La démission du conseiller spécial du ministre de la Justice est un aveu qui nécessite des explications.

La démission du conseiller spécial du ministre de la Justice est un aveu qui nécessite des explications.

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, Secrétaire national de l’UMP à la réforme de la Justice, prend acte de l’annonce de la démission de M. Jean-François BOUTET de son poste de conseiller spécial au sein du cabinet du Ministre de la Justice.

À plusieurs reprises, Yannick MOREAU avait publiquement demandé à Christiane TAUBIRA de mettre fin à ce conflit d’intérêt d’un proche collaborateur ministériel continuant à plaider comme avocat. Le Garde des Sceaux avait préféré esquiver ou garder le silence. La reprise, par la presse, des questions du député a fini par faire triompher le droit et la morale.

Cette démission est un aveu sans équivoque, qui confirme le bien-fondé des demandes répétées du député.

Yannick MOREAU demande au Président de la République, à qui il a écrit avant hier, une clarification solennelle concernant ces faits. La position de conflit d’intérêt du conseiller spécial du Garde des Sceaux a-t-elle eu une influence sur le bon fonctionnement de l’Institution judiciaire et sur le déroulement de la Justice ?

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • Boutté Répondre

    Ce brave Député Moreau espère-t’il avoir une réponse de l’Elysée ? Je serais bien étonné qu’il en ait une . N’est pas Léonarda qui veut !

    17/06/2014 à 19 h 31 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Le pôvre c’est échappé, a-t’il passé comme papillon par l’île du salut?

    16/06/2014 à 23 h 58 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: