Frédéric Mitterrand : La France qui fait honte

Posté le octobre 08, 2009, 12:00
13 mins

« Il y a une Amérique généreuse que nous aimons, il y aussi une certaine Amérique qui fait peur, et c’est cette Amérique-là qui vient de nous présenter son visage », a déclaré le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, en apprenant l’arrestation en Suisse du cinéaste Polanski, recherché aux Etats-Unis depuis près de trente ans pour avoir sexuellement abusé d’une mineure, préalablement droguée.

Sauf à considérer que l’indiscutable talent cinématographique de Roman Polanski lui donne tout les droits, y compris celui de violer une gamine, on comprend mal en quoi cette arrestation serait particulièrement « épouvantable », pour reprendre la formule de Frédéric Mitterrand. Jusqu’à preuve du contraire, l’Amérique d’Obama reste un Etat de droit, comme l’était déjà celle de Bush.

Mais la solidarité du ministre français de la Culture avec le cinéaste franco-polonais s’explique peut-être autrement que par des considérations géographico-psychologiques ; et le visage que nous présente cette France-là nous fait honte.
 
Frédéric Mitterrand a publié en 2006 un livre intitulé « La Mauvaise vie », en vente à la Fnac au rayon littérature, mais qui est écrit à la première personne du singulier et ressemble beaucoup à une série d’anecdotes autobiographiques. Dans l’avant-dernier chapitre, intitulé « Bird », il décrit une vente aux garçons dans un club thaïlandais, témoignage (vécu?) sur le tourisme sexuel :
 
« Dans chaque club, les garçons se tiennent sur la scène très éclairée par petits groupes de quatre ou six ; ils portent la tenue distinctive de l’établissement et de sa spécialité, minimale et sexy : maillots 1900 à bretelles ou cycliste pour les athlètes, boxers shorts, slips, strings pour les minets ou pseudo-voyous, les follassons ont droit à des mini-jupes. Ils demeurent immobiles, silencieux, corps bien droit et jambes légèrement écartées, l’air absent ou souriant selon la classe du club où la catégorie supérieure demanderait plutôt qu’ils se montrent impassibles, au moins en début de soirée, et tous le regard perdu vers la semi-obscurité de la salle en contrebas, la pénombre d’où la clientèle les observe en se faisant servir des verres. Le numéro est accroché à l’aine, en évidence. La plupart d’entre eux sont jeunes, beaux, apparemment épargnés par la dévastation qu’on pourrait attendre de leur activité. (…).
 
« Evidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici et vu quantité de films et de reportages ; malgré ma méfiance à l’égard de la duplicité des médias je sais ce qu’il y a de vrai dans leurs enquêtes à sensation ; l’inconscience ou l’âpreté de la plupart des familles, la misère ambiante, le maquereautage généralisé où crapahutent la pègre et les ripoux, les montagnes de dollars que cela rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages et les enchaîne, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Je m’arrange avec une bonne dose de lâcheté ordinaire, je casse le marché pour étouffer mes scrupules, je me fais des romans, je mets du sentiment partout ; je n’arrête pas d’y penser mais cela ne m’empêche pas d’y retourner.
Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément. La lumière est moche, la musique tape sur les nerfs, les shows sont sinistres et on pourrait juger qu’un tel spectacle, abominable d’un point de vue moral, est aussi d’une vulgarité repoussante. Mais il me plaît au-delà du raisonnable. La profusion de garçons très attrayants, et immédiatement disponibles, me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système ; celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas. Je peux évaluer, imaginer, me raconter des histoires en fonction de chaque garçon ; ils sont là pour ça et moi aussi. Je peux enfin choisir. J’ai ce que je n’ai jamais eu, j’ai le choix ; la seule chose que l’on attend de moi, sans me brusquer, sans m’imposer quoi que ce soi, c’est de choisir. Je n’ai pas d’autre compte à régler que d’aligner mes baths, et je suis libre, absolument libre de jouer avec mon désir et de choisir. La morale occidentale, la culpabilité de toujours, la honte que je traîne volent en éclats ; et que le monde aille à sa perte, comme dirait l’autre. »
 
Les pages qui suivent sont consacrées à la description très concrètes de ce qu’il se passe après le choix, à l’hôtel. Frédéric Mitterrand ou le plaisir acheté, tiré de l’esclave sexuel. Il faudra y repenser, avec une jubilation amère, la prochaine fois que les Sarkozy, Rama Yade et consort viendront nous reparler du crime contre l’humanité perpétré par les négriers européens au XVIIe siècle. Tout de même, ces ancêtres, quels salauds ! Nos modernes négriers, acheteurs de viande sexuelle, nous en faisons des ministres de la Culture. Et que l’on ne vienne pas prétendre que Nicolas Sarkozy n’était pas au courant, lorsqu’il a nommé Frédéric Mitterrand, du contenu de son livre : le mois suivant cette nomination, un nouveau tirage de « La Mauvaise vie » a été réalisé, en collection de poche !

On comprend donc mieux que Mitterrand vole aujourd’hui – comme Jack Lang – au secours de Polanski. Il a violé une gamine de 13 ans ? La belle affaire ! La caste à laquelle il appartient comme eux est au-dessus de ce genre de contingence. Qu’on les taquine pour ces broutilles ? « Epouvantable »…
 
Malheureusement, l’actualité vient troubler leur défense. On apprend qu’une femme a été enlevée, probablement violée, puis tuée en forêt de Fontainebleau par un criminel récidiviste, coupable voici une dizaine d’années d’avoir kidnappé, séquestré et violé une enfant de 13 ans – c’est-à-dire de s’être rendu coupable à l’époque du même crime que celui qui est reproché à Roman Polanski. Condamné à onze ans de prison seulement, cet homme n’a purgé que sept ans de sa peine avant de bénéficier, en novembre 2008, d’une libération anticipée pour bonne conduite et s’est réinstallé, sans être soumis à un quelconque contrôle judiciaire, à quelques centaines de mètres de l’habitation des parents de sa première victime.

Le rapport entre ce criminel récidiviste, le cinéaste franco-polonais et l’actuel ministre de la Culture, amateur de marché aux gosses ? Cherchez bien et vous trouverez.

C’est pourquoi nous vous demandons de signer la pétition que nous adressons aujourd’hui à Nicolas Sarkozy afin d’exiger le renvoi du gouvernement de Frédéric Mitterrand, apologiste de l’esclavage sexuel et honte de la France.

Jean Rouxel
[email protected]

52 réponses à l'article : Frédéric Mitterrand : La France qui fait honte

  1. David

    31/10/2009

    Et que fait la justice? Elle s’acharne sur un homme de 76 ans, Jacques Chirac, qui a servi la France de manière exemplaire…

    Répondre
  2. UN chouka

    15/10/2009

    Merci  @ SAS, de nous rapeler  que dans nos affaires c’est tout le temps chacun pour sa vie 

    Les moralistes, (commédiens )d’hier ou d’aujourd’hui et meme ceux de demain surement ,continueront a  enturbaner  leurs  vols,leurs crimes,leurs rapines et leurs jouissances sadiques sous la plus séductrice des  morale populaires , je crois ?

    Je me demande meme comment ces arguments populots aussi émotionels et irréalistes, peuvent  encore continuer a marcher ,lorsque tout le monde peut voir la déconfiture des bonnes institutions bafouées ?

    C’est juste mon avis .

    Répondre
  3. sas

    14/10/2009

    A sembour et aux autres….

    …..c’est marrant tout de même, comme sollicité publiquement par le neveu déviant rose, qui connait son oeuvre……et par solidarité de dépravation……ils viennent "tous" a sa rescousse de sa tribut perverse,afin de farfouiller dans cette terrible merde épaisse…..dont les odeurs ,loin d être ce que l on voudrait nous faire passer pour des fumets……envahissent irrémédiablement l hexagone, couvrant le peuple français dans sont entier dans ce manteau d immondice ,de médiocrité et de fatalité….;"ils" veulent se justifier,nous emouvoir par la certaine influence supposée de leur enfance, et autres niaiserie psychologique voir psychiatrique….

    Dès lors qu en france on veut nous faire marcher sur la tête ou expliquer l inexplicatable ; et après l audience publique de "hautes autorités" ,on en appelle naturellement à la justice….et aux psys

    "….en rien la jeunesse de l interessé et sa triste vie sexuelle ne m interesse……ne m apitoie sur sa triste vie larvaire…..je ne me sent nullement concerné par son invitation, a trouver dans ses actes déviants et ses troubles psychiques,la moindree référence commune……et d’aller remuer les tréfonds de cette fosse…

    comment même simplement penser en faire un sujet a débattre…

    …..".si le premier qui n ‘est jamais passé par "ses" funestes pensées lui jette la pierre"……c’est une roche de 200kg que je lui balancerait avec enthousiasme sur la gueule, et à sa grande surprise se sont probablement des tomberaux qui suivraient du reste des français pris a parti de l insondable……sans haine, ni de surmorale…….juste pour le salut de la race humaine….par hygiène.

    sas

    Répondre
  4. UN chouka

    14/10/2009

    Félicitations @ Luc Sembour, pour cette franchise si bien écrite.

