Question au PS : A quand un contrôle au faciès de nos policiers ?

Posté le juin 04, 2012, 12:00
8 mins

On croit toujours avoir tout vu et tout vécu avec la gauche : mais elle n’a jamais fini de nous poursuivre, de nous surprendre. Comme disait Roland Barthes, elle est devenue à soi-même sa propre mythologie, elle secrète son propre mythe au fur et à mesure qu’elle trahit son électorat ouvrier et employé, et elle peut donc tout se permettre ; comme d’aller prendre ses ordres démagos (du déficit pour la relance !) à Chicago pour mieux torpiller l’Allemagne, qui en profite sainement pour se rapprocher de la Russie.

Mais la gauche atlantiste, la gauche socialiste, la gauche millénariste peut mieux faire ici-bas, notamment avec la police : non seulement, comme au temps de Mitterrand, l’empêcher de faire son travail, mais aussi, la menacer si elle fait son travail. Il est interdit d’interdire, disait le slogan libéral-libertaire des années 68 ; alors, à quand la prison pour ceux qui ont pour mission d’interdire le crime ? Avec la gauche on aura compris que tout homme d’ordre est un criminel qui se respecte. Un jour qu’il était inspiré, Chirac a dit que les socialistes avaient tué tous les métiers de vocation (professeur, infirmière, policier) ; là, ils vont les rendre dangereux. Ou définitivement pantouflards. Car c’est aussi le rêve de cette société : l’individu de l’absolue passivité, le zombi nourri de tranquillisants et de bonne eau humanitaire.

On nous a parlé de récépissé en cas de contrôle d’identité ; car les flics vont trop loin. Ce vocable sonne minable, il rime avec laisser-pisser, avec laissez-passer.

Faudra-t-il donc que la police donne un récépissé en cas d’attaque de banque ? Faudra-t-il que la police donne un laisser-pisser en cas de constatation de tournante ? Faudra-t-il aussi qu’elle donne un récépissé, ce serait plus marrant, quand elle doit laisser faire les gangs qui la mettent en fuite sur ordre dans les banlieues ?

Faudra-t-il la marquer, la police ? Avec une puce électronique, comme celle dont rêvent les Bilderbergs, société élitiste semi-secrète à laquelle appartient la moitié de notre gouvernement actuel (1) ? Ce gouvernement proche du peuple qui comprend une bonne moitié de membres actifs du Siècle, le club des bourgeois branchés qui a bradé la nation aux oligarques de la mondialisation (2)?

Mais pourquoi se plaindre ? Certains Français sont toujours contents. Ils en redemandent, ils sont ravis. Alors, je propose moi aussi mon idée, car je suis démocrate et je me rallie à la majorité silencieuse qui a voté socialiste… même si, comme dit notre ami, toujours éclairé, Michel Gurfinkiel, le pays bas a été élu par les musulmans en France, qui ont voté à 92% pour lui. L’ordre actuel, celui d’Obama (jusqu’en novembre, parce que je crois que là aussi cela va changer), a pour but de déstabiliser les pays de souche européenne par leur minorité (voir le rapport de l’ambassadeur Rivkin). Les majorités blanches sont de trop, même si elles deviennent minoritaires dans leur propre pays. Il faut donc les envoyer balader.

Je maintiens ma proposition. On pourrait donc reprendre un des meilleurs Kubrick, Orange mécanique, qui a beaucoup moins vieilli que ne le pensent les gratte-claviers des Inrocks, et qui voit les voyous se mettre au service de l’autorité, un pouvoir tory et pourri dans le style de Cameron, d’ailleurs. On pourrait demander au voyou de contrôler le policier, de vérifier s’il n’est pas raciste, s’il n’a pas dit de gros mot, s’il n’a pas les yeux trop bleus, s’il n’a pas empiété sur son territoire, s’il a bien réglé sa conduite. Il faut encourager l’initiative des jeunes des banlieues, il faut créer de vraies zones franches, des zones où l’on se sente libre. Cet ordre nouveau libéral-libertaire résonnera bien dans un monde financier livré aux îles pirates de Caraïbes et au rocher si peu européen de Gibraltar, devenu place tournante du trafic de la drogue sous le gouvernement du socialiste Zapatero et du travailliste Blair.

On pourrait aussi utiliser les ONG pour mieux ficher les représentants de l’ordre, les talents des hackers et développer les logiciels ou des capteurs sensoriels anti-flics. Car la menace, pour ce nouvel électorat socialiste, vient bien de la police et de son trop grand nombre de Bretons, de Normands et de Martiniquais. Un tel voulait terroriser les socialistes, eh bien on terrorisera les policiers. Poète, vos papiers, flicaille, ton récépissé !

