Le « mur des cons » : l’ultra-gauche dans ses œuvres

Posté le 01 mai , 2013, 10:24
3 mins

Le 24 avril dernier, le site Atlantico a révélé l’existence d’un « mur des cons » dans le local du Syndicat de la Magistrature (SM).

Les « cons » en question sont des politiciens et journalistes de droite. Mais aussi des parents de victimes, comme le général Schmitt, père de la petite Anne-Lorraine qui avait été massacrée dans le RER par un pervers. Cet homme ne s’était pas enfermé dans sa douleur et avait décidé de se battre – notamment aux côtés de nos amis de l’Institut pour la Justice – pour que la justice cesse enfin de libérer des criminels dangereux et qu’elle défende les victimes de préférence aux assassins.

Ce combat, à la fois courageux et, en un sens, parfaitement évident, a donc valu au général Schmitt de figurer sur le « mur des cons ».

Cela fait des années que nous dénonçons dans ces colonnes les dérives de la « justice ».

J’avoue cependant que je n’aurais jamais cru que le gauchisme de trop nombreux magistrats serait affiché avec autant de cynisme.

S’il y a une leçon à retenir de ce scandale, c’est évidemment que compter sur une justice impartiale en France est faire preuve d’une touchante naïveté.

Il y a pire, cependant. Et le pire tient aux réactions.

La Garde des Sceaux, Christiane Taubira, dont la quasi totalité du cabinet est proche du SM, a voulu enterrer l’affaire en saisissant le Conseil supérieur de la magistrature.

Dans un pays normal, on aurait tout mis en œuvre pour éviter que ces fanatiques se trouvent en situation de juger quiconque. On aurait pris des sanctions immédiates et, notamment, de­mandé la dissolution de ce syndicat. Mais, Mme Taubira n’allait pas mordre ses alliés !

à ma grande surprise, cet enterrement de première classe lui valu une volée de bois vert de l’extrême gauche.

L’inénarrable Mélenchon lui a d’abord donné une leçon de « liberté d’expression » (il est vrai que les communistes s’y connaissent !). Mieux encore, le SM, loin de « faire profil bas », a eu l’audace d’attaquer son ministre de tutelle qu’il accuse d’avoir « cédé à la pression ». Cerise sur le gâteau : le Syndicat national des journalistes a apporté son soutien au SM… et demandé des sanctions contre le journaliste qui avait révélé l’existence de ce « mur des cons ».

Curieux pays où les juges peuvent affirmer tranquillement que tous les citoyens de droite sont des « cons » et où les journalistes exigent un renforcement de la censure !

6 Commentaires sur : Le « mur des cons » : l’ultra-gauche dans ses œuvres

  1. BRENUS

    2 mai 2013

    Créons un “mur des empafés” . Chacun pourra y placarder un candidat. Nous pourrions même commencer par certains parasiteurs POLPOTISTES de ce site.

    Répondre
  2. Le Nouveau Croisé

    2 mai 2013

    A quand un mur de cons des magistrats ?

    Répondre
  3. pierre alain

    2 mai 2013

    me rendant chaque jour dans un pays voisin (que l’on critique beaucoup en france),je peux temoigner du mepris dans lequel sont tenus les politiciens et les journalistes francais;pourtant autrefois les habitants de ce pays avaient une tres bonne image de la france et l’enviaient,il y a dailleur des centaines de millier d’immigres de ce pays en france,cela date des annes 1918-20,maintenant c’est l’inverse,ce sont les francais qui y emmigre,et malgre tout les plans que les uns les autres peuvent mettre en oeuvre,ca n’est pas pret de s’aretter,le retard pris est trop considerable pour etre ratrape en qq annes,meme qq decenies.

    Répondre
  4. 1 mai 2013

    Ce qui me fait rire, (façon de dire que j’ ai envie de vomir) c’est de voir que les journalistes soutiennent le Syndicat de la Magistrature, et pour cause, tous ceux qui cassent de la droite sont intouchables. N.S. avait refusé la baisser les impôts des journalistes…. alors vengeance de ces dits hommes de l’information. Il n’y a qu’à voir dans l’entourage du président le nombre de ‘communicants”.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)