    Je vois encore que le chacun pour sa poche ,justifi toutes les pèrfidités les plus immondes   : Les prostituées (és) savent trés bien ou sont leurs intérets, mais les MAFIAs  savent aussi manier leurs  morales  dirèctement sorties de leurs fondements jolis pour justifier  l’èsclavagisme , leurs crîmes  et leurs rapines .

    Voila bien découvèrt  un bel exemple de criminalité organisée contre toutes sagesse sensées ( " humanité " ) soutenue a bras tendus  par "les maquereaux  enrubanés "  ("les mèrcenaires ") ?  :->

    J’aime rapeler que d’aprés moi,les théories de complaisances si saventes ont sues  légitimer en leur temps les actions des "Mafias" pour  tuer et vider les poches des  naifs crédules sans défence .Les nouvelles ne valent peut etre pas mieux ?

    Elles ont su culpabiliser les naifs crédules ,pour mieux encore brutaliser les  victimes de cette société jolie ,ou le sadisme gratuit ne demande qu’ a recevoir des victimes apeurées .

    Elles ont su  légitimer les viols et les crîmes les plus abjèctes ………………………………………….."au nom de la justice "  😀

    Attention ,la "justice" defend trés bien  ces criminels ,je crois  😀

    BEURK , BEURK ,BEURK………………….

    Répondre
  5. Anonyme

    14/10/2009

    A Le Troll, ne vous troublez pas et ne me croyez pas sur parole non-plus. Faites votre enquête personnelle, réfléchissez, observez, et ne donnez aucune prise aux clichés colportés partout. Vous constaterez que je suis encore en dessous de la vérité. Comme le mythique réchauffement de la planète, la croisade anti-pédophile est passionnante et sans réplique, puisque ses conséquences financières et sociales, directes et indirectes sont énormes, dramatiques et …taboo. Comme le réchauffement, elle est est fondée sur des faits réels, des apparences indiscutables, mais montés ensuite en épingle par greffe d’hypothèses s’apparentant à une grosse escroquerie intellectuelle, dont on ne peut d’ailleurs désigner le coupable ou le maître d’œuvre. Il est difficile de résister à une arnaque qui semble satisfaire la masse, implique son soutien, sa complicité ou au moins sa passivité. Personne n’aime aborder de front ce sujet puisqu’il est quasiment assuré que quelqu’un fera la remarque que vous faites à celui qui dénonce patiemment son mécanisme. C’est en partie là-dessus que repose l’édifice: pourquoi risquer aussi peu que ce soit de passer pour pédophile? Même les militants enragés des puissants mouvements gay-lib. ne s’y risquent pas. Le phénomène est particulièrement sensible au Grand-Duché où la police est peu visible (en civil), abondante, très bien payée et prompte à sauter sur le délinquant. Un célèbre avocat pénaliste de Luxembourg m’a raconté deux cas difficiles où il a magistralement tiré d’affaire des gens tombés dans des guêpiers pédophiles apriori mortels, dont l’un monté par…une « enfant ».

    Répondre
  6. thibault

    13/10/2009

    Florin, le droit de cuissage est un mythe crée au début du XIXème siècle par des historiens qui cherchaient à calomnier un peu plus le moyen-âge. Il n’y a aucune trace écrite de l’époque. Par contre le tourisme sexuel touche aussi bien l’asie du sud-est, que l’afrique ou que le Brésil. Et il fonctionne car des européens peu scrupuleux vont là bas pour étaler leurs argents. Mais voilà ces européens sont tellement honteux et savent que c’est amoral comme méthode qu’ils ne le font pas chez eux. Concernant la prostitution de filles mineurs d’europe de l’est en France, c’est de plus en plus courant. Car des vieux libidineux français ont des fantasmes et donc crée une demande, et donc des réseaux mafieux fournissent l’offre.

    Répondre
  7. Luc SEMBOUR

    13/10/2009

     A Florin,

        j’avais déjà remarqué que vous aviez beaucoup de respect pour le Code Pénal. Je pense moi qu’avec l’appui du Code Pénal et de la jurisprudence qui se constitue année après année, les sociétés occidentales bénéficiant d’une forte machine judiciaire, dérivent insensiblement vers un cul de sac total, redoutable, analogue à (mais bien plus grave que) celui de la Prohibition Américaine avec ses Eliot Ness fanatiques.

       Mon opinion est qu’il faudra forcément un jour, faire une marche arrière spectaculaire avant que les troubles à l’ordre public ne soient aussi évidents qu’ils l’étaient devenus à Chicago dans les années 30.

       Personne ne vous demande de pleurer sur le sort de M. MITTERRAND. Je pense comme vous qu’il ne s’intéresse pas aux camionneurs de 40 ans, mais vous remarquerez qu’il dit et avoue en filigramme n’avoir pas trouvé le bonheur auprès des jeunes thaïlandais, alors que c’est justement les seuls êtres qui semblent lui plaire et qu’il peut "se payer" sans problème.

       C’est justement là que réside la réponse à tout ce gigantesque remue-ménage autour de la pédophilie, qui ira, s’amplifiant, par vagues et paliers jusqu’à l’écroulement final: dans les faits, la police contre la pédophilie la plus efficace, la plus impitoyable, la plus anéantissante de rêves, est constituée des seuls jeunes eux-mêmes. Ils ne sont heureusement pas du tout aussi démunis, aussi innocents, aussi angéliques que le corps des fonctionnaires de l’état étatiste, assisté des corps de métiers annexes bassement intéressés, veulent le faire croire aux bonnes gens, pour justifier leurs salaires inutiles, et leurs interventions intempestives, extrêmement, abominablement, coûteuses et destructrices.

       En particulier, pour ce qui est des garçons, les mineurs pubères sont parfaitement conscients de leur marge de manoeuvre sentimentale et quels que soient les moyens financiers de leur amant, et l’affligeante et abyssale pauvreté des leurs, ils ne peuvent (et ne veulent) pas vendre leur coeur, qu’ils réservent à quelqu’un d’autre, même si tout le reste est provisoirement, abondamment, disponible, mais tarifé.

       M. MITTERRAND est un homme de très grande culture, de plus visiblement très sensible, et il ne peut pas se satisfaire de prestations seulement physiques. Lui qui ne se juge ni jeune ni beau, ni attractif, il se heurte de face à la dure réalité de la jeunesse, de la beauté, du charme. Il s’est présenté nu (on peut le dire) devant le tribunal privé (payant) des enfants du bout du monde et y a été condamné par la terrible justice expéditive de leur rue…C’est celle-là qui le maintient de façon permanente en prison, bien plus sûrement que toutes les fulminations françaises excitées, ignorantes ou jalouses. Mais personne n’est forcé de larmoyer avec lui, ni sur lui. Je ne le fais pas.

    LS

    Répondre
  8. le troll

    13/10/2009

    @luc : troublant quand même : écrire 3 pages sur la chose dénote sinon un besoin de se confier sur un sujet qui vous tourmente, du moins une connaissance personnelle du problème des ces amours "interdites" par notre système judiciaire…
    Malheureusement et jusqu’à nouvel ordre, si on est pas dans le sérail, on est obligé de faire avec et c’est tout.

    Répondre
  9. UN chouka

    13/10/2009

    Ce matin, sur le" Do Bé" local,

    je lis qu’un "térroriste" bloque un parking avec son Audi pour essayer de  provoquer une rixe,comme d’hab .

    Cèrtains bien habillés, arrètent meme leur BMW  ou d’autres poubelles qui ne leur appartiènent peut etre meme pas,dans des rues étroites pour créer une longue file d’attente . 😀

    Ces "imprudences"  peut etre délibérées, me font meme redouter qu’un autre type de " terroriste" en viène a incendier la bagnole piégée au milieux de la rue  😉

    Que fait la sécurité pour parer ces coups prémédités ?

    Bon, ça fait bosser le commèrce et Keyness peut etre ?

    Et oui, tout peut arriver en ce moment ,il me semble ?

    Le" terroriste" dans sa mission de blocage du parking ,a reçu pour sa mission,quelques coups de couteau durement gagnés, ce qui lui vaudra trés cèrtainement un joli paquet de fric peut etre si sa combine ne fini pas par allèrter la morale locale ?

    Ces  quelques coups de canif sont pourtant bien innocents puisque" le terroriste aux ordres" peut etre est encore en vie,voir en trés bonne santé,mais le type qui avait reçu les coups préalables qui légitimaient la riposte avec main armée d’un couteau,sera lui bel et bien condamné!!!!! CQFD ?

    Des coups comme ça, j’en vois des tas,et c’est peut etre en passe de devenir" la panacée du gonflé"pour se faire un peut de blé lorsqu’e on sait se battre en s’attaquant a des gens qui ne savent pas bien se défendre,qui ne connaiesent pas bien le code civile et pénal……………..  ? :->

    Heureusemenr que "la justice veille "sur la "justice juste " 🙂

    Répondre
  10. Frédéric Bastiat

    13/10/2009

     

    @ Vitruve.