Ce sont les socialistes qui ont le plus œuvré pour la mondialisation en France ; qui ont liquidé ou liquéfié le peuple, ou qui l’ont remplacé. Serviteurs du Mammon mondialisé, ils ne cesseront de ne pas le décevoir. Et de nous surprendre. Pour les expliquer, il ne faut pas recourir à Jaurès ou à Blum. Il faut recourir à Parménide. Car le gouvernement actuel, c’est le gouvernement du non-être.

Nicolas Bonnal

(1) Daniel Estulin, les Bilderbergs, Ediciones B.

(2) Emmanuel Ratier, Au cœur du pouvoir, Ed. Facta.

Article précédent

Une idéologue à la Justice

Article suivant

Au nom de la non-loi

14 réponses à l'article : Question au PS : A quand un contrôle au faciès de nos policiers ?

  1. Jaures

    06/06/2012

    F, si ce que vous dîtes est exact, les contrôles doivent donc être permanents. Car si je vous comprends bien, celui qui a été contrôlé une fois sans conséquences, peut très bien être ensuite transporteur de drogue. Il doit donc être contrôlé à nouveau (avec fouille au corps car en général la drogue n’est pas convoyée dans un sac de sport). Et ainsi de suite. Que penseriez-vous si on agissait de même lorsque vous conduisez: "certes, cher monsieur, vous avez été contrôlé il y a une heure, mais qui me dit que vous n’avez pas éclusé un pack de 6 entre temps ?". Vous savez très bien que des contrôles d’identité réalisés au petit bonheur sont une perte de temps. Seul le renseignement et les contrôles ciblés sont efficaces. Le "djeun" qui se promène encagoulé a peu de chance d’être un dealer. Ne les prenez pas pour des abrutis. Les réseaux sont très sophistiqués et efficaces. Le contrôle inopiné n’est pas productif.
    Daniel, ce rapport "Noir/Blanc" varie selon le type de délinquance. Le revendeur de shite ou de cigarettes de contrebande n’aura peut-être pas le même faciès que le délinquant financier type Madoff ou Kerviel mais lesquels font-ils au final le plus de dégâts ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    06/06/2012

    @ Jaurès

    " si les papiers sont en règle à 10 heures etc … "

    effectivement , mais à 14 heures il n’est pas du tout impensable que l’on découvre qu’il est " porteur " à l’insu de son plein grès  de cannabis , cette herbe innocente médicinale , qu’ E.E.L.V. , dont beaucoup de membres  sont de grands consommateurs ,  veut légaliser  ( ou " l’égaliser " ) par un soucis d’accès démocratique à une addiction destructrice des fonctions intellectuelles  ….
    et puisque vous raisonnez souvent à coups de statistiques (  que vous arrangez tout aussi souvent ) n’importe quel " maton " vous dira que son établissement est principalement " fréquenté " par les " gens du voyage " , les maghrébins et dans une moindre mesure les noirs
    prenez par exemple le Canard enchaîné  , hebdomadaire comme chacun sait  xénophobe , raciste et à relents fascistes particulièrement nauséabonds, sa rubrique " judiciaire " vous " informera " surement

    Répondre
  3. Guillermo

    06/06/2012

    Il est évident que dans leur folie d’égalitarisme ces socio-dégénérés vont instaurer des cotas partout.  Bref la police finira par avoir la consigne d’arrêter un même nombre de délinquants par ethnie et par tranche d’age.

    On comprend d’emblée combien la gauche est devenue le porte drapeau d’une véritable dégénérescence de notre pays.   D’ailleurs je présume que les chefs d’Etat étrangers (mis à part peut-être Obama) ont bien compris à qui on avait affaire.  Poutine a rabroué Hollande sans ménagement,  Merkel lui dicte ses conditions sans plus aucun état d’âme.  Poutine, très synthétique, aurait déclaré que la France est devenue la colonie de ses anciennes colonies.

    Le temps n’est plus d’ailleurs de relever leurs inévitables conneries quotidiennes à la mode Taubira ou à la Dufflot, mais d’organiser la résistance et notre survie.  Comment s’auto-défendre  ("mieux vaut etre jugé par 12 que porté par 6"), comment protéger au mieux notre argent et, quitte à le perdre, faire en sorte qu’ils en récupèrent le moins possible ?  Au besoin comment assister quelqu’un en justice, comment faire de faux témoignages si nécessaire, etc ?

    Rosanov  vous résumé admirablement mon sentiment.  En effet je partage totalement votre avis sur la définition des socialos.  Je pense que d’ici quelques années le mot socialiste sera dans tous les dictionnaires, synonyme de bassesse, trahison, lâcheté, dégénérescence et d’imbécilité crades  réunies. 

    Le socialisme à la française c’un système vraiment "BETE ET MECHANT" suivant la devise que se donnait je sais plus quel journal satirique.
     

    Répondre
  4. Daniel

    05/06/2012

    Jaurès:   "Or, toutes les études montrent que si l’on est Noir, on a 8 fois plus de "chances" d’être contrôlé qu’un Blanc."

    Ils s’en sortent bien puisque le rapport délinquants noirs/ blancs est à 2 chiffres; tabous.
    Mais on ne parle pas de la grande délinquance blanche qui vit de subventions publiques comme le syndicalisme par exemple et le socialisme en général.
    Il y en a même qui cumulent les deux.

    Bien sûr, on se demande comment des individus qui trouvent normal de vivre du vol d’argent public par des droits particuliers pourraient considérer comme un vol les autres formes de vol aux privés.
    Et dans son état d’assisté,  Jojo n’a pas saisi que c’est la délinquance qui entraine  le contrôle d’identité,  pas l’inverse. 

    Répondre
  5. R. Ed.

    05/06/2012

     

    En France, il est très difficile de tuer un flic, ils foutent le camp quand ça merde et même avant

     A par ça, 2011 est sans doute une mauvaise année chez les Boys,  depuis que Baraque Obwana est président.

    Les flics doivent se laisser descendre et réagir """ après """, à titre posthume.

     

     

    Et là, Jojo, dans l’c.l la balayette

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    05/06/2012

    @ Jaurès

    dans le bilan de votre " safari " des forces dites de l’ordre , vous confondez en une seule espèce policiers nationaux et municipaux  ( 4 morts en service ) et gendarmes ( 11 morts en service  ) …
     une fois ( encore ) vos statistiques ne sont pas à jour

    Répondre
  7. F

    05/06/2012

      Ce que j’écris est sans doute ridicule, mais notre syndicaliste écrit lui même que si on a été contrôlé une fois, il ne faut pas l’être dans la même journée… C’est exactement ce que j’ai écris que je craignais, non? Car si j’ai été contrôlé le matin, je peux l’après midi transporter de la drogue sans crainte tant que je ne traverse pas en dehors des clous puisque sans délit apparent, la police ne pourra pas contrôler…

       Mise au point: Nous ne nous insurgeons pas d’être contrôlés sur la route. Nous nous insurgeons seulement que les sanctions ne soient pas aussi systématiques et automatiques pour les voyous (basanés ou non) que pour les automobilistes qui s’écartent de la règle. Il ne faut tout de même pas tout déformer!

      Ce qu’il y a de curieux avec les socialistes, c’est qu’ils sont contre les sanctions en disant privilégier la "prévention", mais sont contre les contrôles préventifs ( sauf de ceux qui ont peu de chances d’être des délinquants).
      Je demande solennellement au gouvernement qu’il oblige les policiers à contrôler dans les mêmes proportions les pépés et mémés de plus de 75 ans que les "djeunes" encagoulés…

    Répondre
  8. Jaures

    05/06/2012

    "Un flic, chez les cow-boys, cela se respecte !!!" écrit R.Ed.
    En 2011 il y a eu 14 policiers tués en France pour 72 aux Etats-Unis. Le respect n’est guère statistiquement différent des 2 côtés de l’Atlantique.
    F, ce que vous écrivez est ridicule. Un récépissé n’est pas un permis de commettre un délit ou une assurance contre tout autre contrôle. Vous imaginez une file d’attente à 8h devant le poste de police de délinquants demandant à être contrôlés pour être tranquille ensuite ? Par contre, si vous êtes contrôlé dans le métro une fois, il est sans doute inutile que vous le soyez encore dans la même journée s’il n’y a pas de délits commis alentour.
    Il est curieux que les mêmes qui s’insurgent de se faire contrôler sur la route voient d’un oeil gourmand les autres se faire arrêter sans raison apparente autre qu’un bronzage un peu trop prononcé.

    Répondre
  9. R. Ed.

    05/06/2012

    Ah, le Jojo, il est de retour avec ses Etats-Unis (où il n’a sans doute jamais mis les pieds)

    Aux  USA, on ne lance pas des coquetèles Molotov sur les flics, à part l’un ou l’autre qui est fatigué de vivre.

    Un mot de travers à un poulet, c’est le .357 Mag sur la tempe.

    Un flic, chez les cow-boys, cela se respecte !!!

