Lynchage passif en Guadeloupe

Posté le mars 05, 2006, 12:00
6 mins

Un évènement passé presque inaperçu met en exergue le caractère sectaire et discriminatoire du traitement de l’information par nos médias qui se veulent pluralistes, voire exemplaires.

Alors que la séquestration et la mort dans des conditions atroces du jeune Ilan Halimi font la une des journaux de presses écrites, télévisuelles et audio, que les membres de l’intelligentsia médiatique, politique, gouvernementale, religieuse et autres, rendent hommage dans la plupart des synagogues de France au pauvre jeune homme… ; rien n’a été fait pour un gendarme de 31 ans assassiné dans un Département d’Outre Mer (DOM) !

Mais résumons les circonstances qui sont révélatrices.Dimanche 12 février dernier, ce militaire aurait signifié à un motocycliste de ralentir et de s’arrêter. Ce dernier n’ayant pu contrôler son bolide, le choc a été inévitable. Père d’une fillette de quatre ans et âgé de 31 ans, le gendarme est décédé peu de temps après à l’hôpital ; ce gendarme a été renversé par un motard qui participait à une course illicite de motos appelée « Run sauvage » ; mais le pire est que, sur les lieux de l’accident, l’agonie du gendarme Clin a déclenché de la part d’une quarantaine de personnes, pour la plupart de couleur, une réjouissance collective indigne de notre Pays, mais démonstratrice du caractère raciste d’une frange de la population noire de ce DOM. Cela a profondément choqué la communauté militaire en Guadeloupe en particulier et en France d’une manière générale. Aucune des personnes présentes sur les lieux du drame n’est allée chercher des secours ou n’a porté assistance au blessé.

Quel décalage entre le traitement informatif de la mort accidentelle des deux apprentis voyous dans un local EDF en Octobre dernier à Clichy-sous-Bois (prémisse aux émeutes raciales et sociales de Novembre, où chaque petit journaliste cherchait la faille dans laquelle les policiers avaient pu s’engouffrer pour provoquer ces décès), et ce meurtre, le lynchage passif de ce serviteur de la Nation qui n’a eu droit qu’à quelques lignes dans les quotidiens nationaux ou régionaux…

Où sont passées les vociférations habituelles des mouvements tels que SOS Racisme, MRAP …? La discrimination et le racisme seraient-ils à sens unique ? Colluche avait une belle maxime disant que « Tout le monde est égaux, mais certains le sont plus que d’autres ! ». Il en est de même pour la couleur de la peau : mieux vaut être noir ou au moins foncé, dans notre pays, pour se déclarer victime de racisme !

Je m’interroge sur cet aveuglement massif de nos médias et de nos politiques. Concernant les seconds : auraient-ils eu peur de froisser les sensibilités de quelques Guadeloupéens frustrés après la polémique sur l’esclavage, mise en sommeil par un jour du souvenir national : le 10 mai ? Ainsi le silence sur l’assassinat du gendarme Clin serait la contrepartie au « calme retrouvé » avant la venue prochaine du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. Espérons que ce dernier aura le courage de rappeler les faits et de rendre hommage à cet homme…

Quant à l’opposition, la pêche aux voix pour les présidentielles et législatives de 2007 est trop primordiale pour critiquer des gens de couleur victimes, selon eux, de tous les maux… Concernant nos médias, il ne faut pas compter sur eux pour prendre le contre-pied du courant ambiant. 30 000 de nos soldats sont déployés en Opérations Extérieures (OPEX), mais nous ne voyons sur nos chaînes que des reportages sur les soldats américains en Irak et Afghanistan…

Quant au silence des multiples organisations se disant garantes des droits civiques citées plus haut, il y a de quoi être choqué : elles dénoncent des actes discriminatoires envers les « minorités » non-blanches, mais aucun « testing » n’est mis en oeuvre dans les boîtes de nuit afro antillaises réservées exclusivement aux « natifs » ou apparentés, ou il faut montrer « patte blanche », pardon « patte noire » pour entrer. Mais peut-être que selon SOS Racisme, c’est une forme de discrimination positive… ?

Ainsi, en ce mois de Février 2006, mieux faut être plutôt un volatile, de préférence poulet ou autre, pour que l’on s’intéresse à vous, que d’appartenir aux Forces de l’ordre, de couleur blanche, de surcroît en poste Outre-mer.
La santé d’une Nation se révèle aussi par les priorités qu’elle se fixe ; cet exemple prouve que la nôtre est bien malade… 

Article précédent

Burgaud-la-Honte !

28 réponses à l'article : Lynchage passif en Guadeloupe

  1. Baobab

    20/03/2006

    Quand le gentil eut raconté tout ce qui avait été dit, il se mit debout sur ses pieds, et son entendement fut illuminé par la voie du salut. Son coeur commença d’aimer et de donner des larmes à ses yeux ( in Raymond Lulle, le livre du gentil et des trois sages – 1270)

    Répondre
  2. grandpas

    18/03/2006

    Nous allons pleurer,toutes les larmes de nôtre âme.

    Répondre
  3. jabiru

    18/03/2006

    Les paroles passent, les écrits restent. Depuis un mois j’ai parcouru les forums Internet, jouissant d’un point de vue unique. Mais où va le Monde ? L’œil du Jabiru est perché au sommet d’un vieux Baobab sur l’île de St Martin. Sa quiétude tropicale fût troublée par un fait divers. Bourdieu disait : « Le fait divers fait diversion ». Voici trois hommes excellents. Des cœurs purs. Rapha, 31 ans, bon gendarme de proximité, exemplaire pour ses collègues, apprends à parler créole, un anti raciste dit son mentor du Dauphiné. Les gendarmes ne sont pas les larbins du citoyen. Cédric , 25 ans, bon mécanicien, fait ses classes à la Jeunesse Etudiante Les actions menées s’appuient sur un système de valeurs chrétiennes et humanistes telles que la fraternité, la justice, la paix, le refus de l’intolérance. Reality – 43 ans Rasta. Lui aussi anti raciste, sa spiritualité, son respect du prochain, son engagement dans la cité pour aider la jeunesse. Celles et ceux qui se reconnaissent dans l’éthique de ces trois hommes porteront intérêts aux propos qui vont suivre. Tout le reste c’est racaille. Rapha, ( Stéphanie l’appelle comme ça) est enterré dans la Sarthe. Sa mémoire doit être honorée. Le destin c’est abattu sur lui, sachons en être digne. Cédric, est gravement blessé, mais toujours vivant. Le 12 février 2006 un gendarme se trouvant au milieu de la route a croisé son chemin Il ne t’a pas vu , toi non plus. Au terme de l’enquête, un bouc émissaire est désigné, mais le Rasta ne sera pas immolé. Le juge l’a remis en liberté. L’intelligence du barreau guadeloupéen a plaidé sa cause. La place de la Reality n’est pas derrière les barreaux. La place de la République à St Martin reste à construire. Le haut fonctionnaire qui a compris cette île c’est François Seners. Qu’il revienne représenter la France dans le cadre de l’article 74 de la Constitution et que cessent ces missions de trois ans, après moi le déluge. Les projets de développement durable se gèrent aux moins sur dix ans. J’ai connu un autre Cédric, 27 ans. un jeune capitaine de la marine marchande , lapidé à Pâques en 2003, pour un scooter à 900 € .Le journal francophone de St Martin à qui j’offrais gracieusement ma plume m’a cloué le bec. L’opinion publique n’a rien su du meurtre de Caïn tuant Abel , parce que les gendarmes ne connaissaient pas le nom du Curé. La conscience collective ça se travaille, Certainement pas avec de la haine raciale chez ceux qui sont restés fidèle à la morale de Rapha. Son frère Rasta le voyant partir lui a chanté un chant d’amour, un chant d’adieu. Une prière de Bob Marley qu’une herbe naturelle a rendu plus lucide. Le vieux Baobab le sait mieux que nous tous, ses racines viennent d’Afrique. Des pauvres africains déportés par de riches européens. Avec la bénédiction de l’apostolique et romaine église estampillant le Code Noir. Commerce maritime du Bois d’ébène ( un bien meuble). 20% ne sont pas arrivés au bout du voyage. Chair à poisson. Leurs âmes seraient retournées en Afrique dit un Rasta, Earl Etienne le grand peintre de la Dominique. 