Honteuse soirée à l’Élysée

Posté le juin 26, 2018, 11:15
3 mins

Chaque jour nous donne une nouvelle illustration de cette maxime de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

Le plus frappant, en effet, chez les politiciens contemporains, c’est leur inconséquence.

Ainsi, la semaine dernière, à deux jours d’intervalle, Emmanuel Macron a-t-il défendu et abaissé la dignité présidentielle.

D’abord, il a « recadré » un lycéen apprenti révolutionnaire qui l’appelait « Manu ». Il lui a sèchement rappelé que l’on disait « Monsieur le Président » et l’a enjoint de passer son bac avant de songer à la révolution.

Mais, deux jours après, il a transformé l’Élysée en boîte de nuit interlope, laissant des chanteurs qui s’enorgueillissaient de se définir comme « noirs et pédés », insulter la France – en anglais d’ailleurs.

Allons, me direz-vous, vous n’entendez rien à l’art … Ce qui est sûr, en tout cas, c’est je ne vois rien de beau dans ces borborygmes et ces danses tribales.

Et je trouve indécent que des chanteurs invités dans la résidence du chef de l’État appellent à brûler la maison (sic !).

Sans parler de la promotion de la drogue et d’un traitement des femmes à faire rougir Harvey Weinstein. Nous sommes loin de l’amour courtois et de la galanterie française !

Il est vrai que la résidence fut naguère construite pour être une garçonnière et que c’est une façon de la rendre à son utilisation originale.

Il est vrai aussi que l’occupant des lieux avait eu le goût exquis de nier jusqu’à l’existence de la culture française pendant sa campagne électorale.

Mais comment M. Macron peut-il raisonnablement être écouté des jeunes Français quand il prétend restaurer l’autorité de l’État si lui-même la détruit si méthodiquement ?

La semaine dernière, le vrai révolutionnaire n’était sûrement pas ce gamin, mais bel et bien le président de la république lui-même.

Je ne peux pas m’empêcher de penser à l’affiche soixante-huitarde représentant le chef de l’État de l’époque avec, au-dessous, le slogan : « La chienlit, c’est lui ! »

Depuis, rien n’a changé – si ce n’est en pire.

La malédiction de la Ve République est que chaque président a réussi le tour de force de nous faire regretter le précédent.

On pouvait espérer qu’avec François Hollande, le fond avait été touché. Mais non, on pouvait encore faire mieux en matière d’humiliation de la France et de son État. Emmanuel Macron va-t-il, lui aussi, réussir à nous faire aussi honte que son prédécesseur ?

31 réponses à l'article : Honteuse soirée à l’Élysée

  1. appeals

    30/06/2018

    Bof, c’était une soirée entre pédés, aux frais du contribuables ce qui est quelque peu agaçant mais il a été élu !!!!

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      30/06/2018

      Le fond de l’un est devenu le plafond de l’autre.
      Nous sommes dans un sous-sol à étages.
      Dieu seul sait où nous emmènera le suivant.

      PS: pendant ce temps la dette se creuse aussi…
      Ce pays va finir par ressembler à du gruyère.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/07/2018

        entre nous, nous sommes surtout dans l’ entre-sol et l’ entre-soi !

        Répondre
  2. Sylvie Danas

    30/06/2018

    Je vous le confirme, Jean. Avec Hollande, on a bien touché le fond. C’est juste que, depuis, on creuse…

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      30/06/2018

      Désolé j’avais choisi le mauvais emplacement:

      Le fond de l’un est devenu le plafond de l’autre.
      Nous sommes dans un sous-sol à étages.
      Dieu seul sait où nous emmènera le suivant.

      PS: pendant ce temps la dette se creuse aussi…
      Ce pays va finir par ressembler à du gruyère.

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    28/06/2018

    la culture dans l’ hebdomadaire  » Le Point  » qui publie pourtant des N° spéciaux sur la philosophie , avec ce titre :

     » le chantier du tramway à Strasbourg , met à jour des monuments funéraires romains  » millénaires  » …  »

    on est au moins sûr avec cette  » précision  » qu’ il ne s’ agit pas de faux fabriqués en … Chine

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      28/06/2018

      Avec le maire Roland Ries récemment mis en examen dans l’affaire du «tram de Bamako», tout est possible.
      À la limite il s’agissait d’art africain mis à jour et confondu avec des monuments romains.
      À suivre…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28/06/2018

        c’ était  » l’ art nègre  » *** avant l’ heure !

        *** comment doit on dire maintenant ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/06/2018

          IL faut poser la question au Jack, il s’y connait en art et en musique.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            28/06/2018

            il s ‘ y connait aussi en musées ou comment soustraire une statuette  » nationale  » pour en faire un cadeau privé à un Coréen et je ne vous parle pas des soirées de  » folles  » à Marrakech … heureusement, pour lui, que la Maroc est un Royaume

          • HansImSchnoggeLoch

            28/06/2018

            Il est polyvalent, c’est une qualité qu’il partage avec Macron.

            Par exemple:
            Statuette pour cadeau => CGS pour piscine et vaisselle
            soirées folles à Marrakech => soirée dépravée à l’élysée.

          • quinctius cincinnatus

            28/06/2018

            c’ est à ce genre de petits détails qu’ on reconnait un homme politique qui a de la classe

          • HansImSchnoggeLoch

            29/06/2018

            Et le peuple adore les hommes politiques ayant de la classe.
            Marion s’est trompée dans son choix d’institut politique.
            Quelqu’un devrait lui dire qu’elle n’a aucune chance dans la direction qu’elle a prise.

