Encore de la censure en vue?

Encore de la censure en vue?

Stéphane Séjourné, député européen LREM et conseilleur d’Emmanuel Macron, a récemment «proposé» sur France Inter que le CSA décompte le temps de parole des éditorialistes politiques.

Évidemment, une telle proposition est inapplicable en fait.

L’immense majorité des journalistes ont une opinion politique, mais sans être nécessairement liés à un parti politique. À quel temps de parole allons-nous les «raccrocher»?

Manifestement, dans l’esprit de M. Séjourné, la première cible est Éric Zemmour, dont le succès dérange beaucoup «en haut lieu», dit-on. Mais, en admettant que ce soit une bonne idée de comptabiliser son temps de parole comme un temps de parole politique, va-t-on le comptabiliser comme du temps de parole RN, au motif qu’il critique l’immigration, du temps de parole LR, au motif qu’il critique le socialisme, ou du temps de parole Debout la France, au motif qu’il critique Bruxelles?

Le problème de M. Séjourné, comme de l’ensemble de la Ma­cronie (et, plus largement, de la «bien-pensance»), c’est qu’ils veulent bien défendre la liberté d’expression, à la condition que tous ceux qui s’expriment soient d’accord avec eux.

Ils ont retenu du stalinisme l’habitude d’exclure leurs adversaires du champ des interlocuteurs raisonnables.

Naguère, si l’on n’était pas communiste, on était «fasciste». Aujourd’hui, si l’on n’est pas macronien, on est «complotiste».

J’ignore si notre sémillant censeur est conscient de l’ironie de la situation, mais lutter contre la liberté de parole sur une chaîne privée, en parlant de la radio d’État, quand on se prétend «libéral», est assez saugrenu.

Éric Zemmour a répondu, fort justement: «Si on applique la méthode de Stéphane Séjourné au-delà de moi, il devra fermer 80% des antennes qui sont pour la macronie.» Son confrère sur Cnews, Pascal Praud, a ajouté: «Nul doute que si on poussait un peu M. Séjourné dans ses retranchements, il enverrait Éric Zemmour au goulag et votre serviteur en Sibérie.»

Quant à Stéphane Séjourné lui-même, il a déclaré dans ce même entretien sur France Inter:

«On voit depuis quelques années, sur les chaînes info, une grille des programmes remplacée par la priorité au direct, et une sur-éditorialisation des programmes. Progressivement, les éditorialistes ont remplacé les responsables politiques.»

C’est probablement de l’humour involontaire quand on sait le rôle que les chaînes d’information ont joué dans l’élection d’Emmanuel Macron et le rôle que les «experts» de plateaux télévisés jouent dans la communication macronienne!

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • ELEVENTH Répondre

    De plus en plus inspirés, ces zozos de LREM et alliés vont atteindre des sommets dans le redicule.
    Ce jour bénit, voici que le transfuge de LR vers LREM Darmanin, vient de déclaré le RN PARTI SATANIQUE, rien que cela…
    Aussi chers collègues qui choisiraient de voter pour l’enfer le 20 juin, n’oubliez pas, après avoir déposé votre bulletin dans l’urne (pas avant surtout), et au moment de sortir de chanter bien fort : LA SALSA DU DEMON. Ca leur fera plaisir.
    Au moins, avec ces gus on se marre.

    11/06/2021 à 18 h 54 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Eleventh,
    de cette nouvelle génération de game-boyers il n’y a pas grand chose à attendre.
    Dans le temps on les aurait envoyé à Stalingrad cela les aurait calmé ou refroidi.

    11/06/2021 à 15 h 18 min
  • ELEVENTH Répondre

    @ Hans
    J’ignorais son parcours sentimental, tout en me disant qu’il avait l’air d’en avoir l’air. Maintenant de suis fixé.
    Ceci posé, il a le CV classique du parasite de gauche : UNEF comme porte d’entrée, puis pistonné au PS, puis la grande famille de ce qu’un de mes vieux oncles aujourd’hui décédé appelait :  » du batiment ». Pour rester politiquement dans le vent.
    Il ne lui manque plus que la mairie de St Denis (pas Montjoie) : « la Californie sans le mer » . Mais pas sans la mer.e !

    11/06/2021 à 0 h 08 min
  • vozuti Répondre

    lors de la présidentielle de 2002, j’avais été frappé par le fait que le CSA prétendait avoir fait respecter l’équité du temps de parole, alors que 99,9% du temps de parole était favorable à chirac.
    Stéphane Séjourné ne semble pas comprendre que zemour représente une part très faible du temps d’antenne total et que si sa proposition d’équité était adoptée cela signifierait au second tour 50% de temps d’antenne favorable au RN…dans ce cas, le candidat RN serait élu à coup sur, puisque la seule chose qui a empêché la victoire du RN jusqu’à présent est la propagande médiatique à son encontre.

    11/06/2021 à 0 h 05 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Stéphane Séjourné pourquoi pas Demeuré ou Retardé?

    Il est pacsé depuis 2017 avec Gabriel Attal, le célèbre porte-parole élyséen de qui vous savez. À eux deux ils doivent bien palper quelque chose comme 20 K€ / mois, à nos frais bien sûr.
    Une grande partie de la population française a travaillé toute la vie pour en recevoir beaucoup moins par an.
    Lui et son compagnon représentent le monde tant vanté *) d’après, si cela cous convient continuez à voter pour les mêmes mais surtout ne vous plaignez pas par la suite.

    *) des manettes du game-boy aux manettes étatiques, qui dit mieux?

    10/06/2021 à 10 h 13 min
  • Gérard Pierre Répondre

    D’abord socialiste et fervent « soutien » de DSK, … puis charmeur ! ! ! … oups ! Pardon ! … « marcheur » et fervent « soutien » de Macron, … une sorte de spécialiste du « vol au secours de la victoire » !

    … Indice pensable ! ! !

    Ce petit  »précieux » peut-il nous expliquer en quoi ses tourments existentiels sur ce que devrait faire ou ne pas faire le CSA entre dans le créneau de préoccupations de son mandat de député européen ?

    09/06/2021 à 10 h 46 min
  • ELEVENTH Répondre

    Ce déchet recyclé du P.S. (ex gauchiste ) ne se sent plus pisser depuis qu’il a intégré LREM par opportunisme.
    A croire que ce mouvement de branquiniolles plane dans l’éther, comme son compère Lemaire qui ne chie pas la honte en clamant qu’il est « trop handicapé par son intelligence ». Il va falloir revoir la définition de l’intelligence et la dissocier des pisseurs de copies et autres bêtes à concours, mais bonnes à rien d’autre.
    Affligeants ces mecs.
    Une autre forme de cretinisme de « haut vol »

    08/06/2021 à 15 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: