et soulagement des familles). L’évolution de la loi sur l’avortement devrait nous en convaincre. ps : je ne suis pas étranger au problème étant moi-même père d’un enfant handicapé

    Répondre
  46. Florent

    10/03/2006

    A Aude, ce sont plutôt les partisans de l’euthanasie qui veulent imposer leur point de vue à grand coup de promo médiatique hypocrite et menssongère. La majorité de la population ignore la vrai réalité des malades incurables qui sont, dans 95 % des cas, dépressifs, seuls ou inconscients. Il est donc nuisible de légaliser l’euthanasie pour quelques cas particulier et rarrissime. Il s’agit de la même tromperie que pour l’avortement. Et puis sur Vincent Humbert, vous ne savez pas tout non plus. Vous oubliez la pression médiatique qu’on a fait sur lui et sa mère, et aussi que lui-même a eut beaucoup de doute sur sa décision. Rappelez-vous que l’euthanasie fut l’apanage des régimes totalitaires, je l’ai dit plus haut. Eux aussi avaient les mêmes arguments, soulager la douleur, mon oeil!Ne vous laissez pas avoir pas leur propagande au rabais. Une vie vaut toujours la peine d’être vécue. Pour ma part, à l’instar de Claude François, je préfère vivre pauvre et malade que mourir riche et bien portant, il y a tant à faire en ce monde. Ne laissons pas tomber les malades qui ne demandent que de l’attention et de l’espoir. A granpas, moi j’espère surtout réagir correctement et ne pas en venir à cette extrêmité. A Lahitte, tout à fait d’accord avec vous, vous avez tout dit. A Jaures, Vous voulez mourir quand vous le voulez? Tout à fait d’accord, et le plus tôt sera le mieux. Désolé, c’était trop tentant.

    Répondre
  47. SAS

    10/03/2006

    A guillermo…..comment tu appelles avec des mots simples…un endroit décoré selon l’art…où les gaziers arrivent avec des « costumes de l’empire » voir perruque et poudrette…où ils gesticulent inutillement et inventent des conceptes stériles et virtuels qui ne devraient les engager qu’eux….si ce n’est pas de la comédie del larte et le cirque….depuis que tous les justiciables savent qu’ils ont des « nez rouges »…c’est quoi t-es-ce ??? faut te réveiller mon petit guillermo….la france sombre…et se sont ses institutions, dont la justice est la gueuse qui plombe et nous précipite vers les abysses, agravant le désordre général. sas qui souhaite avoir été entendu a défaut d’être compris.

    Répondre
  48. grandpas

    09/03/2006

    Pour Jaures Votre liberté,elle a fait commettre des crimes à certains de vos amis politiques,stalinien,maohiste,pol-pot et là je ne cite que les plus connus.Au nom de votre liberté,certains sont encore otages de groupes armés révolutionnaires comme les FARC,le plus drôle c’est que les socialistes oublient de préciser dans leur communiqué de soutien que cer guerrilleros se réclament d’un maohisme pur jus,troublant n’est ce pas! A cause de votre liberté à tout prix,plus de devoirs que des droits et cela que vous voulez nous imposer. Non merci,je vous la laisse. Pour florent, j’espére que vous n’aurez pas à vivre ce type situation. Pour Charles Martel Trés beau film que »johny go is gun » Cordialement

    Répondre
  49. Guillermo

    09/03/2006

    A SAS_qui_resSASse. Pour un peu je t’oubliais mon mieux. Bon j’ai pas compris dans le détail ce que tu as voulu dire. Tu me parles de piquouze de rappel ; c’est pas adapté à moi comme je fais jamais aucun vaccin. Bon sinon je vais aller manger et après j’aurais les idées plus claire pour relire la suite. Sinon j’estime qu’une cour d’assise n’a rien d’un cirque ou d’un théâtre. J’admets ça à la rigueur d’une chambre (le mot est d’ailleurs super choisi) parlementaire, c’est un peu fait pour. Mais une enceinte juridique, non désolé, c’est pas fait pour qu’on y fasse du cirque, même si notre institution justiciaire (pour ne pas dire Justice) est tellement discutable. …dialement.

    Répondre
  50. charles martel

    09/03/2006

    la vue d un etre cher se degradant sur un lit d hopital est tres dure a supporter dansla plupart des cas le malade ne souffre pas et n est pas conscient de son état Depuis une vingtaine d annees les medecins francais ont revu leurs protocoles du traitement de la douleur physique ou psy Generalement apres une intervention des pompes a morphine sont posées aux opéres etc Il y a un réel progres dans le soulagement des malades le cas de ce JH est effectivement a part et dramatique Deux excellents films us evoquent ce probleme vous pouver louer le DVD million dollar baby ou acheter un film ancien en DVD( 1963 ) Johny s en va en guerre par dalton trumbo

    Répondre
  51. Jean-Claude Lahitte

    09/03/2006

    Si, pour juger, il faut s’être trouvé dans la situation dramatique qu’a vécue Marie Humbert à travers le calvaire enduré par son fils (NB. de toute façon, je ne me permettrai pas de la « juger »), je ne suis pas certain d’être d’accord avec elle quand elle demande – que dis-je ? exige – un procès en règle. Non seulement pour elle. Ce qui est parfaitement son droit. Mais aussi pour le Docteur Chaussoy qui, lui, ayant agi par compassion, en faisant « officiellement » ce qui se pratique généralement dans l’ombre, n’a semble-t-il aucune envie d’affronter des juges. Au risque d’être condamné. Pas seulement à ne plus exercer ses fonctions. Marie Humbert clame qu’elle veut, par ce procès qui lui est refusé, faire légaliser l’euthanasie. Sachant qu’elle risque d’être condamnée, ne serait-ce que par principe. Au risque de faire reculer la cause qu’elle prétend défendre. Qu’il me soit permis de penser qu’elle a peut-être une raison inavouée : celle de trouver la paix de l’âme en obtenant soit l' »absolution », soit la condamnation. Car, quoiqu’on pense, détruire une vie, si lamentable qu’elle soit, est un choc. Surtout s’agissant de celle d’un être aimé, d’un être que l’on a mis au monde. Et tous les thuriféraires de l’avortement généralisé (rappel : la loi dite jésuitiquement de l’IVG est largement bafouée, pas seulement avec les avortements dits « de confort »)devraient savoir que c’est un drame pour la quasi-totalité des femmes qui le vivent. Mais de cela, qui s’en soucie vraîment ? Comme des victimes de la guerre, ceux qui la réclament à cors et à cris ! Mais pour en revenir à Marie Humbert, outre que, en mon âme et conscience, je refuse pareille loi, je pense que la sagesse voudrait que l’on n’en vienne pas à une loi sur l’euthanasie qui risquerait d’entraîner les mêmes débordements que la loi sur l’IVG. Je pense que la sagesse voudrait qu’on laisse aux médecins le soin de décider, en leur âme et conscience, du moment où la nature doit imposer sa loi, en cessant tout acharnement thérapeutique, tout en faisant tout ce qu’il est possible de faire pour empêcher les souffrances. Je pense enfin que là, la solidarité devrait s’imposer pour que la collectivité prenne en charge le coût de ce suivi. Si je suis contre l’assistanat de paresseux de toutes sortes, je suis au contraire à fond pour l’assitanat aux personnes en danger de mort, aux personnes qui souffrent dans leur chair. Là est le véritable devoir d’humanité, là est le vréitable devoir de charité. Mais on ne peut à la voir vouloir soulager toutes les misères du monde (de préférence exotiques) et celles de ses « frères »… Cordialement, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  52. Jaures

    09/03/2006

    A grandpas: Ma haine pour l’Occident Chrétien! Rien que cela!Je ne hais personne. Je refuse simplement les contraintes qui me sont imposées par des préjugés moraux auquels je n’adhère pas. Je n’ai pas choisi de vivre, qu’on me laisse mourir comme je l’entends. Vous appelez ça de la haine? Moi la liberté.

