Florence Cassez

Florence Cassez

Le 24 janvier, Florence Cassez arrivait à Paris, accueillie en grande pompe par ceux qui se battaient pour se vanter d’avoir obtenu sa libération. Mais qu’a-t-elle donc fait de si extraordinaire au profit de la France pour mériter un tel accueil, à part avoir réussi à être à l’origine d’une crise diplomatique importante ? Son envergure n’apparaît pas très grande.

Je ne sais pas si elle est coupable ou pas, mais le moins que l’on puisse dire est qu’elle manque singulièrement de jugeotte dans le choix de ses amis.

Le même jour, le corps de Yann Desjeux était rapatrié dans l’indifférence générale. D’une manière plus humble peut-être, mais plus efficace sûrement, il avait pourtant lui aussi participé au rayonnement de la France.

Hannibal Renard

Partager cette publication

(13) Commentaires

  • Banro Répondre

    « Mais qu’a-t-elle donc fait de si extraordinaire au profit de la France pour mériter un tel accueil, à part avoir réussi à être à l’origine d’une crise diplomatique importante  »
    Elle a été la compagne d’Israél Vallarta, ce criminel et elle ne pouvait ignorer ses agissements !
    Décidément nos dirigeants de droite comme de gauche, manquent totalement de jugeote.

    07/02/2013 à 23 h 54 min
  • Lévy Répondre

    Le couronnement de la nouvelle héroïne de la République Française, tant à l’Elysée que dans un restaurant parisien, ne restera pas dans l’histoire comme celui de Poppée (Monteverdi) ou celui de Roxane (Rubens).
    Car les médias « n’écrivent pas un roman… demain, on enveloppera les poissons au marché avec le papier de (leur article), (Ils sont) les tenants d’un art éphémère dont les chefs d’œuvre s’oublient à la prochaine criée. » (Menapress).
    Ne demandez pas ce qui lui vaut tant d’honneur. Chacun sait « qu’il y a des prix qu’on reçoit, il y a ceux qu’on mérite », mais l’on ne doit pas priver nos présidents, et leurs compagnes, de céder au « paraître », car « si tu ne parais pas, tu disparais » (Smaïn), ce qu’ils redoutent surement le plus.
    Ainsi, assistons-nous aux manifestations les plus inattendues : l’accompagnement dans le désert de Libye des infirmières bulgares, la perspective d’une rencontre avec des guérilléros dans la jungle colombienne, la légion d’honneur pour la Jeanne d’Arc du moment, l’embrassade aujourd’hui sur le perron de l’Elysée par celle qui – pour parodier Louise de Villemorin au sujet de Madame Kennedy qui « plaisait sans déplaire, ce qui est rare » (in : Malraux, « Les Chênes qu’on abat ») – déplait sans plaire.
    Ainsi en est-il de ceux qui nous gouvernent, des impétrants, des prétendants qui se livrent, au pire à des histrions malveillants, au mieux à des chansonniers bienveillants. Il y a ceux qui jouent l’accordéon, ceux qui parlent en verlan à la télévision, ceux qui chantent « les feuilles mortes », ceux qui s’enchantent de la petite culotte de Madonna au Champ de Mars… Champ de Mars qui connait parfois des heures plus glorieuses.
    Et tout cela « ça sent si bon la France », et mérite un autre usage que le « papier de la prochaine criée ».

    07/02/2013 à 8 h 59 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      hé oui !

      notre vie publique ( et culturelle ) n’est faite que de strasses , stucs et paillettes … tout cela tombera dans l’oubli et ne resteront plus que les ruines de notre décadence

      07/02/2013 à 12 h 49 min
  • dudule Répondre

    Et alors, c’est tout comme ça dans ce pays de la honte et de la misére.

    06/02/2013 à 9 h 21 min
  • JEAN PN Répondre

    Il faut lire 7 Ans …. dans mon précédent commentaire.

    06/02/2013 à 9 h 05 min
  • JEAN PN Répondre

    Si elle n’était pas coupable, la première chose qu’elle aurait dit en arrivant en France, c’est qu’elle demanderait des dommages et intérêts au Mexique. Quand même, 7 de moins dans la vie ce n’est pas rien !!!

    06/02/2013 à 9 h 04 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      sûrement pas … son frère ne pourrait plus commercer au Mexique

      06/02/2013 à 17 h 44 min
  • Banro Répondre

    « Mais qu’a-t-elle donc fait de si extraordinaire au profit de la France pour mériter un tel accueil ? »
    Il faudrait poser la question à Sarkozy et à son successeur !

    05/02/2013 à 18 h 35 min
  • SYBARITE HECTOR Répondre

    Je crois que le gouvernement méxicain s’est débarrassé d’un témoin gènant.
    Bien le bonjour à Bisounours et bon débarrat !

    05/02/2013 à 14 h 12 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    À props célébrité, si vous voulez cassez, pardon passer à la TV, arrêtez un TGV vite fait bien fait.
    C’est fou ce que cela peut vous attirer la considération de la bienpensance, mais prudence assurez vous d’abord de faire parti des minorités visibles.

    05/02/2013 à 14 h 00 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Dans la même lignée des Bokassa, papa Doc, Mobutu, Yasser Arafat et al qui ont profité des fastes de la RF (fromage), Cassez à son tour vient engranger les fruits de sa célébrité.
    Célébrité sans doute acquise par le sang et les larmes de personnes victimisées.
    Si la Justice Mexicaine l’a acquittée pour vices de forme dans son premier procès elle est loin d’être innocente.
    Mais pour les bobos français cela ne fait pas de différence:
    elle est des nôtres et glou et glou…

    05/02/2013 à 13 h 55 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      NON ,elle n’est pas acquittée des faits qui lui étaient reprochés et attribués ; la Cour Suprême du Mexique a SEULEMENT annulé le verdict ( 3 voix contre 2 ) en raison d’ une enquête policière menée de façon  » non conforme à la Loi  »
      Pour en savoir d’avantage sur cette affaire ( MAFIEUSE ) consultez Wikipédia et vous aurez des …surprises !

      06/02/2013 à 9 h 11 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Vous avez raison, c’est annuler que j’aurai du écrire.
        Merci pour la correction.

        07/02/2013 à 0 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: