Islam : la France en résistance (encore) passive ?

Posté le janvier 28, 2013, 3:31
4 mins

Enfin, une vérité enfouie dans l’opinion est extirpée grâce à un sondage paru dans le journal Le Monde. Qui est le véritable commanditaire d’une telle prospection du sentiment profond de la population, jusqu’alors ignoré ou contesté? Mystère.

Mais le constat brutal, bien qu’en rien surprenant, est là :

« Selon un sondage IFOP réalisé pour Le Monde, 74% des Français jugent l’islam intolérant. Et ils sont 68% à estimer que les musulmans ne sont pas bien intégrés. » 

Une fois n’est pas coutume, je soumets ci-dessous des extraits de trois commentateurs, Houes Seniguer, Daoud-Boughezala et Claude Sicard, ayant analysé cette enquête :

 « Ce sondage exprime des réalités enfouies sous le boisseau des discours lénifiants sur le  » vivre-ensemble « , la  » diversité  » et l’éternel refrain de la  » France qu’on aime « . 

La société française, massivement sécularisée, se demande aujourd’hui, si elle peut absorber les millions d’immigrés présents sur son territoire, qui importent une culture et des modes de vie spécifiques, dans lesquels l’islam prend souvent une part prépondérante. 

Les réponses sont inquiétantes, indubitablement, car elles dénotent une défiance généralisée vis-à-vis des musulmans, traduisant in fine que l’exercice de la citoyenneté et le respect de l’Etat de droit par ceux-là n’est plus la variable déterminante dans notre perception commune de ce que doit être une intégration socio-politique réussie.

 » Les musulmans nourrissent une psychologie victimaire et revendicative « . Il faut sans cesse avoir en mémoire ce ressenti des musulmans pour comprendre qu’ils ne souhaitent pas se fondre dans notre société occidentale.  L’islam – hors de sa minorité chiite – échappe à toute autorité cléricale, ce qui complique sérieusement le dialogue et la représentation des croyants.

l’islamophile béat est tout aussi hémiplégique que l’islamophobe obsessionnel !

Du côté occidental avant les événements du 11 septembre il n’y avait pas vraiment de préjugés défavorables à l’égard des musulmans. Avec les attentats qui se sont multipliés (Madrid, Londres etc.) la persécution des chrétiens dans les pays musulmans, et les manifestations trop voyantes de l’islam en Europe (les prières dans la rue, la viande hallal, les mosquées qui se multiplient, le refus de la mixité dans les piscines, le voile des femmes, etc.) on voit se développer une certaine islamophobie. »

 Pour qui a voyagé, vécu et résidé dans plusieurs pays étrangers, le respect des règles, usages, codes et règlements locaux sont les conditions nécessaires et indispensables à une « intégration » courtoise et un séjour gratifiant. Une attitude curieuse et ouverte, ajoute un grand bénéfice à l’expérience que l’on peut retirer d’une expatriation dans des sociétés aux bases culturelles, religieuses et de traditions, très différentes.

Si l’esprit de tolérance s’en trouve enrichi, l’attachement à ses propres racines et aux modes de vie sociale qui s’y référent n’en est corrélativement que plus renforcé !

La France veut résolument demeurer française. C’est ce que dit ce sondage.

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

 

23 réponses à l'article : Islam : la France en résistance (encore) passive ?

  1. Mancney

    30/01/2013

    Reponse a Grepon, complements :

    Demandez leur si ils voudraient 30 % d’étrangers, demain 50% y compris leur président, vivant chez nous, et tenant le haut du pavé, avec toutes leurs coutumes et usages, meme si ils n’étaient pas religieux? Et d’ailleurs, nous voyons bien que l’Islam est en perte de vitesse, meme en Arabland – voir Egypt, entr’autre -, et, confronté aux moeurs occidentales qui semblent plus faciles, il tendra a diminuer tandis que le nombre des étrangers chez nous croitra. Enlevez l’Islam, il reste tous les étrangers et la France envahie! Vous ne voyez pas cela? Ou bien, pour « certaines » raisons personnelles, considérez-vous cela comme normal?