365 rivières, les fruits du jardin d’Eden et le territoire des compagnons du Jabiru. Les derniers des caraïbes, descendants des premiers amérindiens. Partis d’Asie, passant par le détroit de Bering, ils ont peuplé toute l’Amérique. 2 Millions au Nord, 15 au Sud quand sont venus les Conquistadors. Entre le visage d’un vieux de Pékin et celui de Kubuli sous sa case à pilotis c’est trait portrait. A St Martin – Soualiga ils étaient là il y a 5 500 ans. Le vieux Baobab sait que le peuple noir est fidèle au Seigneur. Marine La Paine, Vicomte du Puy du fou, et vous Mam Clemenceau, venez faire un tour un dimanche matin dans l’une des douze églises de Quartier d’Orléans. Et demandez de familles en villages ce que les gens pensent de la police de proximité. Il y a des morsures de chiens policiers, qui plus qu’une bavure, se répandent largement dans les consciences. Les brigades volantes trimestrielles répandent du gaz lacrymogène au milieu des alizés. Pour encadrer la jeunesse, il faut des éducateurs, pas des militaires. Les paroles passent, les écrits restent et sur internet ceux de l’Adefdromil par Michel Bavoil. Celui là a transmis une rumeur boomerang à son Ministre de tutelle. Le câble haut débit est arrivé sur l’île le 22 Novembre 2004. Je m’en souviens très bien car je suis né le même jour que le Grand Charles. Sa voix impérialement radiophonique berçait les Baby boomers. Un 22 Novembre une balle perçait le cœur de JFK à Dallas. Aujourd’hui Bill Gates mouille son yacht pour passer l’an neuf à St Barth. Il passe pas par l’aéroport international de St Martin. La Jet Set se pose pile poil sur une île française sans impôts Un autre JFK que Marianne émerveille chaque jeudi, les avait traité de débiles dégénérés. 4% de droit de quai , c’est suffisant pour l’autonomie malthusienne. La presse à sensation, à 8 000 km des faits, c’est pas gênée pour taper sur les noirs de l’île d’à côté qui font la Bamboula sur le corps de notre armée. Tu rêves le Vicomte, Clin et Halimi, c’est la preuve que le fait divers fait diversion. La tête au fond du puy c’est renversant de haine et ça rends fou. Viens écouter tes frères noirs de Quartier d’Orléans à l’heure du Gospel. Ecce Homo, juste au dessus à 424 mètres chaque Dimanche les chœurs montent, c’est le Pic Paradis. On les entends chanter. Les cris de la douleur de Stéphanie apprenant la mort de son mari à l’hôpital, un homme en est le témoin immédiat. Sur le banc, dans l’attente, apprenant la mort, il t’a vu t’effondrer. Les cris qui ont alors pénétré le cauchemar vivant de Stéphanie, ce témoin là, a t’il été interrogé par les enquêteurs ? C’est le père de Cédric. Excellent homme lui aussi. Justin Annicette ( et pas anisette) est Porteur d’eau et de drapeaux. Un notable du Rotary ayant combattu en Algérie. Une vraie famille française, noire, catholique et parfaitement bilingue. Qu’une femme de gendarme insulte les agents hospitaliers, c’est bien la preuve qu’elle a rêvé. Y’a pas besoin d’être Procureur de la République pour comprendre ça. Y’a pas plus de haine raciale à Babel St Martin, que de pédophiles à Outreau. Ici sous le manteau de St Martin il y a un vieux Traité de Concorde pour ne rien déchirer.. Comme disait Voltaire dont je fus lycéen en Mai 68. « Ne sommes-nous pas tous enfants du même père, et créatures du même Dieu ? » Les frontières sont dans les têtes sur notre Terre Patrie. http://jabiru.blog.lemonde.fr

