Qui protège nos enfants ?

Posté le août 23, 2007, 12:00
8 mins

Je suis indigné, écœuré, ulcéré : J’enrage ! Une fois de plus, des bureaucrates irresponsables ont libéré un criminel récidiviste réputé dangereux qui, à peine sorti de prison, a enlevé et violé un petit garçon de cinq ans, que peut-être même il aurait tué si des citoyens vigilants, alertés le jour même par la télévision relayant le message « Alerte enlèvement », ne l’avaient reconnu et provoqué son arrestation. Mais enfin, dans quelle société vivons-nous ?

La France peut-elle prétendre se maintenir au premier rang des nations civilisées si la barbarie et la perversion y sont ainsi tolérées, pour ne pas dire encouragées ?

Cet individu avait déjà été condamné trois fois pour les mêmes faits, récidivant après chaque libération, et nul n’ignorait qu’il était incapable de se contrôler. Libéré le 2 juillet dernier, on lui ordonne de suivre un traitement hormonal, ce dont il se moque éperdument, de signaler à la police tout déplacement en dehors de la région de Rouen, ce dont il se moque plus encore (Qui vérifie ? Qui surveille ? Qui contrôle ? Personne !), et le lascar s’évanouit dans la nature et file vers Roubaix, n’ayant plus d’autre souci que de chercher une nouvelle victime. Le juge qui a autorisé sa mise en liberté et le psychiatre qui a donné son accord devraient être considérés tous deux comme complices objectifs de son crime et condamnés eux-mêmes à trois mois de prison ferme, au minimum.

Ah mais pardon, je rêve ! J’oubliais que nous vivons en aristocratie, c’est-à-dire dans un régime où le citoyen ordinaire peut être jeté dans un cul de basse fosse sans aucune preuve de culpabilité et sur le seul caprice d’un juge d’instruction maniaque, comme on le vit notamment à Outreau, mais où les juges eux-mêmes sont au-dessus des lois, incarcèrent ou libèrent à leur fantaisie, ne rendent de comptes à personne, si ce n’est à des collègues sortis du même moule et soucieux d’entretenir les mêmes prérogatives, et n’ont à craindre aucune sanction ni remontrance, quand bien même ils commettraient les plus criantes iniquités. Si d’aventure un de nos lecteurs protestait que j’exagère, je n’aurais qu’une question à lui poser : le juge Burgaud, qui a détruit l’existence de plusieurs familles d’Outreau et radicalement déshonoré l’institution judiciaire, a-t-il subi la moindre sanction, reçu le plus petit blâme ? Que nenni ! Et après une comédie de comparution qui n’a eu aucune suite, je gage qu’il continue de sévir en toute impunité. Quant aux juges d’application des peines, ils semblent n’avoir d’autre souci que de vider les prisons et de remettre en circulation les pires asociaux.

La vérité est que nos magistrats – sauf exception aussi louable que rare – foulent aux pieds délibérément, tantôt la présomption d’innocence et tantôt la présomption de récidive, en une sorte de macabre loterie qui est un abus de droit permanent. Et tout cela au nom de principes humanitaires et démocratiques qui ne sont rien d’autre que le masque de l’hypocrisie jeté sur la décadence d’une justice cacochyme.
À la suite de cette dernière « bavure » dont un garçonnet de cinq ans a été victime, on nous parle de nouvelles mesures et l’on tresse pour la énième fois de beaux discours sur le suivi médical des pédophiles, qui est une utopie absolue, car personne n’affectera jamais le budget nécessaire à une telle surveillance, et heureusement d’ailleurs, car il n’existe aucun traitement vraiment efficace de ces dérèglements sexuels à peu près incurables. En fait, soyons lucides, concernant les violeurs d’enfants, il n’y a que deux solutions : l’enfermement à vie ou la castration chirurgicale, entre lesquels on peut d’ailleurs leur donner à choisir. Tout le reste n’est que bavardages, rodomontades, poudre aux yeux et, disons le mot, lâcheté insane.

………………….
Le film de Jean-Yves Bilien
« Pierre Lance raconte les savants maudits… »,

contenant sur DVD ses récits biographiques illustrés sur Mirko Beljanski, Paul Kammerer, Antoine Priore, René Quinton et Jean Solomidès (durée 1 h 57) est en vente au prix de 25 euros port inclus à
« L’Ère nouvelle »,
BP 171,
06407 Cannes cedex.

Pour toute commande reçue avant le 15 septembre 2007, le livre de Pierre Lance « Réflexions d’un hors-la-loi » sera joint gratuitement à l’envoi du film.

18 réponses à l'article : Qui protège nos enfants ?

  1. Anonyme

    31/08/2007

    Jaures

    Je ne lis pas d’ insultes dans les deux posts que vous incriminez.Vous ne pouvez pas toujours écrire des" non sens" et avoir raison.

    Vous avez été victime de votre propre systéme de justice,je vais gribouillé une ânerie  et le "concombre masquée" est intervenu avant que de pauvres lecteurs n’ en soient victime et continuent dans cette voie.

    grandpas

     

    Répondre
  2. Jaures

    30/08/2007

    Au mediateur: Déjà 2 post que vous me censurez alors que d’autres, bourrés d’injures et de grossièretés, ce dont sont totalement dénués les miens, trouvent grâce à vos yeux. Expliquez nous donc les rêgles du jeu, si elles existent, afin qu’on cesse de perdre un temps précieux inutilement .

    Répondre
  3. Anonyme

    29/08/2007

    Jaures

    Donc Adolf aurait du se faire connaître avant de mattre la chienlit sur la moitié da la planéte ou naître dans l’ Allemagne actuelle.

    Vous devriez vous faire connaître rapidement avant d’ écrire d’ aussi ENORMES inepties.

    Répondre
  4. Rapetout

    28/08/2007

    Ah vous aussi, @club-internet.fr, vous avez remarqué la perle du camarade Zhores?

    "Les pédophiles doivent donc se faire connaître avant leur passage à l’acte et les victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même tortionnaires."

    Généralisons.

    Les pickpockets doivent donc se faire connaître avant leur passage à l’acte et les victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même pickpockets.

    C’est un peu comme les vampires, non? Les victimes des vampires deviennent vampires elles-mêmes. Nosferatu, Dracula et autres tutti quanti doivent donc se faire connaître avant de passer à l’acte et leurs victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même vampires.

    Mais restons plus terre-à-terre. Les sidéens doivent  donc se faire connaître avant de passer à l’acte (devinez lequel!) et leurs… disons… partenaires (ah qu’en termes galants…!) suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir eux-même sidéens. En parlance populaire: j’ai l’sida, j’t’encule, va t’faire voir chez ton psy, et tout est dit!

    Mais cela n’est pas tout! Car cela nous mène, toujours dans la logique Zhoresienne, à ceci:

    Les assassins doivent donc se faire connaître avant leur passage à l’acte et les victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même assassins.

    C’est beau. C’est plus que beau, c’est sublime. J’en ai le souffle coupé. Pas vous?



    Répondre
  5. Jaures

    28/08/2007

    A l’anonyme: Ce que j’écris est tellement comique que cela fonctionne en Allemagne et donne des résultats: des milliers de pédophiles potentiels, ressentant des pulsions mais n’étant pas passés à l’acte, ont contacté des médecins spécialisés. Les cas d’anciennes victimes devenues à leur tour pédophiles sont tellement fréquents que la corrélation n’est plus à prouver.

    Lorsque votre enfant est victime d’un sévice, la vengeance est naturellement le premier sentiment ressenti. Mais, ensuite, la question se pose: a-t-on tout mis en oeuvre pour éviter que cela advienne.

    Je rappelle enfin que la castration n’empêche nullement l’activité sexuelle. Les castrats, au XVIII ème siècle, étaient d’ailleurs souvent d’actifs libertins.

    Répondre
  6. Anonyme

    27/08/2007

    Jaurès : "Les pédophiles doivent donc se faire connaître avant leur passage à l’acte et les victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même tortionnaires."