    Répondre
  10. Anonyme

    05/06/2012

    « Avec une puce électronique, comme celle dont rêvent les Bilderbergs, société élitiste semi-secrète à laquelle appartient la moitié de notre gouvernement actuel (1) ? Ce gouvernement proche du peuple qui comprend une bonne moitié de membres actifs du Siècle, le club des bourgeois branchés qui a bradé la nation aux oligarques de la mondialisation (2)? » Le voilà le nerf de la guerre, la vérité de fond. Les gens d’en haut, organisés en sociétés élitistes n’en ont rien à foutre du pays ! Le pays n’est pour eux qu’un champ d’enrichissement personnel. Les socialos sont champions toutes catégories de l’hypocrisie. Ils pratiquent la démagogie popularde pour se faire élire par le peuple de tout en bas, et ensuite jouir du pouvoir pour leur propre compte, tant le peuple est majoritairement con et bourrin. Car c’est essentiellement cela leur objectif. Ayant reçu 98 % des votes musulmans, il va falloir maintenant qu’ils leur renvoient l’ascenseur… Gaulois et autres Celtes, vous n’avez pas fini de ployer sous le nombre… Et le récépissé, c’est cool : un primo-délinquant qui prépare un coup fait à 10 h son intéressant devant des flics qui le contrôlent et lui donnent un récépissé. A 10h30, il commet un délit plus loin, et quand les flics arrivent, hop, le récépissé ! Et salut tout le monde, merci et bonjour chez vous. Cool, non ?

    Répondre
  11. Rosanov

    05/06/2012

    Je ne serai pas le seul à m’adresser au collabo de service(à propos commençons par bannir de notre vocabulaire le mot « socialo » devenu étroitement synonyme de collaboration et de toutes les lâchetés possibles). Pour une fois il nous prend les USA en modèle. Qu’il poursuive donc sur sa logique en réclamant, toujours comme aux USA, l’instauration de statistiques ethniques. C’est alors qu’on pourra se faire une idée véritablement objective du bien fondé, pour la police, de contrôler bien plus souvent les Noirs que les Blancs. S’il y a nettement plus de délits commis par les Noirs (ce qu’il est interdit de dire en France), c’est normal que la police les contrôle plus souvent. Elle ne fait que son job, ce qui est tellement odieux à la gôche collabo.

    Répondre
  12. F

    05/06/2012

      Si j’étais dealer, je me débrouillerais pour me faire contrôler le matin en ayant ainsi tout le reste de la journée pour transporter ma came impunément, muni du précieux sésame. En attendant, bien sûr l’émergence de nouveaux petits boulots:
      -Imprimeur de fausses attestations de contrôle.
      -Collecteur d’attestations ( se débrouiller pour se faire contrôler un maximum de fois et revendre les attestations au fur et à mesure).
      -Attaque en justice des méchants policiers qu’on accusera de ne pas avoir voulu délivrer d’attestation, même quand ils ne vous ont pas contrôlé.
      -"Témoins" pour l’action précédente.
      -… Comptons sur l’imagination des délinquants pour avoir un maximum d’idées.
    C’est sans doute comme cela que le gouvernement des bisounours pense résorber le chômage et doper l’économie des banlieues: Création de petits métiers et libération des freins aux trafics.

    Répondre
  13. Jaures

    04/06/2012

    Toujours approximatif, parfois totalement égaré (voir son article sur l’Argentine), Bonnal se laisse aller cette fois au commentaire fallacieux teinté de vulgarité.
    Ces fameux récépissé ne sont en rien une invention socialiste: ils existent au Royaume Uni, au Canada ou en Espagne. Ils n’empêchent en rien les contrôles mais évitent que le même jeune se rendant en métro au lycée ou à son travail se fasse contrôler plusieurs fois sur son trajet. Car ne vous y trompez pas, les jeunes ne sont pas contrôlés sur leur quartier mais dans les lieux publics. Or, toutes les études montrent que si l’on est Noir, on a 8 fois plus de "chances" d’être contrôlé qu’un Blanc.
    Quel est l’intérêt du contrôle ? En cas de délit commis, il est nécessaire de relever les identités de ceux qui peuvent en être témoins ou soupçonnés de participation. Dans ce cas, récépissé ou pas, le policier agit et il a raison. Mais quel intérêt de contrôler une personne plusieurs fois sur la voie publique ? Si les papiers sont en règle à 10h, ils le seront encore à 14h. Rappelons qu’aux Etats-Unis, peu connus pour leur laxisme, les contrôles d’identité inopinés sont illégaux.
    Bonnal, s’il respectait le travail de la police, se serait levé contre les baisses d’effectifs, les objectifs chiffrés, la suppression de la police de proximité, une formation permanente,…
    Mais non. Il est tellement plus plaisant, en déambulant dans Paris, de voir quelques jeunes au teint suspect tenus de montrer une fois de plus leur carte d’identité à des policiers qui pourront cocher quelques cases supplémentaire dans leur évaluation quotidienne.

    Répondre
  14. F

    04/06/2012

      Et que va-t-on faire pour éviter les " procès au faciès" de SOS Racisme et compagnie?…
     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)