Manif pour tous : la lutte continue !

Posté le avril 01, 2013, 8:02
7 mins

Lors de sa prestation télévisée pour tenter de se refaire une santé au vu de sa cote de popularité plus près de la moquette que du plafond, signe de la défiance du peuple envers sa politique et son action à la tête du pays après dix mois de gestion du pouvoir, François Hollande, interrogé sur le sujet de société du « mariage pour tous » qui la veille de son intervention a une nouvelle fois déplacé massivement les foules, n’a consacré que quelques minutes pour nous expliquer que cette loi ne sera pas remise en cause, que la messe est dite et que nous devons circuler car il n’y a rien à voir…

C’est donc une fin de non recevoir en forme de profond mépris pour les millions de citoyens de ce pays, hostiles à ce changement de mœurs qui nous aura été adressée par celui qui se dit vouloir être le président de tous les Français, qui  cherche à rassembler mais de façon particulièrement maladroite…

Devant cette attitude intransigeante et non respectueuse de l’avis général, les organisateurs à l’origine de cette mobilisation citoyenne vont devoir envisager une autre forme d’action, car si le projet de loi n’est pas abrogé et qu’un référendum n’est pas proposé comme espéré, il n’en reste pas moins vrai que la journée du 24 mars aura été une victoire éclatante, le nombre de participants étant là pour en témoigner. Car sans tenir compte du chiffre officiel, tellement farfelu que je ne le mentionne pas, si plus d’1,4 million de personnes se sont déplacées (1,8 millions d’après une source « bien informée »), certaines de loin, pour participer à cette manifestation, ce chiffre doit être majoré de beaucoup – car tels les icebergs, la foule présente dans le secteur de la place de l’étoile dimanche dernier ne représente que la partie émergée de ce mouvement de refus, le gros de la troupe n’ayant pu faire le déplacement sur Paris pour tout un tas de raisons.

Ce rejet massif ne peut en aucun cas être considéré comme anecdotique et sans portée politique, et François Hollande vient par son dédain d’envenimer une situation qui ne pourra que se dégrader crescendo, la frustration étant un sentiment qui peut rapidement se transformer en haine.

Reste à savoir quelle sera la riposte apportée à cette posture aussi intransigeante que politiquement suicidaire !

Si les organisateurs du mouvement envisagent une nouvelle journée d’action sur Paris, il est possible que la même ferveur ne soit pas au rendez vous, car entre ceux qui auront déjà donné, à leur avis pour rien, et qui feront défection et ceux qui, n’ayant pu se déplacer précédemment, feront le voyage, nous risquons de plafonner en terme de participation, ce qui serait l’occasion pour le gouvernement de se réjouir d’un « tassement », la stratégie du pourrissement étant une tactique efficace pour casser un mouvement contestataire…

Si je devais donner mon avis, je serais assez partisan de l’organisation d’un référendum citoyen en dehors de celui prévu dans la Constitution et qui nous est refusé, une consultation locale, départementale, cantonale, communale…, pouvant être mise en œuvre sans doute pour un budget moins lourd que celui qu’il aura fallu investir pour la logistique de la manifestation parisienne, ce qui permettrait à un plus grand nombre de nos compatriotes de pouvoir s’exprimer sur le sujet sans devoir effectuer un aller-retour Paris avec les frais que cela occasionne, d’autant que les contraintes qui ne permettent pas de s’éloigner de chez soi peuvent être nombreuses et variées…

Une telle organisation ne devrait pas être trop difficile à mettre en œuvre pour le collectif qui a initié le mouvement et qui a du se frotter à des conditions particulièrement féroces lors de ses actions précédentes.

Nous avons pu constater lors de la journée du 24 que les moyens humains ne manquent pas, puisque 8 000 à 10 000 bénévoles étaient mobilisés pour assurer l’accueil, la sécurité, la logistique à Paris, avec l’agréable constat que ces bénévoles, filles et garçons, étaient tous très jeunes, bien propres sur eux, souriants, disponibles, efficaces, aux antipodes de la jeunesse que l’on découvre trop souvent aux actualités télévisées, vociférante, agressive, cagoulée, haineuse…

N’ayant pas choisi de jouer la carte de l’apaisement, le chef de l’État a pris le risque inconsidéré de transformer un mouvement pacifiste bon enfant en une rébellion de grande envergure car désormais, en dehors de l’aspect purement sociétal de cette loi majoritairement contestée, il faut ajouter le déni de démocratie, celle que l’on veut importer partout dans le monde mais que l’on vole à ses propres compatriotes, le refus d’écouter la voix du peuple, même lorsqu’elle est tonitruante, les violences policières en marge de la dernière manifestation n’ayant eu pour seul résultat que de durcir le mouvement et le radicaliser….

Il se pourrait bien que le 24 mars 2013 corresponde à une nouvelle date historique qui devra figurer dans les manuels scolaires d’histoire au chapitre….. « Les Révolutions Françaises, de 1789 à nos jours »…

14 réponses à l'article : Manif pour tous : la lutte continue !

  1. zimmermann

    05/04/2013

    Hollande ne savait pas pour dsk
    Hollande ne savait pas pour Cahuzac
    Hollande ne sait pas encore pour les conséquences du mariage gay.

    Il faut le lui dire.
    Lui dire que les cons osent le mariage gay. C’est à ca qu’on les reconnait

    Répondre
  2. Druant Philippe

    04/04/2013

    Tactique de harcèlement du gauchiste de base se retourne à présent contre le parti scélérat : trop drôle !
    Supermollusque et sa fine équipe subissent un effet de « hold by the balls » .