    C’est d’un comique…  Jaurès vit dans le monde de Mickey…ou il fume trop de polyamide.  On imagine les pervers cintrés prévenir gentiment la police qu’ils vont agir pour être traités…  et les victimes demander un traitement afin, non pas d’être guéris du traumatisme mais pour ne pas violer à leur tour.

    C’est l’image d’épinal des socialo-communistes, comme les images ou statues de propagande en Chine ou Corée du Nord.  Pathétique de puérilité.

    Je voudrais savoir comment les mères de familles ayant eu des enfants molestés réagissent aux propos de Jaurès.

    Répondre
  7. richard

    26/08/2007

    ne pas oublier le médecin qui a prescrit le viagra et tente de se disculper en disant "je n’avais pas accès au dossier pénal"…. alors qu’une grosse partie de cette prison est réservée aux délinquants sexuels…
    ce médecin se fout de nous!
    Avez vous entendu le conseil de l’ordre ???   AUX ABONNES ABSENTS….

    Après on viendra nous faire des leçons de morale!!!

    Répondre
  8. Jaures

    26/08/2007

    Evidemment, dès que l’on aborde ces sujets sensibles, la démagogie l’emporte sur toute forme de refllexion. Et P.Lance est, en la matière, un maître. Tout d’abord, il est étonnant que sur certains sujets, la Chine semble susciter l’admiration des visiteurs de ce site. Rassurez vous. Les pays où l’on pratique la "balle dans la nuque" ne s’arrètent pas aux pédophiles. Tout d’abord, il faut savoir que l’internement à vie pour les individus irresponsables existe en France. Le problème est que l’on considère les pédophiles comme des délinquants et non comme des malades. Il est vrai qu’un malade coûte plus cher à la société qu’un délinquant. Plutôt que la menace d’une castration, un appel aux malades à se faire traiter  (comme en Allemagne) serait bien plus efficace. Car la récidive n’est qu’une cause minoritaire des délits sexuels. C’est le premier acte qu’il faut empècher, d’autant plus que les victimes d’actes pédophiles fournissent l’essentiel des futurs délinquants sexuels. Les pédophiles doivent donc se faire connaître avant leur passage à l’acte et les victimes suivre un traitement psychologique de fond afin de ne pas devenir elles-même tortionnaires.
    Cela demande évidemment plus de reflexion et d’investissement qu’un coup de bistouri ou une balle dans la nuque.
    Quant aux juges, j’appelle ceux qui s’expriment ici à visiter les tribunaux (notamment celui de Bobigny) afin d’en constater la scandaleuse misère. En délaissant ce service public nous récoltons ce que nous avons semé. Les juges, certes eux-mêmes comme hommes sujets à erreurs, ne doivent pas servir de bouc-émissaires à notre irresponsabilité. Il existe plus de 40 000 délits sexuels par an en France. Les juges en sont-ils responsables ?

    Répondre
  9. Gérard Pierre

    25/08/2007

       Monsieur Pierre Lance met, une fois de plus, le doigt au bon endroit. Je ne suis pas pour autant certain que ce soit celui où cela fait mal, du moins chez celui qui devrait en ressentir la douleur. En effet, à bien des égards, le courant de pensée dominant est celui de l’inversion.

       Un Être humain normal, c’est-à-dire non corrompu par les automatismes simplificateurs de l’éducation …… " laïque et gratuite ", a de la compassion pour l’innocence, non pour la crapulerie. Les fabricants d’opinion publique ont trouvé plus original d’en avoir pour les délinquants, les criminels et les salauds. Il leur suffit de nous expliquer qu’un salaud n’est qu’un brave type à qui il n’a manqué qu’un peu de compréhension de la part des égoïstes "sans histoire" et le tour de passe-passe intellectuel est prêt à fonctionner. A grands renforts de psy …… chologues, ….. chiâtres ou … chosociologues, nous devenons des grands chanceux de l’humanité parce que nous ne serions affectés d’aucun trouble apparent du comportement ou de la pensée. Et la chance, c’est bien connu, rend égoiste donc méprisable ! ……. C.Q.F.D. !

       La victime devient alors coupable: " … elle a du l’aguicher, …… habillée comme une allumeuse ça lui pendait au nez, …… il n’avait qu’à pas laisser sa porte ouverte, …. " et j’en passe. Le coupable peut donc, dans la logique du principe d’inversion, devenir la victime: " … faut se mettre à sa place, … avec tout ce qu’on montre à la télé il a cru que …, faut pas tenter le diable, … "

       Je suis par ailleurs trés agacé depuis un certain temps par une critique qui revient comme un leit motiv: nos prisons sont dans un état lamentable ! …. pire qu’en Moldavie !

       Là encore, nous sommes dans l’inversion. Cela nous est dit comme si un certain confort, dont on se garde de définir la consistance et le coût pour la collectivité, était du par le contribuable à ses criminels et à ses délinquants!

       MAIS  ZUT !

       J’en appelle au bon sens ! … la prison n’est pas un endroit où tout un chacun est tenu de se rendre aprés tirage au sort dans le bottin téléphonique ! ……. Elles le savent les crapules qu’on y est pas bien ! … alors pourquoi font elles tout pour que l’état leur intime d’y séjourner ? … ayant résolu pour ma part de ne jamais violer, de ne jamais tuer (sauf en temps de guerre et pas dans n’importe quelles conditions ), de ne jamais voler et de ne jamais dealer, je n’ai jamais été sollicité par une invitation à séjourner dans ce type de lieu insalubre. Il aurait suffi que celles et ceux qui y stationnent aient appliqué ces quatre principes élémentaires de bon sens pour libérer 80% des places. Dans ces conditions, je serais d’accord pour que l’on entreprenne quelque chose de substantiel au profit des 20% restants, ……… c’est-à-dire les erreurs judiciaires.

       Enfin, et j’en resterai là pour aujourd’hui, je souscris à la proposition … " trés chrétienne " ! ! ! … de monsieur Pierre Lance: la castration des violeurs. N’est-il pas en effet écrit dans l’Evangile: " Que si ton oeil droit est pour toi une occasion de péché, arrache-le et jette-le loin de toi: car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de péché, coupe-la et jette-la loin de toi: car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne s’en aille pas dans la géhenne." ……. alors, monsieur Pierre Lance, que votre règne arrive !

      

      

    Répondre
  10. Anonyme

    25/08/2007

    Quant aux magistrats, ils lui ont collé 20 ans, mais le problème est l’inexploitation des lois soi-disant faute de moyens.  Celà dit, condamner encore et encore un multirécidiviste est débile. Ces types sont irrécupérables, c’est clair et net,  et il faut avoir le courage d’en convenir.  Ah oui mais il est vrai que le courage n’est pas Français.

    Le fait est que si en effet les magsitrats se protègent comme les hommes politiques, les Français sont très lents à comprendre qu’on les entube profond tous les jours un peu plus.  Il faut croire qu’ils aiment ça.

    Ce qu’il faut changer, c’est cette histoire de remise de peine.  La balle est dans le camp des juges d’application des peines.  Mais force est de constater que ceux ci se font facilement berner ou restent sourds devant des types qui affirment qu’ils ne pourront s’empâcher de récidiver.

    Ah celà nous coûte beaucoup d’avoir supprimé la peine de mort à cause du fait qu’elle était mal utilisée. En tous cas, les assassins, violeurs et pédomaniaques ne l’ont pas supprimé, eux.

    Répondre
  11. Anonyme

    25/08/2007

    Je pense que seule la méthode chinoise est dans ce cas efficace car castrer physiquement un honmme ne lui enlève nullement ses pulsions cérébrales, d’où la tentative inefficace des traitements hormonaux bien aléatoires dans leur action cérébrale.

    La méthode chinoise est la balle dans la nuque payée par le condamné ou sa famille. point.

