La démission du conseiller spécial du ministre de la Justice est un aveu qui nécessite des explications.

Posté le juin 16, 2014, 3:24
32 secs

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, Secrétaire national de l’UMP à la réforme de la Justice, prend acte de l’annonce de la démission de M. Jean-François BOUTET de son poste de conseiller spécial au sein du cabinet du Ministre de la Justice.

À plusieurs reprises, Yannick MOREAU avait publiquement demandé à Christiane TAUBIRA de mettre fin à ce conflit d’intérêt d’un proche collaborateur ministériel continuant à plaider comme avocat. Le Garde des Sceaux avait préféré esquiver ou garder le silence. La reprise, par la presse, des questions du député a fini par faire triompher le droit et la morale.

Cette démission est un aveu sans équivoque, qui confirme le bien-fondé des demandes répétées du député.

Yannick MOREAU demande au Président de la République, à qui il a écrit avant hier, une clarification solennelle concernant ces faits. La position de conflit d’intérêt du conseiller spécial du Garde des Sceaux a-t-elle eu une influence sur le bon fonctionnement de l’Institution judiciaire et sur le déroulement de la Justice ?

2 réponses à l'article : La démission du conseiller spécial du ministre de la Justice est un aveu qui nécessite des explications.

  1. Boutté

    17/06/2014

    Ce brave Député Moreau espère-t’il avoir une réponse de l’Elysée ? Je serais bien étonné qu’il en ait une . N’est pas Léonarda qui veut !

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    16/06/2014

    Le pôvre c’est échappé, a-t’il passé comme papillon par l’île du salut?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)