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    02/04/2013

    Pour la Fête de Pâque catholique je n’étais pas en France … mais dans un Pays encore chrétien … l’Italie où , dans les rues , les cours et sur les places du village lombard où j’ai mes habitudes , les habitants me souhaitaient une Bonne Pâque … sans doute comme a du le faire à ses concitoyens français et chrétiens le Président de tous les Français qui avait émis ses souhaits de bonheur , de santé , de réussite , de liberté religieuse dans un état laïc qui respecte toutes les croyances , cela lors de l’ Aïd el Firt ( rupture du Ramadan )

    Répondre
    • philiberte

      03/04/2013

      j’ai remarqué cette année que les gens se souhaitaient « joyeux Noël » et « bonnes Pâques » plus que les autres années. un voeu pieux?

      Répondre
  4. Béru 45

    02/04/2013

    Mollasson 1er devrait se méfier de la colère des Français.Colère qu’il a d’ailleurs suscitée par son refus d’écouter la voix du peuple.Ce même individu devrait revoir la signification du terrme « Démocratie »

    Répondre
  5. LANSARD

    02/04/2013

    je pense que l on ne peutpas rester inactif devant ce denide democratie et qu il faut brandir la revolte a tous les niveaux locaux regionaux nationaux
    il va falloir effectivement inscrire 2013 dans la liste des revolutions de l histoire francaise !

    Répondre
  6. Dechardat

    02/04/2013

    Il est souvent question de l’usage du référendum, auquel les fantaisistes élyséens actuels semblent vouloir ne pas se frotter. Mais la question écarte les manipulations possibles, même dans ce cas « referendum ». Sait-on que le public avait dit « Non » à celui « Maastrich ? Il est bien difficile de démontrer le chemin qui emprunte la ruelle – si l’ose dire – dans un respectable (?) appartement d’une commune bourgeoise de l’Ouest parisien. et apporte cette information. Les faits sont les suivants : un haut-fonctionnaire du ministère de l’Intérieur à l’époque avait révélé – dans l’exquis du plaisir, comme dit si joliment Henri Jeanson – que le « Non » à Masstrich était à 51 %. Des ordres venus d’en Haut, de l’Olympe élyséenne de fait, décidèrent que fût annoncée une réponse « Oui ». Et le tour était joué ! Que l’on se rappelle également le « Non » au référendum pour l’Europe, que l’ex-chef de l’Etat envoya bouler avec un mépris clairement exprimé pour le Peuple… Que ceux qui ont protesté lèvent le doigt … SQFD

    Répondre
  7. LAURANCEAU

    02/04/2013

    Pourquoi ne pas utiliser les evenements nationaux, commme le 8 Mai, le 14 juillet , l »arrivée du Tour de France, pour se masser sur les Champs Elysées, derrière les barrières mais très compact et organisé de façon à pouvoir intervenir par des slogans tels que : » république, démocratie , référendum  » ou bien « liberté, sécurité, propriété « , devise figurant dans le préambule de la Constitution de 1789.
    Personne ne peut empècher les Français d’assister aux défilés militaires de 14 juillet ! Une reprise a l’unisson de la Marseillaise par tous les participants au moment où les Véhicules de Commandemant de l’arméee entrent sur les Champs devrait donner le ton de cette manifestation exceptionnelle en faveur de la Vraie République confisquée depuis trop longtemps par les bonapartistes UMP et tyrans socialistes.

    Asuivre….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/04/2013

      De Gaulle est à Napoléon ce que le thon blanc est au thon rouge … une viande sans saveur … Comme l’U.M.P. est de plus une dégénérescence avancée du  » gaullisme  » de grâce respectez les  » bonapartistes  » !

      Répondre
  8. philiberte

    02/04/2013

    il est à souligner que ces milliers de manifestants étaient des gens motivés et sincères, ayant payé leurs trajets et transports, contrairement aux manifs de la CGT dont les cars sont gratuits!
    une autre journée serait prévue fin mai. l’ennui est que l’égérie frigide barjot est allée lécher les babouches des musulmans, ce qui risque de refroidir les foules.

    Répondre
  9. istina

    01/04/2013

    Il y a quelque 77 ans, à l’école Primaire,
    Instruction Publique, ils nous inculquèrent que
    la Nuit du 4 Août 1789, Abolition des PRIVILEGES et, j’y
    croyais. Depuis, nous avons débarqué et libéré le Pays et,
    les Privilèges se sont multipliés, les plans de Carrières de
    ces Messieurs de la France d’en haut; se sont multipliés.
    Grosses Retraites multiples, ils nous gouvernent par des
    Interdits
    Ceux qui ne sont pas du même avis sont taxés Fascistes,
    Racistes ,d’extrême Droite, ben voyons alors que les Racistes, les Fascistes, les extrémistes en réalité,
    sont ceux qui accusent les autres de l’être.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/04/2013

      pour ce qui me concerne  » ils  » ont raison de me taxer ( quel mot ) de fasciste …car je ne suis pas un démocrate … comme eux … ce qui signifie que : je ne pense pas que c’est en abêtissant les gens que l’on s’élève soi-même

      Répondre
      • philiberte

        03/04/2013

        ils ne cherchent pas à s’élever, mais à dominer. l’abêtissement se fait peu à peu, insidieusement, en flattant le pire défaut: la paresse.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)