    Pour répondre à la personne inconnue ci-dessus qui parle des dénonciations de ces abbérations par les policiers, je dirai que leur dénonciation est bien peu claironnante et que ces gens ont semble-t-il beaucoup de patience depuis le temps où tout dérive.  Les syndicats

     

    Répondre
  12. Anonyme

    25/08/2007

    Pourquoi s’indigner?On connaît en France et à l’étranger des gens du spectacle (artistes,chanteurs …)et même un certain prophète,qui ont eut des problèmes avec cette deviance.Certains sont morts aujourd’hui ,mais toujours traités avec respect .Y a t’il eut des grands procès médiatisés par nos journaleux, NON.Alors arrêtons les camouflages des c….ies de MOI-JE 1er du nom ,et pensons aux victimes avant de faire parler des avocats douteux qui ne cherche qu’a montrer leur image à la télé.Que les juges deviennent responsables de leurs actes.Ils se calmeraient pour signer des libérations conditionnelles.

    Répondre
  13. sas

    25/08/2007

    Au tchatcheur du dessus , il en va ainsi en france…….les magistrat s’occupe exclusivement de leur statut et avantages acquits, les electriciens d edf de leur raccordement electrique, france telecom itou…..c’est par excellence et grace àl’etat politico-mafieux impotent UNE DESOCIALISATION totale , ou les plus faibles et les moins nantis: creveront isolés et ruinés.

    la france est morte…

    SAS

    Répondre
  14. Anonyme

    24/08/2007

    Je partage l’émotion de Pierre Lance.  Un peu en marge de cet article, deux faits assimilés  montrent bien dans quels pays de fous on se trouve.

    Premièrement cette affaire, tout comme bien d’autres, a été portée devant l’opinion publique par les syndicats policiers qui sont de plus en plus excédés d’avoir sous le nez des scandales de ce genre et d’en voir de près (et souvent aussi d’en subir) les conséquences.  Bien sûr, ces syndicats ont 100% raison d’effectuer cette démarche.  Mais c’est tout de même ahurissant qu’ils soient amenés à agir ainsi.

    Deuxièmement, ce qui n’est pas banal non plus c’est que les juges ont manifesté bruyamment après qu’un procureur ait été blessé au couteau, sans que l’on soit d’ailleurs certain que l’agression soit liée à sa profession.  En dehors de tout contexte on conviendra qu’ils ont des raisons de demander des protections supplémentaires dans les tribunaux.  Mais, à y regarder de plus près, ces juges manifestants devraient avoir foncièrement  honte de vociférer pour exiger pour eux un surcroit de protection alors qu »ils font – pour la plupart d’entre eux – si bon marché de la sécurité de leur concitoyens non juges.  Ils ne récoltent ainsi que le fruit de leur idéologie laxiste, laquelle perdure depuis des années envers et contre tout, notamment contre l’opinion publique.  Si ce telles manifestations venaient à se reproduire, je souhaiterais qu’un groupe politique appelle à des contre-manifestations. Ca pourrait rendre service aux victimes et futures victimes qui n’appartiennent pas à cette grande famille.   

    Répondre
  15. DAVID

    24/08/2007

    Ce n’est pourtant pas la première fois que cela se produit, mais on recommence toujours les mêmes erreur, je crois que vous trop charitable car ce n’est les c…… mais la tête qu’il faudrait couper.On serait sûr qu’il n’y auura plus de récidive.J’ai toujours plaisir à vous lire.Cordialement.

    Répondre
  16. sas

    24/08/2007

    Personne……..

    et c’est voulu

    SAS

    Répondre
  17. sas

    24/08/2007

    A l’ami pierre qui n’amasse pas mousse…..t’inquiête pas mon pote….LE NOUVEAU GARDE DES SOTS dati……va durcie le statut carcerale des pedophile……récidiste

    donc aux pedophile de 1 ere impulsion :bonne bourre…….l’etat tollere le 1 er écart….

    Etant vrai que sans gamin pour les rites initiatiques de nos dirigeants……ca compliquera furieusement les cérémonie et autres tennues blanches fermées.

    les goyes vous saluts bien

    sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)