Scandale dans l’Église

Posté le mai 10, 2010, 12:00
5 mins

Les journalistes parlent volontiers d’un « immense scandale » de pédomanie (1) qui toucherait l’Église catholique. Ils oublient volontairement que, pour que ce scandale puisse paraître « immense » aux yeux des personnes mal informées, il a fallu aller fouiller les archives sur une période qui couvre plus d’un demi-siècle et dans le monde entier et aller, avec la volonté de tenir toute dénonciation d’un prêtre ou d’un religieux comme véridique, fouiller les mémoires de dizaines de milliers de personnes dont certaines se seraient souvenus de sévices remontant à des décennies. On sait pourtant que la mémoire est sujette à la création de faux souvenirs et que c’est encore plus vrai lorsque l’on va réveiller des « souvenirs enfouis » … Un scandale à propos de prétendues orgies démoniaques aux États-Unis et l’affaire d’Outreau en France l’ont démontré.

Aucun corps de métier, aucune institution ne résisterait mieux, ni même aussi bien, que l’Église catholique à pareil traitement.

On peut certes reprocher à la hiérarchie catholique d’avoir « jeté le manteau de Noé » sur les turpitudes avérées de certains. Mais il ne faut pas oublier que, jusqu’à une période toute récente, c’était ce que faisaient toutes les institutions lorsque certains des leurs avaient une conduite susceptible de jeter sur elles le discrédit : les enseignants se sont longtemps vu interdire de porter plainte pour les agressions et autres délits dont ils pouvaient être victimes de la part de leurs élèves ; il ne fallait pas nuire à la réputation de l’établissement scolaire, ni à celle de l’Éducation nationale.

Le pape Benoît XVI, avant même d’accéder au souverain pontificat, avait pris des mesures pour mettre fin à ce silence qu’à juste titre il jugeait délétère. En particulier, une instruction de 2001 qui lui est reprochée, non seulement ne favorisait pas l’étouffement de telles affaires, mais interdisait qu’un prêtre coupable se fasse absoudre par un prêtre ami, ou, pire, qu’il avoue son crime en confession à son supérieur ou à son évêque, empêchant celui-ci de prendre toute mesure publique le concernant, en raison du secret de la confession.

L’acharnement de certains contre le pape a quelque chose d’odieux, au point de laisser parfois l’impression que ceux qui tentent de le couvrir de boue ne cherchent nullement à défendre l’enfance menacée (alors que certains organes de presse qui s’acharnent aujourd’hui contre le Saint-Père ont naguère affirmé, pour défendre des amis politiques ou médiatiques, que la pédomanie n’avait rien de criminel), mais qu’ils cherchent à détruire la personne de Benoît XVI : je veux dire à le blesser moralement, au point d’abréger ses jours.


Marie Merlin

(1) J’emploie ce mot et non celui de pédophilie, car les êtres immondes qui attaquent sexuellement les enfants ne les aiment pas, comme l’indiquerait le suffixe "phile" ; mais ils sont atteints d’une abominable manie. C’est pourquoi je préfère user des mots de pédomane et de pédomanie.

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

9 réponses à l'article : Scandale dans l’Église

  1. françois

    12/05/2010

     @ Stephane

     Ce pape a été élu non par "l’ensemble des cardinaux" mais par une majorité d’entre eux. Contrairement à vous, je trouve au contraire que ce pape est " la bonne personne au bon moment " pour l’Eglise. Face aux attaques et à la déliquescence des convictions, il sait rester ferme et ne pas sacrifier au "politiquement correct" dans lequel les ennemis de l’Eglise voudraient l’enfermer. Qu’il tienne le coup pour nous délivrer un message indépendant des modes, des médias et des politiques, et nous fasse nous interroger, même si cela ne convient pas à la meute!

    Répondre
  2. Yves Le Meur

    11/05/2010

    Au final cette horreur se retournera contre ses auteurs et a eu pour première conséquence de nous avoir dévoiler les pervers partisans du "Mauvais". Cependant l’effet escompté par les "rapporteurs" s’inverse, les gens sérieux se resserrent autour du Pape pour le réconforter et l’assister. De plus il y a des campagnes de prière leurs effets sont invincibles ce que les "pervers" ignorent. De toute façon le Christ vaincra et les vociférations des démoniaques ne peuvent rien contre lui ni contre  son vicaire. Vive Benoit XVI , soyons fiers de lui.

    Répondre
  3. salvat poulain

    11/05/2010

    merci et encore merci pour les commentaires que je viens de lire,je ne peux ajouter qu’une chose:que tous ceux qui ont la foi montrent leur courage et prient!!

    Répondre
  4. Anonyme

    11/05/2010

    D’accord: concernant la pédophilie, il s’agit bien d’acharnement.

    Cela étant, j’ai encore présente à l’esprit la conversation que j’ai eue avec un ami allemand lorsque le pape actuel a été élu. Cet ami m’a dit très clairement: "on a du mal à imaginer que cette personne ait été elue par l’ensemble des cardinaux et archevêques. C’est un véritable désastre pour l’église de Rome".

    Au travers des différentes positions prises par le Saint père depuis maintenant 5 ans, je constate avec regret que mon ami n’avait pas tort.

    Répondre
  5. mapayul

    11/05/2010

    bof, vous savez, moi les merdias nationaux, je ne les écoutes plus, ils sont trop idéologiquement marqués. Sur ce point, ils considère que la pédophilie chez les prêtres est scandaleuse (elle l’est mais il n’y en a pas plus que chez les joueurs de ping pong ou les dentistes !!) alors que la pédophilie chez Roman Polanski, c’est quelque chose de TRES normal et donc de très acceptable !!!!!!

    Donc, moi, ces journaleux et bonimenteurs aux valeurs à géométrie variable, je les ignore tous.
    bonne journée.

    Répondre
  6. claude delaunay

    11/05/2010

    Ce que vous dites est tout à fait exact et je vous remercie de mettre ainsi les choses au point.
    Il faudra bien pourtant ne pas revenir sans cesse sur ces affaires créant ainsi un climat délétére, mais prier pour notre Eglise et le Saint Père qui mérite notre admiration.

    Répondre
  7. Anonyme

    11/05/2010

     

     Un rapport américain estime ainsi que les instituteurs, avec leurs 5% de pédophiles avérés, risquent de malmener les mineurs trois à quatre fois plus que les prêtres (1,5% à 1,8% cas de pédophiles). Les pasteurs protestants le sont deux fois plus (environ 3%).

    Entre 3 et 12% des psychologues ont eu des contacts sexuels avec leurs clients, selon la définition, large ou restrictive retenue pour "contact".

    Foxnews, media pourtant plus sérieuse que beaucoup, mène une croisade acharnée et ridicule contre la pédophilie, surtout si des catholiques peuvent y être mis en cause. Les autres religions y sont presque miraculeusement épargnées. Les commentaires des forums modérés de Foxnews sont sauvagement expurgés de tout ce qui nuirait à leur "credo maison" anti-pédophile, coulé dans le béton. 

    On peut se demander qui osera établir des statistiques sérieuses sur la pédophilie avérée des journalistes. Ceux de Libé en France, ont longtemps été des prosélytes enragés de cette forme de sexualité. Ils ont mis de grosses sourdines mais il n’y a aucune raison de penser qu’il y ait eu changement de conviction

    Répondre
  8. Gonzalez Joseph

    10/05/2010

    Bonjour à vous tous,

    Merci à Marie Merlin qui sait distinguer le vrai du faux, le raisonnable du déraisonnable. Je suis d’accord avec vous.

    Si j’avais quelque chose à ajouter voici ce que je dirais :  On voit bien que tous les Médias se sont concertés pour abattre le Saint Père et que l’on veut fermement l’arrêter en Grande Bretagne pour crimes contre l’Humanité, et dans certains endroits d’aucuns veulent le supprimer. Pourquoi ?

    Parce qu’il est le Chef d’un État et le responsable de plus d’un Milliard de Catholiques et que quoi qu’il arrive à l’un de ces Catholiques il doit en assumer la responsabilité ! Plus encore, si c’est la faute de l’un de ses employés comme Ministres où simple exécutant il a plus de responsabilité à tel point qu’on doit le supprimer sans appel !

    Je n’ai pas fait des Études comme la plupart de ceux qui ne se gêneraient pas de commettre un crime pour assouvir ses idées. Mais en réfléchissant je me dis : Et je ne vais pas rentrer dans les détails car il y aurait trop à en dire. Si je prends Monsieur W. Bush c’est bien pendant son mandat de Chef d’État qu’est survenu l’attentat des Tours qui sont devenues célèbres par le nombre de morts. En tant que Chef d’État il était responsable de tous les Citoyens anéantis dans ce massacre. Il avait le Pays le plus puissant du Monde, le Pays avec la Police la plus puissante du Monde, le pays avec le plus de délégations Ministérielles du Monde et que dit-on de tout cela ? C’est la faute à Ben Laden et tout le monde l’accepte sans broncher !
     Ah si cela était arrivé au Saint Père Benoît XVI ! JE VOIS DÉJÀ LA PRESSE SE LIGUER CONTRE LE SAINT PÈRE EN LE CRUCIFIANT SANS APPEL.

    Qu’en est-il de son successeur devenu le Président du Pays le plus avancé en technologies du Monde avec la Catastrophe dans le golfe qu’il n’arrive pas à colmater il trouvera toujours un responsable pour sortir de cette Catastrophe la tête haute ! C’est la Faute à B.P. moi je n’y suis pour rien, et tout le monde le croit. Ah si c’était le Saint Père ! Quelles seraient les accusations odieuses que trouveraient les Médias pour le salir.

    Comme aucun Chef d’État n’a eu le courage de dire simplement un petit mot pour renverser la tendance des horreurs dites à l’envers du Saint Père. Je vais en Citer quelques uns en commençant par Sarcozy, Zapatero, Angela Merkel, Harper, et tous les autres sans exception ayant la fonction de Chefs d’États, tous sans exceptions ne sont-ils pas Chefs d’État au même titre que le Saint Père ? n’ont-ils pas sous leurs ordres la puissance de toute la Police de leur Pays pour assurer l’ordre dans leur Pays ? Donc tout crime commis dans leur Pays sont de leur responsabilité.

    Et s’ils viennent à dire qu’ils ne peuvent pas mettre un Policier derrière chaque citoyen, qu’ils commencent à regarder ce de quoi on accuse le Saint Père pour et dans l’étendu du territoire qu’il doit administrer ! Il aurait été bon qu’il y ait au moins un Chef d’État qui se soit élevé contre cette injustice envers le Saint Père.

    Ils auraient pu aussi dire, que celui qui n’a rien à se reprocher lui jette la première pierre, et de ne pas penser : tout de ce qu’on l’accuse c’est ce que je pratique et ça me convient. Car l’extraconjugalité qu’il n’accepte pas me convient parfaitement puisque je la pratique. Les petites jeunettes sont de bonnes proies, en somme tout ce qu’on lui reproche convient à ma personnalité même si c’est le seul Chef d’État de la Planète qui a le courage de protéger les valeurs essentielles de l’humanité.

    Bien à vous tous.

     

    Répondre
  9. lepelblanc

    10/05/2010

    Merci pour cet article car en effet, il y en a assez de s’acharner sur le Pape et l’église. Pendant ce temps, on ne parle pas de ce qui se passe dans l’enseignement. La pédomanie est aussi dans ce secteur mais là, chutt! Que dire aussi de ces journalistes de "libé" qui pronaient et défendaient la pédophilie?? J’en arrive à penser que tous les journalistes sont tous des pourris non pas de la pédomanie mais pour la désinformation.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)