Incohérente stratégie présidentielle

Posté le 09 mai , 2018, 10:57
5 mins

Les médias se font unanimement l’écho des déclarations d’Emmanuel Macron sur les APL.

« Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque cho­se d’une guerre qui le dépasse, a déclaré, au détour d’un documentaire, le président, dans le sabir caractéristique de la caste politico-médiatique.

Les gens qui pensent que la France, c’est une espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus, une République dont on ne connaît plus l’odeur [sic] et où l’on invoque la tragédie dès qu’il faut réformer ceci ou cela, et qui pensent que le summum de la lutte, c’est les 50 euros d’APL, ces gens-là ne savent pas ce que c’est que l’histoire de notre pays. »

Au-delà du jargon, cette déclaration est merveilleusement symbolique de la caste qui prétend nous gouverner.

Tout d’abord, on constate une absence complète de cohérence dans les réformes.
Voici un an, il fallait, toutes affaires cessantes, diminuer de 5 euros par mois les APL (aides personnalisées au logement). Aujourd’hui, le gouvernement qui a réalisé cette réformette juge que c’était une mauvaise idée.

Comment voulez-vous que nous fassions confiance à des gens qui changent d’avis comme de chemise ?

Par ailleurs, la mise en regard de la baisse des APL et du sacrifice du colonel Beltrame me semble d’un goût douteux.

Il est clair que la France traverse une crise grave aux multiples facettes, de la crise économique à la crise morale, en passant par la crise identitaire. Mais tout ne peut pas se mettre sur le même plan.

Même si l’on pensait que la réduction des APL soit de nature à restaurer les finances publiques, on ne pourrait pas la mettre en regard de l’impératif de résister au totalitarisme islamique – auquel, d’ailleurs, en dépit de la fermeté occasionnelle du langa­ge, nos dirigeants cèdent tout.

Mais ce qui me frappe le plus, en lisant cette déclaration bizarre du chef de l’État, tient au sentiment que le principe de non-contradiction n’a aucune prise sur nos dirigeants : pour eux, une chose peut être à la fois blanche et noire, vraie et fausse – et sous le même rapport.

Ainsi M. Macron exige-t-il de nous que nous prenions la France pour une « start-up nation », ce qui nous invite à cesser de voir la nation sous l’angle politique, pour la voir uniquement sous l’angle économique.

Pourquoi pas ? C’est une pensée (politique !) qui a une certaine cohérence. C’est la doctrine de certains constituants de 1789 ou de la monarchie de juillet. De façon générale, c’est la doctrine des réformateurs qui ne sont pas assurés de leur légitimité.

Mais on ne peut pas à la fois nous présenter la France comme une entreprise dynamique et nous interdire de la voir comme un « syndic de copropriété » – puisque, dans une entreprise, la question de la propriété est évidemment centrale.
De même, quand Emmanuel Ma­cron en appelle à « l’histoire de notre pays », il se moque du monde. N’est-ce pas lui qui prétendait naguère que la France avait commis un crime contre l’humanité en arrachant l’Algérie aux Barbaresques ? N’est-ce pas lui qui prétendait que la culture française n’existait pas ?

Plus grave, cette diatribe manifeste que la stratégie du chef de l’État consiste à n’accepter face à lui qu’une seule opposition, celle de l’extrême gauche, qu’il cajole par ailleurs en refusant de sanctionner ses violences.

Or, Kerenski ou Barnave ont abondamment prouvé que les réformistes qui s’appuyaient sur des révolutionnaires terroristes finissaient toujours par être broyés par leurs alliés d’hier – entraînant, hélas, avec eux leur pays dans un bain de sang.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

17 Commentaires sur : Incohérente stratégie présidentielle

  1. quinctius cincinnatus

    23 mai 2018

    la cote de Macron s’ effondre chez les sympathisants L.R. … corrélativement celle de Sarkozy remonte façon tsunami

    vraiment chez L.R. il n’ y a bien que des cons !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    22 mai 2018

    un article du ” Figaro ” nous rappelle qu’ Emmanuel Macron, ” disciple ” de Ricoeur, est un adepte de la ” bienveillance ” en politique

    Michaud nous rappelle , lui, que la bienveillance si elle est dans la sphère privée un ” facilitateur ” des relations sociales est dangereuse quand on l’ étend à la sphère politique car elle ne manque pas alors de privilégier des personnes et des entités sociales , en particulier religieuses

    il faut donc s’ en tenir à ce que disait Bonaparte concernant les Juifs français :

    leur accorder tous les droits du citoyen français , n’ accorder aucune faveur à la communauté

    p.s. il est évident que ce petit discours concerne aussi l’ Islam et la Fonction Publique

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22 mai 2018

      j’ aimerai que ce sujet soit traité un jour dans les ” 4 Vérités ”

      il est capital dans la vie politique

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    13 mai 2018

    il n’ y a pas que Macron qui soit ” incohérent “; d’ autres l’ ont été bien avant lui

    en effet comment peut on accorder le ” droit d’ asile POLITIQUE ” à une famille tchétchène ?

    n’ importe quel individu ayant à sa disposition un cerveau ” logique ” sait qu’ un Tchétchène qui ” fuit ” la … Russie est de facto un ” islamiste “

    Répondre
    • betsynette

      14 mai 2018

      Si il n’y avait qu’une famille tartempion, ce ne serai pas grave, mais en 15 ans ou j’ai donné des cours de Français aux étrangers, j’ai vu entrer en France une kirielle de tous les pays en demande d’asile …..politique……et aussitôt que ces personnes avaient la ….carte……beau sésame……pour toucher de l’argent…….des droits……que n’ont pas les Français, ces gens retournaient dans leur pays, la ils n’avaient plus peur, les turcs faisaient bâtir des petits châteaux, ETC, et les Français payaient des impôts pour que ces …..m..des….vivent bien.