    Jaurès honnête ! C’est à pisser de rire. Si après plusieurs centaines de posts commis par celui vous n’avez pas pris la mesure de la rouerie de ce quidam dont le seul fait d’arme et de suivre le dico du parfait gogo PS, je ne peux rien pour vous.

    @ Jaurès

    Toujours votre bon foi (vous ne changerez jamais), je n’ai jamais dit que Houellebecq était de gauche. J’ai simplement dit que le PS défendant la morale c’est un peu fort de café 40 ans après 68 c’est même de l’autisme.

    Répondre
  11. Florin

    13/10/2009

    @Lucsembourg : vous attaquez les bases même du Code pénal, qui stipule souvent que ‘la tentative est punie’. Tentez de donner un billet au flic qui vous arrête pour conduite en état d’ivresse – vous comprendrez que, même (et surtout !) si ce dernier n’a pas accepté d’être corrompu, VOUS, vous êtes bien dans la m….
    Alors, cette histoire de rabbin, alpagué au carrefour avant d’avoir consommé … c’est parfaitement banal.
    Le jour que je descends de chez moi pour acheter un kilo de "poudre", et l’on m’arrête, pensez-vous que l’on me laissera consommer la marchandise achetée ??? soyons sérieux.

    Pour Frédéric Mitterrand, vous dites : "il a seulement honte de n’être pas trouvé physiquement attirant, même par de pauvres garçons rémunérés, puisque jamais il ne découvre l’amour réciproque qu’il semble rechercher."

    Tiens donc ! on fait dix mille bornes, on débarque dans la moiteur d’un pays dont on ne parle pas la langue, dans l’espoir, selon vous, de "trouver l’amour réciproque" !!!! auprès d’êtres (majeurs ou mineurs, en l’occurrence peu importe) qui n’ont pas d’autres ressources que de se vendre !
    Devrais-je pleurer sur son sort à lui ? Et si VRAIMENT il se cherchait des camionneurs de 40 balais, pourquoi aller si loin ? (il lui suffisait de traverser la Seine).

    Vous dites que la pédophilie est vieille comme le monde? Soit ! et alors ??? Les moeurs changent, de gré ou de force. Etes-vous pour le droit de cuissage ??? à la limite, celui-ci était presqu’aussi ancien que la prostitution et la pédophilie. A-t-on eu tort de l’abolir ?

    De là, à admettre la pratique US d’éviter, pour un homme, de prendre l’ascenseur avec une collègue, de peur d’être dénoncé pour attentat à la pudeur, voire pire … y’a de la marge.
    Oui, il y a parfois des dénonciations calomnieuses. Cela dépasse largement le cadre de la seule pédophilie. Passez une demi-journée aux prud’hommes, vous allez ensuite pouvoir écrire 10 scenars de la meilleure qualité. Hollywood sur Seine, garanti pur porc.

    Répondre
  12. vitruve

    12/10/2009

    AVE @frédéric bastiat
    à vous lire , on en déduit que vous avez exactement la même interprétation que Jaurès et pourtant vous le condamnez!, c’est incohérent, vous tombez dans le travers de ces bobos qui disent "Martine Le pen l’a condamné" alors je ne m’alignerai pas sur les traces des Le Pen, c’est ridicule dans ce cas particulier, si on retrouve un écrit d’Hitler disant "j’aime la bière!" va-t-on interdire ce breuvage par ukase loi-Gayssot ou assimilé?
    Ayons donc le courage de reconnaître qu’un honnête homme même votant à gauche, est un honnête homme et qu’un salaud , même riche, puissant et votant comme soi puisse être un salaud!
    VALETE

    Répondre
  13. Jaures

    12/10/2009

    Fred Bastiat, changez votre grille de lecture ! Avec vous, si je chantais " A la claire fontaine" vous interprèteriez la contine comme un sanglant chant révolutionnaire.

    Si vous lisez "La prisonnière", vous tomberez sur ce passage où le narrateur, en proie à la déprime, fait monter une fillette pour se désennuyer un peu. Il y renonce par changement d’humeur, pas en proie au remord. Plus loin (et Proust connaissait parfaitement les milieux snobs aristocratiques et bourgeois), il montre comment les riches nobles (sous les traits de M de Charlus), sous prétexte de protection, s’approprient les jeunes ambitieux.

    Par ailleurs, je doute que Frederic Mitterrand (qui a soutenu J.Chirac et n’a jamais caché ses idées néo-royalistes), Houellebecq et , a fortiori, Céline aient eu quelques liens avec le P.S.

    Quant à vous, ami SAS, je vous demande instamment de lire mes posts avant de les commenter, cela nous fera gagner du temps à chacun. Par ailleurs, qui vous a permis de me tutoyer ?" Qu’est-ce donc qu’ensemble nous gardâmes ?".

    Répondre
  14. Luc SEMBOUR

    12/10/2009

    A Daniel: vous êtes sévère avec MITERRAND mais je trouve que vous avez vu juste. Pour son confort il a raté une occasion de se taire en se mêlant de l’affaire POLANSKI, mais son intervention est définitivement révélatrice de sa position réelle, laquelle n’a jamais varié d’un pouce, avant pendant ou après ses tournées touristiques. Je pense aussi que les jeunes rencontrés par lui étaient très loin d’être majeurs.

    Il n’en demeure pas moins que du point de vue de la vie quotidienne des sociétés occidentales, l’incidence de ce qu’à fait POLANSKI il y a 30 ans, ou de ce qu’a tripoté MITTERRAND en Thaïlande, est nulle. La vraie nuisance permanente, la véritable infirmité que personne n’ose secouer, dénoncer, ni souvent même voir, et qui est imposée à, forcée sur, la majorité de la population, est la terreur anti-pédophile.

    A Florin: je ne soutiens pas du tout Roman POLANSKI.

    Son affaire est minable et le battage salutaire qu’elle suscite révèle "un" côté noir d’un chouchou des "peoples". Il en a peut-être bien d’autres… Mais je m’abstiendrai de le "charger" parce qu’encore une fois, le scandale est ailleurs et réside dans la nouvelle terreur qui se répand et peut nous écraser tous, enfants et adultes, mêmes et surtout les non-pédophiles. Voir ci-dessous.

    Pour repréciser ma pensée , j’ai réécrit à 80% le texte déjà présenté ici.

     

    "Le vrai fond du problème est toujours le même: la nouvelle terreur pédophilique qui, avec d’autres pathologies sociales, comme le jihad islamique et ses conséquences, s’est abattue telle un chape de plomb sur la France, et simultanément sur une partie notable de la planète, poussée et renforcée par l’exemple américain de "tolérance zéro", avec sa très haute médiatisation des "pédophiles" pris en flagrant délit.

    Aux USA, certains départements de police n’hésitent pas à organiser des guet-apens massifs en proposant eux-mêmes des mineurs-appâts, afin de débusquer les amateurs naïfs. En France cette pratique n’existe pas mais la Justice se rattrape sur le viol permanent de la "présomption d’innocence" qui gagne en slogan politique ce qu’elle perd en réalité juridique.

     

    Je me rappelle, entre bien d’autres, un cas récent survenu dans mon village de vacances à Boynton Beach-33437 Floride, où un rabbin a été condamné à 7 ans de prison ferme pour avoir simplement donné via internet rendez-vous à un jeune homme de 16 ans, à un carrefour routier que j’emprunte plusieurs fois par jour. La police surveillant les sites internet (ici à l’insu des usagers concernés, mineurs ou non) était présente au rendez-vous, et a procédé à l’arrestation. Les 2 protagonistes ne s’étaient jamais vus physiquement. Ils ne se sont jamais touchés, ni avant, ni après le RV. Quel magnifique coup de filet! Quel dangereux pédophile a été mis hors d’état de nuire! L’Amérique et le monde sont plus sûrs après cet exploit, réédité quotidiennement partout aux USA, avec autant de pertinence.

     

    Il ne faut jamais oublier la phrase très profonde du (pourtant janséniste) Blaise PASCAL: " l’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête".

     

    On comprendra aisément que, mécaniquement, la pression se reporte sur le tourisme sexuel en Thaïlande, Cambodge, Brésil et ailleurs, pour faire les choux gras de milliers de véritables exploiteurs d’enfants.

     

    La probablement très autobiographique description de Frédéric MITTERRAND permet de mieux comprendre la réalité des choses. On remarquera à sa décharge que, s’il fait honte à M. ROUXEL, F. MITERRAND a honte. Il n’est nullement fier de sa conduite et se punit volontairement, et sévèrement, en la révélant, alors que rien ne l’obligeait à le faire. A mon avis, il a seulement honte de n’être pas trouvé physiquement attirant, même par de pauvres garçons rémunérés, puisque jamais il ne découvre l’amour réciproque qu’il semble rechercher. Son livre est une lamentation sur lui-même. A défaut de poursuites judiciaires, ses révélations que je trouve d’ailleurs très graves, auraient bien pu signifier sa mort politique, et il n’est pas dit que cela ne sera pas.