    Répondre
  53. Florent

    09/03/2006

    A Jaures effectivement pitoyable vos relents de haine anti chrétienne plus de cent ans après la loi de 1905, ça frise la paranoia. En plus, vous permettre de parler de manière aussi légère de faits aussi graves que vous devez sûrement ignorer, bien au chaud dans votre demeure confortable est à la limite de l’écoeurement. Vous êtes bien le bobo de l’année. Vous est-il possible de distinguer « aimer souffrir » et »assumer son destin avec sérénité ». A granpas, je comprends votre douleur et ne vous jege pas mais garde mon opinion. Il est vrai que je n’ai pas vécu cette situation, même si j’ai vu certains de mes proches souffrir. Je sais en tous cas que je ferais tout pour éviter la solution extrême. Pour votre mail fort sympathique, je l’ai bien reçu mais ne puis vous répondre, mon adresse ne peut sans doute pas joindre la votre. Je reesaierais.

    Répondre
  54. sas

    09/03/2006

    A guillermo…voilà encore une analyse médiocre et à l’envers carracteristique d’une déviance cérébrale chronioque visant à l’amalgame permanant. « …C EST AUX JUGES DE SE SUBSTITUER AUX PARLEMENTAIRES…parcequ’ils sont lâches et incompétents.. » « …les juges ne represente plus le peuple… » Piqouze de rappel à guillermo: Les juges n’ont jamais représenté le peuple…les juges doivent appliquer les lois de la république sans restrictives ni particularismes..et surtout pas à travers les volontés maçonniques des loges…je dis que cette jurisprudence encore, est d’origine « maçonnique »…pour éviter les démarches démocratiques… Nos députés étant choisis et cooptés par ces même « intrigueurs »‘visiblement insuffisant(la méthode cooptative), il convient donc de virer ces fausses représentant du sénat et de l assemblée nationale(au karchèr si necessaire)…et de faire des refendum populaires pour ces sujets très chauds et sesibles ,comme l’abolition de la peine de mort… A mancney…quand à libérer l’euthanasie et la « rembourser »….là je crois que tu as fumé de la moquette vieux….car avec les enculés et droits communs qui nous dirigent, et pour ne pas sombrer ou partir au trou…ils vont génocider les 3/4 de la population française….qui ne succombent pas à leurs injonctions nauséeuses et suicidaires….comme le dernier referendum sur la Turquie… On a une organisation institutionnelle….elle doit être respecteé par tous et à tout moment….point, sans dyscrimination vrai ou supposée…et sans « élus » réels ou fictifs… sas le sage.

    Répondre
  55. Aude

    09/03/2006

    Florent, je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Vous êtes apparamment contre l’euthanasie et c’est votre choix mais n’imposez pas votre opinion aux autres. Dans le cas de Vincent Humbert, je ne conçois pas qu’on puisse être contre sa décision. Vous vous voyez « vivre » comme ça ??? L’euthanasie doit être légalisée. En étant strictement contrôlée bien sur. Nous sommes dans un pays de liberté (aux dernières nouvelles) ce qui signifie que nous avons également le droit de choisir de mourir dignement.

    Répondre
  56. Mancney

    09/03/2006

    La question de l’euthanasie n’est pas si difficile et ne devrait certainement pas etre un terrain d’affrontement . D’abord, elle est suffisament douloureuse pour que les interlocuteurs concernés fassent preuve, dans leurs discussions, de la plus grande noblesse et de la plus grande courtoisie. Ensuite, sur le FOND, la seule réponse est le CHOIX INDIVIDUEL . On laisse les intéréssés choisir, et on les aide de notre mieux. Si il y a vraiment un domaine ou l’Etat, le Pape, les autres et ma concierge n’ont rien a dire, c’est celui la. Ce n’est pas compliqué, les deux options sont JUSTES, tout le monde a raison. Personne n’a faux, SAUF celui qui voudra « imposer » . Sur la forme, c’est a dire le financement en cas de choix de vie, l’idée de contribuer, par le biais d’assurance a une aide financiere a ces personnes, me convient parfaitement. Seuls sont a aménager, diverses procedures, comme le cas d’impossibilité de faire un choix individuel (malade inconscient par exemple, famille, tuteurs, etc..), également, dans le choix de l’arret de vie, l’autorisation légale et la participation de volontaires. Ce n’est pas bien difficile. La Societé doit AIDER ses membres dans la douleur, elle ne doit pas les combattre. Toute ma sympathie a nos amis prochement concernés. Best, Mancney

    Répondre
  57. Guillermo

    08/03/2006

    Tout à fait d’accord avec le point de vue de Pierre Lance sur l’euthanasie. Tout comme je partage aussi son mépris pour nos parlementaires. Par contre, contrairement à PL, pour une fois je trouve que les juges ont bien agi. J’approuve justement qu’ils aient prononcé un non lieu. Ce n’est pas au juge qu’il revient de trancher des faits de société mais aux députés. Les députés n’ont pas fait leur boulot (rassurez-vous ils seront quand même payés, grassement). Mais les juges font bien de ne pas encombrer les tribunaux juste pour reconnaitre publiquement qu’ils sont emmerdés. On va quand même pas risquer de coller au trou pour des années une mère et un médecin qui ont fait preuve d’humanité, juste pour obliger nos parlementaires à un peu moins de lâcheté. Et puis en ce moment les juges n’ont pas trop envie de faire les cons. Après avoir foutu 30 innocents au trou, ils vont pas y envoyer la mère d’un martyr ou au contraire s’assoir publiquement sur une loi, fut-elle conçue par des lâches. De toutes façons peu importe la Loi. Le système est en train de se décomposer. Il y a longtemps que les juges ne représentent plus le peuple, mais un courant d’opinion très limité (au grand dam de certains qui restent purs cependant). C’est encore plus vrai pour nos députés.

    Répondre
  58. grandpas

    08/03/2006

    Pour Florent, Je compatie à votre douleur mais ayant vu mon pére souffrir sans raison,j’aurais signé un papier permettant d’abréger ses douleurs et je ne me serais jamais senti comme un assassin ni comme un profanateur mais pour moi il serait parti dignement. Pour Jaures, Décidement votre haine de l’occident chtétien n’a d’égale que votre soumission aux fossoyeurs de notre civilisation. Bien à vous

    Répondre
  59. Jaures

    08/03/2006

    Cher P.Lance je suis totalement de votre avis et je pense que vous ne me contredirez pas si je dénonce à ce sujet les relents de morale religieuse qui poluent encore nos élus (mais ce sont les nôtres).On sait que la souffrance est quasiment un principe de vie pour les chrétiens, un quasi devoir pour atteindre le « ciel ». Qu’ils se l’infligent m’afflige mais ne me choque pas . C’est leur droit. Mais qu’ils laissent enfin les autres vivre et mourir comme ils l’entendent.