    Répondre
  4. grandpas

    17/03/2006

    Ah ces gendarmes!Pourquoi vouloir arreter de gentils garçons qui voulaient se faire une ligne et en plus en se mettant au milieu de leur chemin « dragsters ». Imaginons simplement un jeune(origine non caucasienne) se faisant culbuté par de vilains blancs aux vehicules tranformés en bête de course(tuning).Il me semble,mais vraiment il me semble que les réactions de la communauté concernée aurait été plus vive(voir tranfo EDF)soutenue evidemment par nos médias nationaux aux ordres! Ma’me chichi a t elle rendu visite à l’épouse du gendarme?

    Répondre
  5. jabiru

    14/03/2006

    Point de vue d’un citoyen de St Martin La présence de la gendarmerie nationale dans l’Outre-mer, et plus spécifiquement sur l’île confetti de St Martin – « La friendly Island » soulève la question des liens de proximité et de compréhensions réciproques avec la population autochtone. 103 gendarmes sont en service à St Martin dont 1/3 en rotation trimestrielle. Le souci principal exprimé par le commandant Meuriot ( chef des gendarmes de St Martin) est la délinquance juvénile. En 2005, 199 mineurs, souvent âgés de quinze ans, voir moins, ont été impliqués dans des faits de délinquance ( vols). Ce sont des laissés pour compte sans lien familial. La PAF a expulsé 289 étrangers en situation irrégulière. La sécurité routière a connu un essor dans les contrôles avec l’arrivée d’une brigade motorisée. Les contraventions portent sur le non-port de la ceinture (628), non port du casque en deux roues (387), défaut de permis de conduire (344), dépassement dangereux (206), 193 alcoolémies, 149 défaut d’assurance, 98 usages du téléphone, 44 excès de vitesse et 6 surcharges de poids lourds. Ce bilan statistique démontre une activité soutenue, et le Sous-préfet (responsable du maintien de l’ordre) a déclaré le 8 février 2006 en présentant ce bilan statistique « jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas les gendarmes qui créent l’événement ». Quatre jours plus tard, la mort accidentelle de Raphaël Clin pendant son service, modifie ce point de vue. Son décès a pris une dimension nationale. Le mode opératoire du contrôle routier à l’origine de « L’affaire du gendarme Clin » a été très peu commenté. Hélas il s’est mis en danger en se plaçant au milieu de la chaussée. Le 8 Mars 2006 , au terme de l’enquête , le général Parayre ( Directeur général de la gendarmerie nationale) accompagné du lieutenant-colonel Gin (Svce. relation publique des armées) déclare sans confirmer l’organisation d’un « run » que « s’il avait vu la moto, il se serait mis sur la bas côté ». Il propose « le renforcement de la coordination entre les unités, afin de réaliser une meilleure prévention sur le terrain » et reconnaît qu’il ne faut pas « faire d’amalgame, ce n’est pas parce que quelques personnes ont eu un comportement déplacé que l’ensemble des habitants doit être stigmatisé. » L’éloignement de 8 000 km entre la commune de St Martin et l’Hexagone, est réduit par l’Internet. Jean Yves Fontaine professeur à l’université de Caen dans une remarquable contribution (lessor.org) argumente sur l’utilisation par la base gendarmique des Nouvelles Techniques d’Information de Communication ( NITC). Cette démocratie électronique a cependant été entachée par de très nombreuses contre-vérités dans le message initial des collègues du gendarme meurtris par ce drame. Elles ont alimenté les préjugés épidermiques, entraîné des fautes déontologiques dans les médias, provoqué des délires idéologiques dans une France meurtrie par la xénophobie. Les plaintes et constitutions de partie civiles permettront de faire la clarté sur la réalité des faits. http://jabiru.blog.lemonde.fr

    Répondre
  6. grandpas

    13/03/2006

    Devinez quelle était la couleur des vendeurs de ce qu’on appelait à l’époque le bois d’ébene. Pensez vous que quelques marins blancs même armés de quelques fusils à chargement par la gueule,auraient pu faire la loi face quelques centaines de guerriers armés et decicés? Sauf complicité,ils n’auraient pu accomplir leurs méfaits.

    Répondre
  7. nadine

    12/03/2006

    Raciste? les antillais? alors que nous avons subit 400a d’esclavage!!! Pour tous les Blancs c’était normal!! puisqu’il s’agit tt SIMPLEMENT de commerce!!! Ce pauvre gendarme comme vous dites qui fesait son travail et servait sa patrie, savez vous comment les gendarmes se comportent dans l’île?? Savez vous qu’ils prennent les insulaires pour des « chients »??? Savez vous qu’ils se comportent comme de vrais matons?? Mais non ! ce que vous tenez a souligner c tt simplement que les antillais sont des gens qui se plaignent de tt et qui ont tt les mots ! Alors sortez de votre trous! et venez aux antilles voir comment vos chers compatriotes se comportent!! et vous comprendrez pourquoi personne n’a voulu aidez ce gendarme!!!! Dieux ait son âme ! mais j’espère qu’il est plus bas!!!!!

    Répondre
  8. JACKY

    07/03/2006

    Que dire des médias qui se sont tuent pendant plus de 15 jours et n’ont pas hésité une seconde à mettre la parole de la veuve en doute dans les instants même ou ils ont eu connaissance d’une nouvelle version niant les propos racistes. Alors que de la bouche même du Procureur de la République, il ressort de l’enquête que ces propos ont bien été tenus

    Répondre
  9. Jean-Claude Lahitte

    07/03/2006

    A Charles Martel. Rappel : qui ne dit mot consent ! Bien cordialement à vous, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  10. Florent

    07/03/2006

    Encore une fois, je ne peux qu’admirer la rhétorique savoureuse de Lahitte, et déplorer les insanités des intervenants d’outre-mer ( non plus d’importation ) qui confirment hélas s’il en était besoin les remarques de Mr Sadot. Passons sur MAR qui se prend sans doute pour un grand redresseur de tord à mi-chemin entre Tintin et Zorro et dont on ne peut qu’avoir … marre ( désolé, je n’ai pas résisté ). Mias attardons-nous sur Philippe Césaire ( frère de Aimé, le coco reconvertit dans la censure pseudo éthique d’opérette? ). Messieurs les racistes bonsoirs Quelques verités s’imposent ! Il n’y a pas eu assassinat de gendarme à saint martin c’est la veuve du gendarme elle même qui le dit sur RMC: c’était un accident. Personne n’a dit le contraire, mais il n’empêche que le chauffard a bien provoqué cette mort et ne l’a aucunement assumé. Sommes-nous raciste pour dire cela? Alors, gageons que le nombre de racistes va encore croitre brutalement en France cette année. N’instrumentalisez donc pa de grace la douleur de cette pauvre dame qui ne vous demande rien pour clammer un credo oiseux t encore une fois sans fondement Et qu’est-ce que vous en savez qu’elle n’a rien demandé monsieur le bien-pensant? Si elle a alerté les médias, c’est bien qu’elle voulait que ça se sache. Et pour l’instrumentalisation, les gens de couleur me semblent autrement plus doués que nous, voir le CRAN. De plus quand aux allégations de quolibet raciste proférés à l’encontre du tristement défunt: D’une: ils ne sont pas avérés dans les témoignages même des gens de type européen qui étaient présents Oui bien sûr, c’est évident, le racisme anti blanc n’existe pas. Au fait, vous les avez vérifié ces témoignages? J’ajoute qu’aux antilles ils est coutumier (et souvent même au grand désaroi des secours) qu’en cas d’accident tous les usagers de la routes laissent sur place leurs véhicules(que pourtant ils chérissent) pour entourer la scène dramatique; une vision exogène pourrait y voir curiosité macabre il n’y a là que solidarité familliale compassion à la douleur d’autrui. Et c’est aussi coutumier d’approuver les chauffards alcooliques et meurtriers et d’insulter les veuves de leur victime? Ce que vous dites est à la limite du supportable. Je ne m’explique pas que la veuve est entendu ce dont elle témoigne (surtout à saint martin qui touristique est certainement le lieu le plus calmement cosmopolite de toute la france) mais il apparait après le témoignage du docteur que ce put être l’expression isolé et condamnable d’imbéciles dont on ne prétend pas être exempt en guadeloupe. Ah quand même, vous admettez la possibilité qu’en Guadeloupe il y ait des…ah non pas des racistes, juste des imbéciles. Super, à côté, la France métropolitaine est toujours un foyer de racistes fascistes trompetistes. Vous ne vous l’expliquez pas? En effet, comment a t-elle osé penser que des noirs puissent être racistes, un scandale! Tiens, on devrait la flanquer en tôle! En somme il me semble qu’SOS RACISME et le MRAP ont réagit Ah bon? Première nouvelle! Vous êtes sûrs que nous habitons le même pays? Ou la même planète? mais au regard des faits ce battage semble disproportionné.; je pense même pour tout vous dire qu’ils se sont fourvoyés en ce précipitant avantl’enquête préssés par quelques polémicard c’est possible. je ne sais qu’elle sont vos motivations mais elles me paraissent racistes comme consistant à la division des Hommes en races distinctes. Faites donc votre examen de conscience. Allons bon, les vieilles recettes marchent toujours, même si elles sentent le moisi. L’homonyme de l’ancien stalinien d’outre mer réussit le tour de force de culpabiliser des gens honnêtes et intègres qui se sont indignés de la mort tragique de l’un des leurs et des attaques subies par sa veuve. Et de les faire passer pour des racistes. Un comble! L’hôpital qui…Je l’ai déjà dit trop souvent, mais décidément, cette phrase est bien de mise en ce moment. Quant à moi, je sais à quoi m’en tenirmonsieur Césaire: pour moi, c’est vous le raciste putride comme cette bande de brutes avinés qui insulté Mme Clin. Vous haissez les blancs et allez même jusqu’à insulter la mémoire de leurs morts en minimisant leur importance. Je n’ose immaginer la situation inverse, C à d un blanc métropolitain tuant accidentellement un noir. Nul doute que vous même n’auriez eut aucun scrupule à instrumentaliser ce drame et à crier au racisme. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Notre examen de conscience? La bonne blague! Ma conscience à moi est clena monsieur. Pour la votre.

    Répondre
  11. Mancney

    06/03/2006

     CESAIRE jean philippe :  » Messieurs les racistes bonsoirs » Je ne sais pas ou vous avez été élevé, mais vos propos sont ceux d’un personnage déplaisant. Le terme « Raciste » que vous utilisez, meme employé a tort, est une insulte et le Web Master n’aurait pas du laisser passer votre post. Veuillez corriger votre language ou chercher un site ou vous pourrez l’employer. Les hommes ont heureusement des différences d’aspect, et appartiennent ainsi a différentes races, c’est naturel et c’est bien ainsi, mais ils ont aussi, hélas, des différences de courtoisie et de civilité et ce sont celles-ci qui font les distinctions. Mancney

    Répondre
  12. La ferme !!!

