La République des juges

Posté le avril 08, 2013, 12:59
2 mins

Nous sommes encore dans la Vème République ; tout citoyen peut critiquer librement le Président de la République, un ministre, un parlementaire et tout autre leader politique, syndical, associatif.

Nous sommes encore dans la Vème République, mais il est interdit de critiquer un juge !

Dernier exemple en date, le député Guaino qui a osé critiquer (certes, d’une manière assez… virile, mais sans aucune insulte ou menace) le juge Gentil.

Mais quel tollé ! Le juge lui-même le cite en correctionnelle pour « outrage à magistrat », le président d’un syndicat de la corporation des magistrats déclare qu’une telle prise de position est « illégale », sans compter le nombre de « défenseurs de la liberté de la justice » qui s’acharnent goulûment.

Et nous sommes encore dans la Vème République…

Mais, avec le récent projet de loi portant reforme du Conseil Supérieur de la Magistrature, les choses évoluerons dans une direction bien singulière ; le nombre de juges étant porté à 8, ils deviennent donc majoritaires, ayant le pouvoir de décision en dernière instance dans toute situation, concernant des questions du ressort de cette assemblée.

En conclusion, toute dérive – consciente ou non –, toute faute ou erreur judiciaire ne pourra être mis en cause par personne d’autre que par les juges eux-mêmes. Or, connaissant l’esprit de caste régnant dans cette profession, je vous laisse « juges » des conséquences pour les citoyens de notre pays.

Sommes-nous encore dans la Vème ? J’en doute.

Sorel Zissu

http://zissus.blogspot.com/

 PS : suite à ce billet, j’attends une citation en pénal pour outrage aux magistrats qui ne doit pas tarder…

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

10 réponses à l'article : La République des juges

  1. Le Nouveau Croisé

    13 avril 2013

    Cher SOREL,
    Monsieur Henri GUAINO a bien raison et ses propos que sont que la triste réalité aujourd’hui.
    Quand on voit comment sont “bien” traités les délinquants.
    “Nous manquons de moyens, nous n’avons pas assez de centres de rétentions, nous manquons de personnels, etc.etc.”
    Voici le discours du syndicat de la magistrature (magister en latin maître).
    Le maître devait et doit le respect à tous les citoyens contribuables.

    Répondre
  2. BAYLE

    10 avril 2013

    Nous ne sommes plus en république, mais dans une dictature de gauche qui n’ose pas dire son nom !

    Répondre
  3. Gossé Claude

    9 avril 2013

    Lors de ma scolarisation qui se termina dès l’âge de 14 ans, nos Maîtres s’évertuaient à nous apprendre chaque matin quelques phrases de morale sur l’austère tableau noir . Ce qui , malheureusement est proscrit de nos jours !!
    Malgré les années passées depuis cette époque , à plus de 70 ans , j’ai encore en mémoire beaucoup de ces citations . Je me limiterai à n’en transcrire que trois :
    1) Faire le bien …Le faire chaque jour mieux et avec moins d’effort…Voilà le but de la vie !!
    2) L’important n’est pas de conquérir la Gloire et de laisser un nom dans la mémoire des Hommes…
    L’important c’est de quitter le monde meilleur qu’on y était entré .
    3) Un coeur joyeux est un bon remède.Mais un esprit abattu dessèche les os.
    L’inquiétude dans le coeur de l’Homme l’accable, mais une bonne parole le réjouit .

    Faut-il que nous soyons étonnés de la situation désastreuse de notre Pays qui part à vau l’eau depuis des décennies ?
    Qui, parmi les dirigeants politiques serait capable de réactiver un minimum de morale dans l’enseignement primaire , “garde fous de la société” ,
    Qui , serait capable de redonner confiance aux Citoyens, de plus en plus désabusés floués et meurtris, en apportant la “bonne parole qui réjouit ” ?
    En vérité il y a peu d’espoir que ces initiatives proviennent des ” partis de l’alternance” UMPS ! Depuis des années tous ont démontré leur incapacité à sortir la France du bourbier !!! A L’honneur et le devenir de la Patrie, s’est substitués Carrière et Profit !!! …. France, réveille toi !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 avril 2013

      De nos jours encore faudrait il que les nouveaux écoliers comprennent ce qu’ils lisent … et encore faudrait il qu’ils sachent lire !

      Répondre
  4. Claude Roland

    9 avril 2013

    J’oubliais : il existe une organisation de contre pouvoir qui s’appelle “L’institut pour la Justice” et qui essaye de rééquilibrer le système judiciaire en France et faire rectifier des lois aberrantes. Voilà un excellent organisme actif à soutenir, tout comme “contribuables associés”. Mais c’est toujours pareil : trop de citoyens trouillards en France pour aider et soutenir ces organismes.
    On préfère donner à la recherche pour le sida ou le cancer (par trouille pour la santé de sa petite personne) qui engraisse des chercheurs qui ne trouvent rien ou presque si on fait le bilan. Mais ces derniers font bonne carrière grâce à ces dons ; et c’est d’ailleurs leur but principal.

    Donc pas assez de contre-pouvoir en France, ce qui n’est pas le cas aux USA par exemple.

    Répondre
  5. Claude Roland

    9 avril 2013

    J’ai toujours dit qu’il fallait un contrôle psychologique des étudiants de l’ENM. Ils devraient même passer des tests psychotechnique et faire une analyse obligatoire avant de poursuivre leurs études et sortir magistrat. Les psychiatres le font bien aussi durant leurs études. Il y a trop de gens dans cette corporation qui font un complexe de supériorité qui tourne même à la pathologie dans certains cas comme pour le procès d’Outreau.
    Il est temps de faire le ménage et les psy ont actuellement pas mal d’outils de contrôle pour déterminer qui là dedans pourrait être un psychopathe de la magistrature.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 avril 2013

      Pourquoi limiter votre ” dépistage ” à la seule E.S.M. ?

      Répondre
  6. MAUVAISEDENT

    8 avril 2013

    Depuis quand croyez-vous que vous êtes dans un pays libre ?. Et l’égalité, ou est -elle dans ce pays. Un juges est plus important qu’un ouvrier, POURQUOI ? je pose la question, Le juge serait-il un être supérieur et l’ouvrier une bête infecte. Et de plus ces Messieurs qui ont tant besoin de respect ne se gènent pas eux pour insulter un prévenu. Vous pourez le constater dans n’importe quel tribunal que moi j’appel un lieu de supplice. Oui un lieu de supplice même pour les petits délinquants qui n’irraient pas au tribunal si nos gouvernants n’étaient pas des incapables car ils auraient un travail et ils pourraient aussi fonder une famille. Et les PV routiers aux sommes gigantesques qui condanne un père de famille à arrêter de donner à manger à ses enfants pour pouvoir engraisser nos gouvernants. Quand cela s’arrêtera t-il, quand allons nous arrêter de dormir.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    8 avril 2013

    troisième faillite pour Heuliez

    ” c’est le plus beau jour de ma vie politique ” avait déclaré la Jeanne d’Arc du Poitou , énarque mais surtout industrielle de … fortune , lorsqu’elle avait ” sauvé ” l’entreprise de la faillite … avec l’argent des … Poitevins

    @ Jaurès va s’abimer dans la désespérance … mais sans en comprendre les causes !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    8 avril 2013

    L’ex-Président brésilien Lula ( Parti des … Travailleurs ) fait l’objet d’une enquête judiciaire pour corruption ( achat de voix ) et comptes illégaux ( Macao )

    @ Jaurès n’est décidément pas à la Fête de la Moralité en ce moment !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)