    Répondre
  60. Florent

    08/03/2006

    Quelle déception de voir Lance se vautrer dans la démagogie la plus basse et granpas lui porter secours par un récit de vie intime que la décense devrait lui interdire. Alors donc les français seraient majoritairement pour l’euthanasie, curieux que Lance ne cite pas ses sources. Moi je n’ai vu aucun sondage l’indiquant. Mais il faudrait dire aux français tous les aspects de l’euthanasie qu’on cache si soigneusement ( les merdias gauchistes sont bien à l’oeuvre ). Il oublie quand même quelques petits faits: -L’immense majorité des malades qui font une demande d’euthanasie ne le font que par désespoir, crainte d’être un fardeau pour leurs proches ou solitudes. Il serait facile de mettre en place des solutions de substitutions évitant la légalisation de l’euthanasie, comme pour l’avortement du reste. Mais là aussi le débat est hypocritement escamoté par le Planning familial ( avortal? ) -Les médias et personnalités pro-euthanasie ne le sont que par profit, opportunisme ou démagogie, voir les trois. Citer les position de Romero ou Marguerite Dumas ne me semble pas une bonne référence. -L’euthannasie n’a jamais été légalisé ou appliqué que dans le cadre d’états totalitaires, l’Allemagne nazie, l’URSS communiste ou la Suède dite démocratique et cela dans un seul but: éliminer ces unterschmen que sont les handicapés mentaux et physiques. Aujourd’hui, changement d’époque oblige, la raison est différente, ce sont des bouches en trop à nourrir. Personne ne le dira ouvertement, mais c’est bien leur motivation. Précisons que les Pays-Bas, soi disant plus civilisé que nous et qui a aussi légalisé la prostitution et la drogue ( belle référence en effet! ) euthanasie aussi des enfants handicapés. Hitler doit s’en retourner dans sa tombe. -Le fait d’achever un malade sur son lit est un échec quelle que soit la méthode employée, et aussi un acte de lâcheté. Je précise, bien qu’il me répugne de parler de ma vie privée, que je suis moi-même frère d’une handicapée mentale lourde. C’est vous dire l’importance que j’accorde à cette question et l’acharnement avec lequel je combattrai votre idéologie malsaine messieurs les bien-pensants. Vous ne tuerez pas ma soeur ni les autres! En espérant ne pas être zappé cette fois.

    Répondre
  61. sas

    08/03/2006

    A pierre qui roule….tu saisis un brin le problème ,d’avoir une administration complète(la justice) par ses opérateurs internes et extèrnes(experts judiciaires,huissier,ordres,juge,flics,GREFFIERS,avocats…)d’être TOTALEMENT infliltrés et noyautés par la FRANC MACONNERIE(au serment anti républicain)….les lois :ils s’en foutent….les faits :ils les ignorent….les contrats et textes:ils s’assoient dessus…..seul compte la jurisprudence qu' »ils » tracent au fil de leurs besoins ponctuels et personels….pas de justice pas d’équité et une armé de voyous initiés et intouchables qui se gavent d’argent public… C’est cela TA ripoublique…il n’y a plus de place pour les autres…les « justes »,l’affaire imbert et la circonstance agravante de hilani en sont des exemples et démonstrations. sas le juste.

    Répondre
  62. pastout

    08/03/2006

    Le problème de l’acharnement thérapeutique vient du fait que le corps médical s’il ne met pas tout en oeuvre pour sauver coute que coute son patient se retrouvera de facto mis au pilori pour non assistance à personne en danger sans parler de la porte ouverte à tous les procés possibles de la part des familles ou d’associations. De mon avis il faut faire tout le possible pour donner une chance au patient sans oublier de laisser faire la nature(celà ne sert à rien de maintenir un p

    Répondre
  63. grandpas

    07/03/2006

    M Pierre Lance, Votre article va encore déchainer des passions les plus contradictoires et parfois certaines violentes parlant du droit à la vie. Je vais parler de ma petite expérience,j’ai vu mon pére perdre petit à petit toute sa lucidité et le controle de son corps,vers la fin de cette longue souffrance qu’était devenue sa vieillesse,il ne reconnaissait plus ses propres enfants et se croyait sous la troisiéme république. Son pouce a été amputé car il s’enfonçait dans la paume de sa main,il dormait sur un matelas qui vibrait dans le cas où son coeur présenterait des signes de faiblesses.Voilà quelques signes de cet acharnement thérapeutique,si un avis avaient été demandés,à ses enfants et son épouse,nous aurions choisi sans aucun doute une fin de vie dans la dignité.Cette si longue agonie a détruit phisiquement ma mére.Quand je suis allé le voir pour son dernier voyage,il me faisait penser à un déporté,triste image pour un fils qui voit son pére pour la derniére fois. Je ne veux pas faire pleurer devant les écrans,il s’agit d’un exemple tout simple que d’autres ont pu vivre et que l’on ne vienne parler de religion,la souffrance n’a pas d’ appartenance religieuse,elle anéantie tout sur son passage et il vrai que nos hommes politiques s’en moquent. Moi je me souviens de mon pére sur son lit et attendant sa délivrance. Amicalement.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)