Fanatisme écologiste

Posté le juin 18, 2019, 9:28
3 mins

Notre ami Nicolas Lecaussin, directeur de l’IREF, a récemment dénoncé une énième dinguerie écologiste qui m’avait échappé.

À l’occasion d’un colloque à l’Assemblée nationale, le 5 avril dernier, une déclaration des droits des arbres a été solennellement proclamée.

Les rédacteurs de cette divertissante fumisterie exigent maintenant du législateur qu’il vote une loi reconnaissant l’arbre comme un être sensible.
Et, sans doute, prochainement, une loi réclamant la peine capitale pour les bûcherons, ces criminels psychopathes qui torturent sadiquement nos frères en sensibilité!

Ces mouvements écologistes, anti-spécistes ou pour les droits des arbres semblent être parfaitement inoffensifs – et même, à certains égards, sympathiques.

Il est évident que torturer un animal est le signe d’un cerveau malade.

Il est évident que nous partageons bien des choses, à commencer par la vie et l’air que nous respirons, avec les animaux et les plantes.

Il est évident qu’il faut préserver la planète.

Mais il est tout aussi évident que, lorsque l’on parle «d’environnement», on parle de l’environnement de l’être humain – sauf à se façonner une idole bizarre et archaïque, du type de la «Terre mère» ou «Gaïa».

C’est pourquoi ces mouvements écologistes peuvent devenir prodigieusement dangereux.

Ils ne sont pas principalement favorables à l’exploitation raisonnable des ressources naturelles.

Ils sont principalement hostiles à la domination de l’homme sur l’univers.
Que l’humanisme ait connu de graves dérives au cours des derniers siècles est une certitude. Mais que cela entraîne désormais une espèce d’anti-humanisme délirant est pour le moins préoccupant.

Je ne parle même pas seulement du coût gigantesque de la pseudo-transition écologique ou de la pseudo-lutte contre le réchauffement climatique (contre lequel tous nos milliards ne feront pas grand-chose!).

Je parle ici de quelque chose de bien plus grave et de bien plus profond: l’idéologie profondément anti-humaine de ces détraqués qui prétendent sauver la planète en détruisant l’humanité. Ils détestent l’être humain comme tel et, plus encore peut-être, sa liberté. Leur adhésion aux idéologies totalitaires de l’extrême gauche les rend allergiques à toute initiative privée.

Ce ne sont pas les droits des animaux ou des arbres qu’ils recherchent. Si c’était le cas, ils parleraient de nos devoirs à leur égard, car ce sont les hommes qui sont sujets de droits et de devoirs.

Ce qu’ils visent, c’est l’asservissement des hommes libres et le triomphe de leur utopie.

7 réponses à l'article : Fanatisme écologiste

  1. Gérard Pierre

    20/06/2019

    Fi des écologistes déjantés ! …… et redonnons sa place au poète :

    J’ai plaqué mon chêne ♫ ♪ ♫ ♪
    Comme un saligaud,
    Mon copain le chêne,
    Mon alter ego,
    On était du même bois
    Un peu rustique, un peu brut,
    Dont on fait n’importe quoi
    Sauf, naturell’ment, les flûtes…
    J’ai maint’nant des frênes,
    Des arbres de Judée,
    Tous de bonne graine,
    De haute futaie…
    Mais, toi, tu manques à l’appel,
    Ma vieill’ branche de campagne,
    Mon seul arbre de Noël,
    Mon mât de cocagne !

    Auprès de mon arbre,
    Je vivais heureux,
    J’aurais jamais dû m’éloigner de mon arbre…

    Auprès de mon arbre,
    Je vivais heureux,
    J’aurais jamais dû le quitter des yeux…

    Répondre
  2. appeals

    19/06/2019

    Ces gens au pouvoir sont vraiment dangereux et la voyoucratie s’allie à la bêtise, cela devient vraiment très grave pour l’avenir des français.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/06/2019

      a contrario cela devient très grave pour  » notre  » survie

      Répondre
  3. frei

    18/06/2019

    Quand les bornes sont dépassées il n’ y a plus de limites …Cela dit quand on constate que 50% des électeurs de l’Ouest parisien , censés être instruits , malins , raisonnables , ont voté pour la liste « Renaissance » truffée d’écologistes verts à l’extérieur et roses homo à l’intérieur , ya t’il vraiment lieu d’être surpris par cette nouvelle dinguerie (restons polis)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18/06/2019

      ces électeurs  » censés être instruits et raisonnables  » *** le sont, c’ est certain, beaucoup plus que vous qui ignorez tout de ce qu’ est la Vie ; la Vie ne se réduit pas, comme vous le croyez, à ce qu’ est la vie  » ordinaire  » celle que nous vivons tous et sur laquelle il faut se poser des questions !

      il est donc étonnant qu’ une revue qui se réclame de l’ humain et même du divin reste aussi  » triviale  » surtout venant de son rédacteur en chef !

      *** j’ abandonne  » malin « , totalement inapproprié et qui ne les décrit pas tels qu’ ils sont

      c’ est là la raison principale du plafond de verre de M. Le P. : libérez votre intelligence vous en avez les moyens

      Répondre
      • BRENUS

        19/06/2019

        Nous y voila : Q.Q. le bouffon de service en mal permanent de reconnaissance ne peut s’ empêcher de lâcher son venin.
        Cela devient dingue car il en arrive a confondre le nom du rédacteur. Vite la camisole pour ce drôle qui semble persuadé d’être le PLUS intelligent (comme Allah est le PLUS grand) . Et n’oubliez pas l’entonnoir géant pour lui servir de couvre-chef.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/06/2019

          mais Brenus vous dites pourtant exactement la même chose ! … que M. Le P. et le R.N. n’ accéderont jamais au  » Pouvoir  » … sauf, bien entendu, si elle ( il ) écoute davantage et applique strictement vos  » intuitions  » de beauf si intelligemment, si lucidement, si habilement franchouillard

          le temps est orageux, n’ abusez pas des mauvaises bières et des saucisses trop grasses !

          mon diagnostic n’ a pas changé vous êtes et restez définitivement un  » con « 

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)