  4. quinctius cincinnatus

    27/06/2018

    demande récidivante à la rédaction des  » 4 Vérités  » : …

    Monsieur le Rédacteur en chef, vous serait il possible de proposer davantage d’ articles économiques et [ beaucoup ] moins d’ articles basiquement  » polémiques  » mais qui, à l’ évidence plaisent à vos lecteurs et dont la redondance ne fatigue pas les méninges de vos  » collaborateurs  »

    avant tout il faut é-du-quer et non pas flatter

    d’ avance , merci

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      27/06/2018

      Les articles économiques sont les reflets d’hommes politiques aux agissements parfois polémiques.
      Les fruits pourris ont une fâcheuse manie de tomber sous l’arbre qui les a produits.

      À un certain moment l’économie et la polémique sont figées dans une étreinte mortelle.
      Nous y sommes.
      Dans ce cas peu importe le sujet, c’est basiquement merdique.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28/06/2018

        on ne demande pas grand chose , seulement des colonnes de chiffres … nous saurons les … décrypter

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/06/2018

          Je crains fort que ces chiffres soient aussi bien gardés que le code secret pour le bouton rouge du feu nucléaire..

          Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    26/06/2018

    allons ! allons calmez vous ! Emmanuel Macron n’ est qu’ un  » ado  » doué qui … s’ attarde [ dans son … état ]

    voyez vous il est comme nos sportifs juniors en tennis, football, rugby etc … les meilleurs de leur âge mais qui n’ acquièrent jamais la maturité … ce qui prouverait que nous avons bien un problème de … sélection

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26/06/2018

      Contrairement à l’adolescent dépravé et à sa maman les sportifs retardés ne peuvent pas s’offrir une soirée de débauches à nos frais.
      L’adolescent semble être instruit mais est-il éduqué pour autant?

      Répondre
  6. N'DOBIN

    26/06/2018

    Ce que favorise le tout « En même temps » n’est-ce pas précisément la promotion d ‘un « relativisme » dévoyé , produit de l’incohérence , du paradoxe et de l’incompétence opportunément associés , permettant toutes les stratégies ,en particulier celle du culot ?… Un culot qui subjugue, fascine et tétanise apparemment bon nombre d’électeurs, inaptes à la critique …

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    26/06/2018

    le principal n’ était il pas de faire plaisir à BiBi et au Media ?

    ce n’ était quand même pas les orgies du Régent !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26/06/2018

      Après avoir visionné une vidéo de « l’orgie » en me cramponnant pendant ~10 sec j’ai du m’arrêter pour respirer.
      L’audition de la 6ème symphonie (Pastorale) de ce cher Beethoven a ensuite pu abaisser la tension artérielle dans des eaux plus calmes.
      On ne m’y reprendra plus.

      Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    26/06/2018

    Macron l’homme multi-talenté

    a) médine au Bataclan: silence radio
    b) le lycéen remis en place: passe ton bac blanc bec
    c) le rap élyséen: get spread bitch, I wanna nail ya!
    d) sur l’Europe: retour dans le passé, la lèpre
    e) au Vatican: journal d’un curé de campagne
    f) en gestation…
    g) dans les cartons…
    h) I just got started
    i) you ai’nt seen nothing yet!
    j) … etc…

    On commence à regretter Léonarda et la rue du Cirque.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/06/2018

      journal d’ un  » curé  » *** EN campagne [ permanente ]

      *** ou plutôt d’ un  » jésuite « 

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        26/06/2018

        S’il n’y avait que le curé?
        Macron brigue-t’il le poste de Pape?
        Nous en saurons plus au prochain quinquennat.

        Le Jésuite argentin devrait se méfier.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/06/2018

          comme dirait @ lomquiavulos Macron est un  » roué  » , mais la Curie romaine est de loin la meilleure école où apprendre les finesses de la rouerie : c’ est historiquement dans sa culture, dans ses gênes, dans son … âme même ; ça vaut largement les hadiths ou le Talmud

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            27/06/2018

            Macron est maintenant Chanoine du Latran.
            Titre honorifique qui lui permettra peut-être de suivre des cours de rattrapage à la Curie Romaine.

            Cela ne m’étonnerait pas qu’il fasse à l’avenir ses discours du haut de la chaire de Notre Dame de Paris.
            Il pourra faire suivre son discours par un « Amazing Grace » solennel de l’audience.
            Tous les cathos ravis seront au RDV.
            Effet boeuf assuré.

          • quinctius cincinnatus

            27/06/2018

            le prêche devrait être prononcé en latin … d’ église évidemment

            redonnons [ longue ] vie aux langues mortes [ depuis Pompidou ]

          • HansImSchnoggeLoch

            27/06/2018

            Sous-titré en langue vernaculaire pour les gens de rien.

          • quinctius cincinnatus

            28/06/2018

            même le verlan est maintenant une langue morte

            vous voulez un sous-titrage de droite à gauche ( le miroir est fourni )

          • HansImSchnoggeLoch

            28/06/2018

            Ce sera comme à Pentecôte des flammèches descendront sur chacun(e) et la traduction se fera automatiquement dans la langue de l’interessé(e).
            On n’arrête pas le progrès.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)