    Répondre
    • Philippe Lemaire

      30/01/2013

      De nombreux étrangers d’origine européenne, de civilisation chrétienne (fussent-ils athées…) ne nous poseraient guère de problème et même nous permettraient de ne pas être submergés par l’islam. Même des africains chrétiens ne nous poseraient pas de problèmes.
      Quant à la perte de vitesse de l’islam, que ce soit en Europe ou dans le monde, c’est vraiment n’importe quoi,hélas !

      Répondre
  2. grepon

    30/01/2013

    Mais Mancney, les francais se repugnent surtout d’ISLAM et pratiques islamiques, dans ce sondage.

    Répondre
    • Mancney

      30/01/2013

      May be, Grepon, mais c’est bien cela l’erreur, car l’Islam est venu sur le dos des étrangers qui le pratiquent comme etant leur religion ancestrale – et cela est leur droit le plus stricte dans nos démocraties (cf First Amendment US). Les étrangers qui sont chez nous sont la CAUSE, et l’Islam, comme le couscous, sont les effets. Il est clair que en ralant apres l’Islam, les Français souhaitent le départ des étrangers.
      Demandez leur si ils voudraient 30 % d’étrangers, demain 50% y compris leur président, vivant chez nous, et tenant le haut du pavé, avec toutes leurs coutumes et usages, meme si ils n’étaient pas religieux?

      Ce qui est grave, c’est que en recherchant la compatibilité de l’Islam – ou du Boudhisme, ou whatever -, avec leur (notre) mode de vie, certaines personnes montrent ainsi clairement – enfin, on voit entre les lignes -, qu’ils ont DEJA accepté la présence des étrangers chez nous, malgré – ou a cause -, de leur nombre largement excessif… et c’est la que le bat blesse.
      Ces gens qui ralent contre l’Islam ont DEJA perdu le combat, ils acceptent la France envahie, ils ont abandonné… comme en 40, ça, on sait faire. Celui qui discute sur l’Islam en France a déjà accepté la présence excessive des étrangers en France et la transformation proche de notre pays et de sa culture.

      Non, ça suffit, il faut maintenant « penser » a conserver les spécificités humaines et la civilisation de ce Pays, et pour cela il faut réduire réduire le nombre d’etrangers, quelque soit leur culte – on ne va pas juger ou choisir un homme sur sa foi, quand meme, non?!? -, il faut réduire le nombre d’étrangers, donc, jusqu’a un nombre acceptable, probablement entre 4% et 6%, et alors leur présence sera non seulement tolérée mais également acceptée et la société française pourra offrir son héritage humain et culturel a ses enfants.
      Est-ce si difficile de faire ses propres momes au lieu de les acheter chez le voisin?

      Mancney

      Répondre
      • Philippe Lemaire

        30/01/2013

        Ne soyons pas xénophobes ou racistes ; la barbarie n’est pas lié à l’étranger, mais au mahométan (fût-il français de souche…)

        Répondre
  3. Mancney

    29/01/2013

    Au début des années soixante, au moment ou la France expliquait sans détours qu’elle ne pouvait pas accepter 10 millions d’étrangers (en l’occurrence des Arabo-Berberes) en son sein, et que pour se faire, elle éjectait carrément l’Algérie de la République, on voyait deja Michel Debré courir les couloirs des Chambres et du Pays en disant a qui voulait l’entendre « Faites des enfants, faites des enfants »; en cette époque pré-soixante-huitarde, on a collé a Michel Debré un entonnoir sur la tete et on a mis la pilule en vente dans les Monoprix.
    Il y eu 1974 et ses « portes ouvertes a tous » par manque de main d’oeuvre, suivie d’une forte augmentation de l’immigration, et puis, dès 1978, Michel Poniatowski, sauf erreur, avait largement attiré l’attention du Pays en prévenant des dangers de l’immigration excessive. Il avait, en fait, prévenu de maniere très claire et très bien expliquée la situation, et il n’y avait aucune difficulté a comprendre le problème qu’il avait limpidement exposé : Les Français allaient perdre leur Pays..
    Puis en 1982, Giscard, se mordant les doigts de ses choix passés, et interviewé par le Figaro, a confirmé la mauvaise direction que prenait le Pays qu’il n’a pas su tenir, et, dans un espoir de conserver quand meme la France au Français, c-a-d d’avoir une cohésion sociale et un sens naturel au Pays, un lien avec son histoire et sa géographie, a demandé clairement le retour au Jus Sanguinis : on a la nationalité de de ses parents, celle de sa race. C’est la fameuse histoire des bébés chats siamois nés a Buenos Aires : ils sont et resteront toujours des chats de race siamoise.
    Bien sur, comme si ces avertissements français, connus de tout le monde, ne suffisaient pas, alors, avec beaucoup d’adresse, Houari Boumedienne, président algérien, avait également lancé son message, et a clairement prévenu les Français des conséquences de l’immigration excessive. Plus tard, et avec une musique différente, Kadhafi avait rajouté son interprétation, et lui aussi avait été clair.

    Tout ceci est connu et archi-connu, et l’on a déjà un historique clair de notre capacité d’incompréhension. Aujourd’hui, des années apres, avec probablement 20 % d’étrangers en France, demain 30% et puis 50% – c’est mathématique -, certains, pour tenter de régler ce problème, trouvent le moyen de débattre de… l’Islam, de se préoccuper et de juger une religion qui n’est pas la leur et qui appartient a d’autres peuples vivant sur d’autres terres… Certains trouvent le moyen de s’interroger de la compatibilité d’une religion suivie par des étrangers qui ne sont pas chez eux en France.
    Comment voulez-vous que l’on s’en sorte?

    Alors, please, en se souvenant que l’Islam ne nous a jamais dérangé quand les étrangers n’étaient pas trop nombreux chez nous, et en se souvenant aussi qu’il faut traiter les causes et non pas les effets, on devrait commencer par oublier un peu la religion, le Coran, la Sharia, etc.., et oublier tout ce qui est religieux car c’est irrelevant – et cela détourne l’attention du vrai problème -, et pour limiter a un nombre raisonnable le nombre d’étrangers en France, on devrait plutôt demander le retour au Jus Sanguinis en France, et la mise en place de procédures de « Retour » pour les étrangers en surnombre, tout culte confondu et meme athée. Ces Retours devront se faire sans insulter personne, ni insulter d’autres cultures, ni insulter d’autres religions, et sous le simple et naturel motif que la France n’a pas pour vocation d’être peuplée d’étrangers – ni d’être dirigée par des étrangers -, comme aucun pays d’ailleurs, et que ceux-ci sont aujourd’hui vraiment trop nombreux et envahissants et doivent considérer leur retour dans les pays de leurs ancêtres, ou ils pourront rendre, chez eux, de grands services, et y mener une vie plus agréable et intégrée parmi leurs peuples.

    Ce sont les Français qui, hier, pour de très diverses raisons, ont importés les étrangers chez eux; aujourd’hui, ces derniers sont devenus trop nombreux, et il appartient aux Français de les prier de retourner dans leurs pays, et de les y inciter. Bien sur, cela se fera lentement, a dose homéopathique, avec l’agrément des pays concernés, et il va falloir payer pour ça; on peut déjà commencer par leur racheter leur passeport français.

    Mancney

    Répondre
    • Philippe Lemaire

      30/01/2013

      Oui, l’immigration est pour nous le problème n°1 mais il ne faut pas négliger celui de l’islam. Elargissons nos préoccupations et pensons à ces millions de victimes dans le monde d’une religion particulièrement liberticide. Un peu de solidarité…

      Répondre
    • berthet

      10/10/2014

       » et on a mis la pilule en vente dans les Monoprix.  »

      Jamais ! et elle n’y est toujours pas !
      Si tu veux être crédible , ne mens pas .

      Répondre
  4. Bicounet 1er

    29/01/2013

    D’accord avec P. LEMAIRE: il n’y a plus qu’a prier notre Dame du Rosaire, car même si les  » az » ne sont pas nombreux ils sont au pouvoir( et tous les pouvoirs),c’est eux qui sont à la barre et pour ces gens ils auront toujours raison même si vous leur prouvez qu’ils ont tort !
    pour info sur le hallal : pratiquement toutes les viandes vendues en grandes surfaces sont hélas » hallal » tous les musulmans le savent il n’y a que Mr AZ qui ne le sait pas !

    Répondre
  5. Jean-Pierre

    29/01/2013

    La France serait enfin entrée en résistance passive… en voilà une bonne nouvelle, mais nous avons encore beaucoup de collabos actifs…n’est ce pas les az et autres jaujaus.

    Répondre
  6. Delaye

    29/01/2013

    pour ceux qui ne connaîtraient pas l’infâmie de l’éducation nationale: dans le programme d’histoire de sa classe de 4ème, l’un de mes petits-fils a « fait l’islam » durant trois mois.

    Répondre
  7. RaLeBolHenri

    29/01/2013

    Les Français se réveillent ? L’islam n’est pas une religion et la France est bien plus en danger avec son immigration afro-magrébine totalement encouragé autant par la droite que par la gauche,que la crise économique que nous subissons . Cette crise,c’est l’arbre qui cache la forêt !!! Le problème de l’islam il y a bien 20 ans qu’il a commencé ,et même plus . MAIS IL Y A LE PETROLE,,,,,,qui est le dieu des sociétés industrialisés . On est entrain d’en crever . L’islam c’est la dictature,la barbarie,,,,,regardez au Mali,,,,,,,c’est çà une religion ? Avez-vous vu une seule fois en France ou dans le monde ,,,,des musulmans manifester contre l’intolérance ou la cruauté de leurs islamistes tortionnaires ???? . en prime,une gauche avec tous les pouvoirs,une droite molle comme une ‘chique’,,,on va tout droit à l’abattoir . L’islam c’est la représentation du mal,à l’inverse du monde occidental  » plus ou moins chrétien », naïf , avec nos grands discours des droits de l’homme,de blablablas a plus en finir ,,,,, de discriminations positive , négatives ????….etc….etc….d »assocs « antitout »,,,,,BREF on est vendu pieds et mains liés . Les actes,,,ils sont où ????

    Répondre
  8. Philippe Lemaire

    29/01/2013

    Avec la complicité des pseudo-élites et des ‘belles âmes’, l’islamisation de la France semble inéluctacle. Heureusement je crois aux miracles et en particulier à celui d’un peuple français qui se réveillerait. Pour cela il faut prier Notre-Dame du Rosaire qui déjà nous a évité en 1570 l’islamisation de l’Europe.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/01/2013

      je pense que Charles Martel y a été pour quelque chose dans l’Histoire … lire Grégoire de Tour !

      Répondre
  9. Elsaesser

    29/01/2013

    Il en aura fallu du temps pour que ceux qui lisent « Le Monde » découvrent ce que le citoyen lambda lisait dans la (vraie) vie qu’il subit tous les jours depuis des années.
    Est-ce que cela va faire avancer les choses pour autant? J’en doute, mais le fait même que quelqu’un a osé le demander et le publier est déjà une avancée en soi.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/01/2013

      cela va surtout nourrir le  » buzz  »
      et dans peu de temps on vous démontrera de façon irréfutable , que la question posée était biaisée … et tout rentrera dans le bon ordre ( moral )
      et ceux qui exprimeront clairement des vérités « négationnistes » seront voués aux gémonies par ceux qui affirment les « bonnes » certitudes comme autant de dogmes !
      peut être même qu’avec un peu de mansuétude du  » pouvoir  » ils échapperont aux lois d’airain de la Justice ( à deux faces )

      Répondre
  10. AZ

    29/01/2013

    Observations

    – Les réponses à un sondage sont conformes à ce que suggèrent les questions. Si on mêle les termes « intégristes », « incompatibilité », « intolérant » aux termes « musulman » ou « Islam », les sondés feront d’autant plus aisément la relation que c’est ce que tous les médias, depuis des années, de façon lancinante, ne cessent de leur marteler…

    – Concernant les prières de rue, je n’ai eu, jusqu’à présent, que le témoignage d’une rue (une seule !) de Paris. Combien cela représente-t-il, par rapport au total de musulmans vivant en France ? Et par rapport au nombre de mosquées ? Où y a-t-il d’autres exemples ? Quand ont-ils été enregistrés ?

    – A propos de la viande hallal, où est sa multiplication ? Dans mon quartier, où vit une population d’origine marocaine, le rayon hallal, dans le Carrefour Market, occupe un linéaire sur un peu plus d’une centaine. Et la situation n’a pas bougé depuis 15 ans.

    – Dans quelles cantines sert-on de la viande hallal ? [Nombre, localisation, évolution depuis l’an 2000 ou depuis 1980]. Combien de plats sont-ils hallal sur la totalité ? Et à quels endroits la viande de porc a-t-elle corrélativement disparu ? Qu’est-ce que cela représente en proportion ?

    – Où est la multiplication des mosquées ? Pouvez-vous donner les chiffres, par département et par année, depuis les années 1980, de cette « multiplication » ? Quels sont, par exemple, les chiffres de l’Indre-et-Loire, du Puy-de-Dôme ou de la Loire-Atlantique ? Comment sont-ils corrélés aux chiffres des musulmans de ces départements ? Par quel protocole les nombres de musulmans ont-ils été obtenus ? Quelle est la capacité moyenne d’accueil de fidèles d’une mosquée ? Quel en est l’écart-type par département ?

    – Où y a-t-il des piscines avec horaires réservés pour les femmes ? Durant des années, les seuls exemples qu’on m’ait donné [sur la totalité des piscines de France !], sont ceux de La Verpillière, dans l’Isère, et Lille. Je me suis renseigné sur tous ces exemples, par des sources indépendantes : c’est faux partout !

    – [Mieux, même – ou pire ! – dans une piscine de Lille, il existait deux heures d’aquagym. Or l’aquagym est un sport qui concerne à 90 % les femmes. D’où l’opération d’intoxication : discipline majoritairement féminine = discipline réservée exclusivement aux femmes = donc femmes obligatoirement musulmanes…].

    – Quel est, en France, le nombre total de femmes voilées ? Entendre celles dont on ne voit pas le visage. Quelles sont les sources sur lesquelles s’appuie le comptage ? Et selon quels protocoles a-t-il été effectué ?

    [Je précise – car il est nécessaire de le faire à chaque fois… – que je suis religieusement indifférent. Il est donc inutile de me renvoyer l’accusation d’islamiste. Quand donc comprendra-t-on, sur ce site, qu’un avocat n’a nullement à épouser la cause qu’il défend ?].

    Répondre
    • Philippe Lemaire

      29/01/2013

      Il y a quelques années on ne parlait même pas de tous ces problèmes. C’est dire si l’islamisation de la France va très vite et les revendications des musulmans sont de plus en plus nombreuses et agressives. Vous êtes comme quelqu’un qui contemplant des cellules cancéreuses dirait : ne vous inquiétez pas , elles sont encore peu nombreuses…

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      29/01/2013

      AZ vit ostensiblement sur une autre planète. On s’en doutait déjà un moment en lisant son verbiage.
      Il est notoire que quelqu’un ne voulant ni voir ni entendre s’enfermera dans un optimisme frisant la naïveté.
      AZ est sur la voie de la béatification, ne le troublons surtout pas dans son cheminement.
      Mais il pourrait, dans un grand élan de charité pour autrui, essayer de ne pas penser à haute voix, cela éviterait des réactions.
      D’avance merci!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        30/01/2013

        il finira comme un martyr de la Foi !