    06/03/2006

    Très bien CESAIRE ! J’ajouterais au vue du faible travail d’enquête effectuer dans cet article, qu’il serait bon que vous évitiez de transposez votre vision raciste de la vie, a la vie antillaise. Vous dite (encore faudraitt il savoir sur quoi vous vous baser pr dire sa ?????) certaine soirée antillaise en métropole sont inerdite au personne blanche, je pense que ce comportement ne serait imputable qu au système imposé dans vos boites de nuits en métropole envers les noirs et les arabes, ce qui ne semble pas vous géner le moins du monde. Vivant en guadeloupe depuis près de 24 ans, je n ‘ai jamais vue une seule boite de nuit refuser l’accès à des personnes pour des raisons de couleurs de peau. Vous critiquer vos médias qui soit disant n ont pas parler de la mort du gendarme, ce n ‘est pas l’impression que le matracage médiatique m a laisser. Il en ont tellement parler qu’aujourd’hui des opinions contradictoire apparaissent. Mais il me semble que la différence de traitement médiatique entre la mort du jeune ilan et du vieux cadre de peugeot ne vous a pas gener le moindre du monde. Eviter de parler des antilles, les relations entre blancs, noir et arabe ne sont du tout pas les mêmes que celle qui existe dans votre belle france métropolitaine. Les seuls reportages crédibles fait par vos médias sont ceux qui ont été effectué sur place, et où vous avez surement vu que des personnes blanche ont pu exprimer leur différence de point vu sur l’affaire. Cela me fait rire de vous entendre parler de racisme et d’indépendance d’îles ou se développe selon vous le racisme d’une minorité. Malheuresement vous vivez du racisme et parler d’île que vous ne connaissez pas, en clair laisser nous avec nos plages de sable blancs, et notre soleil toutes l’année. N’essayez pas de transposez aux antilles votre vie pénible et plein d’intolérance en tout genre.

    Répondre
  13. CESAIRE jean philippe

    06/03/2006

    Messieurs les racistes bonsoirs Quelques verités s’imposent ! Il n’y a pas eu assassinat de gendarme à saint martin c’est la veuve du gendarme elle même qui le dit sur RMC: c’était un accident. http://download.yousendit.com/C6793614A43046E7 N’instrumentalisez donc pa de grace la douleur de cette pauvre dame qui ne vous demande rien pour clammer un credo oiseux t encore une fois sans fondement De plus quand aux allégations de quolibet raciste proférés à l’encontre du tristement défunt: D’une: ils ne sont pas avérés dans les témoignages même des gens de type européen qui étaient présents: http://download.yousendit.com/570023D0F072C9CD et ne correspondrait absolument pas avec la notion de respect des morts qui prévaut en guadeloupe d’où je suis et vous écrit en ce moment même: renseignez vous sur la tradition guadeloupéenne de veillée funéraire et celle de commémoration de la fête des défunts début novembre. J’ajoute qu’aux antilles ils est coutumier (et souvent même au grand désaroi des secours) qu’en cas d’accident tous les usagers de la routes laissent sur place leurs véhicules(que pourtant ils chérissent) pour entourer la scène dramatique; une vision exogène pourrait y voir curiosité macabre il n’y a là que solidarité familliale compassion à la douleur d’autrui. Je ne m’explique pas que la veuve est entendu ce dont elle témoigne (surtout à saint martin qui touristique est certainement le lieu le plus calmement cosmopolite de toute la france) mais il apparait après le témoignage du docteur que ce put être l’expression isolé et condamnable d’imbéciles dont on ne prétend pas être exempt en guadeloupe. En somme il me semble qu’SOS RACISME et le MRAP ont réagit mais au regard des faits ce battage semble disproportionné.; je pense même pour tout vous dire qu’ils se sont fourvoyés en ce précipitant avantl’enquête préssés par quelques polémicard c’est possible. je ne sais qu’elle sont vos motivations mais elles me paraissent racistes comme consistant à la division des Hommes en races distinctes. Faites donc votre examen de conscience.

    Répondre
  14. Mancney

    06/03/2006

    Charles Martel Ne soyez pas decu, mais effectivement, nous aurions du reagir a votre post: votre commentaire est excellent. Un parfait resume, et qui est tres juste. Et vous avez raison, il y a des signes annonciateurs de sacre problemes a venir dans les DOM -TOM. Bon, les R.G. en sont conscients. Faites bien gaffe a la chikungunya. Best, Mancney

    Répondre
  15. gaius

    06/03/2006

    Ne soit pas decu Charle Martel , je pense comme toi

    Répondre
  16. Jean-Claude Lahitte

    06/03/2006

    Outre que j’ai l’impression que la « grand’presse » n’a finalement sorti cette affaire du malheureux gendarme, que parce qu’elle avait pris conscience du développement exaggéré de la transformation du martyre d’Ilan Halimi en victime de l’antisémitisme*, il faut rappeler que, la semaine dernière, sur France-3, on a tenté de contredire les déclarations de Madame Clin (l’épouse du gendarme) et du gendarme présent sur les lieux lors du drame, pour nous faire croire qu’en aucune façon, il n’y avait eu de propos racistes, de cris de joie à l’annonce de la mort de Raphaël Clin, etc. Comme pour nous démontrer qu’il ne pouvait pas y avoir de racisme sur une île prétendue paradisiaque (pour les happy few et les parasites qui vievent autour ?). Dommage pour lui, le gendarme s’appelait Clin, et non Klein ! Honte en tout cas à ceux qui, délibérément, l’ont renversé alors qu’il faisait son devoir. Honte à tous nos ministricules qui n’ont pas jugé bon de se déplacer, d’envoyer un message à sa veuve alors que trois, que dis-je quatre dont le premier d’entre eux, ont jugé bon d’aller prodiguer leurs bonnes paroles aux Réunionnais victimes du chikungunya. Victimes aussi de leur propre incurie (notamment pour avoir laissé proliférer des décharges sauvages, véritable couvoirs à moustiques) et de celle de leurs élus UMP et PC qui se partagent en maître une île… électorale ! Honte particulièrement à Michèle Alliot-Marie qui n’a pas daigné se déplacer, tout comme elle avait refusé de s’associer aux cérémonies commémoratives d’Austerlitz (ce qui ne l’avait pas empêchée d’nvoiyer un navire de guerre pour participer à celle de … Trafalgar !). Je profite du rappel de cette « mort sans importance », pour en rappeler une autre (façon de parler quand on sait que la Presse n’en a pas fait état) du prêtre assassiné récemment à Trébizonde (Trabzon, en turc)en Turquie en « représailles » à la publication de caricatures de Mahomet. Honte à tous les hiérarques catholiques, mais aussi israëlites ou musulmans qui n’ont absolument pas protesté ! En France, il y a un « racisme » antisémite, anti noir, anti-beur, anti-homosexuel (puni par la loi !), mais sûrement pas anti-gendarme, anti-chrétien, ou anti-français. La France etles valeurs qui vont avec en meurt. Cordialement, Jean-Claude Lahitte p.s. je n’ai rien compris aux propos de « Mar » (comme MAR..tinique ?). Sa « frange de couleur raciste » me paraît sinon grandissante, du moins fort agissante. J’ai pu le constater moi-même sur place et ai décidé de ne plus jamais revenir en Guadeloupe. Mar devrait savoir que ce sont toujours les « minorités » qui finissent par gagner. Surtout avec la complicité des « idiots utiles » qui ont fait d’elles des victimes de l’esclavage, de la colonisation… J’oserai ajouter de l’assistanat permanent dont voudraient bien profiter leurs voisins des autres îles ! Mais « Mar », en voulant minimiser le problème, en dédramatisant, veut sans doute éviter que les touristes potentiels, craignant pour leur sécurité décident de bouder son île. Ce que je ferai à sa place ! Personnellement, après avoir été « Algérie française », j’en suis venu à souhaiter que la Métropole décide d’accorder leur indépendance à toutes ces minorités racistes agissantes devant lesquelles cèdent les majorités passives qui préfèrent la boucler, voire trouver des excuses ou des explications aux trublions… Comme cela se pratique en Métrolope avec d’autres « minorités » grandissantes. Et, n’en déplaise à certains, je commencerais par … la Corse ! Ras-le-bol de tous ces gens qui se prétendent opprimés et sont incapables de commencer à se prendre en main économiquement pour montrer à leurs « compatriotes » qu’ils sont capable de créer au lieu de faire sauter, voire de tuer !

    Répondre
  17. grandpas

    06/03/2006

    Pour Lestoret Il y a français et français ,les « ivoires »,les « ebenes » et les « united colors of frenchnews ».C’est tout simple. Pour les méchants et les gentils,je vous laisse deviner!

    Répondre
  18. charles martel

    06/03/2006

    je suis tres deçu que personne critique mon commentaire… bon , je vais en rajouter une couche au contact journalier x années dune population de DOM de par mon emploi j ai vu l état d esprit se degrader nettement apres 1981 : association de quartiers sponsorisées par les mairies socialo-communistes diffusant l idéologie dont je parle ci dessus Il en est de meme dans les reunions electorales de quartier Devant le « grand  » public: gogos , bobos le discours est tout autre , forcement. J ajoute que j ai vu de nombreuses agressions a caractere raciste sans concéquences mortelles ; de nbx Jf se font agresser en sortant de boite de nuit …mais l omerta doit regner.

    Répondre
  19. Charles

    05/03/2006

    Pour mar, Promis, on regardera France 2 à 20h…Il est bien connue que la télé d’état est un modéle d’objectivité, et on va certainement aprendre la vérité par ce canal…. Au fait, vous avez vu le Pére Noël cette année?….;-))

    Répondre
  20. Mancney

    05/03/2006

    mar : »je suis journaliste à saint martin ». Allez y, mon vieux, on attend votre version. nier ne suffit pas, il faut « expliquer ». Croyez moi, nous attendons impatiemment votre recit, pas celui de France 2. Mancney

    Répondre
  21. mar

    05/03/2006

    mr sadot, j’espère que vous vous rendez compte du nombre de bêtises que vous dites dans votre article. je suis journaliste à saint martin, sur l’île ou “une frange de la population de couleur est raciste” et je suis deçue de voir que vous n’avez malheureusement pas réalisé de recherches completes sur votre sujet. vous pouvez regarder les infos de 20h sur france 2 ce lundi, peut etre apprendrez vous des choses.

    Répondre
  22. LESTORET

    05/03/2006

    Je voudrais dire à « grandpas » que la tare pour ce pauvre gendarme, ce n’était pas d’être blanc, encore moins d’être milmitaire. Non ! la tare c’était d’être français. Car ceux qui représenent la France ici et dans le monde s’évertuent à gommer consciencieusement tout le lustre dont se paraît autrefois notre pays. On pourrait demander « autrefois » c’est quand ? Eh bien, c’est quelque part avant la défaite de 1940 et le régime infamant qui a suivi, mais c’est aussi depuis que les immigrés ont pris une telle importance dans les actes et décisions de nos gouvernement, gauche et droite confondus. Je laisserai la Presse de côté car elle ne fait que nous renvoyer notre propre image peut-être un peu forcée par des journalistes qui ont sans doute oublié depuis longtemps ce que signifie le mot Patrie.

    Répondre
  23. Florent

    05/03/2006

    Bravo encore à philippe Sadot pour son indignation et son cri du couer on ne peut plus légitime! Mais ce n’est pas tout, on peut aussi évoquer le meurtre atroce de cet homme de 54 ans, assassiné pour un peu d’argent par deux racketteurs d’importation. Et ce meurtre là fut bien moins médiatisé que celui d’Ilan. Notons que le meutrre d’Ilan lui-même a du attendre la révélation de son identitée juive pour intéresser les merdias et fut l’objet d’odieuses récupérations politico-idéologiques ( l’éternelle lutte contre le racisme et le fascisme, la conquête des points de sondage ). C’est à vous écoeurer de la France. Si les français veulent se préserver, ils ne pourront compter que sur eux. A quand le communautarisme blanc et chrétien?

    Répondre
  24. charles martel

    05/03/2006

    c est tres simple: le parti socialiste cultive la haine sociale et les partis communistes locaux la haine raciale c est leur fond de commerce cela fait des ravages dans l éducation des masses laborieuses ajoutons comme courroie de transmission des enseignants majoritairement de ce camp et pour ne pas relater ces faits tels qu ils sont des journalistes à 85%  » de gauche  » de la réunion….

    Répondre
  25. Joel

    05/03/2006

    > Où sont passées les vociférations habituelles des mouvements tels que SOS Racisme, MRAP …? La discrimination et le racisme seraient-ils à sens unique ? Quelle découverte vous faites là… Le lynchage d’un pauvre Blanc n’intéresse personne, allons! Par ailleurs je constate que les autorités, et par voie de conséquence les merdias aux ordres (lisez Libétorchon et l’Immonde d’hier), commencent à dire « ce n’est pas ce qu’on croyait, attendons les résultats de l’enquete, ce n’est pas forcément du racisme anti-blanc, etc etc ». Vous allez voir qu’on va nous dire dans 2 ou 3 semaines qu’en fait rien ne s’est passé comme il a été raconté, qu’aucun « racisme » n’était présent, etc etc. Salaud de gendarme blanc, tiens! Dame! Faut pas affoler le bourgeois, des fois qu’il voudrait enfin se lever le cul et descendre dans la rue! Quand un boeuf s’écarte du troupeau qui se dirige en meuglant vers l’abatoir, un petit coup d’aiguillon le remet bien vite dans le droit chemin! J

    Répondre
  26. Charles

    05/03/2006

    Trés bon article M. SADOT. Merci d’avoir évoqué cette affaire. Pour plus de détail, voici le lien vers le témoignage d’un ami de la victime. http://www.reservistes.com/rogn/modules.php?name=News&file=article&sid=116 Nous devons nous entraider et nous soutenir pour lutter par tous les moyens contre le rascisme anti français galopant. Pour finir de vous écoeurer, voici un lien vers un reportage vidéo qui à était tourné lors des manisfestations islamiste à Paris pour protester contre les fameuses « caricatures »…On y voit trés bien qui sont les « maîtres en France ». http://labaf.blogspot.com/

    Répondre
  27. grandpas

    04/03/2006

    Il était blanc,français et militaire,une tare aux yeux des journaleux de tout bord. C’est aussi simple que ça! Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)