     

    Les mises en garde permanentes aux enfants, (des instituteurs, professeurs, éducateurs, parents, policiers, magistrats, pasteurs, oncles, cousins, et même voisins, vieilles chipies-mêle-tout, ou ex-taulards en mal de réinsertion bénévole), contre les "pédophiles", mènent à des dérives multiples très largement passées sous silence. Et c’est là que réside le plus énorme problème aujourd’hui.

     

    L’explosion parallèle et généralisée de l’homosexualité visible, active, claironnante, militante,  est partiellement cause et conséquence de l’instauration de la terreur anti-pédophile omniprésente, qui attaque profondément des équilibres multi-millénaires subtils. Il est un peu long d’expliquer les mécanismes ici. A chacun de réfléchir en se creusant les méninges et la mémoire.

     

    Grâce à la puissance des ordinateurs, à l’inquiétude légitime des parents, à l’ignorance amnésique des gens de bonne volonté, à la lâcheté des vrais connaisseurs, à l’hypocrisie des nantis, au zèle des imbéciles, à la bêtise des juges, et à l’arrivisme des fonctionnaires, la chasse au pédophile mythique est ouverte, comme elle ne l’a JAMAIS été depuis que le monde est monde. On tire à vue et tant pis pour les irréparables dommages collatéraux. La "cerise" des enfants est plus précieuse que tous les autres biens sociaux. Tout peut lui être sacrifié sans le moindre regard en arrière. Gare aux opposants. Celui qui n’est pas d’accord est forcément un odieux pédophile qui s’ignore, ou pire, avance masqué, loup prédateur de pauvres enfants.

     

    L’observateur politiquement incorrect remarquera ingénument l’arrogance nouvelle et extraordinaire des enfants occidentaux qui se croient tout permis, sont totalement hors de contrôle, méprisent ouvertement les adultes (puisqu’on leur a bien expliqué qu’ils peuvent tous être des pédophiles potentiels), et méprisent même les "vieux" de 17 ans parce qu’ils quittent le merveilleux royaume de l’impunité sexuelle.

    Pendant qu’ils ne sont pas atteints par la limite d’âge, ces mêmes enfants s’adonnent frénétiquement, joyeusement, impunément, au tripotage plus qu’avancé de leurs petits copains, du même sexe ou non. Ne parlons pas des dénonciations calomnieuses, terriblement dangereuses, qu’ils savent pouvoir émettre sans préavis, comme autant de fatwas islamiques, contre tout imprudent non-mineur, tombant dans la croix de leur collimateur.

     

    Entre "mineurs" et "majeurs", existe désormais un Rideau de Fer invisible mais infranchissable sauf aux passages obligés et dûment autorisés. Tout le monde se croit autorisé à patrouiller aux alentours en moulinant du bâton, avec l’autorité comique d’un policier municipal, quand ce n’est pas l’agressivité hargneuse d’un Vopo.

    Derrière le rideau, une nouvelle culture solidement pervertie se construit, formidablement ficelée et bien pourvue en télécommunications hi-Tech, nichée sous l’abri bienveillant de la terreur anti-pédophile dans laquelle est maintenu le reste de la planète (les adultes solvables et /ou emprisonnables), terreur insidieuse qui est devenue l’une des grandes caractéristiques de la culture post-moderne.

     

    Protégé par l’alibi de quelques rares mais épouvantables affaires, comme celle de Marc DUTROUX, il est de bon ton, voire indispensable, au mépris de la politesse la plus élémentaire, d’imaginer le pire chaque fois qu’un adulte s’approche à moins d’1,5 m d’un(e) mineur(e), et de prendre ostensiblement les "mesures conservatoires adéquates".

    Cette attitude pathétique marque les cerveaux et perdure tard dans la vie: certains individus ayant 35 ans, et plus, élevés depuis la prime enfance dans la psychose anti-pédophile, mais n’ayant jamais eu l’heur d’en rencontrer un, car physiquement peu gratifiés par la nature, affectent de se sentir en situation de pré-viol potentiel, si quiconque ayant 10 ans de plus qu’eux, leur adresse aimablement la parole.

     

    La montée des communautarismes (raciaux, religieux, linguistiques, culturels) est dépassée par l’instauration du communautarisme des âges: de même que les adultes ne vivent plus avec leurs vieux parents qu’ils préfèrent visiter à l’hospice, de même  les enfants n’ont plus de contacts qu’avec des éducateurs professionnels triés sur le volet, porteurs d’un badge d’accès, et seuls autorisés à parler aux angéliques petits monstres, pour leur distiller leurs âneries (presque toujours de gauche).

    La terreur anti-pédophile fait beaucoup plus de mal qu’on ne le reconnait. Elle pollue désormais de façon permanente le tissu social et ce d’autant plus que l’on affirme qu’elle n’existe pas, pour mieux s’y adonner.

     

    En résumé, comment se fait-il que soudainement en l’espace de quelques dizaines d’années, la pédophilie soit devenue, quasi ex-nihilo, un immense problème exigeant toujours plus de moyens policiers et carcéraux, de surveillance scolaire, de précautions ultra-coûteuses et dévoreuses de temps, de pages de faits divers, de litres de salive?

     

    Réponse: les sociétés modernes font officiellement veux de s’attaquer de front à la pédophilie, un phénomène qu’elle présentent comme à la fois dérogatoire aux règles de la norme, marginal, nocif, nauséabond, et surtout pouvant être éradiqué quand la volonté y est.

     

    Cet objectif est aussi utopique que celui de la fameuse Tour de Babel biblique, qui n’a jamais pu atteindre le ciel, car la réalité est tout autre…

    La pédophilie est fortement ancrée dans l’infiniment lointain de l’histoire sexuelle humaine, et fait donc partie d’une norme éternelle. Elle est plus ou moins cachée mais pas du tout marginale et ne l’a jamais été. Elle est de plus universelle dans toutes les sociétés humaines. Elle devient véritablement très nocive et enclenche des cercles vicieux redoutables quand elle est combattue systématiquement au nom d’une nouvelle règle artificiellement décrétée. Elle devient très nauséabonde si on la méprise et se venge si on la sous-estime. Elle est enfin totalement indéracinable quels que soient les moyens utilisés.

    La vérité est que la pédophilie est une brique constitutive de l’existence des sociétés humaines.

     

    A mon avis, le seul objectif partiellement atteignable est de s’efforcer à ce que jamais la contrainte physique ou psychologique ne soit utilisée avec succès. Tout le reste est non seulement impossible mais contre-productif, et de toutes façons la lourde facture est toujours immanquablement, fidèlement, intégralement, reportée sur l’éternel dindon: le contribuable.

     

    Désormais, les mauvais plis sont pris. Il existait un mal plus ou moins tenu en respect et apprivoisé : la pédophilie. Suite à sa diabolisation, il n’a pas reculé d’un pouce. Au contraire, il s’est radicalisé: meurtres crapuleux des jeunes victimes afin de supprimer le risque de témoignages menant à la prison et à l’infamie totale, nombreux suicides des prévenus innocents ou non, débauche de thérapeutes et de thérapies longue-durée, bidons mais pathogènes, pour les victimes comme pour les condamnés, etc…etc….

     

    Aujourd’hui en plus de la pédophilie, les sociétés doivent supporter la terreur anti-pédophile, qui détruit tout ce que la pédophilie avait toujours laissé intact."

     

    Répondre
  15. sas

    12/10/2009

    A jaures…..

    décidément pour digne représentant de l erradication nationale…..

    ….où as tu vu que Louis Ferdinand Céline se tapait des camioneurs thaïlandais…..????? ou des minos ????

     

    faut arrêter l absynthe…mon gars et de suite……tant est entendu que les caves initiés ont toujours propension a jeter l anathême tout azimut…dès lors qu ils sont pris en flagrant délit de déviance ou de concussion….

    …..comparaison n’est pas raison et ton exemple est d une stupidité "académique".

    sas

    Répondre
  16. richa83

    12/10/2009

    A ceux qui s’insurgent du sort rservé a FM et parlent de lynchage….ont ils oublié les accusés d’Outreau?
    comment ont été traités ces gens?? n’ont ils pas subi un lynchage médiatique?? judiciaire?

    mais eux n’étaient pas célèbres et n’ont pu répliquer…

    Répondre
  17. égalité

    12/10/2009

    Pas question de voter une pétition aux termes de laquelle des excuses seraint admises.

    Honte sur nous: le 11 octobre, au cours de l’émissionj télévisée "kiosque" le sujet (mauvais sujet!) Mitterrand a été abordé. Cette émission réunit des journalistes étrangers qui donnent leur avis, davantge sur le fond que sur la forme. Pour les journalistes représentant les U.S.A, la Grande-Bretagne et le Portugal il est clair que ledit mauvais sujet n’aurait pas pu être choisi comme ministre (de la culture ou de toute autre discipline). La seule question est donc: "À qui la faute ?"

    Répondre
  18. Florin

    12/10/2009

    Il y a chez bon nombre de commentateurs de cette sinistre affaire Polanski une méconnaissance des bases du Droit : au civil, les parties PEUVENT transiger, PAS AU PENAL, bon sang !!! Au pénal, le fait que la victime débarque en disant, ça y est, passez l’éponge car j’ai été payée, ne vaut pas un clou devant le juge.

    La seule exception prévue par la loi : en cas de viol, la justice est forcée de passer l’éponge si la victime épouse le violeur … c’est rare, mais cette disposition est compréhensible.

    Par ailleurs, les abrutis qui ont écrit à la mère Clinton pour faire libérer Polanski se croient dans une république bananière : ni Clinton, ni même son chef, n’ont d’ordre à donner aux juges (le droit de grâce présidentielle ne peut s’exercer qu’APRES jugement, pas au beau milieu de la procédure).

    L’argument, enfin, que cette fille était "séxuellement active" me paraît le plus surréaliste de tous : ben, si l’on va par là, on autorise DE FACTO le viol de toutes les femmes de la Terre (sauf celles en mesure de prouver qu’elles étaient vierges le jour du viol) !!!

    Lorsqu’on dit ensuite que cette gamine était consentante … ben oui !!! après avoir été d’abord droguée, ensuite alcoolisée – elle n’était plus en mesure de s’opposer à qui que ce soit.

    Répondre
  19. Daniel

    12/10/2009

    Pour ma part, je note un fait qui me permet de voir F. Miterrand sous un jour aggravant. Malgré son livre glauque qui ne pouvait émaner que d’un esprit glauque, la "confession" pouvait aider à comprendre le résultat de l’éducation d’un enfant dans un milieu de mensonges.

    Or, F. Mitterrand a dans ce livre avoué  et regrettté  publiquement ses penchants pervers comme un brave homme contrit qui comprend qu’il a porté tort à des jeunes gens  d’une manière grave en profitant de leur pauvreté. Et tout le contenu du livre  a été reçu à l’époque comme un aveu courageux qui incitait au pardon, puisque F.M. reconnaissait  à ses proies le rôle de victimes, et à lui même le rôle de salaud.

    Puis, voilà que l’affaire Polanski sort brutalement…  et le gentil F.M. oublie totalement la "victime"  réelle, une jeune fille de 13 ans droguée,  pour  s’identifier à l’homme célèbre, le génie,  proche de son milieu, proche de lui même.  Il s’implique spontanément, immédiatement, lui,  Ministre de son Etat,  pour ce grand artiste dont la qualité professionnelle doit couvrir tout crime. Crime qui ne peut en être un si la victime vient du bas peuple.

    Ainsi, il se révêle.  Il révêle ce qu’il est , ce qu’il pense profondément: les victimes de viol, ou de tourisme sexuel. Si elles ne sont pas de son milieu, elles n’existent pas. Il pouvait se taire ou au contraire rappeler que lui même avait compris trop tard et que l’on se montre compréhensif pour un homme qu’il apprécie, mais seulement pour ses qualités, bien sûr!…  Non: il a livré spontanément ce qu’il était profondément.   Le livre n’était donc qu’un exercice de mensonge public et de séduction qui a bien fonctionné pour tromper le peuple qui a toujours des difficultés à imaginer que de tels mensonges puissent exister, à fortiori chez des gens payés pour donner l’exemple avant de donner des leçons.  

    Autant qu’on puisse parler d’exister pour des individus qui sont obligés de faire du tourisme sexuel pour compenser ce qu’ils n’ont pas le courage d’être ici, face à des gens qu’ils sont contraints  de traiter comme des égaux en droits. Encore un comportement révêlateur. 

    Quant aux arguments déployés vis à vis du Front National, ils ne font que renforcer le constat d’incapacité de FM à comprendre que ce n’est pas l’étiquette de racisme collée sur le Front National qui le libère du sien, bien réel.  

     

    Répondre
  20. Frédéric Bastiat

    11/10/2009

    @ Jaurès.

    <<<On sait qu’il y eut dans les milieux aristocratique et bourgeois jusqu’au milieu du siècle dernier une propension à satisfaire ses pulsions avec des jeunes du peuple (relire "La Prisonnière" de Proust et certains passages explicites). Des artistes ont ensuite pris le relai sans trop de remords (comme Gide). C’est cette vieille garde qui s’exprime aujourd’hui avec un manque de pudeur nauséeux>>>

    Votre argument est à la fois comique et abject. Comique parce qu’il reprend la vieille fable communiste que le bourgeois est immoral et le défenseur des prolétaires vertueux. Vous n’avez rien appris depuis les années 1960 c’est regrettable. Abject parce que vous pratiquez la « duplicitude » (Ségolénisme) en faisant semblant d’ignorer que ces fameux artistes constituent la colonne vertébrale du PS qui est à la défense du peuple ce que Croucho Marx est à la philosophie.

    <<<Enfin sur Mitterrand, son livre assez peu ragoutant, quoi qu’assez bien écrit, est dans la tradition des livres glauques teintés d’autobiographie et de fantasmes, avec un regard aussi noir sur le monde que sur eux-même. On pense à Céline bien sûr, mais également au plus récent Houellebecq (je compare la thématique, pas le talent).>>>

    Houellebecq aurait été un bon sociologue si par calcul (ou lâchété) il n’avait intégré les codes pornographiques commodes et con(venus). Il en va de même de Dantec (qui lui a préféré le shit). Quant au nom de Mitterand, certains comprennent peut être maintenant pourquoi il est attaché à l’abolition de la peine de mort.

    Répondre
  21. STUPEUR

    11/10/2009

    J’ai honte de la France en ce moment et du spectacle qu’on donne
    a l’etranger. Mitterrand doit demissionner s’il lui reste un peu d’amour
    propre. Je ne voterai plus UMP c’est fini la coupe est pleine

    Répondre
  22. Jaures

    11/10/2009

    j’ai voulu avant d’intervenir lire le livre de F.M et connaître un peu mieux l’affaire Polanski.

    Cela m’ammène à voir dans beaucoup d’interventions, ici et ailleurs, un vaste bal des hypocrites.

    Chez ceux qui défendent le cinéaste tout d’abord, à l’instar de Finkielkraut, qui, sous prétexte que l’adolescente violée avait une vie sexuelle et posait pour des magazines n’avait pas forcément droit aux mêmes égards que les autres. Pour ceux qui parlent de l’immense cinéaste, comme ci cette qualité lui donnait des droits évidents dont seraient dépourvus les anonymes. On sait qu’il y eut dans les milieux aristocratique et bourgeois jusqu’au milieu du siècle dernier une propension à satisfaire ses pulsions avec des jeunes du peuple (relire "La Prisonnière" de Proust et certains passages explicites). Des artistes ont ensuite pris le relai sans trop de remords (comme Gide). C’est cette vieille garde qui s’exprime aujourd’hui avec un manque de pudeur nauséeux.

    Chez ceux qui réclament justice ensuite, avec un zèle pour le moins tardif et sélectif: Polanski a été invité à de nombreux festivals, y compris en Suisse depuis 30 ans et ce pays fut moins regardant pour libérer le fils Kadhafi . Polanski a reçu une palme d’or pour le magnifique "Pianiste". Qui s’en est offusqué ? Qui peut prétendre agir pour le bien d’une victime qui demande aujourd’hui qu’on tourne la page et que cette nouvelle affaire fait souffrir ? Et il faut rappeler les circonstances insolites du procès de l’époque, des 45 jours de prison accomplies par le cinéastes avec une batterie d’examens, des négociations et de l’indemnisation de la victime suivis du revirement du juge. Si Polanski était coupable, il fallait alors le condamner et le maintenir en prison.

    Enfin sur Mitterrand, son livre assez peu ragoutant, quoi qu’assez bien écrit, est dans la tradition des livres glauques teintés d’autobiographie et de fantasmes, avec un regard aussi noir sur le monde que sur eux-même. On pense à Céline bien sûr, mais également au plus récent Houellebecq (je compare la thématique, pas le talent).

    Mais qui aurait eu l’idée de nommer Céline ou Houellebecq ministre ?

    Répondre
  23. Ecoeurée

    11/10/2009

    Parmi les pétitionnaires cités plus haut, du communiqué de janvier 1977, se trouvent quelques porteurs de valise ….. 

    Répondre
  24. sas

    11/10/2009

     

    ……les tares et déviances obscessionnelles des uns, ne doivent jamais ni excuser , ni amoindrirent les deviances et tares des autres…..

     

    …..pour les soigner définitivement, et mettre nos enfants en sécurité et assurément protéger les autres enfants du monde…..il faut remettre la" peine de mort " pour tous actes attentatoires contre un enfant ou une personne agées….

    c’est notre devoir sacré , d être humain CIVILISE et vavant ou essayant de vivre en COLLECTIVITE…….

    le reste sont des mots inutiles, degeulasses et vains….

    sas

    Répondre
  25. Barthélémy

    11/10/2009

    Tiens, tiens…

    Je suis censuré parce que j’ai parlé de société du lynchage ?

    Les "4 vérités" devrait changer de nom en MA vérité.

     

     

    Répondre
  26. tmengnik

    11/10/2009

    A lalla si mohamed !

    Après la Thailande, le Maroc, c’est bien connu,est un lieu privilégié des pédophiles français et de certains ministres de droite comme de gauche ! La mamounia regorge de ce genre d’histoire de luxe et de stupre !  Ahchem 3alarouhek  avant de critiquer ya tnah !

     

     

     

    Répondre
  27. Anonyme

    10/10/2009

    Ce qui est désolant, c’est que pour des faits identiques des prêtres sont voués aux gémonies mais quand on est un puissant et de plus porté à gauche voir un certain Dany le rouge tout est pardonné, les médias criant au crime de lése – majesté, eux si promptes à dénoncer de tels actes commis par les gueux mais quand il s’ agit de leurs maîtres de soupe , la chose est différente, il s‘ agit d‘ une forme d‘éducation à la sexualité.

    Quand à monsieur Mohamed de la rue de Casablanca, il peut garder sa morale à deux sous, il me semble que grâce à son « Führer » , les vieilles barbes peuvent en toute légalité partager la couche de jeunes damoiselles et même plus quand ils vont paradis, de jeunes éphèbes leurs servent le vin et le miel.

    Répondre
  28. Anonyme

    10/10/2009

    Rien de nouveau sous le soleil des pro-pédérastes, souvenons-nous :

    Lorsque leur passé doit rester loin, très TRES loin !

     

     

    Le Monde du 26 janvier 1977 :

     

     

    "Nous avons reçu le communiqué suivant :

     

    "Les 27, 28 et 29 janvier, devant la cour d’assises des Yvelines vont comparaître pour attentat à la pudeur sans violence sur des mineurs de quinze ans, Bernard Dejager, Jean-Claude Gallien et Jean Burckardt qui, arrêtés l’automne 1973 sont déjà restés plus de trois ans en détention provisoire. Seul Bernard Dejager a récemment bénéficie du principe de liberté des inculpés.

    Une si longue détention préventive pour instruire une simple affaire de "mœurs" où les enfants n’ont pas été victimes de la moindre violence mais, au contraire, ont précisé aux juges d’instruction qu’ils étaient consentants (quoique la justice leur dénie actuellement tout droit au consentement), une si longue détention préventive nous parait déjà scandaleuse.

    Aujourd’hui, ils risquent d’être condamnés à une grave peine de réclusion criminelle soit, pour avoir eu des relations sexuelles avec ces mineurs, garçons et filles, soit pour avoir favorisé et photographié leurs jeux sexuels.

     

    Nous considérons qu’il y a une disproportion manifeste d’une part, entre la qualification de "crime" qui justifie une telle sévérité, et la nature des faits reprochés; d’autre part, entre le caractère désuet de la loi et la réalité quotidienne d’une société qui tend reconnaître chez les enfants et les adolescents l’existence d’une vie sexuelle (si une fille de treize ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ?)

    La loi française se contredit lorsqu’elle reconnaît une capacité de discernement d’un mineur de treize ou quatorze ans qu’elle peut juger et condamner, alors qu’elle lui refuse cette capacité quand il s’agit de sa vie affective et sexuelle.

    Trois ans de prison pour des caresses et des baisers, cela suffit. Nous ne comprendrions pas que le 29 janvier Dejager, Gallien et Burckhart ne retrouvent pas la liberté."

     

     

    Ont signé ce communiqué :

     

     

    Sans commentaire…

    Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Judith Belladona, docteur Michel Bon, psychosociologue, Bertrand Boulin, Jean-Louis Bory, François Chatelet, Patrice Chéreau, Jean-Pierre Colin, Copi, Michel Cressole, Gilles et Fanny Deleuze, Bernard Dort, Françoise d’Eaubonne, docteur Maurice Erne, psychiatre, Jean-Pierre Faye, docteur Pierrette Garrou, psychiatre, Philippe Gavi, docteur Pierre-Edmond Gay, psychanalyste, docteur Claire Gellman, psychologue, docteur Robert Gellman, psychiatre, André Glucksmann, Félix Guattari, Daniel Gurin, Pierre Guyotat, Pierre Hahn, Jean-Luc Henning, Christian Hennion, Jacques Henric, Guy Hocquenghem, docteur Bernard Kouchner, Françoise Laborie, Madeleine Lak, Jack Lang, Georges Lapassade, Raymond Lepoutre, Michel Leyris, Jean-François Lyotard, Dionys Mascolo, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Vincent Montail, docteur Bernard Muldworf, psychiatre, Négrepont, Marc Pierret, Anne Querrien, Grisldis Ral, François Régnault, Claude et Olivier Revault d’Allonnes, Christiane Rochefort, Gilles Sandier, Pierre Samuel, Jean-Paul Sartre, René Schérer, Philippe Sollers, Gérard Soulier, Victoria Therame, Marie Thonon, Catherine Valabrgue, docteur Gérard Valls, psychiatre, Hélène Védrines, Jean-Marie Vincent, Jean-Michel Wilheim, Danielle Sallenave, Alain Cuny."

    Répondre
  29. Barthélémy

    10/10/2009

    Tous ceux qui attaquent aujourd’hui Mitterand se sont-ils offusqués quand Nabokov a sorti "Lolita"? Ont-ils alors crié à la pédophilie ?

    Et quand Hamilton exposait ses clichés de nymphette ?

    Après la société du politiquement correct …et ses " big Brothers "

    Voici venir la société des pétionaires du lynchage et des procureurs vertueux uniquement à charge sans autre forme d’instruction.

    Pas beau…pas beau du tout.

    Répondre
  30. GUS

    10/10/2009

     

    Deux remarques, si vous le permettez.

    Benoit HAMON aime la soupe aux choux, Marine LEPEN aime la soupe aux choux, donc PS  FN, mème combat…Voilà le genre de raisonnement que nos élites tiennent, eux qui sont sensés avoir un QI hors normes, et qui montre le niveau général de la quintescence de la réflexion politique…

    Là, je vous demande un instant d’imagination…C’est un monsieur d’age, chauve, avec un délicieux visage, qui, certes, paie un lourd tribu à l’attraction terrestre, bedonnant, et des yeux de mammifère sous la mère, à poil, s’acharnant en de hideuses amours à sodomiser un gamin à l’autre bout du monde, viande fraiche et délicate à la peau bien tendue, voilà l’image que représente, pour moi,un ministre de la république française dans l’exercice de ses fonctions de reproduction.

    Une seule consolation, pour nous, le populo dont je suis…Bientot, ses déplacements, c’est dans des avions de la république qu’ils se feront, à tes frais, citoyen…

    Répondre
  31. sas

    10/10/2009

    C afait pas un peu beaucoup , voir une surepresentation:

    …..lang, karouchi,mitterand, jego,……et j en passe ?????

    ET DELANOE QUI N EST PAS ENCORE AU GOUVERNEMENT…..c’est un scandale…

     

    sas

    nb on comprend mioeux aussi l affaire dutroux…

    Répondre
  32. Dom

    10/10/2009

    Bonjour les amis! Je ne quitte aucun parti politique vu que je n’en ai jamais fais partis et surtout n’ai jamais voter!mdr!

    Répondre
  33. Marc

    10/10/2009

    Beaucoup de bruit et de paroles pour rien,car demain tout cela sera oublié ! On décorera Frédéric et Roman de la légion d’honneur ! Comme cela fut le cas d’un chanteur célèbre,qui au milieu des années cinquante,avait été mis en prison,(ou il purgeat sa peine) pour pédophilie,condamné dans la célèbre affaire des ballets bleu (petits garçons) et fut décoré de la légion d’honneur une trentaine d’années plus tard ! Vous voyez de qui je veux parler ? Non  ? Et bien c’était Charles Trenet ! Alors,ce sera pareil,les gens oubieront ! Mais trève de bavardages,un viol sur mineure est un viol,et je peux dire que si cela avait été sur l’une de mes filles,il n’y aurait pas eu de procès ! J’aurais moi-même fait justice,quelles qu’en soient les conséquences,j’aurais appliqué la loi du talion ! Tu tue,on te tue ! Tu violes,on te coupe les  couilles !

    Répondre
  34. GUS

    10/10/2009

     

    Notre ministre de la culture, digne descendant d’une longue lignée de vertueux estampillés, en bon inverti qu’il est, possède un art consommé de l’à propos. "dégueulasse, ignoble, immonde, abject,etc" sont des adjectifs qu’il applique volontiers à d’autres: charité bien ordonnée commence par soi mème: ce vocabulaire, il ferait bien de se l’appliquer à lui mème: celà lui convient parfaitement…

    Répondre
  35. IOSA

    09/10/2009

    Comme dirait l’autre bouffon, lorsqu’une fille est réglée ce n’est plus de la pédophilie…

    Ca c’est la réalité de l’autre ( je ne dis pas le nom, mais tout le monde sait de qui il s’agit) et pas celle des gens civilisés.