        Répondre
    • leutel

      27/07/2015

      savez vous seulement ce qu’est une viande hallal mon pauvre monsieur, ou madame ?????????????????? avant de parler d’horraire de piscine et oser raconter de t’elle connerie ou ne serais ce meme d’avoir l’idée de contredire tout ce qui a précédement été enoncer je me renseignerai a votre place sur ce mode d’abbatage. De plus ce sont des malheureux comme vous qui allez vous plaindres les premiers lors d’attaque terroriste vous touchant personellement, lors d’un cambriolage, lors d’un vol de voiture lors d’une futur guerre civil, nous francais citoyens, défenceur de notre pays et de nos droits, nous patriote nous ne pourrons jamais compter sur des gens comme vous incapable de monter au front avec un fusil abandonant femme et enfants pour défendre notre pays. nous ne pourrons jamais compter sur vous, aveugle juméliste, tans qu’il y aura des gens comme vous a défendre ces personne notre chère pays coulera, JE SUIS FRANCAIS et tient a le rester JE SUIS PATRIOTE et tient plus que tout a défendre mon pays, JE PAYE MES IMPOTS et je préfère qu’il continue d’angraisser nos dirrigeant plutot que de dire amène aux invasions barbare, au racisme, car quand on n’y pense NOUS NE SOMMES PAS RACISTE mais eux le sont, je suis tellement en colère quand je vois des chiffons comme le votre, tant qu’il y aura des gens pour défendre des personnes comme ca, notre pays ne pourra pas sortir la tete de l’eau. CORDIALEMENT!!!!!!!!!

      Répondre
  11. JEAN PN

    29/01/2013

    Quand passons-nous à l’action ACTIVE pour ne pas que la France soit islamisée ? Si nous attendons encore, nous sommes cuits !

    Répondre
  12. jayjay.nc

    29/01/2013

    C’est avec une certaine satisfaction que j’ai pris connaissance de ces chiffres par le biais d’un article du Figaro se référant au sondage du Monde et intitulé » Trois Français sur quatre rejettent l’islam » Je constate que les français commencent à prendre conscience des risques que leur fait courir cette implantation idéologique et sociétale d’un autre âge. Ce matin j’ai également reçu un article de « Libération » sur le même sujet, avec quelques commentaires satisfaits de mon correspondant.
    74% pour cent des français rejettent l’islam, en tenant compte des 12% de musulmans qui ont forcément participé au sondage, cela veut dire qu’il y a en France 14% d’indécrottables bobos.
    Depuis bientôt dix ans, comme un certain nombre d’entre nous, je m’efforce patiemment d’alerter mes amis, mon entourage et mes correspondants internet sur la réalité de cette doctrine mortifère. Il est possible que notre travail d’information commence à porter ses fruits, mais face à l’avancée exponentielle de l’invasion n’est-il pas déjà trop tard? Les clowns qui nous gouvernent à leur guise ne semblent pas vouloir inverser le processus.
    Il est bien évident que cette enquête publiée par le Monde, si elle montre une réalité de l’opinion française, ne va cependant pas dans le même sens que nous. Sans nier complètement l’aspect déroutant de l’islam (euphémisme), Le Monde entend bien nous rééduquer, ou en tous cas nous remettre sur la « bonne voie », en soulignant , je cite : » un contexte d’angoisse diffuse ou un fond irréductible d’intolérance » et des « discours alarmistes sur l’islamisation supposée de l’Europe et une instrumentalisation politique de ces questions »
    Sans insister Le Monde emploie aussi le terme de « fantasmes » pour décrire à sa façon un rejet qu’il juge excessif …. 14% de bobos-maso en France…. à la rédaction du Monde, ils sont sur-représentés.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)