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    10 mai 2018

    le problème de l’ élection présidentielle ?

    les Français ne votent pas pour l’ homme tel qu’ il est réellement , mais pour l’ idée qu’ ils s’ en font

    et en général ils … se fourvoient dans leur jugement

    Répondre
    • BRENUS

      10 mai 2018

      C’est hélas le cas pour tous. Aussi pour moi hélas. Comme je n’ai pas partagé les mêmes couches culottes que le “candidat” au point de pouvoir renifler sa vraie personnalité, comment faire? Par contre je repère assez bien les bidoneurs comme micron. Mais je n’aurais jamais pensé voir Fillion s’éffondrer et se renier aussi vite : aurait il été sous le coup d’une menace quelconque? Car, après tout et surtout après s’être fait berner – costards ou pas- il pouvait se permettre le luxe de bien semer la merde et là nous en aurions surement appris d’avantage.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10 mai 2018

        en dehors de l’ obsession que François Fillon avait, lui fils d’ un ” médiocre ” notaire de la Sarthe, de vouloir arriver au rang de hobereau , ce qui est une marque de réussite dans … l’ Ouest Chouan, c’ est aussi un taiseux, comme beaucoup de ruraux ; complètement abasourdi par ce qui lui est arrivé, cet homme pourtant méfiant mais sans confiance véritable en soi-même se terre et c’ est ce qu’ il a de mieux à faire … pour l’ instant … il me plaisait assez ce provincial … ça changeait des marionnettes politiques pré-formatées par le Media, l’ ENA et la société parisienne

        d’ ailleurs les Français sont formels; l’ homme politique qui est leur préféré , selon un récent sondage ifos, c’ est bien Ali l’ Arsenieux

        Répondre
  5. HOMERE

    10 mai 2018

    Les politiques (ou la politique) ont fracturé le pays en octroyant des faveurs,ou régimes spéciaux,à des catégories de personnes et pas à d’autres.Il ont aussi privilégié des secteurs ayant des lobby très actifs et puissants.Des secteurs entiers de salariés des activités de production sont restés exclus,créant ainsi une injustice sociale dont nous payons aujourd’hui le prix fort.D’autres profitent du système en bénéficiant des aides de toute nature.
    Nous devons rétablir la justice sociale en créant une véritable reconnaissance des activités effectives de chacun et normaliser les revenus afférents à chacune d’entre elles.Suppression des régimes spéciaux et des avantages liés à ceux ci,privatisation de tous les les secteurs publics sans rapport avec les fonctions régaliennes, suppression des avantages particuliers a des fonctions électives et des régimes de fonctions représentatives.
    Suppression des aides aux migrants ainsi que du regroupement familial.
    Ce dispositif assurera largement l’aide au plus nécessiteux et créera les conditions d’une justice,permettant à nos compatriotes la compréhension et l’acceptation des justes mesures.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      10 mai 2018

      Bonne liste de voeux
      Mais y-a-t’il dans ce pays quelqu’un ayant le courage de mettre tout cela en exécution?
      L’avenir étant la continuation du passé sous une autre forme on peut malheureusement en douter.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        13 mai 2018

        une ” opinion “, surtout si elle est ” raisonnable “, ça ne coûte rien ou pas grand chose, et puis on peut aussi en changer sans trop SE faire de dégâts à SOI MÊME

        Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    9 mai 2018

    “…il faut assurer aux plus nécessiteux les besoins basiques et laisser la liberté aux autres…””
    Bonne remarque d’Homère.

    En effet remettre en selle les nécessiteux sans pour autant punir les autres est un acte de balance que seuls les plus doués des politiciens peuvent accomplir.
    Pour le monent nous en sommes loin car on ne fait qu’assister, ad vitam aeternam, ces nécessiteux aux dépens des autres.
    Résultat, cela dégoute les autres et les incite à ne plus rien faire, tout le monde est perdant..

    Et conclusion, nos politiciens actuels ne sont pas à la hauteur des enjeux.

    Ce pays est foutu!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 mai 2018

      Emmanuel Macron s’ est fait élire , bien ou mal là n’ est pas la question , sur l’ engagement qu’ il allait chambouler le système
      En réalité , on constate que pour le moment rien de cela n’ est engagé : les dépenses publiques, la dette publique et les prélèvements ne font que croître

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 mai 2018

        Oui les prélèvements augmentent plus vite et baissent moins vite…le tout en même temps.
        Une chatte n’y reconnaitrait plus ses petits, Macron si!

        Répondre
        • betsynette

          14 mai 2018

          Et sa horde de traitres ,de faux culs et ses godillots, belle équipe de vendus.

          Répondre
  7. HOMERE

    9 mai 2018

    Macron a raison……on ne pleure pas les APL de la même manière que Beltrame….
    Sur le fond,il dirige le pays comme un PDG d’une société publique,c’est à dire en gestion publique….comme les PDG qui ne comptent pas l’argent des autres…
    Il est dans la symbolique (un peu ici,un peu là) mais pas véritables réformes en profondeur….ce pays a besoin d’une forte secousse,pas d’une douce brise…..
    Dans une société ultra matérialisée,il faut assurer aux plus nécessiteux les besoins basiques et laisser la liberté aux autres…en maîtrisant la démographie exogène,bien entendu…Macron n’est pas sur cette voie ! les autres non plus !!

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    9 mai 2018

    Macron n’ est pas ” incohérent ” il ” fait comme les autres ” : … il aggrave la dette publique

    même passé ET aussi parce que passé chez Rothschild un énarque restera toujours un énarque

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)