    Donc, La France des Français ne soutient pas Mitterrand et réclame que tout acte relevant de la pédophilie soit punit comme il se doit, y compris la prise de position en faveur des pédophiles.

    Commençons par polansky et ensuite les autres, tout les autres…..

    IOSA

    Répondre
  36. MOHAMED

    09/10/2009

    Bonjour à tous chers amis !

    Hé bien, hé bien on croirait le café du commerce (enfin plutôt le café des commerçants retraités)… D’un autre temps quoi, car enfin, que de « reproches » à cet homme si « in »…

    Vous ne savez donc pas, après tant de « gay pride » et de « fiertés lesbiennes »,  que désormais c’est branché, c’est fun d’être homo, ou pédo, ou voyageur sexuel ? Un peu de compassion à l’égard de cet homme si « moderne »,  tout de même, un Minsitre en plus…
    Et bien, en + on ne vous dit pas tout !

     

    Scoop :

    "De source sûre" Frédéric Mitterrand est MUSULMAN ! Oui Monsieur, en plus ! Et de source sûre : s’il est pédophile, c’est qu’il est donc forcément musulman, puisque tous les musulmans sont pédophiles ! CQFD !

     

    Abdel MOHAMED – Casablanca

     

    Répondre
  37. louison

    09/10/2009

    Le point de vue de LucSEMBOURG que je viens de lire est très sincère ! L’attirance pour les jeunes garçons (les questions de majorité sont légales et méconnaissent la nature, en effet et la police ne court pas grands riques en arrêtant les pédérastes ou pédophiles, pour la plupart inoffensifs, parfois très jeunes eux-mêmes, personnes immatures incapables de se marier ou n’ayant pas d’attirance pour des adultes.On a beaucoup écrit, prouvé sur ces sujets mais rien n’y a fait ! La condamnation de la pédophilie est entièrement morale, sauf évidemment quand il s’agit de criminels et de violeurs.Les législations sont vicieuses et permettent tous les abus, on parle même de castration ! Parcequ’il faut toujours des "boucs émissaires" et on voit dans les présentes affaires (Polanski, Mittérand) qu’il faut une raison politicienne pour abattre les adversaires, les mauvaises moeurs sont toutes trouvées ! Mais seuls les petits payent le prix fort : longues années de prison, persécution par les co-détenus, vies complètement foutues ! Pourtant, on défend les homosexuels, mais quel est le processus qui fait quelqu’un est attiré par le même sexe mais n’aime que les adultes alors que d’autres, plus minoritaires, ne l’est que par les très jeunes ? C’est psychologique ! Les homosexuels ne le sont pas par quelqu’anomalie physique, les pédophiles non plus ! Alors, me répondra-t’on, il-y-a la n o r m a l i t é ! OUI, c’est exact, il faut une norme et des tolérances humaines, que la minorité soit exception et qu’on n’en fasse pas l’apologie.Car les "gays" ne sont pas eux-mêmes si "gais" que ça ! Ils souffrent ! Même s’ils ne l’avouent pas ! Dans la vie, il faut (pouvoir) créer un foyer, aimer, procréer, endurer des épreuves, construire, être un élément d’une société qui tienne debout.Et toutes les religions sont là pour nous le rappeler : quand on exagère dans les plaisirs, l’hédonisme, la promotion de l’immoralité, tout finit par basculer un jour, innocents ou coupables en subissent les conséquences. A nous de savoir intelligemment faire comprendre aux pervers que, s’ils ne sont pas complètement responsables de leurs attirances, ils ont à faire face à une "normalité" dont ils dépendent aussi.

     

     

    Répondre
  38. isocrate

    09/10/2009

    Vous savez, André Gide, prix Nobel de Littérature 1947,  faisait exactement la même "chose" dans ses voyages (qu’on n’appelait pas encore  "tourisme sexuel"). Relisez les "carnets d’Egypte",  par exemple…
    Cette remarque , bien entendu,  ne  constitue en rien une justification des "activités" de ce M. Mitterrand –
    A sa décharge, si j’ose dire,  Gide n’a jamais été ministre.  

    Répondre
  39. sas

    09/10/2009

    Comme on comprend mieux l affaire…Dutroux , des disparu de l Yonnes Emil jean et toutes les autres….

    ……"ils" sont aux affaires , et se protègent entre eux……..

    L agression ,le viol et le meyrtre d enfant remonte à la nuit des temps…..c’est un rite intiatique, decrit dans l affaire ROCHE nom du magistrat assassiné à lyon….et dont le temoignage transmis a ses enfants ,magistrats eux mêmes est édifiant…..

     

    sas

    Répondre
  40. Gloupsss

    09/10/2009

    Quelle horreur ! La meute de clébards  déchainés… Haro sur le Mimi… Ces merveilleux petits moralisateurs  auraient lynché   des Dils …Pendus d’autres suspects sans avoir un début de preuves .
    Ou est la présomption d’innocence ? Que l’on me prouve que le Mimi  a commis  un acte pédophile . Donnez moi des preuves ….Hooooo parce qu’il a été dans un pays    bien connu  pour être un repère de pédophiles… Donc lui l’est automatiquement ! Aller au Maroc et vous êtes un fumeur de haschich …En Colombie  un amateur de coke …Ca n’a aucun rapport? Si , L’amalgame et la connerie .

    Zola revient les "procuraillons"  sont de retour…

    Répondre
  41. paul moinard

    09/10/2009

    Frédéric Mitterrant était émouvant à la télé, cela ne suffit pas pour que on l’absoude de ses insanités.

    Serait-il aussi repentant s’il n’était pas ministre?

    On est ce que l’on est, mais on reste discret, sinon on fait de la provocation d’on on devra assumer les conséquences.

    Qu’il parte!

    Répondre
  42. Florin

    09/10/2009

    Lucsembourg : "la terreur anti-pédophile omniprésente, qui attaque profondément des équilibres multi-millénaires subtils".

    Si par cela vous sous-entendez que, depuis toujours, toute société a eu son lot INCOMPRESSIBLE de délinquants et criminels de toute sorte, je serai d’accord.

    Si vous en tirez la conclusion qu’il faut baisser les bras (et accessoirement son froc) devant ces gens-là, permettez-moi d’exprimer quelques doutes.

    Outreau ne donne pas un permis de violer.

    Le scandale Polanski est absolu à plus d’un égard – et je vous rappelle que cet individu a reconnu les faits. Vous-même, et à votre age actuel, imaginez que vous allez à un RV d’affaires, que l’on vous drogue et que l’on vous viole ensuite, vous réagiriez comment ?

    Répondre
  43. HansImSchnoggeLoch

    09/10/2009

    Suivant que vous serez puissant ou moins…
    Essayez de rapprocher la petitre phrase du préfet viré avec celle de Brice Hortefleux et maintenant avec le paragraphe du bouquin de F.Mitterand et vous verrez que le dicton de la Fontaine est entièrement vérifié.

    Répondre
  44. doris

    08/10/2009

    Frédérique Mitterand a gagné beaucoup d’argent avec son livre glauque écrit sous son patronyme et ce soir , sur TF1, il veut nous faire croire qu’il ne s’agit pas de son histoire!  Affligeant ses explications!

    Le véritable responsable c’est Carla, notre première Dame, qui a maniplé son mari inculte pour choisir son ministre de la culture!     ETSARKO A DIT: I CAN!

    Maintenant, on n’est pas dans la M ……

     

    PS: L’éditeur doit prévoir large pour contenter tous ceux qui ne l’ont pas lu!  C’est bénef …  

     

     

     

     

    Répondre
  45. Capitaine Haddock

    08/10/2009

     

     

    Le plus épouvantable dans tout ceci c’est que l’institution de « Défenseure des enfants », dirigée par Dominique Versini, a été supprimée en septembre, par Nicolas Sarkozy, et, qu’au même moment, Frédéric Mitterrand apporte son soutien à un individu qui a violé une gamine de 13 ans, puis fait l’apologie du tourisme sexuel, et qu’il a, malgré tout, le soutien du gouvernement :

     

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

     

    Compte tenu des réactions négatives du public à ces histoires glauques, et celles de l’UMP et du gouvernement, qui ne réalisent toujours pas la gravité de la situation, il n’est pas difficile de voir qu’un ouragan médiatique se dirige sur Nicolas Sarkozy et ses principaux ministres.

     

    Capitaine Haddock

     

    Répondre
  46. L u c S E M B O U R G

    08/10/2009

     

    Apparemment le nombre de votes de soutien à l’article "Frédéric Mitterrand doit s’excuser ou démissionner" n’est pas satisfaisant et ainsi qu’il était convenable d’inverser le premier vote "non" des irlandais, en leur re-servant la soupe qu’ils n’avaient pas pu avaler, Jean ROUXEL passe le plat une 2ième fois avec "Frédéric Mitterrand : La France qui fait honte".

    Si le peuple vote mal, il faudra dissoudre le peuple.

    Je précise que je respecte tout à fait l’opinion de M. ROUXEL et même son besoin de "remettre le couvert", pour ceux qui n’auraient pas bien compris une première fois, et auraient pu sous-estimer la profondeur et la légitimité de son message.

    Mais, les "4 vérités" étant un journal de droite où doit éclater la vérité vraie, il faut avoir la volonté d’aborder de face les sujets qui fâchent, et les argumentations diamétralement opposées à celles défendues par les auteurs, car c’est seulement là qu’il y a un progrès. Chacun expose son affaire et au jury (les lecteurs) de se forger leur religion.

    Loin de moi donc l’idée de préconiser un traitement spécial pour Roman POLANSKI. Je pense qu’il doit passer à la moulinette comme le commun des mortels. Cela est nécessaire, quelles que soient les circonstances atténuantes (et d’ailleurs réelles) qu’énumère son prestigieux comité de soutien du politico-show-biz.

    L’hypocrisie des "zélites" est de voler de façon indécente à son secours alors qu’elles ne l’ont pas fait pour les 7 personnes authentiquement innocentes d’OUTREAU, beaucoup moins branchées en haut lieu, séquestrées et torturées pendant 3 ans (le mot n’est pas trop fort, et il y a même eu un suicide en prison) par un juge français psychopathe, toujours libre, toujours vivant et toujours juge. Lire à ce sujet le livre de l’un des suppliciés, Dominique Wiel, "Que Dieu ait pitié de nous".

    Le vrai fond du problème est toujours le même: la nouvelle terreur pédophilique qui s’est abattue sur la France comme une chape de plomb, et simultanément sur une partie notable de la planète, poussée et renforcée par l’exemple américain de "tolérance zéro" avec sa très haute médiatisation des "pédophiles" pris en flagrant délit.

    Je me rappelle entre bien d’autres, un cas récent survenu dans mon village de vacances à Boynton Beach-33437 Floride, où un rabbin a été condamné à 7 ans de prison ferme pour avoir donné via internet rendez-vous à un jeune homme de 16 ans, à un carrefour routier que j’emprunte plusieurs fois par jour. La police surveillant les sites internet était présente au rendez-vous, et a procédé à l’arrestation, alors que les 2 protagonistes ne s’étaient jamais vus physiquement, ailleurs que sur leurs écrans informatiques. Ils ne se sont jamais vus ni touchés, le carrefour de ces deux routes à 8 voies chacune étant très large et à fort trafic. Quel magnifique coup de filet. Quel dangereux pédophile a été mis hors d’état de nuire. L’Amérique et le monde sont plus sûrs après cet exploit, réédité quotidiennement partout aux USA, avec autant de pertinence.

    Il ne faut jamais oublier la phrase très très profonde du (pourtant janséniste) PASCAL" l’homme n’est ni ange ni bête, mais qui veut faire l’ange fait la bête".

    On comprendra aisément que la pression du tourisme sexuel se reporte en Thaïlande, au Cambodge, au Brésil et ailleurs et fasse les choux gras de milliers de véritables exploiteurs d’enfants. La très autobiographique description de Frédéric MITTERRAND permet de mieux comprendre la réalité des choses. On remarquera à sa décharge que, s’il fait honte à M. ROUXEL, il a honte. F. MITERRAND, n’est nullement fier de sa conduite et se punit en la révélant, alors que rien ne l’obligeait à le faire. Cette révélation que je trouve d’ailleurs très grave, aurait bien pu signifier sa mort politique (et certains l’ont cru alors) à défaut de poursuites judiciaires.

    Les mises en garde permanentes aux enfants, des instituteurs, professeurs, éducateurs, parents, policiers, magistrats, oncles, cousins, voisins, pasteurs, etc. contre les "pédophiles", mènent à des dérives multiples très largement passées sous silence. L’explosion parallèle et généralisée de l’homosexualité visible, active et militante est partiellement cause et conséquence de l’instauration de la terreur anti-pédophile omniprésente, qui attaque profondément des équilibres multi-millénaires subtils. Il est un peu long d’expliquer les mécanismes ici. A chacun de réfléchir en se creusant la cervelle et la mémoire.

    Grâce à la puissance des ordinateurs, à l’inquiétude légitime des parents, à l’ignorance des gens de bonne volonté, à la lâcheté des vrais connaisseurs, à la bêtise des juges, à l’arrivisme des fonctionnaires, la chasse au pédophile mythique est ouverte, comme elle ne l’a JAMAIS été depuis que le monde est monde.

    On remarquera aussi, l’arrogance nouvelle et extraordinaire des enfants occidentaux qui se croient tout permis, sont totalement hors de contrôle, méprisent ouvertement les adultes, et même les "vieux" de 17 ans. Pendant qu’ils ne sont pas atteints par la limite d’âge, ces mêmes enfants s’adonnent frénétiquement et impunément au tripotage plus qu’avancé de leurs petits copains du même sexe ou non.

    Cette culture pervertie se construit sous l’abri bienveillant de la terreur anti-pédophilique qui est devenue l’une des grandes caractéristiques de la culture post-moderne.

    Protégé par l’alibi de quelques rares mais épouvantables affaires, comme celle de Marc DUTROUX, il est très bien vu, voire indispensable, d’imaginer le pire chaque fois qu’un adulte s’approche à moins d’1,5 m d’un(e) mineur(e). Cette attitude pathétique perdure tard dans la vie: certains individus ayant 35 ans, et plus, élevés depuis la prime enfance dans la psychose anti-pédophile, mais n’ayant jamais eu l’heur d’en rencontrer un car physiquement peu gratifiés par la nature, affectent de se sentir en situation de pré-viol potentiel si quiconque ayant 10 ans de plus leur adresse la parole.

    Je ne signerai pas la pétition de M. ROUXEL mais lui conserve mon estime comme à ceux qui la signeront de bonne foi.

    LS

    Répondre
  47. Florin

    08/10/2009

    On ne peut que se féliciter de l’émergence de tels débats sur l’arène politique française. ENFIN, pour les aveugles surtout, la pourriture absolue de la classe politique EN SA MAJORITE devient visible. Je ne dis pas que chaque politicard de banlieue a des gamins enfermés dans la cave, mais que MORALEMENT rares sont ceux qui ont condamné le Polanski et le Mitterrand.

    L’affaire Polanski, à mon avis, serait gravissime même entre ADULTES : l’individu a drogué sa victime à l’insu de cette dernière, avant de l’alcooliser pour ensuite la violer. Même adulte, la victime aurait matière à le poursuivre au pénal. 

    Pour ce qui est de Mitterrand, il vient d’obtenir l’appui de … Delanoë !!!

    Franchement, rien d’étonnant …

    EN VOTANT POUR DE TELS INDIVIDUS, POUR LES PARTIS QUI LES SOUTIENNENT, NOUS NOUS RENDONS COMPLICES DE LEURS AGISSEMENTS.

    Est-ce qu’au nom de l’"ouverture", on ira chercher Dutroux en Belgique pour lui proposer un secrétariat d’Etat à Paris ? (tiens, à la Jeunesse, tant qu’on y est …)

    Si Mitterrand reste au gouvernement, c’est SARKOZY qu’il faudra combattre. Lui et l’UMP de XAvier Bertrand, pour qui la pédophilie est du domaine de la vie privée …

    Répondre
  48. doris

    08/10/2009

    Je ne dirai qu’un mot: DEHORS!

    Répondre
  49. Pliz

    08/10/2009

    Tu fais bien Arnodu de ne pas renouveller !

    Mais c’est tout qui est abject dans ce paysage politique français, l’autre dégeneré qui vient donner des leçons aux Etats-unis, ah ben effectivemment on comprend mieux pourquoi il se faisait tant défenseur, tu m’étonnes, vu les casserolles qu’il se traine au fessard !

    Ils doivent hurler de rire les journalistes américains basés en France, quelle poilade .

    En attendant, Mitterand tu fais des valoches et tu dégages, ça assainira au moins un peu le truc mais on va encore + se marrer parce que désormais tout comme Xavier Bertrand essais de tolérer l’intolérable (ils sont habitués à l’UMP, c’est devenu une seconde nature) l’objectif désormais sera de sauver le choix sarkozy en maintenant côute que côute Mitterand, c’est là que ça va devenir trés interessant, vivement !

    Répondre
  50. dagmar

    08/10/2009

    je ne signe pas la petition car les excuses ne peuvent pas être admises. Trop facil. Par contre je signe celle du FN

    Dagmar

    Répondre
  51. Arnodu

    08/10/2009

    Ançien adhérant et militant UMP, je suis aujourd’hui révolté par les propos de Xavier Bertrand qui relégue la "consommation de jeunes garçons" à la sphère de la vie privée.
    Je trouve cette atmosphère abjecte: pour les people c’est normal mais quand ça se passe à Outreau c’est scandaleux.
    Je ne renouvellerais pas ma cotisation et ne voterais plus pour ces pourris

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)